Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • : Le royalisme providentialisme a beau tenir une place importante dans ma vie, il ne m'empêche pas de m'interesser à l'histoire connue - et celle plus cachée- de mon pays. L'humour a aussi sa place dans les pages mise en ligne.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

7 janvier 2013 1 07 /01 /janvier /2013 20:52

  A lire les notices consacrées à l'actuel  (mais pour  combien de temps encore?) Ministre de l'Education nationale , M. Peillon aurait  obtenu  en 1992 le doctorat en philosophie à l'université Paris-I Panthéon-Sorbonne Il faut  croire  que la philosophie n 'est plus  ce qu'elle était  lorsque l'on constate  à quel point  tant  dans la forme que dans le fond l'intervention de M. Peillon a été maladroite :


a) Quant à la forme

   Il  était difficile d'intervenir plus à contre -temps qu'une semaine avant une manifestation qui pourrait  bien faire date. Si le ministricule avait  voulu agiter un chiffon rouge  pour contribuer à dynamiser les participants à une réunion qui n'en avait peut -être pas besoin , il n'avait qu'à faire exactement  comme il vient de le faire ... Ne dit-on pas que Jupiter rend fou ceux qu'il veut perdre ? Alors si Jupiter peut  faire des coups pareils, le Dieu des Chrétiens, vous imaginez !


b) Quant  au fond

  Les propos du ministre de l’éducation Vincent Peillon à destination de l’enseignement encore dit « libre » feront sans doute date dans l’histoire de la séculaire constante de manipulation et de dictature du totalitarisme jacobin sur nos Républiques.

  C’est en effet une absolue exigence liberticide de soumission, assortie d’une menace de nature tchékiste et gestapiste,  qu’il a formulée afin que partout les écoles, y compris et surtout « confessionnelles», participent à la lutte contre « l’homophobie ».

  Ce n’est d’ailleurs pas seulement à l’enseignement chrétien que cela peut s’adresser mais aussi à l’enseignement juif qui ne saurait être indifférent aux lumineux propos  du grand rabbin Gilles Bernheim sur le pseudo-mariage « gay » et sur l’homosexualité.

chretientesolidarite.fr@gmail.com

Partager cet article

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans ACTUALITES
commenter cet article

commentaires

Alain TEXIER 09/01/2013 09:19

Mgr Cattenoz dénonce ce gouvernement de franc-maçons
POSTED ON 8 JANVIER 2013 BY MAXIMILIEN BERNARD IN COMMUNICATION P, DIOCÈSES, EGLISE EN FRANCE, EN UNE, PEREPISCOPUS

Interrogé par nos confrères de Nouvelles de France, l’archevêque d’Avignon recadre le ministre de le la rééducation nationale Vincent Peillon :
« Monsieur Peillon outrepasse ses droits. L’enseignement libre a parfaitement le droit d’organiser des débats. Et plus précisément, je tiens à faire remarquer que l’enseignement catholique a un «
caractère propre » qui lui permet de dispenser une heure d’enseignement supplémentaire dans laquelle l’enseignement de l’Eglise peut être entendu. »
Sur la haine que semble entretenir un certain nombre de ministres de ce gouvernement socialiste, Mgr Jean-Pierre Cattenoz déclare :
« Nous avons aujourd’hui un gouvernement de gauche et franc-maçon. Je ne vois donc pas comment il pourrait être très favorable à l’Église. La récente sortie de Vincent Peillon en est une bonne
illustration. Les chrétiens seront probablement persécutés un jour ou l’autre mais tout cela aide également l’Église à grandir. »
Et, préférant la stratégie de l’attaque à celle de la pure défensive, il en vient à se poser la question du financement du Parti socialiste :
« Je ne peux, hélas, pas me prononcer publiquement mais je pose la question et je me demande quels peuvent être les lobbies qui font pression sur le PS pour qu’une loi qui vient bouleverser
l’équilibre de la société soit votée aussi précipitamment… »
Mgr Cattenoz doit en savoir long sur le sujet. Le Parti Socialiste, déjà éclaboussé par l’affaire du compte suisse de M. Cahuzac, a-t-il quelque chose à répondre ?

http://www.riposte-catholique.fr/perepiscopus/mgr-cattenoz-denonce-ce-gouvernement-de-franc-macons?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+perepiscopus+%28Observatoire+des+évêques+de+France%29#.UO0nEBwyRvg

Alain TEXIER 08/01/2013 09:23

Voir aussi sur Royal Artillerie:

http://royalartillerie.blogspot.fr/2013/01/peillon-perd-les-p.html

Alain TEXIER 08/01/2013 09:20

tes prennent peur… par Robert Ménard

Les ministres socialistes s’inquiètent. Quand Vincent Peillon, le ministre de l’Éducation nationale, tance l’enseignement catholique, c’est la manifestation du 13 janvier prochain qu’il a en ligne
de mire, dans son viseur. Et la crainte d’un remake de 1984 et du recul de François Mitterrand devant la mobilisation pour l’école libre.

Parce qu’il faut le dire, Vincent Peillon fait preuve, dans cette affaire, d’une rare mauvaise foi. Il a beau se targuer de philosophie, il n’en est pas moins un politicien, et parmi les plus
démagogues. Expliquer, comme il le fait dans son courrier aux recteurs, qu’il appartient à ces derniers « de veiller à ce que les débats qui traversent la société française ne se traduisent pas,
dans les écoles et les établissements, par des phénomènes de rejet et de stigmatisation homophobes », c’est, quoi qu’il s’en défende, insinuer, laisser entendre, accréditer l’idée que l’opposition
au mariage gay fait de vous, potentiellement du moins, un homophobe. Ce que ne cessent d’ailleurs de répéter les organisations gays et lesbiennes.

Quant à la « neutralité » dont les écoles cathos devraient faire preuve… elle ne s’applique manifestement pas à l’enseignement public. Pour preuve le couplet de l’inénarrable ministre des droits de
la Femme, Najat Vallaud-Belkacem, tenu dans un collège du Loiret. Ce jour-là, évoquant le projet de loi du gouvernement, elle expliquait : « Ça veut dire que, finalement, pourront se marier des
gens qui s’aiment, même s’ils sont de même sexe, ce qui n’était pas le cas jusqu’à présent. » Et d’ajouter : « Ça va permettre plus d’épanouissement, plus de liberté, plus d’égalité dans la
société. Il faut comprendre ça comme une avancée. » Un propos pas partisan pour deux sous, d’une totale « neutralité »… Il faut dire que notre ministre venait d’interroger les gamins de cette
classe de Fleury-lès-Aubrais : « Ça vous choque, le mariage homosexuel ? » La moitié des collégiens avait levé la main…

Nos ministres sont inquiets. Paniqués, même. Alors, ne reculant devant aucune grosse ficelle, ils tentent, par avance, de réduire les manifestants du 13 janvier prochain à des cathos confits dans
la naphtaline, pétris de sentiments homophobes, arcboutés sur des valeurs d’un autre temps. Pas sûr qu’ils arrivent à en convaincre les Français qui sont maintenant 69 % à demander un référendum
sur le « mariage pour tous ». Même si nos huiles socialistes ont reçu un soutien de taille. Et oui, Jack Lang – qui, lui, ne sent pas du tout la naphtaline – vient d’apporter son soutien à son
successeur de la rue de Grenelle : « L’école doit être une oasis de respect de la neutralité politique et religieuse. » Parole d’expert…

http://www.gerard-brazon.com/article-mariage-gay-les-socialistes-prennent-peur-par-robert-menard-114142340.html

Koltchak91120 08/01/2013 00:17

La rouerie de l'individu est affichée dans ce billet : http://corto74.blogspot.fr/2013/01/ce-qui-est-bon-pour-lecole-publique-ne.html

Ces gens sont véritablement des ordures de la pire espèce.