Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • : Le royalisme providentialisme a beau tenir une place importante dans ma vie, il ne m'empêche pas de m'interesser à l'histoire connue - et celle plus cachée- de mon pays. L'humour a aussi sa place dans les pages mise en ligne.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

29 mai 2009 5 29 /05 /mai /2009 09:50

                                                                                 
    Wissant est incontestablement comme une étape de pèlerinage entre l’Angleterre et le continent, vers les lieux saints que sont Rome, Saint-Jacques de Compostelle et Boulogne. Les différentes découvertes de plombs et d’enseignes de pèlerinage sur le territoire communal en témoignent d’ailleurs. Parmi toutes ces trouvailles, la découverte en 1908 sur la plage d’une petite reproduction du crucifix de Lucques revêt une importance toute particulière qui permet de comprendre la présence à Wissant d’une représentation de sainte Wilgeforte (1).
     En effet, il existe dans l’église actuelle une statue de sainte Wilgeforte, dont le visage est orné d’une barbe et qui est représentée sur une croix dans l’attitude du Christ. Cette statue est actuellement placée contre la muraille de l’édifice.
     L’abrégé de la légende de sainte Wilgeforte, surnommée la vierge barbue, pouvait se lire au bas de gravures dont on trouvait, au XIXe siècle et au début du XXe, un exemplaire dans presque tous les intérieurs des maisons de pêcheurs.
     Vers le milieu du XIe siècle, une jeune princesse, fille d’un roi de Sicile est contrainte par son père d’épouser le roi du Portugal avec qui il est en guerre. Ce mariage, habile moyen de faire la paix, est contraire au v¦u de virginité que la jeune fille a fait à Dieu. Désespérée, elle demande à Dieu qu’il la fasse devenir la plus laide possible. Elle est exaucée, une épaisse barbe lui pousse au menton, contribuant ainsi à ce que le prétendant abandonne ses projets. Le mariage échoue ainsi et son père, furieux la fait crucifier (2).
     Une autre légende veut que la jeune fille soit l’objet, durant une guerre, d’une tentative de viol par des soldats ivres. Pour se défendre, elle invoque la protection divine. Immédiatement une forte barbe lui recouvre le visage, ce qui met en fuite les soldats. Le nom de Wilgeforte, c’est-à-dire la « vierge forte » (3), viendrait de ces faits.
     Les historiens s’accordent pour dire que Wilgeforte n’a jamais existé, les récits la concernant ne reposant sur aucune vérité historique. Par ailleurs sa légende, apparue tardivement (XIVe-XVe siècles), fait de Wilgeforte la seule sainte crucifiée de toute la chrétienté, le supplice de la croix étant normalement réservé uniquement aux hommes. Cette exception surprenante rend les spécialistes des saints très méfiants quant à l’authenticité de Wilgeforte.

                         
                        Le Christ de Lucques 

     Il semble très vraisemblable que sainte Wilgeforte soit en fait une représentation d’un Christ à la manière orientale.
    En effet, pendant des siècles, les chrétiens ont répugné à voir le Christ supplicié dans la nudité des esclaves. C’est ainsi en Orient que seraient apparues au VIe siècle les premières représentations du Christ en tunique. Ce christ oriental se rencontre en différents lieux de culte d’Europe occidentale et notamment à Lucques, en Italie. Ce christ de Lucques, appelé le Christ de la sainte Face, le Volto Santo ou encore le Christ de la Saint Vou est à barbe, revêtu d’une longue tunique serrée à la taille par une ceinture à deux bouts longs et pendants.
     Lucques est au Moyen Age un haut lieu de pèlerinage, tous les pèlerins allant ou revenant de Rome s’y arrêtant pour vénérer le Christ de la Saint Vou. Comme dans tout centre religieux important, les vendeurs d’objets de piété sont légion. C’est ainsi que bon nombre de pèlerins emportent avec eux des reproductions du Christ de Lucques, ce Christ crucifié en tunique (4). De nombreuses reproductions du Christ de la Saint Vou sont alors peu à peu sculptées et installées sur tous les autels un peu partout en Europe occidentale, à moins qu’elles viennent directement de Lucques. Les églises et chapelles de toutes les cités empruntées par les Anglais pour leur pèlerinage à Rome (chez qui il est particulièrement en honneur), se voient ornées durant les XIe-XIIe siècles d’une statue représentant le Christ oriental de la Saint Vou. C’est le cas de Wissant, de Rinxent, d’Abbeville ou encore de Beauvais.

                  Une probable explication
                   de sainte  Wilgeforte

     A partir du XIIIe siècle l’Occident rompt avec la tradition orientale et impose un Christ nu dont le visage reflète la souffrance. Le pèlerinage de Lucques, comme celui de Rome s’efface peu à peu et le culte de la Saint Vou tombe dans l’oubli. Certaines de ses représentations sont détruites ou disparaissent, d’autres restent et deviennent bien vite incompréhensibles. Quel est ce personnage à barbe, portant une robe et crucifié ? Les imaginations travaillent et dès le XIVe siècle, en Flandre 5, naît la légende bien rose de sainte Wilgeforte, « la vierge barbue ».

 

                               

1 André MABILLE DE PONCHEVILLE, « Sainte Wilgeforte », Revue de Boulogne, n°295, novembre décembre 1964, p. 291
2 Livret-guide de Wissant, op. cit. p. 14-15
3 Louis REAU, Iconographie de l’art chrétien, t. 3, Paris, 1959, p. 1343
4 Jacques BLONDEL, « Sainte Wilgeforte », Revue de la Société académique des antiquaires de la Morinie, 336e livraison, t. XIX, mars 1961, p. 472-473
5 A Gand, selon Louis REAU, op. cit. p. 1344

                                                                                Franck DUFOSSÉ
Source.
http://www.mincoin.com/infos/sainte-wilgeforte.php

Et aussi :

                       BONNE FETE WILGEFORTE !

      Souhaitez une bonne fête aux "Wilgeforte" que  vous avez le  bonheur de connaître  en envoyant une jolie carte virtuelle gratuite, pour écrire votre carte, il vous suffit de choisir une image ci-dessous,

...

    La suite sur :     
http://www.joliecarte.com/bonne-fete-wilgeforte





Partager cet article

Repost 0

commentaires