Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • : Le royalisme providentialisme a beau tenir une place importante dans ma vie, il ne m'empêche pas de m'interesser à l'histoire connue - et celle plus cachée- de mon pays. L'humour a aussi sa place dans les pages mise en ligne.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 10:25

Le scandale Laënnec : capitalisme contre patrimoine
...et profanation de la chapelle par le groupe Allianz

Origine

  http://www.hermas.info/ext/http://plunkett.hautetfort.com/

 

    Cherchez un peu sur  la page  à laquelle  ce lien conduit , " cliquez   sur tout  ce qui bouge" et  vous finirez par trouver l'article  d'où sont extraites  les lignes  suivantes :

 

  En 2000/2002, l’Assistance Publique (La Tribune de l’Art n’existait pas alors) a vendu l’Hôpital Laënnec au promoteur immobilier Cogedim associé financièrement aux assurances AGF. Depuis, cette dernière société (aujourd’hui appelée Allianz) en est devenue propriétaire, la Cogedim étant désormais maîtrise d’ouvrage. Une opération financière complexe mais qui devrait s’avérer juteuse pour les deux partenaires.

Que cette opération immobilière se fasse au détriment d’un des édifices les plus importants de Paris ne perturba pas le moins du monde l’Etat ni la Ville. Ceux-ci laissèrent faire sans broncher après avoir envisagé très sérieusement d’y installer l’Institut d’Etudes Politiques, ce qui aurait eu au moins pour effet de conserver ces bâtiments dans le patrimoine public. 


  On préféra les céder au privé dans des conditions sur lesquelles nous reviendrons. Pourquoi pas, après tout. L’essentiel était de permettre la restauration et l’entretien d’un monument historique. Encore aurait-il fallu – ce qui était parfaitement possible à l’époque – prévoir d’imposer l’accès libre à la cour devant la chapelle , à la chapelle elle-même qui conservait son mobilier d’origine dont une partie classé, et le passage des promeneurs, par un chemin éventuellement balisé, à travers ce large enclos qui va de la rue de Sèvres à la rue de Babylone.

   Il n’en fut rien, comme on va le voir

  ....

      L’incurie de la Ville et de l’Assistance Publique a du bon. L’Etat, qui a laissé faire à l’époque cette opération scandaleuse, peut désormais revenir sur l’erreur commise il y a dix ans et imposer la réouverture au public de la chapelle. Sans même prendre en compte l’aspect légal, comment a-t-on pu autoriser l’aliénation de ce monument historique insigne pour le transformer en vulgaire salle de réunion ? Rappelons que pour les dernières journées du patrimoine, le ministère du Budget avait choisi d’honorer onze grands hommes qui ont construit l’économie et les finances de la France et de l’Europe. Parmi eux : Turgot ! Bel hommage en effet que d’abandonner sa sépulture*  aux marchands du temple.

                                                                          Didier Rykner

                                                                    le samedi 9 octobre 2010

 

*Son tombeau se trouve auprès de celui de son père Michel-Étienne Turgot, dans la chapelle de l’ancien hôpital Laennec, à Paris 7e.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Turgot


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans TRESORS DE LA FRANCE ROYALE
commenter cet article

commentaires

Alain TEXIER 25/06/2011 10:20


Patrimoine _Eradiquer notre mémoire ! _L’ultime disgrâce de Turgot par Karim Ouchikh

L’Etat de tous les abandons s’y entend à merveille. Que pèse l’empreinte laissée par des hommes d’exception face au Veau d’or ? Avec notre ami Karim Ouchikh « L’ultime disgrâce de Turgot »

Retrouvez l'intégralité de l' article que nous avons mis en ligne_sur notre site en cliquant sur le lien:
http://www.lesmanantsduroi.com/articles2/article53196.php


Lundi Anne Charlotte 18/10/2010 12:45


Merci de votre indignation pour l'avenir de la chapelle de l'hopital Laennec...
Saviez-vous que Monsieur l'abbé Laguérie, supérieur Général de l'Institut du Bon Pasteur avait une proposition de reprise ?