Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • : Le royalisme providentialisme a beau tenir une place importante dans ma vie, il ne m'empêche pas de m'interesser à l'histoire connue - et celle plus cachée- de mon pays. L'humour a aussi sa place dans les pages mise en ligne.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

28 juillet 2012 6 28 /07 /juillet /2012 17:03

  La Bataille de Fontenoy, 11 mai 1745 est un tableau de Horace Vernet, peint en 18281. Il s'agit de l'une des œuvres visibles dans la galerie des batailles, au château de Versailles, en France. Les toiles de la galerie étant disposées par ordre chronologique, elle est placée entre celles représentant la bataille de Denain (1712) et la bataille de Lawfeld (1747).

280px-The Battle of Fontenoy, 11th May 1745

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_Fontenoy,_11_mai_1745

 

L’histoire  vue par les peintres


De la défaite de Vercingétorix jusqu'à la guerre de 1914, c'est tout un pan de notre histoire qui défile en couleur dans l'ouvrage de Fontanel et Wolfromm.

En 1833, Louis-Philippe, le «roi-citoyen», décida de transformer le château de Versailles en «musée de l'histoire de France». Il s'agissait de représenter les événements majeurs qui avaient marqué le passé du pays depuis Vercingétorix. Il s'agissait aussi de les exalter. D'où la devise qui figure encore au fronton des deux pavillons de la cour de marbre: «À toutes les gloires de la France!».

L'idée était astucieuse. Il s'agissait, depuis la Révolution, de réconcilier la nation avec son passé. Au fond, pour la première fois, un souverain caressait l'idée de donner à la nation un musée dédié à toute son histoire, avant comme après 1789. Si celle-ci avait été glorieuse, c'est parce qu'elle avait été au service d'une idée supérieure, transcendant les régimes politiques, l'idée nationale. Victor Hugo considérait que Louis-Philippe avait été un grand roi parce qu'il avait «fait un monument national d'un monument monarchique».


    Las! Comme souvent en France, cette idée ne survécut pas à la disparition de son promoteur et le musée de l'histoire de France céda rapidement le pas, dès la fin du XIXe siècle, au musée reconstitué de la cour des Bourbons. Seule la célèbre «Galerie des batailles», édifiée en 1833, témoigne encore de l'ambition historique du roi-citoyen.

 

http://www.lefigaro.fr/livres/2011/04/06/03005-20110406ARTFIG00697-l-histoire-vue-par-les-peintres.php

Partager cet article

Repost 0

commentaires