Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • : Le royalisme providentialisme a beau tenir une place importante dans ma vie, il ne m'empêche pas de m'interesser à l'histoire connue - et celle plus cachée- de mon pays. L'humour a aussi sa place dans les pages mise en ligne.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

14 février 2009 6 14 /02 /février /2009 10:09
NDLR. Même si l’on sait que le  choix  fait par Henry Dunant de la  croix  comme  emblème de son institution charitable se rattache  au  drapeau Suisse et non à la  croix des  chrétiens, on ne peut  que  regretter l’apparition de  ce  cristal et le recul corrélatif de la croix.

Propos recueillis par Constance Jamet (lefigaro.fr)
04/02/2009
INTERVIEW - Encore inutilisé sur le terrain, le Cristal-Rouge, emblème subsidiaire à la Croix et au Croissant-Rouge, a été adopté mardi par la Commission des Affaires Etrangères de l'Assemblée Nationale. Frédéric Joli, porte-parole du CICR, revient sur les origines de ce symbole.

     Après le Sénat en juillet 2008, la Commission des Affaires Etrangères de l'Assemblée nationale  francaise a adopté mardi à l'unanimité le projet de loi autorisant la ratification du protocole additionnel aux conventions de Genève qui établit le Cristal-Rouge comme troisième emblème de la Croix-Rouge. Le texte sera soumis pour ratification à l'ensemble des députés dans les semaines à venir. Si 88 Etats ont signé ce protocole, 52 pays dont la France doivent encore le ratifier. Retour sur les origines de ce symbole avec Frédéric Joli, porte-parole du CICR en France.
LEFIGARO.FR - Comment est né le Cristal-Rouge ?
FREDERIC JOLI- C'est le dénouement d'un long débat (1). Durant l'entre-deux-guerres, de nombreux pays ont demandé au comité international de la Croix-Rouge (CICR) de créer leur propre emblème pour leurs sociétés nationales de secours, à l'image du Soudan qui avait proposé un rhinocéros rouge sur fond blanc. Ces pays refusaient d'adopter la Croix ou le Croissant trop connotés religieusement. Craignant qu'une multiplication d'emblèmes n'entraîne une confusion sur le champ de bataille, le CICR a rejeté leurs demandes. La question est revenue sur le devant de la scène à la naissance d'Israël. L'Etat hébreu a adopté unilatéralement le bouclier de David. Le CICR n'a pas voulu reconnaître cet emblème de peur de relancer le débat des années folles. Il a donc travaillé pendant 60 ans sur l'élaboration d'un troisième emblème géométrique simple qui ne rappellerait aucun héritage religieux ou culturel et serait facile à réaliser et à reconnaître dans l'urgence des combats. Cela a abouti à la création en 2005 de cette nouvelle héraldique : un losange rouge évidé sur fond blanc.
Le Cristal-Rouge est-il entré en vigueur ?
Cet emblème est officiel depuis janvier 2007, date à laquelle le protocole additionnel instaurant le Cristal a été proposé à la signature des pays qui ont reconnu les Conventions de Genève. Jusqu'à présent, 88 pays l'ont paraphé et les ratifications sont en cours. Toutefois, ce symbole n'a pas encore été utilisé sur un terrain de conflit armé. La majorité des Etats ont choisi depuis des décennies entre la Croix (1863) et le Croissant (1929). En 2005, seuls trois pays ne revendiquaient aucun de ces symboles : Israël, l'Erythrée et le Kazakhstan. Israël conserve son bouclier de David ce qui est peu gênant dès lors que son utilisation se fait à l'intérieur des frontières de l'Etat hébreu. Mais si d'autres Etats viennent à se créer au gré des bouleversements du monde, ils pourront choisir entre trois emblèmes. Nous sommes curieux de voir quelle sera sa première mise en œuvre.
      Le Cristal-Rouge va-t-il remplacer à terme ces deux symboles historiques ?
      Non. Le Cristal-Rouge constitue un emblème subsidiaire qui vient enrichir un vide du droit humanitaire. Il ne faut surtout pas insinuer l'idée que les pays qui ont adopté la Croix ou le Croissant devraient transformer leur emblème en Cristal - Rouge. Toutefois en choisissant d'évider le losange, le CICR a laissé la porte ouverte aux pays qui souhaiteraient y ajouter un signe distinctif. Ce n'est pas tout à fait prévu d'un point vu légal mais on verra à l'usage. Ce qui nous importait c'était de clore le débat autour d'un troisième emblème.
La Croix, le Croissant ou le Cristal sont sur un pied d'égalité et ont la même vocation : protéger le droit des gens en temps de guerre. Ils sont apposés là où il y a des civils et des blessés : ambulance, hôpitaux ou personnels médicaux.Ces emblèmes sont destinés à créer des sanctuaires d'humanité sur le champ de bataille, plaçant les victimes qui y sont traitées et leurs sauveteurs «en dehors du conflit». Lorsqu'un soldat est blessé, il n'appartient plus à l'un des deux camps, il ne présente plus de danger, il appartient à l'humanité.
(1) La Croix-Rouge a été fondée en 1863 par Henri Dunant. Le Croissant-Rouge a été créé unilatéralement par les Turcs de l'Empire ottoman en 1876. Alors en conflit avec les Russes, les soldats ottomans avaient manifesté le désir de ne pas mourir dans un lieu marqué du symbole de la Croix. Le Croissant a été reconnu par le CICR en 1929.


     


Partager cet article

Repost 0

commentaires