Présentation

Recherche

Pages

Calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>

CARNET DES FAMILLES ROYALES ET PRINCIERES

Mardi 11 février 2014 2 11 /02 /Fév /2014 10:42
Par Charte de Fontevrault - Publié dans : CARNET DES FAMILLES ROYALES ET PRINCIERES
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 13 février 2013 3 13 /02 /Fév /2013 20:30

  La photo ci-dessous  m'a été aimablement communiquée - à l'occasion d'un voyage à Paris pour participer à un banquet du GAR (Groupe d' Action Royaliste) - par Madame Jeanine Le Derff, Gouverneur en exercice de la Charte de Fontevrault et Madame Iréne Pincemaille, Past -Gouverneur de la Charte de Fontevrault. 

   Comme cette photo a eu l'heur de susciter l'intérêt du CRIL 17 qui a bien voulu lui consacrer l'article auquel conduit le lien suivant:

http://cril17.org/2013/02/14/fouilles-2004-2005-53/

   Il parrait opportun et juste , en priant les personnes citées ci-dessus de bien vouloir m'excuser de ne pas l'avoir fait plutôt, de les mentionner tout en les remerciant

20130125_181503-copie-2.jpg

 

  Par ailleurs, voici  comment j'apprécie la question dynastique du royaume de France 

Louis XVII 

   En ce qui concerne les descendants de Naundorff qui portent officiellement le nom de Bourbon , la situation me parait claire. Les procès-verbaux d'autopsie de l'enfant et d'exhumation du corps enterré à Ste-Marguerite  établissent que l'enfant ne pouvait être le Dauphin et confirment ce qui pouvait être déduit des évènements survenus au Temple dans la semaine du décès. D'autre part le testament d'un des médecins qui ont officié pour l'autopsie, le  Dr Jeanroy, et le rapport des médecins légistes de Delft, établissent l'identité Naundorff- Louis XVII par conformité physique (voir à ce sujet les procédures de reconnaissance de corps lors des catastrophes et autres accidents), mais hélas l'original du document Jeanroy a disparu dans un bombardement de Lille lors de la guerre de 14-18 ce qui  fragilise grandement le dossier. Là est le point faible de ce  dossier.

  Les descendants de Naundorff-Louis XVII ont porté l'affaire devant la justice pour une annulation du certificat de décès établi en 1793. Ils ont été déboutés sur la forme mais non sur le fond. Tout les juristes spécialisés savent que les documents d'Etat-Civil anciens sont à peu près tous entachés d'erreurs diverses (*) et il était impossible au tribunal de statuer positivement ce qui aurait constitué une jurisprudence et ouvert une fameuse boite de Pandore.

    Le prince Charles-Edmond, chef de famille des Bourbons  jusqu'en 2011 ( date de son décès) a laissé un fils qui ne veut pas reprendre le combat identitaire que menait son père.  Ce dernier avait des cousins établis au  Canada et l'un d'eux a repris le flambeau. Il a fait procéder en Hollande à une exhumation des restes de son aieul aux fins d'un test ADN. Il en garde les résultats par devers lui et ses partisans espèrent que ces résultats sont probants ce qui serait une fameuse bombe. Mais cette bombe si bombe il y a, n'a pas encore éclaté. Il reste et ce point est pour moi obscur que la solidité de leurs droits dynastiques est peut être ébranlée par des naissances avant mariage. Le Roi Louis XV avait rappelé que les Loi Fondamentales Capétiennes ne reconnaissaient comme dynastes que les enfants de la reine officielle. La reine régularisée est-elle une reine. La est la question.

NLRB. Rappelons à ce sujet la rédaction actuelle de l'Art 331 du Code civil: Tous les enfants nés hors mariage "fussent-ils décédés" sont légitimés de plein droit par le mariage subséquent de leurs père et mère.     

Passons aux Orléans 

      La légitimité des Orléans ( car ils en ont une) est dominée par un fait : Louis-Philippe a effectivement régné ce qui fonde la revendications dynastique de ses descendants avec cependant une différence importante. Jusqu'à Charles X , les rois étaient rois de France et sacrés. Louis-Philippe ne s'est pas considéré lui-même descendant bourbonien car il est monté sur le trône en tant que Roi des Français ce qui est plus qu'une nuance. Il n'est pas allé à Reims. Le fait qu'il ne soit pas inhumé à St-Denis mais, selon sa volonté, à la Chapelle royale de Dreux confirme la distance sinon la rupture entre les deux familles. La lignée Orléans  est donc "de facto et de juré", et malgré l'épine Chiappini,  une nouvelle dynastie et son trône un nouveau trône.. Les descendants actuels, Henri et Jean revendiquent néanmoins un lien avec les capétiens Bourbon en s'appuyant sur la célèbre déclaration du comte de Chambord ( Alias Henri V) qui a dit : " Les Orléans sont nos fils" ce qui donnerait à penser que le comte était moins bien informé que Claude T. Cette revendication bien faible leur nuit. Dommage que ceux que nous avons soient bien pâles ; que n'ont-ils les qualités de de Joinville ou d'Aumale !  

 

 Enfin les Bourbons d'Espagne.

    Lorsqu'ils contestent le traité d' Utrecht, ils sont entièrement en accord avec les lois fondamentales qui disposent que la couronne n'est disponible pour personne, même pas pour Louix XIV. Mais le temps et l'éloignement culturel font que l'adhésion du peuple français à leur cause semble bien difficile. Or S.M.  le roi Louis XV nous dit clairement que l'adhésion populaire est une denrée nécessaire pour que la mayonnaise prenne. Cet obstacle pourrait se contourner si Anjou s'impliquait fortement dans le combat royaliste ce qui n'est pas le cas malgré quelques messages de temps à autre. Il lui faudrait un bon conseiller en communication. pour bâtir une campagne d'opinion en exploitant à fond les bévues des démocraties en général et française en particulier. Difficile lorsqu'on a un beau-père tel que le sien et qu'on a fixé son camp de base à Caracas. Un seul atout pour le moment : son physique avantageux de beau gosse latino. Un autre est peut-être constitué par son épouse qui, dit-on apprend le français à marche forcée. Contrairement à son époux l'accent ne constitue pas pour elle un handicap ( voir Eugénie).  J'imagine qu'être reine doit faire rêver la femme qu'elle est.    

 Ma conclusion : la dynastie des Bourbons s'est éteinte de fait le 21 Janvier 1793 malgré les rebonds de la restauration. Aucun des prétendants potentiels contemporains n'est indiscutable et il reste à s'en remettre à la divine providence pour amener une solution à cet imbroglio dynastique.    

  Tout ce qui précède n'engage que moi

                                                                            Paul Turbier 

 

* A commencer par celui de l'auteur de ces lignes.       

Par Charte de Fontevrault - Publié dans : CARNET DES FAMILLES ROYALES ET PRINCIERES
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Lundi 11 février 2013 1 11 /02 /Fév /2013 16:29

Le saviez vous?

Madame Clotilde (1759-1802), soeur de Louis XVI et de l'infortunée Madame Elisabeth,épousa le roi du Piémont  Charles-Emmanuel IV (1751-1819), fondateur de l'arme des carabiniers italiens qui existe encore de nos jours outre-Alpes. Celle que l'Histoire retiendra comme la Bienheureuse Clotilde de  Savoie était née en fait Clotilde de France.

 

Mais ce n'est pas fini!

Deux des soeurs de Charles-Emmanuel IV de Savoie, Marie-Joséphine et Marie-

Thérèse, épouseront respectivement deux frères de Clotilde et de Louis XVI:

- la première épousera le Comte de Provence (Louis XVIII)

- la seconde épousera le Comte d'Artois (Charles X)

 

Ce jeux d'alliances entre puissances catholiques  explique que les troupes révolutionnaires -commandées par un jeune général corse qui deviendra fameux-envahirent en 1794 ce petit royaume contrerévolutionnaire voisin, obligeant Charles-Emmanuel IV et son épouse à fuir Genève où le roi avait des possessions.

  Parmi les membres de leur suite, un secrétaire de confiance: un certain Joseph

de Maistre (1753-1821)!

 

  Si le mariage entre Louis XVI et Marie Antoinette tarda à donner des fruits,

et que celui de Louis XVIII et Marie-Joséphine de Savoie fut stérile, celui de Charles X et de Marie-Thérèse de Savoie fut  plus prolifique: de leur union légitime naitront leDuc d'Angoulême (Louis XIX) et le Duc de Berry. Ce dernier épousera Marie-Caroline de Bourbon-Sicile d’où Louise-Marie et Henri, Comte de Chambord. la soeur du Comte de Chambord épousa le Duc souverain Charles III de Parme et SAR le Prince Sixte-Henri de Bourbon-Parme est leur arrière-petit fils direct.

 

On trouve ici tous les liens de sang entre Savoie, Bourbons de France,

Bourbons-Sicile et Bourbons-Parme.

 

  Si le mariage entre Charles-Emmanuel IV et Clotilde ne fut pas prolifique -ils

n’eurent qu’une une seule fille mort-née . Victor-Emmanuel I°, frère de Charles-

Emmanuel IV, et donc des Comtesses de Provence et d'Artois, deviendra l'ancêtre des Savoie directs (éteints par les males en 1831), des Savoie-Carignan et des Savoie-Aoste. Si SAR Victor-Emmanuel IV, Chef de la maison de Savoie, descend par les femmes des Savoie directs et par les mâles des Savoie Carignan, et siSAR Amédée de d'Aoste descend des Savoie-Aoste, tous deux se trouvent être desarrières petits neveux de la soeur de Louis XVI, de Louis XVIII, de Charles Xet de Mme Elisabeth!

 

D'autre part, la maison de Savoie a donné plusieurs reines de France:

1. Adélaïde de Savoie (1115-1154), épouse de Louis XVI le Gros et mère de

Louis VII le Jeune

2. Charlotte de Savoie (1445-1483), épouse de Louis XI et mère de Charles VIII

3. Marie-Joséphine de Savoie (1753-1810) -citée plus haut- épouse de Louis

XVIII

4. Marie-Thérèse de Savoie (1756-1805) -citée plus haut- épouse de Charles X

et mère de Louis XIX et du Duc de Berry, et donc grand-mère du Comte de

Chambord et de la dernière Duchesse souveraine de Parme.

   Si Louise de Savoie (1476-1531) ne régna pas, elle fut la cependant la mère d'un de nos plus grand rois: François I°!

 

Aujourd'hui, nous connaissons les liens d'amitiés entre SAR le prince Emanuel-

Filibert, fils de Victor-Emmanuel IV, et SAR le prince Charles de Bourbon-

Siciles, Duc de Castro et de Calabre, Chef de la Maison Royale de Naples...

 

Sur la Maison de Savoie,                                                        http://fr.wikipedia.org/wiki/Maison_de_Savoie

 

Sur les reines de France, on peut lire l'excellent livre de

Christian Bouyer, Les reines de France. Dictionnaire chronologique, chez Perrin (2007)

 

Hervé Volto, Président Honoraire de la Charte de Fontevrault (Pdt
de 1991 à 1994), membre du Chapitre Général et délégué officiel pour l'Italie.
 

 

 

Par Charte de Fontevrault - Publié dans : CARNET DES FAMILLES ROYALES ET PRINCIERES
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Samedi 12 janvier 2013 6 12 /01 /Jan /2013 11:03

COURRIER NATIONALISTE 26
Éphéméride nationaliste : le 15 janvier 1793, la convention nationale rouge sang vote la mort du Roi Louis XVI.


Origine

news@pop03.net

 

 

Par Charte de Fontevrault - Publié dans : CARNET DES FAMILLES ROYALES ET PRINCIERES
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Lundi 31 décembre 2012 1 31 /12 /Déc /2012 17:50

  Bizarre, vous avez dit bizarre ? Coup double pour une équipe de scientifiques franco-espagnole rassemblée autour de Philippe Charlier: ils ont trouvé un profil génétique commun entre la tête momifiée d'Henri IV et du sang séché provenant de son descendant, Louis XVI, validant l'authenticité des deux restes royaux.

.....

  Ces travaux, dont les résultats sont publiés lundi en ligne par la revue Forensic Science International, "montrent qu'Henri IV et Louis XVI ont le même patrimoine génétique passant par les pères", a expliqué le Dr Charlier, médecin légiste à l'hôpital Raymond Poincaré de Garches, en région parisienne, et grand spécialiste des énigmes historiques.

  En confirmant par la génétique "la véracité de l'arbre généalogique entre Henri IV et Louis XVI", l'étude apporte un argument supplémentaire à l'authentification de la tête d'Henri IV, contestée par certains.

  Retrouvée en 2008, après plusieurs siècles de pérégrinations, la tête du roi Henri IV avait été authentifiée en 2010, sur la base de nombreux recoupements scientifiques et historiques, par une équipe d'une vingtaine de spécialistes conduite par le Dr Charlier. Mais ils avaient alors échoué à extraire l'ADN.

 Quant au sang attribué à Louis XVI, analysé en 2011 par une équipe italo-espagnole pilotée par Carles Laluela-Fox (Institut de biologie évolutive de Barcelone), il a été récupéré dans une sorte de gourde possédée par une famille aristocratique italienne. Cette gourde aurait contenu un mouchoir qui avait trempé dans le sang royal, le jour où Louis XVI fut guillotiné, le 21 janvier 1793.

  Sept générations séparent ces deux rois de France au destin tragique, Louis XVI descendant en ligne directe paternelle d'Henri IV, assassiné par Ravaillac le 14 mai 1610. 


NDLRB. Et  ces sept  génération validées lêvent un  certain nombre de doutes complaisemment entretenus. C'est ainsi qu'il est maintenant  certain que Louis XIV est  bien le fils de Louis XIII et non celui de Mazarin par exemple.

....

Article  complet  grâce au lien ci-dessous :

 

http://www.rtl.fr/actualites/info/insolite/article/plus-de-400-ans-plus-tard-la-tete-d-henri-iv-a-encore-parle-7756442665

 

et aussi:

http://www.royaute-news.com/article-tete-momifiee-d-henri-iv-rebondissement-et-authentification-confirmee-113938715.html

Par Charte de Fontevrault - Publié dans : CARNET DES FAMILLES ROYALES ET PRINCIERES
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés