Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • : Le royalisme providentialisme a beau tenir une place importante dans ma vie, il ne m'empêche pas de m'interesser à l'histoire connue - et celle plus cachée- de mon pays. L'humour a aussi sa place dans les pages mise en ligne.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

5 septembre 2012 3 05 /09 /septembre /2012 17:53

-------

  Que dit Vincent  Peillon, actuel Ministre de l'Education nationale ? Que l'éducation est le moyen par lequel la République a décidé de pérenniser sa domination politique. Jusqu'au XIXème siècle, bon an mal an, en France, c'est l'Eglise qui a détenu le Pouvoir spirituel, c'est l'Eglise qui ritualisait les différents moments de la vie, c'est l'Eglise, "temple des définitions du devoir" qui détenait la clé des valeurs dominantes dans la société : générosité, sens du devoir, respect etc. Le Pouvoir spirituel explique Peillon à propos des grands ancêtres au début du XXème siècle, doit désormais passer de l'Eglise à l'Ecole. Ils ont fait ce qu'il fallait pour.

  Aujourd'hui, Vincent Peillon agit en qualité de ministre détenant le Pouvoir spirituel dans notre société. Il explique dans l'entretien avec le Monde des religions que le Christ peut très bien servir d'étalon moral. Les valeurs laïques sont des valeurs chrétiennes (dont acte), auxquelles il manque quelque chose cependant : la foi dans la divinité du Christ. Dieu ne s'est pas incarné seulement dans le Christ. Pour notre Ministre, il s'incarne dans tous les citoyens. Chacun devient un petit dieu, avec des droits, qu'il fait respecter. La démocratie française pour Peillon, c'est l'incarnation à 60 millions d'exemplaires.

   Une précision : cette divinisation du citoyen est automatique, comme le droit du sol dont elle est issue. Il suffit de se donner la peine de naître. Et elle est inamissible : peut-on cesser d'être dieu ? L'abolition de la peine de mort (dont on pense ce que l'on veut) a permis de rendre sensible ce point capital dans la théologie politique républicaine. L'homme ne saurait jamais perdre sa dignité divine. L'abolition idéologique de la peine de mort correspond au plan politique à la théologie du salut universel en religion. L'homme refuse l'éventualité d'un jugement divin et d'une condamnation.

 

Origine.

http://ab2t.blogspot.fr/2012/09/la-theologie-politique-de-vincent.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed:+blogspot/IfvW+(MetaBlog)

Partager cet article

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans ACTUALITES
commenter cet article

commentaires