Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • : Le royalisme providentialisme a beau tenir une place importante dans ma vie, il ne m'empêche pas de m'interesser à l'histoire connue - et celle plus cachée- de mon pays. L'humour a aussi sa place dans les pages mise en ligne.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

9 février 2009 1 09 /02 /février /2009 20:36
    Les  aventures  que vit la France  depuis  plus de deux siècles  vous paraissent relever d’un roman-feuilleton pas très  bon, alors  changez-vous la vie  en suivant Charlotte pas à pas; jour après  jour...

Retrouvez les  épisodes précédents  sur ce  blog même :

  3-http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-27314773.html
  2-http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-27280172.html 
  1-
http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-27252390.html



Acte II. De la  vie à la mort.

    Pour un portrait  plus administratif, voici  la description  figurant  sur le passeport que notre  héroïne  s’était  fait faire  le 8 avril 1793 alors qu’elle espérait encore se rendre en Angleterre  après avoir  commis son crime : « Laissez passer la citoyenne Marie Corday… âgée de 24 ans, taille de  5 pieds, 1 pouce, cheveux et  sourcils  châtains, yeux  gris, front élevé, nez long, bouche moyenne, menton rond  fourchu, visage ovale »

Il était   donc possible de trouver Charlotte belle, mais elle était  malheureuse et  un jour qu’on l’avait  surprise plus triste encore qu’à l’ordinaire, elle avait  dit en pleurant : « Je pleure sur les malheurs  de ma Patrie, sur ceux  de mes parents, sur les vôtres.Tant  que Marat  vivra, il n’y aura jamais de sécurité  pour  les amis des lois et  de l’humanité ».

A l’époque, dans les terres de sensibilité  Girondine, Marat était  représenté  comme le mal absolu.  Lui disparu,  les choses  s’arrangeraient peut-être. Mais précisément, Marat  vivait, pire, Marat écrivait. Les noms  de ceux  qu’il dénonçait, jour après jour, passaient  directement  de la liste des proscrits  à la liste des gagnants  à la  « loterie de la sainte Guillotine » comme on disait joliment alors .


    (A suivre)                                                  A.T.

Partager cet article

Repost 0

commentaires