Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • : Le royalisme providentialisme a beau tenir une place importante dans ma vie, il ne m'empêche pas de m'interesser à l'histoire connue - et celle plus cachée- de mon pays. L'humour a aussi sa place dans les pages mise en ligne.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

22 novembre 2010 1 22 /11 /novembre /2010 08:51

   Il est décidemment  écrit (mais où au fait ?) que  l’ éducation n’est pas un long fleuve tranquille . Pour ceux  qui en douteraient, une  visite s’impose, celle du Rectorat  de la toute  jeune (par rapport aux autres, du moins) Académie   où j’habite  et  qui ne remonte  qu’à la fin des  années (19)60.

    Une très  grande  grille, très haute et terminée par des ornements très pointus  le  sépare  sur  toute sa longueur en façade de la rue voisine. Quant  aux  voies d’accès  latérales, la possibilité des les utiliser  en passant par les terrasses et  toits plutôt bas des immeubles  voisins a été rendue impossible   par  leur  fortification  à  l’aide de chevaux de frise et fil de fer barbelé, qui, quoiqu’un peu plus récente, n’en est pas moins fort soignée.

  Qui disait déjà qu’une nation qui a peur  de ses  enfants  est sur une  bien mauvaise pente?

   Parmi les lubies  qui secouent régulièrement  ce  grand  corps malade qu’est  devenue l’éducation (plus tellement) nationale (mais toujours assez) républicaine, celle-ci :  «  Il faudrait, de toute urgence supprimer  les notes à l’école primaire  pour   sortir les enfants  d’un carcan traumatisant ». De quoi vous faire regretter  l’école primaire de la III e république, elle   qui n’a jamais reculé devant les  punitions  ni devant les  bons points, l’un n’allant  d’ailleurs pas sans l’autre.

     Les   fondements  de cette dernière bizarreté  sinusoïdale  « révèlent un étrange  renversement  de l’ordre des causes ; ce n’est pas parce qu’un élève est en difficulté  qu’il a de mauvaises notes. c’est parce  qu’il a de mauvaises notes  qu’il est en difficulté. Les notes, en détruisant  la brelle  confiance du gamin, l’enfermeraient  dans l’échec».

    Ecrivant  ceci, il me revient un souvenir, déjà assez ancien de ma carrière d’enseignant  du supérieur  . Le  Doyen de ma Faculté de Droit  , ayant appris  que j’avais procédé à l’affichage des notes de mes étudiants, m’avait  demandé d’y renoncer. Le ver  était  déjà dans le fruit, même  si les fruits étaient nettement moins  verts  que  ceux  que   l’on nous sert actuellement. Après cela, il ne  faut pas s‘étonner qui si les pères  ont  mangé des raisins  verts, les enfants en aient eu les dents agacées.

   La menace est  donc grave de  voir remplacer les notes  par les mentions  (Si j’ose  ainsi, ici, galvauder ce terme   qui m’a si souvent motivé dans mes études supérieures) « Acquis, non acquis, ou en voie d’acquisition ». Il n’est  qu’à peine  plus rassurant de voir apparaître  en  complément (?) au titre des  compétences acquises   «  prendre en considération le propos d’autrui » (NDLRB. IL est nécessaire à l’enfant d’avoir  à sa disposition des certitudes) ou «  être éduqué aux  médias ».

 

                                                                                 A.T.

Origine.

Natacha Polony.

Le Figaro.  19 novembre 2010 p. 19.  

Partager cet article

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans REVUE DE PRESSE
commenter cet article

commentaires