Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • : Le royalisme providentialisme a beau tenir une place importante dans ma vie, il ne m'empêche pas de m'interesser à l'histoire connue - et celle plus cachée- de mon pays. L'humour a aussi sa place dans les pages mise en ligne.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

18 avril 2011 1 18 /04 /avril /2011 14:18

                                            INSTITUT  HENRI  IV
 
                                          CER – Communiqué  N° 2

 
                              Bulletin d’information du 18 avril  2001
 
 
       Les différents événements qu’a  connus et  que  connaît encore l’Afrique, Maghreb  compris, offrent une  bonne occasion de réfléchir à ce que la politique africaine et maghrébine du roi de France aurait pu être en ces jours où tant  de  choses paraissent pouvoir se produire.
     L’action  royale pourrait reposer  sur trois  principes :
- Principe de réalité
- Principe d’honnêteté
- Principe de durée

     Au nom du principe de réalité, le roi de France tiendra  compte  que  notre histoire  commune au continent africain  et à nous commande de  maintenir, ou plus exactement  , de rétablir des liens de  confiance et d’amitié entre l’ancienne mère patrie et  ce qui a pu constituer ses territoires, même si ces territoires n’ont été  que des territoires d’influence.
      Certes si la Monarchie française n’avait pas été renversée par la force, la couronne française et ses anciennes  possessions d’au-delà de la  mer Méditerranée auraient pu garder des liens de confiance et d ‘amitié  comme ceux qui caractérisent encore aujourd’hui le Commonwealth autour de la Couronne britannique.
    Mais le  passé étant le passé, le roi doit prendre acte de la distanciation, voir même de la rupture de ces liens et oeuvrer à leur  reconstruction.
    Pour cela, la France devra cesser de  vouloir imposer à des pays qui ont d’autres traditions la manie-droit-de-l’hommisme-à-l’occidentale. Notre  conception des droits de l’homme alpha et oméga de la civilisation conduit à des drames. Tout le monde  voit  bien que c’est à cause des élections que la Côte  d’Ivoire, notamment, est  plongée dans le drame. Quant  aux présidents élus par le peuple à des majorités ébouriffantes et ce  pour des mandats  d’ une trentaine …..d’années, on conviendra  facilement  qu’il n’est nul besoin de donner à leur  maintien en place les  couleurs de la démocratie … puisqu’ils sont élus par le peuple (sic)
   Si la  parole était plus  libre, on pourrait  bien entendre dire un jour  que  vouloir imposer notre  conception des droits de l’Homme aux pays en devenir est une nouvelle forme de  colonialisme.
       Laissons  donc  ces pays régler leurs problèmes à leur façon  en leur permettant  , entre autres, de faire un plus large appel à la coutume, aux  discussions entre familles et ethnies voire à ce  que nous, occidentaux  appellerions avec dédain marchandage et  qui pourrait  bien être une  forme  subtile de la négociation à l’Africaine.

        Au nom du principe  d’honnêteté, le roi de France ne dira jamais  :   " Le drame de l’Afrique, c’est que l’homme africain n’est pas assez entré dans l’histoire » alors  que le président de la  république Nicolas Sarkozy le fit le  Dakar le 26 juillet 2007. Il ne faut pas  compter d’avantage  sur le roi de  France pour  dire « Il y a eu la traite négrière, il y a eu l’esclavage, les hommes, les femmes, les enfants achetés et vendus comme des marchandises. » (ibidem) car il n’y eut pas  que l’homme  blanc à coloniser le noir. Les peuples  neufs ne l’entendront pas dire  enfin : " Le colonisateur est venu, il a pris, il s’est servi, il a exploité, il a pillé des ressources, des richesses qui ne lui appartenaient pas. Il a dépouillé le colonisé de sa personnalité, de sa liberté, de sa terre, du fruit de son travail » (ibidem)  car tout ce qui est excessif est  faux et  qu’il n’y a aucune  raison  que les peuples d’au-delà  de la mer respectent et  veuillent faire des projets  communs avec quelqu’un qui n’est pas  respectable.
   Heureusement, le  roi de France  ne pourra être tenu comme responsable des propos tenus par les hiérarques de la république.

        Au nom du principe  de durée, le roi de France prendra son temps dans son dialogue  avec  les pays d’au-delà de la mer Méditerranée.  Cela lui  sera facile. Deux remarques de bon sens permettront d’en être persuadé. D’abord  Son action n’est  pas limitée à un quinquennat et parfois beaucoup moins. Ensuite, ses efforts n’auront pas pour  but de favoriser une option par rapport à une autre, la droite par rapport  à la gauche par exemple ou réciproquement.
     Bien entendu, il ne pourra en être ainsi que  si le roi gouverne  vraiment  , ce  qui l’éloignera du statut  des monarques actuellement  en fonction en Europe, monarques qui ont certes leur utilité mais qui pourraient  faire bien plus  pour leur pays si on le leur permettait.
    C’est  donc  durablement  que le roi à la française s’efforcera de  voir dans les gouvernements avec qui il discutera non pas un territoire potentiel d’influence mais  bien des partenaires.  Avec ces partenaires, il entretiendra  des relations d’amitié et d’estime, puisqu’il peut prendre son temps pour obtenir des résultats, relations  nourries  par l’envoi de membres de sa  famille  en  visite officielle. Nul doute  que l’accueil de membres de la famille du roi de France donnera lieu à moins d'incertitudes que la réception d’un ministre des affaires étrangères … tiens étrangères  quel drôle de nom, de la république française, république par ailleurs toujours si prompt à donner des conseils.
   Le roi pourra  ainsi mieux faire  comprendre  que  c’est  chez  eux, en application de l’indépendance  qu’ils ont tant demandée, que les Africains et Maghrébins doivent  vivre et mourir. La France  doit aider à leur développement in situ ; elle n’y perdra pas, elle a  beaucoup de  matériels et de techniques à leur vendre. Eux ont de l’argent pour  s’équiper, argent peut –être  seulement  mal  réparti  aujourd’hui. Pour   cela, la France  doit  cesser d’attirer  ces malheureux sur  son sol. Les  conditions financières  faites à ceux  qui croient pouvoir trouver  chez nous un avenir  sont la mère de tous les trafics.
 
     Voilà ce  qu’un roi  héréditaire  pourra faire, et  voilà  ce que  symétriquement un  homme élu ne  pourra pas faire.  Alors à quand le passage  de « Liberté, Egalité, Fraternité » à « Réalité, Honnêteté, Durée » ?
    Mais c’est  quand  vous  voudrez, Peuples de France !
 
                                                                                                                     La Boutière

Partager cet article

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans PROJETS - ROI RESTAURE
commenter cet article

commentaires