Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • : Le royalisme providentialisme a beau tenir une place importante dans ma vie, il ne m'empêche pas de m'interesser à l'histoire connue - et celle plus cachée- de mon pays. L'humour a aussi sa place dans les pages mise en ligne.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

17 novembre 2012 6 17 /11 /novembre /2012 13:00
  Suite à la mise en ligne, le 5 novembre 202, ci-dessous:
    DJEMA a fait parvenir à la Charte de Fontevrault le samedi 17 novembre à 12H04 le  commentaire  suivant , commentaire  dont nous le (la ?) remercions. Pour la clarté  de nos  échanges , nous avons   structuré  ce texte en paragraphes, paragraphes qui n'existaient pas au départ , mais nous l'avons  fait ne varietur. Nous y intercalerons les remarques  que  ce  " commentaire"nous  a inspiré vous  laissant naturellement libre d'en faire d'autres.

   Je ne me livrerai pas ici à un cours d'histoire sur l'Algérie, et sa prétendue non existence avant 1830.

*** C'est  dommage , car c'est  quand même le  fond du  problême.

A lire leslignes  qui suivent , on ne trouve pas attesté  l'existence d'un pays structuré et indépendant.

1587. L’Algérie devient une régence dépendant de l’Empire ottoman.
1804-1827. Soulèvements tribaux et confrériques à travers toute l’Algérie
 .

http://www.monde-diplomatique.fr/mav/86/PIRONET/14100

   Je dirai simplement que des individus,vivaient et existaient à cette époque,

*** sans constituer un état. c'est exactement  ce que le texte incriminé  disait . l'Algérie en tant  que telle n'existait pas et  c'est la France  qui l'a  fondé.

et que l"arrivée de la France en 1830, loin de vouloir arracher les algériens au joug des turcs

*** Joug  qui n'en existait pas moins

était en réalité un prétexte pour s'approprier des terres,

*** celà en rvanche est incontestable  comme est incontestable la prospérité de l'Algérie dévellopée par les français.

et soumettre une population au nom parait-il de la civilisation.

*** Civilisation chrétienne  dont il ne parait pas  qu'elles soit  si inférieure  que  celà à la  civilisation musulmane

    La réalité est toute autre que la prétendue générosité d'une France dont le seule motif aurait été la philanthropie. Si c'était le cas, il aurait fallu libérer ce peuple et le laisser se gérer comme bon le lui semblait.

*** que ne l'a t'il faitalors que les Arabes régnaient en maître depuis 711 avant  que nous arrivions ?(711-1830... vous auriez eu le temps)

711. Les Arabes sont maîtres de l’ensemble du Maghreb, qui devient une province omeyyade. Les populations se convertissent à l’islam.
http://www.monde-diplomatique.fr/mav/86/PIRONET/14100

Mais le désir d'expansion, de domination au mépris de l'autre a été le plus fort.

   Mais ce qui nous intéresse aujourd'hui

*** Il est  dommage  que  vous n'ayez pas, me semble t'il, argumenté   au soutien de  vos analyses  ci-dessus avant de les abandonner et de passer à autre chose.

ce sont les actes de la France vis à vis de ce peuple qu'elle a soumis, quand bien même ses intentions auraient-été louables à la base ( ce qui est loin d'être le cas).

   Et précisément le massacre du 17 octobre 1961 d'algériens qui défilaient pacifiquement et sans armes, pour manifester contre le couvre-feu. Réaction de la France contre un peuple qu'elle a parait-il extrait des griffes des turcs : Les balancer comme de vulgaires déchets par-dessus la seine. Merci Monsieur Papon qui a tout bonnement livré son cher pays, la France,aux Nazis il y avait de cela pas si longtemps.
*** Avez- vous lu le rapport  ci-dessous? vous verriez  que ce  que  vous pensez -de bonne foi- être la  volonté est plus  compliquéée  que M. Hollande, lui même, ne le pense.

 http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/984000823/index.shtml

  Par ailleurs, je reconnais  volontiers que les soldats de la  France  ont   commis  bien d'autres massacres, pour "maintenir l'ordre"  sur les terres "algériennes "  qu'elle  administrait  mais  vous n'en parlez pas.

 

  A ce raisonnement simpliste : La France ne demandera pas pardon à l'Algérie et ce pour une raison simple : " La France n'a pas colonisé l'Algérie elle l'a fondée."
   J'opposerai cette réalité : La France doit demander pardon à l'Algérie et ce, pour une raison simple : la France non seulement a dépossédé et spolié un peuple existant, mais de plus, si tant est qu'elle ait fondé ce pays, l'a au final détruit."

 
*** Vous n'aviez pas  besoin de la France  pour  vous détruire ... Voir  ci-aprés
1980. « Printemps berbère » : émeutes à travers toute la Kabylie, en avril, pour la

1986. Manifestations étudiantes à Sétif et à Constantine en novembre.
1988. De violentes émeutes à Alger et dans le reste du pays, du 4 au 10 octobre, font plusieurs centaines de victimes (600 morts selon un bilan officieux). L’état de siège est déclaré. M. Bendjedid est réélu en décembre après avoir promis des réformes politiques et économiques.
1991. Le 23 mai, le FIS appelle à une grève illimitée. Les affrontements entre forces de l’ordre et militants du FIS font des dizaines de morts. Le premier ministre Mouloud Hamrouche, démissionnaire, est remplacé par Sid Ahmed Ghozali le 5 juin. Les élections sont reportées. Abassi Madani et Ali Belhadj sont arrêtés le 30 juin.
1992. Le président Bendjedid, soupçonné de complaisance envers le FIS, est contraint à la démission le 11 janvier et remplacé le 14 par un Haut Comité d’Etat (HCE), dirigé par Mohamed Boudiaf. Le second tour des élections est annulé. Les violences qui s’ensuivent font près de 70 morts. Le HCE proclame l’état d’urgence le 9 février et dissout le FIS le 4 mars. Le 29 juin, Mohamed Boudiaf est assassiné à Annaba. Le 26 août, un attentat à la bombe dans l’aérogare d’Alger, attribué aux islamistes, fait huit morts et une centaine de blessés.
1993. L’état d’urgence est prorogé pour une durée indéterminée le 7 février. On estime à 15 000 le nombre de personnes tuées en un an.
1994. Le général Liamine Zeroual est nommé aux commandes de l’Etat le 30 janvier par le HCE. Apparition des Groupes islamiques armés (GIA), dont se démarque l’ex-FIS.
1995. Le 13 janvier, les principales formations de l’opposition, islamistes compris, signent à Rome un « contrat national » appelant notamment à l’arrêt des violences. Le pouvoir rejette le texte. Le général Zeroual remporte l’élection présidentielle dès le premier tour, le 16 novembre, avec plus de 60 % des suffrages.
1997. Le 24 septembre, l’Armée islamique du salut (AIS), bras armé de l’ex-FIS et opposée aux GIA, annonce une trêve à partir du 1er octobre. Le 23 octobre, après avoir remporté les élections législatives de juin, le Rassemblement national démocratique (RND) de M. Zeroual obtient plus de 55 % des sièges des assemblées communales. La répression va crescendo.
1999. Le 15 avril, M. Abdelaziz Bouteflika remporte l’élection présidentielle avec 73,8 % des suffrages. L’opposition dénonce des fraudes massives. Le 6 juin, l’AIS proclame l’arrêt définitif de ses opérations. Le 18 août, le Mouvement algérien des officiers libres (MAOL), créé en 1998, appelle à poursuivre en justice les généraux « responsables de la tragédie » algérienne. La loi de « concorde civile » est approuvée par référendum, le 16 septembre, par plus de 98 % des voix.
2005. Le projet de « Charte pour la paix et la réconciliation nationale  » est approuvé par référendum, le 29 septembre, à plus de 97 % des voix. Le bilan de treize ans de violences est de 150 000 morts et des milliers de disparus.

http://www.monde-diplomatique.fr/mav/86/PIRONET/14100

Partager cet article

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans BIBLIOGRAPHIE DE L'HONNETE HOMME
commenter cet article

commentaires

djema 18/11/2012 22:05

Monsieur,

Pour moi, ce sera Madame. Vous parlez sagement, et même s'il est vrai que cette époque me touche particulièrement bien que ne l'ayant pas vécue, il est de notre devoir de tendre la main à autrui,
et ne pas juger des individus (et ce, quel que soit le camp) qui ont souffert et perdus des êtres chers, dans un conflit atroce.

Cordialement.

Alain TEXIER 18/11/2012 20:49

Madame ? Monsieur ?

vous ne m'avez pas choqué par vos propos même si les atrocités commises pendant les conflits sont généralement équitablement partagées.
J'accepte la main que vous me tendez en espérance que si des anciens "ennemis" peuvent aujourd'hui se parler et se respecter, d'autres puissent aussi le faire en d'autres lieux .

Bien à vous.

djema 18/11/2012 10:12

Monsieur,

Je vous remercie de m'avoir répondu et d'avoir accordé de l’intérêt à cet échange. J'apprécie votre courtoisie, et cela au delà de nos divergences que je respecte. Comme vous le dites si bien, d'un
côté comme de l'autre, ce sujet restera douloureux hélas, j'espère cependant ne pas vous avoir heurté par certains de mes propos.

Cordialement.

Alain TEXIER 17/11/2012 21:22

Monsieur ? Madame ?

j'ai été heureux de ces échanges avec vous qui n'avaient pas pour objet - et qui ne pouvaient avoir pour effet- de nous mettre d'accord.

j'ai apprécié votre participation à un débat qui restera , je le pense, douloureux pour vous comme pour moi.

Bien à vous.

djema 17/11/2012 19:23

Je ne vois pas de contre arguments dans ces propos censés commenter les miens. A cela :" La France doit demander pardon à l'Algérie et ce, pour une raison simple : la France non seulement a
dépossédé et spolié un peuple existant, mais de plus, si tant est qu'elle ait fondé ce pays, l'a au final détruit." vous répondez : "vous n'aviez pas besoin de la France pour vous détruire"
Nous ne parlons pas de la même période. Restez-en à ce qu'il s'est passé entre 1832 et 1962, et précisément au sujet qui est de savoir si ce qu'il s'est passé le 17 octobre 1961, sous l'égide de
Maurice Papon ( qui lui-même avait autrefois vocation à détruire la France, quelle ironie)était un acte digne d'un pays dit civilisé, et censé avoir extrait un pays qu'elle dit avoir fondé, du joug
des turcs. Oui ou non ?

Moi :"Mais le désir d'expansion, de domination au mépris de l'autre a été le plus fort."
"Mais ce qui nous intéresse aujourd'hui
***"
Vous : Il est dommage que vous n'ayez pas, me semble t'il, argumenté au soutien de vos analyses ci-dessus avant de les abandonner et de passer à autre chose.

Voici un exemple parmi tant d'autres hélas :

" En Algérie, la conquête se fit par la force, village après village. La résistance du célèbre émir Abd el-Kader perdura durant dix-huit années. L'armée française réussit à
occuper tout le pays seulement en 1847, lorsque Abd el-Kader déposa les armes et se rendit aux forces d’occupation (pour aller se réfugier ensuite au Maroc). Certaines villes furent dévastées par
les troupes d'occupation françaises: Alger, Constantine, Médéa, Miliana, Tlemcen, etc. Les archives et les œuvres d'art en bois servirent souvent de combustion pour les feux de camp des militaires.
Les méthodes utilisées par l’armée française furent généralement brutales, comme en fait foi ce témoignage du lieutenant-colonel L.-F. de Montagnac, officier durant la conquête d’Algérie (Lettres
d’un soldat, 15 mars 1843):

Toutes les populations qui n'acceptent pas nos conditions doivent être rasées. Tout doit
être pris, saccagé, sans distinction d'âge ni de sexe: l'herbe ne doit plus pousser où l'armée française a mis le pied [...]. Voilà comment il faut faire la guerre aux Arabes: tuer tous les hommes
jusqu'à l'âge de quinze ans, prendre toutes les femmes et les enfants, en charger les bâtiments, les envoyer aux îles Marquises ou ailleurs. En un mot, anéantir tout ce qui ne rampera pas à nos
pieds comme des chiens.

Veuillez m'excuser de ne pas avoir la même définition que vous du terme "civilisation" A ce propos je vous rejoins sur le fait que la civilisation chrétienne n'est pas inférieure à la civilisation
musulmane. Ce sont les individus qui se montrent parfois bien inférieurs à de prétendus idéaux qui en réalité ne font que servir leur soif de possession et d'expansion.

Il est bien que vous reconnaissiez les massacres perpétrés par les soldats français sur les terres algériennes. Vous vous étonnez que je n'en ai point parlé dans mon précédent message, mais en
état-il besoin ? Voilà qui est fait.
A ce propos votre commentaire suivant me fait sourire :
" que ne l'a t'il fait alors que les Arabes régnaient en maître depuis 711 avant que nous arrivions ?(711-1830... vous auriez eu le temps)
711. Les Arabes sont maîtres de l’ensemble du Maghreb, qui devient une province omeyyade. Les populations se convertissent à l’islam."

Car finalement oui, les Arabes régnaient en maître jusqu'à ce que la France les chasse pour mieux les imiter... quelle ironie décidément.
Pour finir et si j'ai bien compris, il aurait fallu que je me livre à un travail d'historienne ( ce que ni moi, ni vous ne sommes) sur ce qu'était l'Algérie avant 1830 ? Mais en quoi cela
cautionnerait-il l'acte pour lequel monsieur hollande demande repentance, à savoir le massacre d'algériens qui défilaient pacifiquement pour manifester contre le couvre feu, et tout bonnement
balancés par-dessus la Seine ?
Hélas, des deux côté, des massacres et des morts sont à déplorer. Lorsqu'il s'agit de colonisation, c'est encore plus pernicieux, car l'hypocrisie qui consiste à légitimer cette domination par une
pseudo élévation du pays dominé est le seul argument qui peut semblé valide mais ô combien hypocrite. Sur ce, bonne soirée.