Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • : Le royalisme providentialisme a beau tenir une place importante dans ma vie, il ne m'empêche pas de m'interesser à l'histoire connue - et celle plus cachée- de mon pays. L'humour a aussi sa place dans les pages mise en ligne.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 20:39

jqxs_une865.gif

 

Offre découverte :  abonnement 1 an 
à 50 euros au lieu de 62 euros *
 
Commander ce numéro
 http://www.monde-vie.com/La%20Une%20du%20numero%20en%20cours.htm

Profiter de l'offre spéciale

http://www.monde-vie.com/abonnements.htm

Voir toutes les formules d'abonnement
  http://www.monde-vie.com/abonnements.htm
----------------------------------------------------------------------------------------------
L'éditorial d'Eric Letty
   Les opposants au « mariage » des homosexuels et à l’adoption par les unions ainsi légalisées viennent de recevoir le soutien du pape Benoît XVI. Recevant un groupe d’évêque français, le 21 septembre à Castel Gandolfo, le Saint-Père a dénoncé « une conception de la nature humaine qui s’avère défectueuse » et qui menace la famille, « fondement de la vie sociale ». Jean-Marie Guénois écrit dans le Figaro que Benoît XVI s’oppose par ces propos à la théorie du genre, selon laquelle l’identité sexuelle n’est pas une donnée naturelle, mais culturelle et déterminée par les schémas que véhicule la société.
   Cette idéologie du genre est en effet liée de très près au « mariage » homosexuel : en réalité, elle le précède en abolissant la notion d’altérité et en réduisant l’homme et la femme à deux individus à l’origine quasiment asexués. Comment peut-on continuer à prétendre, dès lors, qu’« homme et femme Il les créa » ? Si l’altérité n’existe plus, que la différence est effacée, s’il ne reste que deux individus semblables, presque deux clones, la relation conjugale ne diffère plus fondamentalement de la relation homosexuelle, qui s’apparente au narcissisme : d’une certaine manière, c’est ma propre image que je contemple dans l’autre.
    Le mariage catholique, qui est bâti sur le don de soi et l’ouverture à la vie, n’est pas conciliable avec cette conception ; mais le mariage civil ? De quoi se mêlent, après tout, le pape et les évêques ? Les militants de la laïcité, mais aussi, plus finement, le premier ministre Jean-Marc Ayrault, ne le leur ont pas envoyé dire : « La France est une République qui respecte les convictions religieuses et philosophiques de chacun mais aucune ne peut s’imposer à tous. Le mode de vie des Français ne peut être soumis à aucune spiritualité. » Le message est clair : occupez-vous de marier vos ouailles comme vous l’entendez, nous légiférons pour l’ensemble.
   Ce message, l’Eglise ne peut pas l’entendre, d’abord parce que le mariage civil, même s’il ne s’agit que d’un contrat passé devant le maire et pas d’un acte sacramentel, n’est pas vide de sens à ses yeux. Le dénaturer, c’est ouvrir une brèche au flanc de la société, c’est la pousser sur une mauvaise pente. C’est ce qu’a voulu dire Mgr Barbarin en tenant les propos qui ont suscité une polémique hypocrite : « Après, ils vont vouloir faire des couples à trois ou à quatre. Après, un jour peut-être, l’interdiction de l’inceste tombera. »
Polémique hypocrite, en effet, car l’idée est déjà dans l’air : en mars 2003, le magazine Elle avait ainsi consacré une enquête au « trouple », « néologisme formé à partir des mots “couple” et “trio” », un type de ménage à trois qui « s’observe depuis peu chez certains homosexuels, de sexe féminin parfois, de sexe masculin le plus souvent, et tient lieu de véritable mode de vie ». Et l’auteur de l’article suggérait : « un modèle à suivre pour les hétéros ? »
    L’autre « non possumus », pour l’Eglise, est lié à l’un des piliers du mariage chrétien : la fécondité, l’accueil des époux l’un par l’autre pour accueillir l’enfant. Ici aussi l’altérité est nécessaire, car c’est d’elle que procède la complémentarité de l’homme et de la femme, du père et de la mère, qui assure l’équilibre de l’enfant.
   « Défendre la vie et la famille dans la société n’est en rien rétrograde, mais plutôt prophétique, car cela revient à promouvoir des valeurs qui permettent le plein épanouissement de la personne humaine, créée à l’image et à la ressemblance de Dieu », a encore dit Benoît XVI.
   S’il faut, pour les défendre, descendre dans la rue, le gouvernement Ayrault peut compter que nous y serons en nombre.
 
Au sommaire de ce numéro :

POLITIQUE
Le nouveau secrétaire du PS sort de l’école SOS Racisme
« Mariage » homosexuel : un débat à sens unique
 
SOCIÉTÉ
Obsolescence, mythe… programmé ?

ECONOMIE
Patriotisme économique, la gauche à contre-emploi

INTERNATIONAL
Les étoiles de la mondialisation heureuse
Montage meurtrier autour d’une bande-annonce
 
DOSSIER / MYTHES ET MENSONGES DE L'ANTIRACISME
L’antiracisme, nouvelle version du mythe de l’homme nouveau
La droite française contre le racisme
Le double jeu de la gauche antiraciste
Entretien avec Xavier Lemoine
Le Brésil, faux exemple d’une société métisée et pacifiée
Qui est raciste ?

RELIGION
Tous dans la rue pour dire NON au mariage homosexuel
Un évêque dans la tourmente
C’était il y a cinquante ans, ce Concile qui dure toujours
Les traditionalistes face à la critique de Benoît XVI
La Bible et les savants : confrontation toujours explosive

CULTURE
Il y a 50 ans disparaissait Roger Nimier
Livre, Cinéma, BD, Théâtre, Musique
Exposition : Le vin au Moyen Age
Vie de famille
Le vin est une fête
L’invité du numéro :  Gérard Leclerc
 
Origine.

mondevie@monde-vie.com

http://www.monde-vie.com/

Partager cet article

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans ANNUAIRE DES MOUVEMENTS AMIS ET ALLIES
commenter cet article

commentaires