Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • : Le royalisme providentialisme a beau tenir une place importante dans ma vie, il ne m'empêche pas de m'interesser à l'histoire connue - et celle plus cachée- de mon pays. L'humour a aussi sa place dans les pages mise en ligne.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

16 décembre 2012 7 16 /12 /décembre /2012 09:47

SIRE : L'ATTENTE DU ROI

  En 1991, Jean Raspail publie SIRE (Editions de fallois), un roman de pure politique fiction dans lequel un jeune prince inconnu du grand public, Pharamond de Bourbon, est sacré à Reims le 3 Février 1999 dans le plus grand secret, ce après avoir échappé aux intrigues des services secrets de la République voulant lui barrer la route de Reims, voyant en sa geste royale uncomplot aux dimensions internationales, avec agents du Vatican pour couronnerle tout.
  Son oeuvre romanesque ne cherche point à nous convaincre de la nécessité d'une Restauration, il n'écrit pas pour tel ou tel prétendant. S'il est vrai que son
livre illustre le rpincipe royal et la notion du sacré dans le pouvoir, c'est de la façon la plus élevée, pour ne pas dire immatérielle, qu'il a de servir la France. On y trouve un coté "chevaliers de la Table Ronde" et "conquète du Graal" transposé à notre époque. C'est une chevauchée spirituelle, une sorte de thriller épique, catholique et royal. Elle se situe dans l'attente du roi:  l'intéret pour la royauté augmente à mesure que la République éloigne la France du Bien Commun. Le royalisme est le principe favorable au retour du roi sur le trône et de la politique qu'il mènera quand il règnera.


Comment présenter le royalisme à vos amis?
Il y a trois manières de présenter le royalisme à votre entourage: la manière politique, la manière people (pronocer pipole) et la manière spirituelle.


I. LE ROYALISME POLITIQUE.
   Pour l'école maurrassienne, le royalisme est un nationalisme Français et Catholique: mourir pour la patrie, c'est mourir pour le salut de la société Française destabilisée par l'idéologie révolutionnaire d'origine protestanto-judéo-maçonnique. on croyait le royalisme Français disparu depuis l'échec et la condamanation de Charles Maurras en 1945. En outre, les enjeux politiques de l'après-guerre (affrontement est-ouest, décolonisation, revandications sociales
et culturelles. Mai 68, etc...) semblaient avoir relégué aux oubliettes de l'Histoire le débat entre les mérites  comparès du royalisme et du républicanisme. Jusqu'à la chute du mur de Berlin -en pleine évènement duBicentenaire!- la seule question était de savoir s'il valait mieux avoir tortavec J.P. Sartre que raison avec R. Aron. mais la chute du communisme. et plusgénéralement des idéologies de gauche, ont libéré un espace idéologiquepermettant de reposer, en France, la question des insttitutions: république ou monarchie? pour les maurrassiens, la monarchie a celà de bien qu'elle apportela continuité dans la conduite des affaires, l'unité nationale et l'arbitrage suprème et souverain. D'où le partit ALLIANCE ROYALE pour porter la question du roi dans le débat politique.


II. LE ROYALISME PEOPLE.
Les Lègitimistes, pour qui le royalisme est tout d'abord une attitude culturelle catholique -celle de la Tradition- ont raison: à l'heure où certains tenants de l'in tégrisme islamiste brule les banlieues et brandit la menace terroiste en France, des foules nombreuses se pressent dans les galeries, les salons, lesjardins, les parcs des chateaux royaux -Versailles, Chambord, son et lumière!-et au cinéma, dans la décoration, l'édition et la parfumerie, l'étiquetteroyale fait MONAR-CHIC. on ne compte plus les magazine people et les émisiions télé qui font leur miel du mariage royal  ou du baptème princier!
   A l'époque où. grace à la télé et internet, aux structures qui, dans le   politique, évoluent à l'envers du XIX° siècle vers une prépondérance donnée au visage de l'homme (Obama, Sarkosy, Berlusconi, Poutine, Juan-carlos, Benoit XVI)sur l' anonymat des institutions, il n'est pas exclu que les peules en général, et le peuple Français en particulier. ne préfèrent se mirer dans la face d'un monarque héréditaire et sacré plutot que dans celui d'un quelconque VRP de la
PIPOLITIQUE.


III. LE ROYALISME SPIRITUEL.
   Il y a en France des royalistes qui ne se reconnaissent ni en la raison des  faits de l'Orléanisme ni dans le sentimentalisme historico-mondain des Légitimistes et qui s'en remettent à la Providence pour ce qui concerne le choix du roi: c'est pour celà qu'on les appèle les Providentialistes. Pour les Providentialistes, l'Ascendance Davidique des rois de France explique le caractère sacré et Divin de la royauté en France et nous donne l'assurence du salut de la France par une future Restauration: celle d'un Grand Monarque. Car il n'y a pas de Mission Divine de la France sans continuité Royale. D'où le culte du Christ-Roi et celui du Sacré-Coeur. Et si c'est Dieu qui choisira le roi, toute querelle dynastique est inutile: PRIONS POUR NOS PRINCES!


L'ATTENTE DU ROI.
   La Charte de Fontevrault, fondée le 25 août 1988 par le Professeur Alain Texier, a pour  devise "Fidélité-Unité Royale":

   Fidélité au prince que l'on a choisi de servir (Orléans, Bourbon, Survivance de Louis XVII ... Grand Monarque)

   et Unité au tour du principe royal!
   Dans l'attente du roi de France qui est Lieutenant du Christ, le Fontevriste doit agir comme si tout dépendait de lui tout en priant comme si tout dépendait de Dieu.

           Hervé Volto, Président Honoraire de la Charte de Fontevrault (Pdt
de 1991 à 1994), membre du Chapitre Général et délégué officiel pour l'Italie.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

jean-yves Pons 18/12/2012 12:59

Il paraît que le bon roi Henri a dit: "Gardez-moi de mes amis, je me charge de mes ennemis".
Que nous conseillez-vous pour ces derniers ?

Gaudin 16/12/2012 16:10

Bonjour,

Je viens d'écrire à une amie : "...Je voulais une position nette sur le fond de la droite et non sur le fonds qui est la réaction égoïste de tous, ou presque.

Mon postulat est que la droite est nationaliste et que le nationalisme, le bien de la nation est son mobile, son moteur.

Beaucoup qui se réclament de la droite font passer leurs intérêts avant celui de la nation, c'est le cas de Depardieu. Je ne sais pas s'il est nationaliste ou autre et cela m'importe peu, je juge
son comportement qui est contraire au bien de la nation.

La démocratie a apporté le socialisme dans ce qu'il a de pire, la sociale-démocratie aux dernières élections. Les propositions des UMPS de continuer dans l'Union européenne ne permettent pas aux
Français de trouver une solution à la crise. Il fallait mobiliser la nation ce que le "bi-partisme du parti unique" ne sait PAS faire.

Le Roi doit servir tous les Français. Maurras n'était pas loin de Sorel qui lui avait la ligne du pape Léon XIII. La droite a oublié les prolétaires qui se sont cru rejeter et ont favorisé,
favorisent la "gôche".

Seul celui qui s'abaissera à laver les pieds des ouvriers, comme le Christ a lavé ceux de ses apôtres remportera la victoire qui vient du Ciel.