Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • : Le royalisme providentialisme a beau tenir une place importante dans ma vie, il ne m'empêche pas de m'interesser à l'histoire connue - et celle plus cachée- de mon pays. L'humour a aussi sa place dans les pages mise en ligne.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

18 février 2009 3 18 /02 /février /2009 22:13

 Les  aventures  que vit la France  depuis  plus de deux siècles  vous paraissent relever d’un roman-feuilleton pas très  bon, alors  changez-vous la vie  en suivant Charlotte pas à pas; jour après  jour...

Retrouvez les  épisodes précédents  sur ce  blog même :
21-http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-28061538.html
20-http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-28016957.html
19-http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-27980981.html
18-http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-27907872.html
17-http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-27869880.html
16-http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-27826369.html
Liens permettant de lire.. et relire sur ce  blog, les épisodes 1 à 15.
http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-27942688.html


Acte III. Que faire de  sa mort ?

    Ce  dialogue  entre la mort  qui savait  et la  vie  qui se doutait fut interrompu par la voix  claire de Marat qui pria sa servante Catherine de laisser  entrer la  citoyenne. Le reste est  dans toutes les mémoires : la baignoire sabot, le poignard  et le  cri de Marat « A moi, ma chère amie, à moi », Charlotte  qui se tenait  debout prés de la fenêtre  et puis la  foule  qui envahit  aussi vite la pièce  que le sang jaillit  des artéres carotides atteintes  par la lame homicide  de Mademoiselle Corday.

     Le lien suivant :


    permet  de  contempler un tableau conservé  au Musée Lambinet à Versailles  représentant l’arrestation de la meurtrière. Ce n’est  apparemment pas elle la plus  à plaindre… elle a accompli sa  destinée . Mais  que  dire de la servante Catherine. Se tordant les mains de  douleur pendant  que l’on emmène le  corps  sans  vie de  son bien-aimé ,  elle est la douleur incarnée.

              ( A suivre) 
                          A.T.

Partager cet article

Repost 0

commentaires