Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • : Le royalisme providentialisme a beau tenir une place importante dans ma vie, il ne m'empêche pas de m'interesser à l'histoire connue - et celle plus cachée- de mon pays. L'humour a aussi sa place dans les pages mise en ligne.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

10 octobre 2009 6 10 /10 /octobre /2009 10:17

54% de NON au précédent vote, 67% de OUI aujourd'hui.

  Certains parlent de fraudes massives, mais d'un côté il paraît difficile que dans un pays comme l'Irlande on ait pu frauder dans de telles proportions.

  D'un autre côté, il paraît tout aussi difficile de penser qu'en quelques mois 21% de l'électorat, presque un quart, ait viré de bord.

  On nous dit : "c'est l'effet de la crise". Mais même s'il semble bien qu'en Irlande relativement libérale les manipulations financières qui ont créé ou accompagné la crise aient été plus importantes qu'en France dirigiste, par exemple, il me paraît difficile que près d'un quart du corps électoral irlandais se soit convaincu que le dirigisme européen était de nature à les sauver des conséquences de ces fautes ; les pays les plus dirigistes ne s'en sont - à l'exception notable de la France, il faut bien le dire - pas mieux tirés que les pays les plus libéraux et souvent plus mal.

   Et encore, quand je dis "à l'exception notable de la France", je répète la doctrine officielle, mais il est bien possible que beaucoup de maux à venir soient encore dissimulés dans notre pays où seules deux opinions, considérées comme étant pour un camp ou l'autre "politiquement correctes", sont permises :  la soumission totale aux directions imposées par M. Sarkozy ou la continuation aveugle des erreurs du marxisme, tandis que les opinions qui se fondent simplement sur les faits sont interdites de diffusion dans la pratique, car la plupart des médias sont matériellement soumis au parti dirigeant, tandis que les journalistes, eux, sont marxistes à 90%.

   C'est d'autant plus surprenant qu'il y a un facteur qui n'est pas pris en compte : le réflexe de mécontentement chez certains de voir le vote populaire considéré comme nul par les "élites" politiques, réflexe qui aurait dû conduire un certain nombre d'électeurs ayant voté "oui" au précédent référendum à voter "non" cette fois-ci, afin de manifester leur volonté de ne plus voir ce déni de la volonté populaire. Comme il est probable qu'un certain nombre d'électeurs ayant voté "oui" la première fois a eu ce réflexe, ce n'est pas 21% des électeurs qui auraient basculé, mais nettement plus.

     Bref, qu'on adopte une position (il y a eu fraude) ou l'autre (il n'y a pas eu fraude mais l'attitude des votants est incompréhensible), on se heurte à de fortes improbabilités...

     Si l'Irlande avait eu un roi (un vrai roi, j'entends, non une marionnette), celui-ci aurait pu résister aux sirènes européennes et ne pas faire aux Irlandais l'injure de les supplier de se renier à quelques mois d'intervalle. Mais, nous le voyons dans presque tous les pays de l'UE : les populations n'ont aucun enthousiasme pour le traité de Lisbonne, voire souhaitent à une forte majorité qu'il n'entre jamais en vigueur, mais les "élites" qu'elles élisent les méprisent totalement et agissent au contraire de leurs voeux...

   On nous dira : ils n'ont qu'à élire d'autres représentants. Mais comment le pourraient-ils quand les partis politiques (surtout en France, mais dans les autres pays aussi) tiennent les cordons de la bourse, bourse qu'il est indispensable d'ouvrir largement pour couvrir les frais d'une campagne électorale ?

    C'est qu'en fait, il est impossible dans les conditions actuelles (et peut-être dans tous les cas de figure) d'élire des représentants qui représentent fidèlement (ou même avec une distorsion acceptable) l'électorat, et qu'il est démentiel de laisser aux mains de gens dont on sait qu'ils nous méprisent et nous renient le droit de déterminer notre avenir. Le vice fondamental de la démocratie apparaît en pareilles circonstances dans toute son horrible nudité - oui, mais comment, tous les moyens d'information étant entre les mains des fameuses "élites", arriver à en convaincre nos compatriotes, qui sont abrutis par une propagande républicaine commencée dès l'école maternelle et prolongée tout au long de la vie par les médias, les syndicats et  les associations subventionnées et anesthésiés par la télévision, si bien qu'ils sont persuadés que "le grand-duc porte les plus beaux habits du monde" ? La voix du petit enfant qui va crier "le grand-duc est nu" * et réveiller son entourage ne peut même pas être entendue ..
.

* Cf "Les habits neufs du Grand-Duc d'Hans-Christian Andersen (  2 avril 1805 à Odense, Danemark † 4 août 1875)

Source .
A.L.

Texte mis en ligne sur le  forum de discussion Vexilla regis
 
http://www.vexilla-regis.com/

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Alain TEXIER 11/10/2009 20:26


Du 11 octobre 2009

Dear A. TEXIER,

This email message is sent to you from PetitionOnline to confirm your signature as "A. TEXIER" on the online petition:

"Support Vaclav Klaus! Stop the Lisbon treaty!"

hosted on the web by our free online petition service, at:

http://www.PetitionOnline.com/sptklaus/


Alain TEXIER 11/10/2009 19:35


Commentaire recu à une autre adresse;
De : Vaclav Nonautraité
Envoyé le : Ven 9 Octobre 2009, 18 h 58 min 57 s
Objet : Traité européen

Bonjour à tous,

Tout d’abord un bref historique de la situation. Vous vous souvenez sûrement du référendum de 2005 sur la constitution européenne auquel les français ont choisi de répondre NON. Puis les élections
présidentielles de 2007 se profilent, et le futur président, Nicolas Sarkozy, déclarait alors qu’il était hors de question de revenir sur le choix des français (ce qui paraît normal dans une
démocratie). Seulement, après son élection, ce même Nicolas Sarkozy nous a gratifié d’une pirouette magistrale. En effet, il a été le principal instigateur d’un nouveau traité « simplifié », qui
n’est autre que la constitution « simplifiée » rejetée par les français. Et tout naturellement notre cher président n’a pas cru nécessaire de demander l’avis des français sur ce nouveau traité (ce
qui montre qu’il n’est pas stupide, il connaissait la réponse et elle ne lui convenait pas….). Bref tout cela pour arriver au fait que les français se sont vu imposer un traité européen sans leur
accord.

C’est alors que les irlandais bloquent à leur tour le processus, en rejetant eux-aussi ce texte par référendum. La constitution irlandaise interdisant l’acceptation de ce texte sans l’accord du
peuple par référendum, nos chers technocrates européens ont alors utilisés toutes les menaces, et les pressions possibles sur l’Irlande pour les forcer à voter oui. Malheureusement, les irlandais
ont cédés aux menaces et aux promesses mielleuses, et ont adopté ce texte.

Les technocrates européens pensaient sûrement avoir réussi à imposer ce traité, lorsqu’un duo insolite est apparu, et à ranimer l’espoir. En effet, fervent opposant à ce traité depuis toujours, le
président tchèque Vaclav Klaus n’a toujours pas signé le traité. Tant que Klaus n’a pas signé, le traité ne peut être mis en place. Klaus cherche à bloquer le processus jusqu'à la prise de pouvoir
probable de David Cameron à la tête de la Grande-Bretagne , qui a la volonté et aura bientôt le pouvoir de torpiller ce texte.

Je vous prie de m’excuser pour la longueur de cette présentation, mais il me paraît important de connaître la situation pour bien comprendre qu’il s’agit du dernier espoir de faire barrage à ce
traité que les politiciens de Bruxelles cherchent à nous imposer.

C’est pourquoi je vous propose de signer cette pétition en faveur de Vaclav Kraus, pour le soutenir dans sa lutte.

http://www.petitiononline.com/sptklaus/petition.html


Alain TEXIER 10/10/2009 11:05


Courrier reçu à une autre adresse.

Les Irlandais se sont laissés acheter et on voté oui à leur référendum. L'espoir de bloquer le cheval fou de l'Europe Américano-Sarkozienne repose désormais sur le président de la Tchéquie, M.
Vaclav Klaus, qui peut différer la validation du vote parlementaire de son pays jusqu'aux prochaines élections britanniques.

Il va être soumis à des pressions de tous ordres et de toutes provenances et malgré la solidité de ses épaules, il a besoin d'aide. Nous pouvons lui apporter la nôtre en nous joignant à une
initiative souverainiste qui collecte des signatures de soutien .

Il suffit de passer un courriel à
" rifcommunication@gmail.com" ou d'appeler le 0143641725 ou encore le 060683242804. On dépose ses coordonnées et le reste suit grâce à Paul-Marie Coûteaux qui connait personnellement le président
tchèque.

P.

Texte mis en ligne sur le forum de discussion Vexilla regis
http://www.vexilla-regis.com/


Gaudin 10/10/2009 10:49


La pétition ? C'est comme un vote, sujet aux changementss. G.


Gaudin 10/10/2009 10:47


Fronde, au premier vote...versatilité des foules (des humains) capables de siffler et d'applaudir la même proposition.

Les dirigeants savent que les votes n'ont aucune importance. G.