Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • : Le royalisme providentialisme a beau tenir une place importante dans ma vie, il ne m'empêche pas de m'interesser à l'histoire connue - et celle plus cachée- de mon pays. L'humour a aussi sa place dans les pages mise en ligne.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

18 mars 2013 1 18 /03 /mars /2013 10:08

Rencontre de S.S. François avec les représentants du monde des media

Rome – De l’audience accordée aux représentants des media, à laquelle a assisté un envoyé de l’ARF, on retiendra et méditera ce qui suit. « Vous avez parlé du Saint-Siège, de l’Eglise, de ses rites et traditions, de sa foi et du rôle du pape et de son ministère » – a indiqué le Souverain Pontife – remerciant particulièrement ceux qui ont su observer et présenter ces événements en tenant compte de la perspective de lecture la plus juste, celle de la foi."L'Eglise n’a pas une nature politique, mais essentiellement spirituelle". Pour le Pape François, les événements ecclésiaux ne sont certainement pas plus compliqués que ceux d’ordre politique ou économique, mais ils ont une caractéristique de fond particulière : « ils répondent à une logique qui n’est pas principalement mondaine » Le Pape a ainsi invité les journalistes à mieux en comprendre l’essence : « L’Eglise, tout en étant une institution humaine, historique, avec tout ce que cela comporte, n’a pas une nature politique, mais essentiellement spirituelle : c’est le peuple de Dieu, le Saint Peuple de Dieu, qui marche à la rencontre de Jésus Christ (…) Le Christ est au centre, la référence fondamentale, le cœur de l’Eglise. Sans lui, Pierre et l’Eglise n’existeraient pas et n’auraient pas de raison d’exister ». (ARF-NewsVa) – 16/03/2013)

 

   Dans The Moynihan Letter d’hier samedi, Robert Moynihan revient sur l’audience publique accordée par le pape François en la salle Paul VI au quelque 5 000 journalistes et professionnels de la communication accrédités qui ont couvert la période du sede vacante, des congrégations générales et du conclave, audience à laquelle, évidemment, le directeur d’Inside the Vatican assistait.                                                                                                      À la fin de l’audience, écrit Moynihan, « [le pape] François fit quelque chose qui surprit tout le monde, en satisfit beaucoup et en choqua quelques uns. Le moment était venu pour lui de nous accorder sa bénédiction apostolique, mais il ne le fit pas à la manière habituelle. De fait, il ne fit aucun geste extérieur et ne dit pas le ' au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit' à haute voix. Il dit en italien : “J’accorde à tous de tout cœur ma bénédiction. Merci”. Puis, en espagnol, il donna l’explication suivante : “Je viens de vous dire que je vous accordais de tout cœur ma bénédiction. Dès lors que beaucoup d’entre vous ne sont pas membres de l’Église catholique et que d’autres ne sont pas croyants, je donne en silence cette bénédiction de tout cœur à chacun d’entre vous par respect pour la conscience de chacun mais en sachant que chacun d’entre vous est un enfant de Dieu. Que Dieu vous bénisse !” Et sur ces mots il s’est retourné et est parti. ». C’est « sans précédent » confie Moynihan.

 

NDLRB. Cette façon de procéder m'a rappelé  ce  qui se passe  à la fin de nos obséques en rite ordinaire ou  au moment  de   venir  bénir le  corps du défunt ... certains  - sur la suggestion même de l'Eglise remplacent le signe de  croix   sur la dépouille du défunt , qui a pourtant  lui-même  souhaité des  obséques religieuses, par un signe à leur  convenance  qui prend parfois la  forme de ... légers tapotements  sur le  bois du cercueil.

   La liberté de  conscience de  chacun est  certes  trés importante mais peut-être ne  doit-elle pas  donner l'impression,l'illusion (?); qu'elle a plus de  valeur  que l'affirmation de la foi chrétienne en des lieux  consacrés. tout ceci en n'oubliant naturellement pas  que  c'est le Saint Esprit  qui a décidé l'élection de notre nouveau souverain Pontife.

                                                                  Alain TEXIER 

Partager cet article

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans ACTUALITES
commenter cet article

commentaires

Xavier Couvert 18/03/2013 10:39

Je ne suis pas d'un naturel pessimiste, mais, avec ce nouveau pape, je crains bien que nous allons retourner 50 ans en arrière au temps du calamiteux Paul VI ... Pauvre Eglise ! Mais il est vrai
que la Ste Vierge triomphera à la fin des temps ...