Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • : Le royalisme providentialisme a beau tenir une place importante dans ma vie, il ne m'empêche pas de m'interesser à l'histoire connue - et celle plus cachée- de mon pays. L'humour a aussi sa place dans les pages mise en ligne.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

10 avril 2009 5 10 /04 /avril /2009 14:37
     Puisque certains évêques se sont permis de relativiser quand ce ne fut pas de condamner les propos de leur Pape Benoît XVI en matière de morale ou de gouvernement de l'Eglise, les mêmes évêques ne peuvent-ils pas être critiqués seulement pour leur sens "artistique" christique.
     C'est la question que l'on se pose à Gap, où, pendant la semaine Sainte on peut se recueillir  devant le "Christ à la chaise électrique"  du "grand"sculpteur Paul Fryer.
    L'œuvre est  issue de la collection d'art moderne de François Pinault, et prêtée à Mgr di Falco Léandri, évêque de Gap et d'Embrun, qui s'est justifié de cet emprunt, lors du vernissage de l'exposition dans la cathédrale, en avouant son "intérêt pour l'art moderne" et "l'émotion" qu'il a ressentie en découvrant cette sculpture pour la première fois.
(Tous les propos de Mgr di Falco, cités dans cet article, sont extraits de son propre blog).
         "Cette œuvre est forte", a-t-il déclaré. Et il poursuivit: "Je me suis demandé pourquoi je n'éprouvais pas la même émotion devant un crucifix. J'en ai conclu que c'était dû à l'habitude" (…) qui empêcherait de bien voir "le scandale de cet homme cloué sur deux bouts de bois tel une bête"?
        Quand prend-on "l'habitude"de la croix, puisque l'on enlève la croix dans les écoles catholiques, et ailleurs?
       Et où voit-on les bêtes clouées sur deux bouts de bois?
      Le but avoué de l'évêque ne serait pas de choquer (heureusement car "malheur à celui par qui le scandale arrive"), mais de bousculer!
    Et il martèle: "Le scandale ce n'est pas le Christ assis sur une chaise électrique. S'il était condamné à mort aujourd'hui, on utiliserait les instruments barbares pour donner la mort qui ont encore cours dans certains pays. Le scandale, c'est notre indifférence devant la croix du Christ." (évidemment, mais la faute à qui si "on" ne réussit plus à nous faire pleurer lors d'un Chemin de Croix?)
       Et, pour bien situer cette œuvre, Mgr di Falco a écrit une prière désignant le Christ tour à tour comme prisonnier, immigré, drogué.
     D'autres présentent bien le Christ comme couchant avec Marie-Madeleine!
     On mélange un peu tout aujourd'hui: la prière pour les pécheurs et l'identification aux pécheurs… s'il y a même encore la notion de péché, car on voit mal Marie-Madeleine pécher en couchant avec le Christ lui-même. De même si le Christ est désigné comme drogué, il ne faut pas s'en faire!
       On pourrait critiquer la théologie de Mgr di Falco, mais n'étant pas théologien je laisse cette critique à Benoît XVI, me limitant à ces réflexions désabusées ci-dessus et je conclurai sur une remarque d'historien de l'art que je suis: le Christ de Paul Fryer n'est que du "néo" sans réelle originalité. Il ne relève pas de "l'art moderne".
      En effet, Paul Fryer reprend les marques sanguinolentes des clous dans les paumes du Christ, comme s'Il était descendu de la Croix, alors qu'il le place sur une chaise électrique (!)… et il Lui met les bras en croix, mais à la mode janséniste, à peine ouverts, pour signifier que le Christ n'est pas mort pour tous les hommes ! (en fait, sur la croix, les jansénistes relevaient complètement les bras et ici, le Christ étant assis, ils sont à peine ouverts, mais l'idée théologique est identique: ne pas mettre les bras à l'horizontale pour ne pas englober la totalité de l'Humanité).
       On reprend les vieux poncifs! C'est du "néo".
      Et parler de "chaise électrique" relève de la foi, car les signes évidents de la "fée électricité" ne sont pas si clairs que cela.
Alors?
    Art moderne pour "bousculer et ne pas choquer"?_Il faut espérer qu'au fond d'eux-mêmes, artiste et évêque sont sincères, mais le "chemin de l'enfer est pavé de bonnes intentions".
      En tout cas, le résultat pratique, une fois de plus, est l'affadissement de la Foi, pour être, "snobinardement", "du monde" et jusqu'à la chaise électrique… janséniste, en faveur des drogués et non plus de l'élite de Port Royal.
La mode c'est l'immigré et le drogué… mais on ne les voit guère à Sandgate les beaux parleurs, ni dans les centres de désintoxication. Et participent-ils à l'aide aux futures mères en difficulté?
    Ils parlent, mais que font-ils ? 
    Quel est leur esprit missionnaire, quel est leur apostolat, en dehors des salons et des plateaux de TV où il fait bon discourir sur les malheureux?
    Qu'y a-t-il finalement de pire que de se servir du "malheur du monde" pour se faire valoir?
      Il ne faut donc  pas s'étonner si les "braves gens" ne prennent plus leurs évêques au sérieux quand ils batifolent  sur les plans artistique et théologique après avoir sapé leur propre autorité en tentant de saper celle de leur patron, le Pape.
Ne pas s'étonner si d'autres très "braves gens", émigrés et fils d'émigrés chéris de nos mondains, témoignent de leur haine envers l'Eglise catholique … jusqu'à réclamer le retrait des enseignes cruciformes de nos pharmacies (cf l'article d'hier sur ce sujet).
     Du rejet des hommes d'Eglise mondains on est passé au rejet de l'Eglise elle-même et de la Croix.
      N'est-ce pas humainement compréhensible?
      Plus je vais et plus je comprends nos "adversaires" et plus je me désole de mes "frères"
.

Source.
 http://www.lunivers.info/articles.php?lng=fr&pg=1098

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Alain TEXIER 11/04/2009 11:59

Message reçu à une autre adresse.

1) Il y a 2 ans à New York, c'était un Christ en chocolat !
scandale ! et expo annulée oufffff

2) Cette année, c'est chez nous ; personnellement je suis imperméable à tout ce qui est "moderne" et je trouve cette chose de très mauvais gout ; bien sur on peut y voir des symboles ;
mais pourquoi chercher justement des symboles, des représentations AUTRES que la Vérité ? alors on ne va plus faire le signe de "Croix" mais le signe de "chaise" ?

A la grande rigueur si on avait mis un condamné contemporain sur la chaise, avec Jésus, en superposition ....
pour montrer (????) qu'IL est en chaque homme qui souffre, patati patata , ouais ......
Mais la Croix remplacée par un mobilier (on ne sait même pas qu'elle est électrique) chez moi, ça a du mal à descendre !

je sais, je me répète, mais je ne peux que redire :

" (...)Nous voudrions expier pour tant de faites lamentables, réparer pour chacune d‚elles : désordre de la conduite, indécence des modes, scandales corrupteurs des âmes innocentes, profanations des dimanches et des fêtes, blasphèmes exécrables contre Vous (...) "

Le Père François( NDLRB. Fraternité de la Transfiguration ) a fait mouche, avec cet acte de réparation au Sacré-Coeur .....

Alain TEXIER 10/04/2009 15:26

Très sensible à votre gentille appréciation mais il faut rendre à César...

Tout le mérite de la découverte de cet écho en revient au Docteur Villette qui ne cesse de combattre pour les droits de Dieu. Vous pourrez vous en faire une idée en allant sur son site ( références rappelées en bas de l'article publié sur le blog de la Charte de Fontevrault)

Saint Michel Archange 10/04/2009 15:03

Merci de nous avoir trouver cet article qui est une véritable perle. ON Ne se sent plus seul face à l 'attitude de Mgr Di Falco que je ne comprneds vraiment pas...