Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • : Le royalisme providentialisme a beau tenir une place importante dans ma vie, il ne m'empêche pas de m'interesser à l'histoire connue - et celle plus cachée- de mon pays. L'humour a aussi sa place dans les pages mise en ligne.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

11 août 2009 2 11 /08 /août /2009 10:24
   Un bourg vraiment ?  une église plutôt  car on ne  voit quelle  implantée en assez  net surplomb des maisons  aux assises de calcaire et aux  toits de tuiles qui se blottissent  alentour comme des poussins  sous l’aile attentive de leur mère poule.
     J’ai une amie sensibilisée à  des signes qui, pour  quiconque  d’autre qu’elle et, moi, un peu également, et  bien d’autres aussi sans doute, ne  voudraient  rien dire d’autre qu’un simple et banale coïncidence. Hé  bien pour elle, pour moi, et pour  bien d’autres aussi sans doute, il nous est arrivé  quelque  chose de  délicieusement prédestiné à Bourg-Charente.
     Pour nous, tout a  commencé alors que nous  cherchions en endroit pour pic niquer, endroit  que nous commencions à « désespérer » de jamais trouver, et l'on sait  bien que  la faim est mauvaise  conseillère. Les voies rapides du coin déroulaient leurs plutôt mornes  kilomètres sans  aires  de repos et les routes ordinaires n’offraient que de  bien maigres abris sans  ombre vraiment propice mais , en revanche, avec  trafic dense assuré.

    C’est  alors , que quittant la  Nationale 141 peu après Jarnac et puis prenant à gauche, à droite ou inversement   d’une  façon qui nous l’apprendrions plus tard ne devait  rien au hasard mais tout à la Providence, nous arrivâmes à l’église  cernée de pelouses à main gauche et à main droite d’un élégant bâtiment qui avait dû être  le  presbytère de la commune dans une existence antérieure.
   Et la Providence , me direz-vous ? « Bâtie  au centre du village  traversé par la Charente, l’église Saint  Jean-Baptiste offre toutes les caractéristiques  de l’architecture romane Charentaise : une nef  à file de coupoles, un chevet à absides  échelonnées  et une façade plane  délicatement ornées d’arcatures  étagées ». ( Formulaire de la Fondation du Patrimoine déposé  sur place  en vue d’une aide à la restauration).
   A gauche  du sanctuaire, un passage plutôt étroit  surmonté d’un linteau portant une croix donnant  accès à ce qui devait être sans doute, jadis, le cimetière, mais qui aujourd’hui offre ses bancs  et  l’abri du feuillage de  ses arbres propices aux voyageurs en quête d’un endroit tranquille pour pique-niquer. La Providence ? ah oui, la Providence ; Vous n’aviez pas trouvé ? la titulature de l’église est Saint Jean-Baptiste, le Précurseur qui est en même temps  le saint patron de la Charte de Fontevrault, plutôt gentil non, comme attention ?

    C’est dans  le calme de ce lieu saint  à deux pas du chevet  aux élégantes arcatures superposées avec grâce que j’ai eu le loisir  de me remémorer  la  conversation que j’avais eue avec mon directeur de  conscience samedi dernier. Je me souvenais – non sans peines- de ses mises en garde et de la conclusion, peut–être  uniquement personnelle ? à laquelle j’avais fini par aboutir s’agissant de ce Dieu qui nous a sauvé  sans que nous ayons  jamais  rien fait  pour   le mériter : si Dieu ne  veut  pas que nous partagions avec quiconque l’amour qui lui est dû, c’est qu’Il a ses raisons.
     Et comme mes yeux   étaient revenus se poser  sur les subtils entrecroisements des arcatures du chevet, je me surpris  à  penser  qu’en  montant les  voussoirs, les tailleurs de pierres et les maçons  n’avaient  pas  vraiment  de certitude  concernant la solidité de leur ouvrage. Certes, ils suivaient  un plan pré-établi et ils avaient la ferme confiance d’arriver un jour au but mais ce but, ils ne le possédaient  vraiment  qu’une  fois la  clef de  voûte posée et la  solidité  de  la  construction ainsi pérennisée.

    Seigneur je sais  que la  clef de voûte de ma quête de l’Eternité  sera ma mort mais je sais aussi  que cette clef  de voûte ne pourra  vraiment jouer  son rôle que si les  voussoirs qui y conduisent de part et d’autre sont tous exactement  à leur place. D’ici là  il n’y a pas  vraiment  de raison que pour  je  construise  mon arcature du chevet  à l’aveugle, le Seigneur nous  a donné suffisamment de lumières ( la Révélation) et  d’instruments (les sacrements) pour cela.

    Telle était la  prière  que j’adressais en ce  début  de chaude après-midi  saintongeaise   aux tailleurs de pierre et maçons qui avaient permis  à l’église Saint Jean-Baptiste de Bourg-Charente  de parvenir  jusqu’à moi. Frères , aidez-moi  afin que ma  vie  soit comme  votre  chevet.
 
                                                                     Alain TEXIER

L'image provient de :

http://www.villagesdefrance.free.fr/dept/page16_paysducognac.htm


Partager cet article

Repost 0

commentaires

mf 11/08/2009 15:27

;-) Quel charmant récit, tout en délicatesse et sérénité . Je le transmets à ma famille de Charente , qui peut être, ne connait pas cet endroit. Merci; -mf-