Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • : Le royalisme providentialisme a beau tenir une place importante dans ma vie, il ne m'empêche pas de m'interesser à l'histoire connue - et celle plus cachée- de mon pays. L'humour a aussi sa place dans les pages mise en ligne.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

7 mai 2009 4 07 /05 /mai /2009 15:40
    L'heure tourne toujours, et l'on comprend qu'il doit bien y avoir par ci, par là quelques petits retards de dernière minute puisque, maintenant, les onze heures sont bien passées. Mais on n'en a pas les raisons.
     On en profite pour nous annoncer, au micro, une nouvelle que nous avions apprise trois jours avant, de la bouche même du Prince, mais que beaucoup ignoraient, et qui va attrister l'assemblée: la mère du Prince Jean, la duchesse de Montpensier, a dû subir une intervention chirurgicale, et ne pourra assister à la cérémonie.
     Ce sera donc sa soeur qui conduira le prince à l'autel. C'est une pénible nouvelle, surtout lorsque l'on sait la qualité du lien qui unit le prince à sa mère

   L'heure tourne encore. D'autres invités sont entrés dans la cathédrale: l'infante Pilar, soeur du roi d'Espagne; le prince Philippe de Belgique et son épouse, Mathilde, ainsi que son frère, Laurent; Gundakar de Liechtenstein, époux de la princesse Marie, soeur des princes Jean et Eudes; Charles-Hugues de Bourbon Parme; des représentants de la plupart des familles princières d'Europe (Habsbourgs d'Autriche, Bragance du Portugal...).
     On parle allemand, espagnol, anglais (et même.... français !...): une image de l'Europe assurément plus sympathique -et plus vivante !...- que celle trop souvent renvoyée par une certaine bureau-technocratie bruxelloise....

         Le Comte de Paris a fait son entrée, lui aussi. Inutile maintenant de chercher à l'approcher: nous le retrouverons tout à l'heure, au Vin d'honneur.....Mais voilà, enfin on y est, et cette fois c'est la bonne: par les portes grandes ouvertes on voit arriver le cortège. Les orgues retentissent. Pourquoi ne pas le dire, simplement: on est émus.....       
 (à suivre....)

Source.

Partager cet article

Repost 0

commentaires