Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • : Le royalisme providentialisme a beau tenir une place importante dans ma vie, il ne m'empêche pas de m'interesser à l'histoire connue - et celle plus cachée- de mon pays. L'humour a aussi sa place dans les pages mise en ligne.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

16 juillet 2009 4 16 /07 /juillet /2009 09:08
   Les tradis  savent  encore, certes ...  mais les autres . Alors comme le  rite du Saint Sacrifice de la messe dit " extraordinaire " connait un fort développement en  ce moment, nous avons l'espérance que le site donné ci-dessous en source sera utile à beaucoup.

                                                               J
Jeûne 

   Privation de nourriture. Jeûne ecclésiastique : jeûne imposé par le 5° commandement de l'Église, en esprit de pénitence. Jeûne eucharistique : jeûne qui consiste à ne rien prendre après minuit, quand on veut communier le lendemain.

                                                                                                   L
Liturgie

   Science des cérémonies du culte public. Elle concerne spécialement les lieux, les objets et le temps du culte, les paroles, le chant, les gestes des ministres sacrés
 
M
Martyre -- Supplice enduré par les chrétiens en témoignage de leur foi en J.-C. || Martyr : celui qui a souffert ce supplice. Le premier martyr est S. Etienne, lapidé à Jérusalem. || Martyrs du canon de la messe. Dans la primitive Église, l'évêque qui célébrait la messe inscrivait et nommait, au canon, les saints martyrs qui venaient de verser leur sang pour la foi ; c'était ce qu'on appelait canoniser. La liste s'allongeait à chaque persécution. On a seulement conservé, dans la suite, les noms des plus anciens et des plus célèbres, que le prêtre lit encore aujourd'hui, avant et après la consécration.

    Avant la consécration : le prêtre invoque la Sainte Vierge, les Apôtres, puis les douze premiers martyrs les plus vénérés à Rome au IIIe et au IVe siècles : Lin, Clet, Clément, trois premiers successeurs de S. Pierre ; Sixte, Corneille, deux autres papes ; Cyprien, évêque de Carthage, en Afrique ; Laurent, diacre, brûlé vif pour avoir refusé de livrer le trésor de l'église, destiné à l'entretien des pauvres ; Chrysogone, illustre Romain, martyrisé sous l'empereur Dioclétien (300) ; Jean et Paul, deux frères martyrisés sous Julien l'Apostat (360) pour avoir refusé de sacrifier aux idoles ; Côme et Damien, deux frères médecins, livrés aux flammes, délivrés miraculeusement, puis crucifiés (vers l'an 286).

     Après la consécration : le prêtre invoque S. Jean-Baptiste, S. Etienne ; deux apôtres, S. Mathias et S. Barnabé non nommés auparavant ; S. Ignace d'Antioche, en Asie ; S. Alexandre, cinquième pape ; S. Marcellin et S. Pierre, martyrisés sous Dioclétien ; deux saintes femmes martyres, Félicité et Perpétue des vierges martyres pour lesquelles on avait, à Rome, une grande vénération, Agathe, Lucie, Agnès, Cécile ; Anastasie, veuve.
 
Source.

enfants-1931/lexique-.html


( à suivre)


Partager cet article

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans RACINES DE FRANCE
commenter cet article

commentaires