Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • : Le royalisme providentialisme a beau tenir une place importante dans ma vie, il ne m'empêche pas de m'interesser à l'histoire connue - et celle plus cachée- de mon pays. L'humour a aussi sa place dans les pages mise en ligne.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

11 mai 2009 1 11 /05 /mai /2009 13:48

Par Emmanuel Berretta

Click here to find out more!
    La position de Christine Albanel n'était pas tenable : la ministre de la Culture a reconnu que l'un de ses collaborateurs a bel et bien transmis à Jean-Michel Counillon, le secrétaire général de TF1, le courriel de Jérôme Bourreau-Guggenheim, le salarié de TF1, qui a été licencié dans la foulée . Dans cet e-mail, ce responsable de l'innovation Web de la chaîne de télévision avait écrit à sa députée, Françoise de Panafieu, pour lui exprimer, de manière vive, son hostilité à propos du projet de loi Hadopi. Françoise de Panafieu avait par la suite envoyé ce courriel au ministère de la Culture, qui l'avait transféré, le jour même, à la hiérarchie de TF1. "Une erreur regrettable", déplore Christine Albanel.

    Un geste qui a conduit le proche collaborateur de la ministre de la Culture à présenter sa démission. Christine Albanel l'a refusé, préférant le suspendre durant un mois. Il est d'ailleurs question qu'elle rencontre très prochainement Jérôme Bourreau-Guggenheim. Une manière diplomatique d'éteindre cet incendie qui ne pouvait pas tomber plus mal.

TF1 reste sur sa ligne de conduite
   
En effet, les détracteurs du projet de loi Hadopi ne cessent de pointer les dangers qu'il recèle, et notamment le risque d'une surveillance généralisée des internautes. "Fantasme", répond l'UMP. Mais voilà que surgit une histoire dans laquelle un e-mail personnel, transitant par le ministère de la Culture avant d'arriver à TF1, a permis à un employeur de licencier son auteur. Ce "drame orwélien" apporte naturellement de l'eau au moulin des députés socialistes, les plus virulents contre la loi Hadopi. Car l'Assemblée nationale sera amenée mardi, au terme d'une seconde lecture, à se prononcer sur le texte de loi à l'occasion un vote solennel. La première fois, une quinzaine de députés de l'opposition avait réussi, à la surprise générale, à créer le surnombre et à repousser ce texte controversé. Nul doute que demain, les bancs de l'hémicycle seront bien plus fournis qu'à l'ordinaire...

   Du côté du groupe TF1, les conciliabules du week-end n'ont entraîné aucune inflexion de la ligne adoptée : la Une justifie le licenciement de Jérôme Bourreau-Guggenheim par la "perte de confiance" qu'inspire les prises de positions "radicales" de celui-ci contre le projet de loi Hadopi dont TF1 est un ferme partisan.      Aucune transaction amiable n'est envisagée. L'avocat de Jérôme Bourreau-Guggenheim a décidé de porter plainte sur le fondement de la discrimination pour opinion politique .     L'affaire devient donc pénale (L 225-1 et L 225-2 du code pénal). Le responsable de ce type de discrimination est passible de trois ans de prison et 45.000 euros d'amende.

Source. Le Point.
http://www.lepoint.fr/actualites-medias/2009-05-11/apres-le-licenciement-d-un-salarie-de-tf1-albanel-suspend-un-proche-collaborateur/1253/0/342181

Partager cet article

Repost 0

commentaires