Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • : Le royalisme providentialisme a beau tenir une place importante dans ma vie, il ne m'empêche pas de m'interesser à l'histoire connue - et celle plus cachée- de mon pays. L'humour a aussi sa place dans les pages mise en ligne.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

25 juillet 2012 3 25 /07 /juillet /2012 17:11

    Le 5 mars 1848, Garnier Pages remplaça Goudehaux au ministère des finances. De graves embarras financiers lui inspirèrent des mesures nécessaires, comme le remboursement des dépôts de la Caisse d'épargne en bons du Trésor, la circulation forcée des billets de banque avec création de coupons de cent francs, la fusion des banques départementales avec la Banque de France, et surtout- le 15 mars 1848- le fameux impôt des quarante-cinq centimes additionnels aux ( quatre)contributions directes*, qui fut si mal accueilli dans les campagnes et attira tant d'ennemis au gouvernement de la République.

   M. Garnier-Pagès ne déclina jamais la responsabilité de cet acte, qu'il a appelé un « acte sauveur ». Dans l'Histoire de la révolution de 1848, qu'il publia en 1862, il s'est exprimé ainsi à ce sujet : « C'était au ministère des finances qu'était réservée la mission pénible, mais grande, de trouver des ressources contre les maux présents, et de créer un système fécond pour l'avenir et pour les améliorations matérielles. Les hommes chargés de ce pesant ministère. avaient condamné, comme inefficaces, le papier-monnaie, l'atteinte à la propriété, l'oppression, le maximum, la banqueroute. Le système qu'ils voulaient léguer à l'avenir et qu'ils destinaient à améliorer le sort matériel de la société devait reposer sur une modification radicale des impôts... » Et plus loin : « L'impérieux besoin de ressources immédiates avait fait substituer les 45 centimes à l'impôt sur le revenu. Si le dégrèvement recevait sa loyale exécution des préfets et des maires, le but était atteint de ne faire payer les 45 centimes que, par substitution, à ceux qui jouissaient d'un revenu. »

 

* ce  qui aboutissait à augmenter  les impôts locaux ( L’impôt  sur le revenu des personnes physiques n’existant pas) de prés de moitié.

 

Origine.

Base de données des députés français depuis 1789.

Partager cet article

Repost 0

commentaires