Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • : Le royalisme providentialisme a beau tenir une place importante dans ma vie, il ne m'empêche pas de m'interesser à l'histoire connue - et celle plus cachée- de mon pays. L'humour a aussi sa place dans les pages mise en ligne.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

24 juin 2009 3 24 /06 /juin /2009 14:09
Par Bruno Roger-Petit
le 16/06/2009, vu 12629 fois, 200 nombre de réactions
    Info d'un posteur invité par la rédaction Le Post. Info d'un chroniqueur invité par Le Post.
   L'opinion exprimée n'engage que son auteur.

   Passée inaperçue ou presque, cette petite phrase d'Henri Guaino, plume et porte-plume présidentiel, petite phrase lachée ce dimanche sur Europe 1 et relative à la décision du Conseil constitutionnel sanctionnant la loi HADOPI pour non-respect de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789: "En faisant référence à la Déclaration de 1789, on est pas dans l'ordre du juridique, mais dans l'ordre de la philosophie politique."
(Source: Europe1.fr)

    Diable! que voilà bien des questions qui se lèvent d'un seul élan.

1/ Qu'est ce qu'il y connait en Constitution Henri Guaino?

    Apparemment, rien de rien. L'ancien étudiant de Sciences po qu'il fut a visiblement oublié ce que l'on apprend en AP. Depuis la décision du 16 juillet 1971 la Déclaration de 1789 a été reconnue comme appartenant à ce que l'on appelle le bloc de constitutionnalité. S'y référer pour censurer une loi, c'est bel et bien se situer dans l'ordre du juridique, et non dans l'ordre de la philosophie politique.

2/ On peut donc être le gourou du président de la République française, son conseiller, sa plume, son inspirateur et ne rien connaître à la Constitution?
   Oui. La preuve.

3/ N'est-ce pas inquiétant ?
    Sans doute. Cela révèle une ignorance absolue des principes fondamentaux sur lesquels s'est construit depuis deux siècles la démocratie française. Et comme il est légitime de penser que l'actuel président doit être doté d'un niveau de culture politique, juridique et historique identique à celui de Guaino, il est par conséquent tout aussi légitime de penser qu'il ne faut pas s'étonner des conséquences de cet assemblage de compétences.

4/ Justement quelles peuvent être les conséquences de cette ignorance?
    Ah bon? Vous ne l'avez pas remarqué? Eh bien par exemple, les atteintes répétées à la laïcité. Savez-vous que depuis quelques mois, la France reconnaît les diplômes décernés par le Vatican comme des diplômes français, républicains? Non? Pourtant c'est le cas. Tout cela grâce à une convention discrètement signée par la France avec le pape. Ce qui revient à dire que l'Etat français laïc reconnaît comme équivalents aux diplômes républicains, les diplômes décernés par les prêtres qui enseignent au nom du pape Benoît XVI. C'est la fin du monopole de la collation des grades comme l'on dit, et personne (ou presque) ne s'est indigné de cette entorse aux principes de 1789 et de la loi de 1905 sur la séparation des églises et de l'Etat.

5/ Dans ces conditions, faut-il s'attendre à pire encore?
   Souvenez-vous, il y a un an, le président a constitué un comité théodule, présidé par Simone Veil pour réfléchir à une réécriture éventuelle du Préambule de la Constitution de 1958. Il voulait inscrire dans ce Préambule "réécrit" de nouveaux droits, et l'on sait, compte tenu des discours de notre héros sur tous les sujets ayant trait aux droits et aux libertés, que ces "droits" nouveaux auraient détruits ceux de 1789. Après un an de travail, cette commission a conclu, dans un rapport rendu à son commanditaire, que le préambule était très bien comme ça et que pour ce qui était de garantir les droits et libertés des citoyens, il y avait largement de quoi faire (A noter là encore l'impressionnant silence médiatique qui a accueilli la sortie de ce rapport camouflet pour l'Elysée). Du coup, le chef de l'Etat a remisé tous ces projets "droitsdel'hommicide" ayant pour objectif d'en finir avec la Déclaration des Droits de 1789 en attendant la bonne occasion pour frapper de nouveau.

6/ Finalement, la sortie de Guaino n'est peut être pas innocente?
   Lui seul le sait. Ce qui est certain, c'est que ce dédain affiché pour le droit, alliée à une ostensible ignorance de l'Histoire démontrent qu'à l'évidence, l'actuel pouvoir veut toujours en finir avec l'héritage de 1789. Cette petite phrase est un aveu de l'inconscient sarkozyste de Guaino. Car oser dire que le texte de droit fondateur de notre démocratie et que pas un des gouvernements qui se sont succédé depuis 1870 n'avaient osé remettre en cause (hormis l'autorité de fait de Vichy), oser dire donc, que ce n'est qu'un texte de philosophie politique, sous-entendu parmi d'autres, c'est plus qu'inquiétant. Cela signifie qu'en dépit de l'échec de la loi Hadopi et de la décision du comité Veil de l'an passé, l'actuel pouvoir ne désarmera pas tant qu'il n'aura pas aboli, d'une façon ou d'une autre, cette Déclaration de 1789.
              Et voilà.

(Source: Europe 1.fr)
http://www.lepost.fr/article/2009/06/16/1580291_l-elysee-veut-il-abolir-la-declaration-des-droits-de-l-homme-de-1789.html

De quelques réactions sur le même site
:

juju321 le 18/06 à 23h45
S'ils continuent leurs conneries le peuple ne se laissera pas faire et des têtes vont tomber comme il y 220 ans !

fraise des bois le 18/06 à 17h54
Si la déclaration des droits de l'homme et du citoyen venait à être abolie, il restera la déclaration des droits de la femme et de la citoyenne de Marie-Olympe de Gouges!
Peut-être alors parviendrons-nous à l'égalité et à la parité, qui sait,

D a v i d   A n d r i a n a   l e   1 7 / 0 6   à    1 8 h 0 1
D a n s o n s   l a   c a r m a g n o l e
V i v e   l e   s o n   v i v e   l e   s o n
D a n s o n s   l a   c a r m a g n o l e
V i v e   l e   s o n   d u   c a n o n   !
M o n s i e u r   V e t o   a v a i t   p r o m i s  

zheul le 17/06 à 00h56
   De deux choses l'une : comme dit dans l'article en préambule,
    soit il a oublié ce qu'on lui a appris au sujet de la constitutionnalité de la Déclaration des Droits de l'Homme, auquel cas il ferait bien de revoir son sujet avant de prendre la parole,
     soit, ce qui est beaucoup plus inquiétant, il le sait pertinemment et énonce sciemment les mots de "philosophie politique".
    Il "liquide" en quelque sorte l'héritage de 1789, comme il a fait dire à Sarkozy qu'il fallait "liquider" l'esprit de Mai 68. Ce qui participe de la même logique.
    On a là affaire à un mode de pensée ultra-réactionnaire de droite-extrème, éminemment dangereux pour les institutions. Chaque "dérapage" de la sorte devrait être immédiatement et sévèrement critiqué et combattu, afin de faire comprendre à cette triste équipe jusqu'où ils ne peuvent aller trop loin.
    Il s'agit de combattre dès le début, sans attendre que la gangrène liberticide et anticonstitutionnelle se développe, les dérives d'une autocratie de plus en plus évidente.

NDLRB. Pour un complément d'information , voir  sur ce  blog même :
   SUPPRESSION DU SECRETARIAT AUX DROITS DE L’HOMME DANS LE GOUVERNEMENT FILLON IV (23 juin 2009) ; une hypocrisie de moins.
http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-33034409.html

Partager cet article

Repost 0

commentaires