Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • : Le royalisme providentialisme a beau tenir une place importante dans ma vie, il ne m'empêche pas de m'interesser à l'histoire connue - et celle plus cachée- de mon pays. L'humour a aussi sa place dans les pages mise en ligne.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

10 juin 2009 3 10 /06 /juin /2009 08:50
  Légitimistes, partisans du retour sur le trône de France de la dynastie des Bourbons au XIXe siècle. Les légitimistes se constituèrent dès la chute de Charles X, en 1830 : l'équipée de la duchesse de Berry en 1832, comme le complot de la rue des Prouvaires au début de la même année, prouvait la résistance du parti favorable aux Bourbons. Ce parti subsista comme force politique réelle jusqu'au ralliement de l'Église à la IIIe République en 1890 : ce ralliement, confirmé par le pape, ôta au légitimisme un étai essentiel, celui de l'ultramontanisme. En effet, le légitimisme s'identifia aussi avec l'ultramontanisme, c'est-à-dire la volonté de redonner au pape le contrôle sur l'Église de France. Porté par la vague de la devotio moderna qui créait des missions outre-mer et, dans les milieux ouvriers, qui transformait les apparitions en phénomènes de masse (Lourdes, La Salette-Fallavaux), l'ultramontanisme s'opposait sur le fond à l'esprit du concordat napoléonien de 1801.

    Le légitimisme connut deux moments où il put croire à son triomphe :
- en 1851-1852, quand les légitimistes apportèrent un soutien franc et massif au coup d'État de Louis Napoléon Bonaparte en espérant pouvoir lui substituer très vite le comte de Chambord, Henri V « l'enfant du Miracle » ;
- entre 1871 et 1876, durant la période de l'Ordre moral où seule l'intransigeance un brin inadaptée du même prétendant fit capoter l'entreprise de restauration. Après lui, les prétendants au trône cessèrent d'être politiquement consistants.


   Les légitimistes (chevau-légers comme Chesnelong, durant l'Ordre moral, ou monarchistes plus traditionnels) se recrutaient en général dans la noblesse et les élites de la magistrature ; certains, tels le fondateur de l'Univers, Louis Veuillot, venaient de milieux plus modestes ; souvent représentés à la Chambre haute (Chambre des pairs ou Sénat), ils étaient alors les élus d'une France catholique et rurale, la « France de l'Ouest » dont les particularités politiques suscitèrent la première grande étude d'histoire politique régionale, réalisée par André Siegfried à la fin du XIXe siècle.

   Opposés aux orléanistes, les légitimistes constituèrent l'aile droite du monarchisme français au XIXe siècle.

Origine

NDLRB.
Il y a  en bas  de  cet  article une  commande  qui vous permet de laisser  votre  commentaire … Faites-en bon usage .

Partager cet article

Repost 0

commentaires