Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • : Le royalisme providentialisme a beau tenir une place importante dans ma vie, il ne m'empêche pas de m'interesser à l'histoire connue - et celle plus cachée- de mon pays. L'humour a aussi sa place dans les pages mise en ligne.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

7 juillet 2012 6 07 /07 /juillet /2012 15:43

  

siteon0.png

Armoiries extraites  du site  ci-aprés traitant  de l'Histoire de la Franche-comté :

http://www.racinescomtoises.net/


   Le lieu était déjà mentionné dans des écrits du XVIe siècle en tant que « lieu peuplé de belles fahys », fahys signifiant hêtraie. Le terme « belles fahys » aurait dérivé vers le vocable actuel « belles filles »

220px-Planche_des_belles_filles_statue.JPG http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Planche_des_belles_filles_statue.JPG

   Selon une légende, le lieu devrait son nom à un épisode de la Guerre de Trente ans en 1635 durant lequel, les jeunes filles du village voisin se réfugiaient sur cette montagne pour échapper aux cruels mercenaires suédois qui stationnaient dans la région à Plancher-les-Mines. Pour échapper à leurs sévices, elles préférèrent se suicider et sauter du haut d'une planche dans les eaux noires de l'un des lacs du plateau, aujourd'hui appelé « Étang des Belles Filles ». Une statue en bois réalisée par un artiste local témoigne de la légende.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Planche_des_Belles_Filles

 

Le massacre de 1635.

   La Planche-des-Belles-Filles aurait été le théâtre d'un abominable massacre au cours de la Guerre de Trente Ans. Entre 1618 et 1648, un terrible conflit opposant les Princes Protestants Allemands, à l'autorité Impériale Catholique, s'internationalisait avec l'intervention de la France et de son alliée, la Suède. Les chefs mercenaires qui menaient cette guerre étaient à la tête de troupes indisciplinées et de toutes origines, qui menèrent des actes cruels et dévastateurs. L'Alsace, les Vosges et la Comté souffrirent des Suédois, qui étaient les plus cruels : pillages, viols, incendies, tueries étaient leurs actes quotidiens et favoris. En 1635, pendant l'hiver neigeux, les Suédois aux ordres de Mansfeld, chef de guerre brutal agissant pour Richelieu, remontent la vallée du Rahin pour cantonner à Plancher-les-Mines. Les paysans des vallées du Rahin et de la Savoureuse (côté Belfort), se sauvent dans la montagne de Saint-Antoine avec leur pauvres biens et leur maigre bétail. Les épouses et les filles qui avaient encore plus à craindre des Suédois, continuent leur chemin dans la neige, jusqu'au plus haut sommet du Ballon d'Auxelles, où elles pensaient être en sécurité.
    Mais une trahison mena les Suédois jusqu'au refuge des paysans. Le massacre dure jusqu'à l'aube et ils sont tous tués, seul un enfant réussit à s'échapper et court vers les chaumes (sommet du ballon) pour alerter les femmes. Mais dans la neige, ses traces sont faciles à suivre, et les soldats sont déjà derrière lui. Les femmes comprennent le danger et savent ce qui les attend, d'horribles tortures et la mort, pour les éviter elles dévalent les pentes abruptes du Ballon et se jettent dans un étang aux eaux noires. Seule une jeune fille aurait échappé à la noyade et aurait raconté ce récit. On dit que c'est depuis ce temps, que l'étang et la planche qui le surplombe, portent ce nom de "Belles-Filles".

Origine

http://www.les-mille-etangs.com/pme29.htm


Partager cet article

Repost 0

commentaires