Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • : Le royalisme providentialisme a beau tenir une place importante dans ma vie, il ne m'empêche pas de m'interesser à l'histoire connue - et celle plus cachée- de mon pays. L'humour a aussi sa place dans les pages mise en ligne.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

6 février 2009 5 06 /02 /février /2009 22:03

Les  aventures  que vit la France  depuis  plus de deux siècles  vous paraissent relever d’un roman-feuilleton pas très  bon, alors  changez-vous la vie  en suivant Charlotte pas à pas; jour après  jour...

Retrouvez les  épisodes précédents  sur ce  blog même :

10-http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-27590307.html

9-http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-27559430.html

8-http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-27517969.html

7- http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-27477278.html

6. http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-27440192.html

5. http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-27372302.html

4. http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-27357530.html

3. http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-27314773.html

2. http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-27280172.html

1-http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-27252390.html

 
 

Acte I. Que faire de sa  vie ? 

       Il n’y fut hélas pas laissé et c’est alors qu’on le ramenait à l’hôtel de ville afin de l’y juger qu’au milieu  de tant  de  coups  et  de horions divers, un coup de feu, parti d’on sait où, atteignit en plein cœur  le comte Henri de Belzunce.
Aussitôt, « on dépouille  le mort, on l’insulte, on lui crache à la face, sa tête est  coupée et mise au bout d’une pique, ses membres divisés  et attachés à des bâtons  sont promenés  par ces furieux  dans  toutes les rues de la ville ; Une  femme -  que le  comte avait  séduite et puis abandonnée-   lui ouvre la poitrine avec des ciseaux, en tire le cœur  entre ses mains en sanglantées  et l’emporte ».

NDA. Les  citations sont extraites  de l’ouvrage d’Alphonse Esquiros. Charlotte Corday. Paris . Legallois 1841.. I ére partie p.98

De ce meurtre, Charlotte sortit horrifiée et  captivée et  tout autant  révoltée  que soumise.Elle garda ce souvenir en son cour  caché, mais non oublié ; assoupi mais non éteint.  

(A suivre)                                                              A.T.

Partager cet article

Repost 0

commentaires