Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • : Le royalisme providentialisme a beau tenir une place importante dans ma vie, il ne m'empêche pas de m'interesser à l'histoire connue - et celle plus cachée- de mon pays. L'humour a aussi sa place dans les pages mise en ligne.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 10:02

  NDLRB. Que l'on ne se méprenne pas sur la mise en ligne ci-dessous. Les royalistes ne sont pas des gens de droite . Plus exactement, ils ne sont pas que de droite et ce pour une raison trés simple ; les  concepts de " gauche" et de "droite" sont des concepts républicains . Pour autant, ce n'est pas là une raison pour  ne pas se former à partir des travaux des auteurs chez  qui il y a nécessairement des idées à prendre.... et ce, d'autant plus sil leurs  idées sont aujourd'hui sous le boisseau.

-----

  « Une bibliographie restitue l’écho des polémiques et des passions qui ont marqué les décennies écoulées depuis la fin du XIXe siècle. C’est ainsi qu’elle contribue à l’histoire des idées »
 
  Jusqu’à la fin des années 70 du XXe siècle, la plupart des auteurs « de droite » figuraient aux catalogues des plus grands éditeurs, et leurs œuvres étaient fréquemment publiées en éditions de poche. Ce serait aujourd’hui impensable. La porte s’est refermée partout.


  La plupart des grands classiques de droite ne sont plus réédités aujourd’hui que par des maisons d’édition plus ou moins marginales ou confidentielles. Aucun des principaux livres de Robert Brasillach, par exemple, n’est plus disponible aujourd’hui chez un grand éditeur, alors que dans les années 60 ses œuvres étaient publiées chez Plon, chez Stock, à la Table ronde, au Livre de poche et par toute une série de clubs de livres.
    À peine dix titres de Maurras peuvent être fournis aujourd’hui chez l’éditeur, alors qu’en 1960 on en comptait encore cinquante – et aucun de ces livres n’a été publié par une grande maison d’édition. Montherlant lui-même n’est presque plus réédité depuis sa mort. Pour expliquer cette situation, on pourrait alléguer les passions politiques liées à l’Occupation. Mais curieusement, les auteurs « de droite  » sont aujourd’hui beaucoup plus tenus en suspicion qu’ils ne l’étaient quinze ou vingt ans seulement après la fin de la Deuxième Guerre mondiale. C’est que le passé a pris une dimension mythique, si bien que l’instrumentalisation manichéenne de ce passé engendre paradoxalement l’oubli.
Alors même qu’il ne se sent pas nécessairement d’affinités avec les écrivains ou les théoriciens dont il s’est occupé, l’essayiste Alain de Benoist, auteur des 4 volumes de la Bibliographie générale des droites française, est à cet égard conscient d’être allé à contre-courant.
  À sa façon, toute bibliographie relève d’un « travail de mémoire ». Elle aide à maintenir hors de l’oubli des noms qui ont marqué une époque et joué un rôle dans la vie culturelle, littéraire ou intellectuelle. Elle offre au regard un panorama qui dévoile l’étendue d’une œuvre et permet d’apprécier l’influence que celle-ci a pu exercer. Elle restitue l’écho des polémiques et des passions qui ont marqué les décennies écoulées depuis la fin du XIXe siècle. C’est ainsi qu’elle contribue à l’histoire des idées.
 
  Les 4 volumes de la Bibliographie générale des droites françaises d’Alain de Benoist sont parus aux Éditions Dualpha, collection « Patrimoine des Lettres », dirigée par Philippe Randa.
 
Volume I
Arthur de Gobineau - Gustave Le Bon - Edouard Drumont - Maurice Barrès - Pierre Drieu La Rochelle - Henry de Montherlant - Thierry Maulnier - Julien Freund. 616 pp – 35 euros
 
Volume II
Georges Sorel - Charles Maurras - Georges Valois - Abel Bonnard - Henri Béraud - Louis Rougier - Lucien Rebatet - Robert Brasillach. 476 pp - 35 euros
 
Volume III
Louis de Bonald - Arthur de Tocqueville - Georges Vacher de Lapouge - Léon Daudet - Jacques Bainville - René Benjamin - Henri Massis - Georges Bernanos - Maurice Bardèche - Jean Cau. 650 pp - 37 euros
 
Volume IV
Joseph de Maistre - Ernest Renan - Jules Soury - Charles Péguy - Alphonse de Châteaubriant - Jacques Benoist-Mechin - Gustave Thibon
Marc Augier (Saint-Loup) - Louis Pauwels. 758 pp – 37 euros
 
BON DE COMMANDE


Je souhaite commander les volumes suivants de la Bibliographie générale des droites française


… ex Volume I (35 euros)
 
… ex Volume II (35 euros)
 
… ex Volume IIII (39 euros)
 
… ex Volume IV (39 euros)

 
 Frais postaux France et Union européenne : 5 euros (1 livre)/6 euros (2 livres) /7 euros (3 livres ou plus)
 Autres destination : 10 euros (1 livre)/15 euros (2 livres)/20 euros (3 livres ou plus)
Règlement à l’ordre de Francephi.


Nom : ..............………................
Prénom : ..............…................
Adresse : ..............…..................................................
..............…............................................................…...
..............…..............................…..............................….
..............…..............................…..............................….
Code Postal : .............………........
Ville : .............………........
Téléphone : .............….…………….………........……
Adresse internet : .............………...............……
 
à renvoyer à :

Francephi diffusion

Boite 37 -

16 bis rue d’Odessa

75014 Paris 

Tél. 09 52 95 13 34 - Fax. 09 57 95 13 34 

diffusion@francephi.com


Commande par internet (paiement sécurisé par carte bancaire ou paypal) sur notre site : www.francephi.com.

Partager cet article

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans ANNUAIRE DES MOUVEMENTS AMIS ET ALLIES
commenter cet article

commentaires

Catoneo 14/09/2012 19:07

Ne pensez-vous pas que le défaut de ré-édition est d'abord motivé par la taille du lectorat potentiel ? Faire la maquette, imprimer, diffuser est devenu cher. La profession craint derrière les
retours d'Office et le pilonnage qui se rajoutent au prix. Toutes les trésoreries sont à flux tendu. Je ne pense pas qu'il y ait réellement ostracisme, sinon un simple dédain pour des auteurs qui
ne se vendent pas ou dont le marketing est compliqué. Tant de daubes se vendent si bien ! C'est du bizness !

Charte de Fontevrault 17/09/2012 09:45



    Il est  clair, cher ami, que ce genre  d'idées est moins vendeur  que la promotion du mariage entre X et X ou entrr Y et Y par exemple, mais de la même façon que
la fonction crée l'organe, je  crois que l'offre peut  susciter la demande ... d'où ma mise en ligne  que votre  commentaire prolonge heureusement.