Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • : Le royalisme providentialisme a beau tenir une place importante dans ma vie, il ne m'empêche pas de m'interesser à l'histoire connue - et celle plus cachée- de mon pays. L'humour a aussi sa place dans les pages mise en ligne.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

11 février 2009 3 11 /02 /février /2009 09:48
Fondée le 25 août 1998, par Alain Texier, en l’Abbaye  royale éponyme, sous la providentielle protection de M. l’Abbé  Pohu, à l’époque curé de la paroisse Saint-Michel de Fontevraud, la Charte de Fontevrault et depuis, Aumônier  général fondateur de notre mouvement, la Charte est l’héritière d’une  déjà longue histoire.

                            Fontevraud-l’Abbaye, 
    Le 11 février 2008, en la fête  de l’apparition de  la bienheureuse Vierge Marie  à Lourdes


Préface

  C’est sur cette histoire sur laquelle, nous nous retournerons  désormais  , sous ce timbre, dans  ce  blog, aussi fréquemment  qu’il sera nécessaire.
Nous le ferons non par  passéisme  ou par nostalgie, mais parce  que  nous sommes  persuadés  que  toute  action actuelle et  à venir ne pourra porter  du fruit que  si elle s’enracine dans la terre de France, terre  que  nous  nous sommes efforcés, d’où ce rappel de nos efforts passés, de retourner et de féconder.
    Pour ne finir  avec  ce déjà long exposé des motifs, l’on voudra  bien excuser  l’auteur  de ces lignes  d‘avoir, à ce point, personnalisé  son exposé.
Il n’oublie pas  que la Charte ne serait  pas  ce  qu’elle  est aujourd’hui   sans le long et patient  travail de ceux  qui lui ont  succédé, et  qui lui succèdent encore, au poste de responsable  suprême  et  dont il rappelle  ici les noms par ordre  chronologique d’entrée en fonctions :Hervé VOLTO Liliane YANELLI de ANGELIS, Michèle DEVERT, Raymond  ALLONGÉ, André  CLERT, Irène  PINCEMAILLE… .

Il était une fois … une Foi.
       Je suis  né à Loudun (Vienne) à  un peu plus de 20 KM au sud  de l’abbaye royale de Fontevraud et ait été baptisé  dans l’église renaissance Saint-Hilaire-du-Martray, ancienne chapelle du Couvent des Carmes.
 Ayant  pris mes  vacances dans la ferme de mes  grands parents  maternels pendant  quarante ans  à peu de distance,   j’avais  été  frappé,  dès que j’eus l’âge d’admirer  quelque chose,  par le  charme et la “majesté “ - c’est  bien le moins que l’on puisse en dire qui émanaient de ces bâtiments.  L’abbatiale notamment qui   abritait  les gisants de certains de nos “ennemis  héréditaires” les Plantagenêt mais aussi l’écrin de tant d’oeuvres d’art  royales   que  constitue  l’église paroissiale  Saint-Michel au bout  de l’allée Sainte Catherine, deux des  voix de sainte Jeanne d’Arc. Aussi je n’ai pas eu à chercher  bien loin  lorsque  les  cérémonies du bi centenaire de la "révolution dite française" s’annoncèrent.

    En 1987, le  défunt comte de Paris, Henri VI  m’avait invité- comme plusieurs centaines d’autres personnes- au château d’Amboise pour la commémoration du millénaire  capétien lors de la  cérémonie  de titulature des princes Jean et Eudes. La  splendeur et la ferveur  de la  cérémonie ne m’ont pas empêché  de me rendre  compte  qu’à très peu de distance d’Amboise - à Tours, très exactement- le prince Alphonse II, duc d’Anjou- recevait lui aussi ses fidèles.
      Il n’était pas possible d’aborder la  commémoration du bicentenaire de la révolution de 1789  qui s’annonçait  grosse de dangers dans cet invraisemblable état  de  division. La Charte de Fontevrault allait naître.

    Celle-ci  vit officiellement le jour  à la Saint Louis suivante -25 août 1988, donc- en l’abbaye royale de Fontevraud , sise au confluent de trois provinces (Anjou, Touraine, Poitou).
     La  question de savoir qui doit  régner  sur le trône de France  empoisonne  le militantisme royaliste depuis le renversement  sanglant  de la monarchie légitime du roi très chrétien Louis XVI. Sur les ruines de la France actuelle  co-existent aujourd’hui plusieurs mouvances de royalistes rappelées  dans ces lignes par ordre alphabétique (Légitimistes,  Orléanistes, Parmistes, Providentialistes, Survivantistes...)

     La Charte de Fontevrault - qui se place résolument  dans la mouvance providentialiste-  appelle les militants  royalistes à vivre en chrétiens en appliquant en particulier deux des  commandements  du Pater:
La soumission à la  volonté  divine.
Pouvons-nous dire  du même  coeur  “Que  Votre  volonté soit  faite  sur la terre  comme au ciel” et   exclure Cette volonté  de la  succession au trône ?  Le trône ne fait-il pas partie de la terre ? Cette  volonté, et les lois fondamentales du royaume qui en sont   l’instrument, ont à ce jour  désigné incontestablement l’aîné des capétiens- Louis XX- Elles peuvent  tout aussi bien  faire  de lui un jour  le roi régnant  mais  cela est le secret de Dieu, le secret  qu’aucun être  humain ne me paraît  connaître aujourd’hui.
Le pardon des offenses commises par  des militants servant  un autre prince ou principe que le sien .
Sont en particuliers  visés, mais la liste n’est pas  exhaustive hélas: les accusations de “descendants de régicide” ou “suppôts de la république”;  de “prince étranger” ou de “  descendants de Franco”

      Alors peut -être Dieu daignera-t’ Il  rendre à la France son roi très  chrétien, en renouant ainsi le  fil des ans et  de ses  bontés, fil qu’il avait  commencé à tisser à notre bénéfice lors  du baptême de Clovis en 496?
Post-face

          Je poste , à la Grâce de Dieu, les lignes précédentes  en vous demandant, en conscience,  si vous pensez  que  la  vocation de la Charte  ainsi exposée, est  bien dans la ligne de  ce  que Dieu souhaite pour la France, d’y conformer  vos pensées, vos écrits  et  vos actes.

                                    Alain TEXIER
                                 Docteur en Droit
                         Diplômé  des Sciences politiques


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Alain Texier 19/02/2009 09:06

Cher Maxime,
nous disons à peu près la même chose. Le problême de la succession royale ne doit pas constituer une pierre d'achoppement entre royalistes. C'est donc la première chose à faire ou, si vous préferez, et donc c'est la première chose à confier à Dieu.
Ceci fait, Dieu verra que nous nous abandonnons à Lui et fera ce qu'Il a toujours fait pour la France , à savoir Sa volonté dont nous espérons de toutes nos forces, de toute notre âme qu'elle passera par le retour d'un roi très chrétien sur le trône de France.

Maxime 13/02/2009 22:55

De mon point de vue, et avant de se projeter dans l'avenir, c'est à dire d'envisager le retour du ROI sur le trône de France et d' élaborer un programme politique pour la France, il faut régler une fois pour toute cette affaire de succession.
Il ne doit plus avoir de querelles sur la succession. Il faut bien comprendre, une fois pour toute, que le rétablissement d'un ROI sur le trône de France serait un événement tel dans l'échelle de l'histoire de France que c'est DIEU, lui même, qui nous le montrera comme le jour où Jeanne d'Arc à Chinon nous montra Charles VII.
Il ne peut en être autrement.
A partir de là, le ROI paraitra et il fera enfin la politique de réconciliation nationale que nous attendons depuis 206 ans.
Il lui suffira d'aimer son peuple pour libérer ses forces vives et créatrices.
Foi, Justice et Paix

Kardaillac 12/02/2009 22:42

Votre post-face est bizarre.
Qui pourrait connaître la ligne que suit Dieu pour le gouvernement de la France ?
Sauf un imprudent qui se serait hissé à regarder Sa lumière en face jusqu'à s'en brûler les yeux !
Dieu nous garde de savoir ...

Alain TEXIER 13/02/2009 08:23


  Je n'ai  désigné aucun prince . Le blog de la Charte se  fait  l"écho de tous en défendant  sans doute au surplus plus le principe que le prince .  J'ai
simplement  rappelé deux  commandements  du Notre Père dont  celui de la soumission à la  volonté  divine : "Que votre  volonté  soit  faite  sur a
terre  comme au Ciel".
   La "post-face" rappelle que nos   pensées, nos paroles et  nos actes  ne  doivent pas faire obstacle à cette  volonté divine  que je ne connais - pas
plus que  vous- naturellement ; mais que je m'y soumets par avance .
  Il se peut  que je me sois mal exprimé . Mon texte est perfectible .Faites moi la  grâce de me faire propositions .


alain TEXIER 11/02/2009 20:59

Merci de ces en couragements et maintenant rendez moi le service d'envoyer le lien conduisant à cet article à vos amis . Je ferais effort pour ne pas plus les décevoir que vous même.

M 11/02/2009 11:07

Merci Cher président de nous avoir ammené sur les lieux de votre enfance, de nous avoir confié "votre Fontevrault", vos croyances, vos espérances, et de nous avoir rappelé l'engagement de la Charte... nous vous suivons jusqu'a Fontevraud... et même plus loin...