Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • : Le royalisme providentialisme a beau tenir une place importante dans ma vie, il ne m'empêche pas de m'interesser à l'histoire connue - et celle plus cachée- de mon pays. L'humour a aussi sa place dans les pages mise en ligne.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

17 décembre 2010 5 17 /12 /décembre /2010 08:18

  Le tribunal  révolutionnaire va avoir fort  à faire  avec cette sensibilité  si répandue  dans le peuple parisien. 

   Dans l’exemple suivant, il se trouve confronté à l’émotion des dénonciateurs  qui se rétractent  après une  scène de larmes  des plus intenses  et ne cessent dés lors d’errer dans leurs déclarations;

   Ce revirement remonte à quelques heures : avant d’aller déposer au  tribunal, les quatre hommes  sont  convaincus  par l’épouse  de l’un d’eux  qu’ils conduisent  ceux qu’ils accusent à une mort certaine.

    Ils s’apitoyèrent tellement  sur leur sort  et furent même si effrayés que les uns et les autres  se mirent à verser des larmes, ce qui occasionna la scène la plus  bruyante, et regrettèrent  d’être obligé de devenir  l’instrument de la  mort involontaire de leurs voisins.

   Après  ces pleurs sonores et douloureux provoqués par la pitié, les délateurs se refusèrent  à accuser ce  couple  qu’ils ont  côtoyé quotidiennement. Le tribunal révolutionnaire a bien du mal  à y voir clair  et les dénonciateurs  se retrouvent  dès lors  dans le banc des accusés.

    NDLRB. Une histoire de  fous, en quelque sorte.

Origine.

Anne-Vincent Buffault.

Histoire des larmes .

Petite bibliothêque Payot 2001 p. 139.

Partager cet article

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans LES OMBRES DE LA REVOLUTION
commenter cet article

commentaires