Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • : Le royalisme providentialisme a beau tenir une place importante dans ma vie, il ne m'empêche pas de m'interesser à l'histoire connue - et celle plus cachée- de mon pays. L'humour a aussi sa place dans les pages mise en ligne.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

27 septembre 2012 4 27 /09 /septembre /2012 14:06

 "Le Figaro a livré des extraits du livre signé (écrit ?) par Jean-François Copé "Manifeste pour une droite décomplexée", visant à le positionner dans le cadre de la compétition pour la présidence de l'UMP.

   Parmi les extraits publiés, un long passage concerne l'évocation - et donc la reconnaissance - par Jean-François Copé du racisme anti-blanc. Il était temps..."


 Je reviens de Meaux, ville dont le maire est Jean François Coppé
J'ai rencontré autant de noirs et de maghrébines voilées que de "faces de craie".
 
La ville est totalement dégradée depuis que Copé y est :
Paradoxe: même s'il y a d'énormes  quartiers de HLM "La Pierre Collinet" "Beauval" depuis que la mairie a été communiste dans les années 50/60,  la dégradation ne touchait pas le quartier "noble" : autour de la cathédrale qui fut celle de Bossuet, du temps du maire précédent Jean Lion, socialiste, il y avait encore de belles boutiques, de  décoration, armurerie, vêtements, cadeaux arts de la table... aujourd'hui, plus rien: de la sape très bas de gamme, des lunetiers bas de gamme, des kébabs et autres fast-foods...


Origine: B.

Partager cet article

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans VOUS AVEZ ECRIT A LA CHARTE
commenter cet article

commentaires

Alain TEXIER 27/09/2012 15:08

Paris, le jeudi 27 septembre 2012.


Bernard Antony, président de l’AGRIF, communique :

Jean-François Copé miraculé !

Dieu soit loué ! Après une déjà longue vie politicienne accomplie avec le handicap d’une forme d’autisme l’empêchant de percevoir certains phénomènes, Mr Jean-François Copé vient de retrouver
l’appréhension de la réalité sociale de notre pays. Il vient donc de découvrir – en septembre 2012 ! – la réalité du racisme anti-blanc.

Il ne s’était pas en effet ému du tout jusqu’ici de ce phénomène pourtant dénoncé depuis des années et des années par des Français de toutes races.

Il n’avait pas connaissance d’actes de barbarie raciste tels que celui auquel je réchappai par miracle le 21 juin 2001 sur la ligne 4 du métro et que je décrivais ainsi le 22 au matin dans un
communiqué :

« Hier au soir, quittant des amis sur le coup de minuit et ne pouvant trouver un taxi près de la gare du Nord en raison des encombrements dus à la fête de la musique, je me suis résolu à prendre la
ligne 4 du métro, dont j’ai toujours su l’insécurité, surtout le soir.

Seul Français de type européen dans la rame, j’ai aussitôt compris le danger lorsqu’à la station « Les Halles » une horde d’une trentaine de voyous a fait irruption sans doute déjà échauffés par
quelques coups précédents et dont certains gueulaient « mort aux blancs », « sales français ».

Par un réflexe salvateur, j’ai pu bondir et sortir avant que la porte ne se referme, ne prenant que deux coups dans la tête tandis que l’on me volait mes indispensables lunettes.

Au commissariat du V° arrondissement où j’ai déposé plainte, j’ai pu vérifier que contrairement à ce qui a été dit dans certains médias, un peu partout dans Paris les bandes de barbares avaient
commis leurs méfaits. »

J’appris un peu plus tard que dans la même nuit un cadre de la boulangerie Poilâne avait été tabassé peut-être par la même bande, il en est resté hémiplégique.

Monsieur Copé n’avait sans doute pas non plus suivi l’énorme « lynchage anti-blanc » il y a quelques années, place des Invalides rapporté sous ce titre, photos à l’appui, dans Paris-Match et
Marianne.

Monsieur Copé enfin semble avoir totalement ignoré aussi les propos racistes de madame Houria Bouteldja que seule l’AGRIF a poursuivie, au prix d’années d’efforts judiciaires et dont le procès en
appel vient ce 15 octobre après un délirant jugement idéologique de relaxe en première instance, motivant l’appel du Parquet.

Monsieur Copé a pu ainsi ignorer l’incessante propagande de haine anti-française de cette dernière, de son association « les Indigènes de la République » et de leur idéologue Saïd Bouamama, auteur
du livre « Nique la France » que l’AGRIF poursuit également.

ORIGINE:
agrif@wanadoo.fr