Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • : Le royalisme providentialisme a beau tenir une place importante dans ma vie, il ne m'empêche pas de m'interesser à l'histoire connue - et celle plus cachée- de mon pays. L'humour a aussi sa place dans les pages mise en ligne.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

16 mai 2009 6 16 /05 /mai /2009 09:40
Ruine-de-Rome - Cymbalaria muralis (ou cymbalaire des murs)

Spermaphytes >>Angiospermes >>Lignée IV >>Phylum 06 >>Tubiflorales >>Scrofulariacées
           
[Angiosperme]   [Dicotylédone] 

      Lieu de vie:      
      Murs et rochers      
             
      Date et Lieu de récolte:      
      Plante récoltée à Paimpont (Bretagne) en mai 2000.      
             
      Description et Caractéristiques :
     
      Vivace, glabre souvent violacée. Les feuilles sont palmées avec un long pétiole.Les fleurs mauves sont portées par un long pédoncule à l'aisselle des feuilles.

Source.
 
et si vous voulez la voir en photos.
Source.
http://floreve.over-blog.com/article-4308032.html

Pour une  vision un peu moins bucolique, enfin ;

Ruines-de-Rome, par Pierre Senges.
Verticales, 252 p., 15 euros.

Par Le Naire Olivier, publié le 31/01/2002
 
     Comment venir à bout de l'humanité? En transformant les villes en jungles amazoniennes. Pierre Senges a vraiment de drôles d'idées
(…)
     On l'aura compris, Pierre Senges est à ranger dans la catégorie dite «des esthètes turbulents», ce qu'il confirme avec Ruines-de-Rome, épatant petit précis de subversion botanique que l'on aurait bien pu intituler La Mauvaise Santé par les plantes ou encore Les Cent Fleurs de l'apocalypse.

     Cette fois, le narrateur est un modeste employé du cadastre qui, dans son bureau poussiéreux, a eu tout le temps de ruminer ses rancoeurs contre le monde et de rêver à la manière adéquate de l'exterminer
(…)
     Alors, au bord des autoroutes ou des grands boulevards, il s'est mis à semer la garance, la mauve et le mimosa. Devant les ministères, les commissariats, dans les squares, il a disséminé l'herbe à couper le fer, la renoncule scélérate, le crachat-de-lune, la trompette-du-Jugement-dernier, l'astragale hérissée de piquants, la ronce à deux faces et, bien sûr, la ruine-de-Rome.
(...)
    Le lierre est devenu sa patiente armée des ombres, la glycine, sa Mata Hari en robe mauve. Qui se méfierait des plantes? Qui aurait peur d'un jardinier?

Source.
http://www.lexpress.fr/informations/semeur-de-reves_647103

Partager cet article

Repost 0

commentaires