Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • : Le royalisme providentialisme a beau tenir une place importante dans ma vie, il ne m'empêche pas de m'interesser à l'histoire connue - et celle plus cachée- de mon pays. L'humour a aussi sa place dans les pages mise en ligne.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

20 février 2009 5 20 /02 /février /2009 22:18

   Les  aventures  que vit la France  depuis  plus de deux siècles  vous paraissent relever d’un roman-feuilleton pas très  bon, alors  changez-vous la vie  en suivant Charlotte pas à pas; jour après  jour...

Retrouvez les  épisodes précédents  sur ce  blog même :
23.http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-28140298.html
22-http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-28100595.html
21-http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-28061538.html
20-http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-28016957.html
19-http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-27980981.html
18-http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-27907872.html
17-http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-27869880.html
16-http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-27826369.html
Liens permettant de lire.. et relire sur ce  blog, les épisodes 1 à 15.

http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-27942688.html

Acte III. Que faire de  sa mort ?

Complainte sur la mort de Marat:
    « Pleurez, amis de la Patrie./ Les jours de deuil sont arrivés; / Sur nous de l'aristocratie/ Les poignards sanglants se sont levés/ Mes sens sont glacés d'épouvante / Pouvez-vous sans frémir d'horreur/ Entendre ces cris de douleur ? /.../ De Marat, c'est la voix mourante./ Marat n'existe plus: pleurez, Républicains/ Pleurez (bis), mais vengez-vous sur tous ses assassins".
    Une sorte de  culte  s’établit autour de sa mémoire, on attacha  son buste  ou son portrait  sur le devant des maisons, les parents  donnérent son nom  à leurs enfants, des images représentant  son cœur percé coururent  entre toutes les  mais avec cette inscription -Cœur de Jésus, cœur de Marat, ayez  pitié de nous ! »
NDA. Alphonse Esquiros.Charlotte Corday.Paris. Legallois1841. I I éme partie p.111 ss.

    C'est ainsi qu'une députation ayant annoncé que le dimanche 28 juillet (1793) elle élèverait un autel au coeur de Marat, les paroles les plus hyperboliques, les plus saugrenues furent prononcées en cette circonstance. Un nommé Ballin compare Marat à Jésus-Christ et s'écrie : « Serait-il donc vrai qu'il fallût à la nature plusieurs milliers d'années pour produire des hommes de la trempe de Jésus et de Marat ? » Le citoyen Morel, enthousiasmé par ce rapprochement, qui lui semble [286] sublime, monte à la tribune pour le développer : « Cette comparaison est juste sous plus d'un rapport ; comme Jésus, Marat aime ardemment le peuple et n'aime que lui ; comme Jésus, Marat déteste les nobles, les prêtres, les riches, les fripons ; comme Jésus, il ne cesse de combattre ces pestes de la société ; comme Jésus, il mena une vie pauvre et frugale ; comme Jésus, Marat fut extrêmement sensible et humain ; etc., etc... » .
     On sent que le parallèle pouvait s'étendre à l'infini ; nous soupçonnons l'orateur d'être un défroqué déguisé en ultra ; l'habitude du théâtre rend apte à tous les rôles.
NDA. Marat, L'Ami du Peuple par Alfred Bougeart. TOME II

              ( A suivre)  
                         A.T.

Partager cet article

Repost 0

commentaires