Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • : Le royalisme providentialisme a beau tenir une place importante dans ma vie, il ne m'empêche pas de m'interesser à l'histoire connue - et celle plus cachée- de mon pays. L'humour a aussi sa place dans les pages mise en ligne.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

29 janvier 2009 4 29 /01 /janvier /2009 08:32

Courte réponse à tous ceux qui critiquent la décision de Benoît XVI sur la levée des excommunications des Evêques la FSSPX

En fait, si on prend la peine d'observer ce qui vient de se dérouler avec un peu d'attention, sans démagogie et sans amalgame. On se rendra compte que c'est un acte complètement Evangélique que le Pape vient de réaliser.

Il s'inspire, en fait, complètement de la parabole des deux fils.Luc 15, 11-31.

Tous les protagonistes de cette histoire sont dans cette parabole : Le Père qui est le Pape bien sur, le fils prodigue, la Fraternité Saint Pie X et le fils aîné, celui qui est au champ c'est à dire l'Église catholique actuelle

Relisez la parabole, vous serez sidéré.

Le fils prodigue, c'est la fraternité St Pie Xdonc et c'est en effet par d'abord une rencontre, puis par un courrier de son supérieur Mgr Fellay  a demandé au Pape de lever les excommunications sur ses Évêques. Ce courrier précisait que la Fraternité Saint Pie X reconnaissait la primauté de l'Évêque de Rome comme successeur de Pierre.

Le Père, c'est le Pape bien sur, c'est celui qui attend sur le pas de la porte en guettant sans cesse des signes de retour de son fils égaré. Le voyant arriver, il lui pardonne aussitôt, il lui accorde ce qu'il lui demande et l'accueille les bras ouverts.

C'est exactement ce qu'à fait le Pape Benoit XVI

Le second fils resté au champ (la partie que l'on oublie le plus dans cette miraculeuse parabole) , c'est l'Église catholique

Celle qui est toujours resté fidèle à son père c'est-à-dire au Pape

Voyant le Père accueillir son frère pécheur, il se vexe, il demande des comptes à son Père.

Cette pétition, c'est exactement ca, c'est le comportement du second fils.

Le Père dans la parabole se retourne pourtant, vers le second fils et lui explique, le supplie même de réjouir avec lui

“Toi, mon enfant, tu es toujours avec moi, et tout ce qui est à moi est à toi. Mais il fallait bien festoyer et se réjouir, puisque ton frère que voilà était mort et il est revenu à la vie ; il était perdu et il est retrouvé !” »

Soyez raisonnable

Le Pape n'a fait que son devoir de Père.

Source; Maxime

Habemus magnum et bonum Papam quia suam ecclesiam misericordae amat  

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Alain TEXIER 16/03/2009 12:50

Commentaire reçu àune autre adresse.

"Dans cette lettre le pape utilise un style d'une franchise inouie dans les documents pontificaux. Il parle ouvertement de la perte de la foi dans le monde voire dans l’Eglise, de la haine de certains hommes d?Eglise contre le Siége de Pierre, de la radicalité de l’ Evangile à redécouvrir. La franchise ? tant une des pré-conditions de tout dialogue efficace, on ne peut qu’applaudir.

- Par contre, un malentendu énorme apparait entre les lignes. Si le pape voit dans la levée de l’ excommunication des 4 évêques un signe de miséricorde, comme la main tendue du père vers le Fils Prodigue, la FSSPX voit les choses tout à fait différemment. Selon elle il n’y a rien à reprocher ; la FSSPX, au contraire. Elle est convaincue que sa désobéissance ? la consécration des 4 évêques sans l’accord préalable du pape Jean-Paul II ? fut légitime dans l’état d’urgence dans lequel se trouvait (et se trouve toujours) l’Eglise.
Ce genre de désobéissance n’est pas nouveau dans l?Eglise, selon la doctrine méme de l’obéissance telle qu’ elle nous a été expliqué e par St Thomas d’Aquin, son grand commentateur , saint Bonaventure, et surtout le cardinal Cajetan et plus tard St Ignace de Loyola. Selon ces grands hommes de l’Eglise, la désobéissance ? même vis-à-vis du pape (Cajetan) - peut être en certain cas la forme ultime de l’obéissance, puisque l’obéissance est uniquement due à Dieu, et aux hommes seulement dans la mesure où leurs ordres sont conformes ? Sa Sainte Volonté. Naturellement c?est toute la discussion sur la bonne formation de la conscience et le discernement des esprits qui entre également en jeu.

Source.
Nouvelles chrétiennes: USA, VATICAN (RU 10+11/2009)
Unec

Alain TEXIER 10/03/2009 21:35

Madame,

merci de votre intérêt et de votre commentaire. Si vous voulez bien lire le commentaire N° 6 ci-dessus vous verrez que vous n'êtes pas la seule à avoir commenté l'article.
La suite de la discussion vous interessera peut-être.
Ne manquez pas de nous tenir au courant de vos appréciations.

Lecateli Céline 10/03/2009 11:37

Seule différence avec la parabole: le fils prodigue est parti dilapider son bien et vivre une vie dissolue. Même si l'on peut critiquer la manière de faire, la fraternité Saint Pie X est à l'opposée de cette attitude puisqu'elle a voulut réagir à la dilapidation de l'héritage multiséculaire de l'Église, héritage tant spirituel que moral et même matériel.Alors oui, le Pape est notre Père très aimant, Vicaire de Dieu sur la terre, mais non, il me paraît peut crédible de comparer la FSSPX au fils prodigue.

Maxime 27/02/2009 13:56

Je ne suis pas un théologien, ni même un écrivain et encore moins un ecclésiastique.
A peine un fidèle catholique qui espère tomber du bon coté à la fin des fins.
Sans vouloir faire la morale à la FSSPX, je dirais seulement que ce qu'il y a de pire dans le péché, c'est lorsque l'on n'est plus capable de se l'avouer à soi même.
Le fils prodigue a été sauvé au moment même où il s'est mis à repenser à son père, ce n'est qu'ensuite qu'il est retourné vers lui et quand il est arrivé, son père l'attendait sur le pas de la porte.
Amitiés

Franz Debrue 26/02/2009 19:31

Séduisante est le parallèle que vous faites entre la parabole du fils prodigue et la levée des excommunications des évêques de la Fraternité Saint pie X. Mais la comparaison s'arrête là! La Fraternité St Pie X n'a pas, il me semble, dilapidé le patrimoine familial avec des prostituées etc, etc, etc. Elle l'a conservé et l'a fait bonifier. Le Carnaval a plutôt eu lieu dans la maison-mère! Bien à vous. Franz Debrue - Belgique

alain TEXIER 27/02/2009 10:14


     Il ne m'appartient pas de répondre à vos interessantes  observations sur un article  dont je ne suis pas l'auteur même  si mes attachements
litturgiques  se  situent - vous l'aviez  sans dourte  deviné- de  ce  côté-ci de l'autel et même si la  messe  du 25 août  est  célébrées dans le
rit dit  extrordinaire .
    J'informe le talentueux auteur de l'article de  vos  passionnants -et passionés - commentaires et ne  doute pas  qu'il vous réponde sur  ce  blog de
façon à ce  que la pierre apportée par la Charte  devienne- encore un peu plus- une pierre d'angle.