Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • : Le royalisme providentialisme a beau tenir une place importante dans ma vie, il ne m'empêche pas de m'interesser à l'histoire connue - et celle plus cachée- de mon pays. L'humour a aussi sa place dans les pages mise en ligne.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

12 mars 2013 2 12 /03 /mars /2013 19:49

    Un Ave Maria qui date de 1950  chanté par Mario Lanza. Ce nom vous est peut-être inconnu ou vous l'avez oublié.
   Mario Lanza est décédé en 1959, à l'âge de 38 ans.C'était l'un des ténors les plus connus de son époque.  Mais le plus surprenant, c'est le petit choriste qui chante avec lui. Ecoutez jusquà la fin. Il va faire son chemin le petit car il s'agit de Luciano Pavarotti enfant !

 

http://www.youtube.com/watch?v=LmJSWgWNCFQ

 

-------

Quelques cardinaux parmi d'autres

 

Deux  favoris : Angelo Scola, Odilo Scherer

Un Outsider : Marc Ouellet
Cinq autres dans la course : Luis  Tagle, Francisco Robles Ortega, Christoph Schönborn; Jorge mario Bergoglio, Sean O'Malley

 

------

1 er  vote au Coclave  : Alerte Info 19H42 : fumée noire sur le Vatican

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans ACTUALITES
commenter cet article
12 mars 2013 2 12 /03 /mars /2013 18:18

La malédiction de la République

La Première République finit lamentablement dans la corruption et l’incompétence. Elle est soldée par le coup d’État du 18 brumaire et l’aventure napoléonienne.

La Seconde République, c’est encore une aventure, toujours sanglante mais totalement anarchique et ridicule celle-là. Elle se termine une fois de plus en guerre civile avec le coup d’État du Prince- Président, Louis-Napoléon Bonaparte. Elle ne dure que deux ans.

La Troisième République naît de la défaite et meurt dans la défaite. ...

La Quatrième République est un avatar de la Troisième. Connue pour son instabilité et son impuissance politique (toujours le régime des partis…). Elle s’enlise dans des guerres coloniales interminables. Elle prend fin par un nouveau coup d’État, celui du Général de Gaulle.

La Cinquième République fait illusion au départ, car elle est marquée par la forte personnalité de De Gaulle, vieux monarchiste au fond de lui et brillant homme politique.                                                          ....                                                                                                                                                                                Hélas, quelques années après sa disparition, la logique implacable et démoniaque du régime des partis reprend le dessus et la descente aux Enfers recommence : Giscard, Mitterrand, Chirac, Sarkozy, Hollande, des dirigeants toujours plus démagogues, toujours plus impuissants, toujours plus médiocres, dans lesquels les Français ne peuvent se reconnaître                                           La France décline régulièrement et sur tous les plans : économique, social, juridique, linguistique, militaire, diplomatique    

 …

http://www.vexilla-galliae.fr/points-de-vue/tribunes/115-la-malediction-de-la-republique

 

                                        Professeur Olivier TOURNAFOND

.


 

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans LES OMBRES DE LA REVOLUTION
commenter cet article
12 mars 2013 2 12 /03 /mars /2013 09:01

Comment interpréter l’oeuvre et la vie d’un artiste ?

   Goya politique de Jacques Soubeyroux et Goya à l’ombre des Lumières de Tzvetan Todorov apportent des réponses divergentes fondées sur une documentation commune, les peintures, les dessins, les estampes et les écrits de l’artiste, et l’analyse du contexte dans lequel il a exercé son talent au service du pouvoir royal espagnol tout en élaborant parallèlement une stupéfiante création privée.

     Quelle est la signification de la carrière bien conduite qui permettra à Francisco Goya (1746-1828) d’accéder à la fonction de peintre de cour ? Quel est l’effet de la maladie dont il sortira sourd vers 1793 ? Comment a-t-il vécu l’invasion de l’Espagne par les troupes napoléoniennes qui prétendaient apporter l’idéal des Lumières ?

 

Goya à l’ombre des Lumières

Tzvetan Todorov
Goya à l’ombre des Lumières
Flammarion, 2011, 321 pages, 22 €.
 
Jacques Soubeyroux
Goya politique
Éditions Sulliver, 2011, 184 pages, 18 €.

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans LES OMBRES DE LA REVOLUTION
commenter cet article
11 mars 2013 1 11 /03 /mars /2013 21:00

NDLRB. Il n'est pas dans nos  habitudes  de mettre en ligne  l'intégralité d'un artcle mis en ligne par  quelqu'un d'autre. pour nous faire pardonner  si faire se peut par Alexandre Vassilievitch Koltchak , à qui appartient  le  blog  d'où est extrait ce texte, nous  vous recommandons  vivement  d'aller  faire un tour ... voire même plusieurs sur  son blog : http://koltchak91120.wordpress.com/

Vous en prendrez  plein les yeux.

 

---------- 

  Chez les gens bien élevés, il est d’usage d’envoyer un bristol lorsqu’on veut inviter quelqu’un à une soirée, un évènement. La question qui se pose alors, tient au choix des invités. Va-t-on envoyer une invitation à une manière de cousin de province mal dégrossi, attifé comme l’as de pique, qui a le don pour dégoter des viragos castratrices et qui visiblement ne semble pas encore avoir résolu son Oedipe ?


    Dans le cas qui nous intéresse, c’est plus que conseillé. C’est que l’animal semble avoir besoin d’une petite leçon. Ça tombe bien, ce jour-là il n’y aura que des gens de bonne compagnie, qui savent se tenir, qui n’ont pas pour habitude de déconstruire des restaurants ou de piller des préfectures. Il y a nécessité de lui rappeler qu’en arithmétique 1% n’a rien à voir avec 100%, et que les lois sont censées être de portée générale et de fait ne peuvent être élaborées à partir de quelques centaines de cas, surtout si elles bouleversent la vie de la majorité. Ensuite, il me paraît de bon ton de lui rappeler que la plus élémentaire courtoisie, je n’ose parler d’élégance dans son cas, consiste à prendre en compte l’avis de ceux qui ne sont pas d’accord avec ce que l’on se propose de faire, surtout s’ils sont très nombreux, très très nombreux.

   Invitons-le donc au raout qui se tiendra le 24 mars. Imprimez le bristol ci-dessous et envoyez-le à l’intéressé. Qui sait…

  bristol

 

http://koltchak91120.files.wordpress.com/2013/03/bristol.jpg

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans ACTUALITES
commenter cet article
11 mars 2013 1 11 /03 /mars /2013 19:44

Elles veulent devenir cardinales !
POSTED ON 10 MARS 2013 BY MAXIMILIEN BERNARD IN BRÈVES, EGLISE EN FRANCE, PEREPISCOPUS, RELATIVISME AVEC 0 COMMENTAIRE


    Nouveau dégueuli de la contestataire Anne Soupa, co-fondatrice avec Christine Pedotti du Comité de la Jupe, malheureusement accueilli par un certains nombre d’évêques français, qui donnent du crédit à leurs propos. Cette fois-ci, ces femmes ont convoqué leur propre conclave :

  « Nous avons convié 72 femmes, au titre de leur foi, aussi bien des théologiennes que des religieuses de terrain, pour discuter de la feuille de route à suivre pour le futur pape. Il ne s’agit pas de singer Rome et de chercher la meilleure pointure pour le rôle, mais plutôt de se poser les questions importantes pour l’avenir. Quelle spiritualité pour demain ? Comment redonner confiance aux catholiques de la base ? Comment parler aux jeunes générations ? C’est une démarche moderne, d’inspiration démocratique, et conforme à ce que devrait être la vraie tradition de l’Eglise. »

  Et voilà qu’elles se réclament de la tradition… Au nom de cette tradition, elles feraient mieux d’imiter le silence de la Ste Vierge, qui méditait toutes ces choses dans son coeur. Mais il s’agit pour elles de combattre l’Eglise :

  « Avec ce premier Conclave des femmes, nous dénonçons l’aspect discriminant de la procédure élective actuelle, avec un conclave composé seulement de mâles, célibataires et âgés. C’est un « conclave croupion », un demi-conclave, puisque sans femme. Cette exclusion est comparable à la privation des droits civiques dans la vie civile. Et elle est d’autant plus grave que les femmes sont les véritables piliers de l’Eglise. Si elles faisaient grève, la maison s’arrêterait de tourner. Seulement elles ne sont considérées que comme des « petites mains ». Il serait indigne de tolérer cela sans rien dire. »

  Ce qui est intéressant, c’est que son propos rejoint celui prononcé par Mgr Batut, auxiliaire de Lyon, ce qui montre qu’il y a eu concertation :

   « Mais l’institution s’est figée et le droit canonique publié en 1983 va définitivement bloquer l’accès des femmes au cardinalat. Jusqu’à 1983 en effet, les cardinaux pouvaient être choisis parmi des laïcs, c’est comme cela que Mazarin a pu être cardinal. Depuis ce n’est plus possible. Il faudrait de nouveau modifier le code de droit canonique, et déjà, de manière très simple, redonner la parole aux femmes, en les autorisant à faire des homélies et à commenter les évangiles. Il est stupide et borné de refuser l’accès des femmes au diaconat et au cardinalat. Imaginez ne serait-ce qu’une dizaine de femmes cardinaux dans le conclave et cela changerait la face de l’Eglise. »

   Mgr Batut devrait s’expliquer sur la convergence de ses propos avec ceux de ces hérétiques notoires. On dit que la communion n’est pas pleine avec la FSSPX. Mais ici, y a-t-il vraiment communion avec l’Eglise ? Cette question mérite une réponse. Une réponse que le prochain pape devra trancher : soit ces gens sont catholiques, soit ils ne le sont plus. Et il faudra le dire et, par conséquent, leur retirer toute charge ecclésiale. Ce bazar ne peut plus continuer. Après les pontificats de Jean-Paul II (qui a redonné une visibilité et une fierté à l’Eglise) et de Benoît XVI (qui a, par ses interventions lumineuses, réconcilié la raison et la foi), il apparaît clairement que le prochain pape, qui s’inscrira dans la suite des deux précédents, sera un pontificat de gouvernement.

 

http://www.riposte-catholique.fr/riposte-catholique-blog/breves/elles-veulent-devenir-cardinales#.UT3mxbvdUds

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans ACTUALITES
commenter cet article
10 mars 2013 7 10 /03 /mars /2013 21:10

 Les cardinaux se réuniront à partir du 12 mars pour décider de celui qui remplacera Benoît XVI.  

-----

A) La  NEUVAINE pour l'élection du SOUVERAIN PONTIFE est en principe terminée  puisqu'elle prenait place  du VENDREDI 1er MARS au SAMEDI 9 MARS 2013.

http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-neuvaine-pour-l-election-du-souverain-pontife-du-vendredi-1er-mars-au-samedi-9-mars-115802190.html

  Mais  rien ne  vous empêche de  continuer à prier juquu'à l'élection du nouveau pontife .

----

 B) Nicolas Bays, député PS, n'en est pas à sa première provocation. En marge de la manifestation en faveur du mariage gay, le député avait été l'initiateur d'un "baiser de la solidarité" avec son collègue le député Yann Galut.

  A nouveau au cœur des polémiques, le député a posté une photo humoristique ( NDLRB . Enfin, humoristique, c'est  vous qui le dites) sur son profil Twitter. Sur celle-ci on voit une hostie, et une légende indiquant "Nouveau scandale alimentaire, contient 0% de corps du christ"

                                    62724097

 

NDLRB . Et pourquoi aussi ne pas s'en prendre aux autres religions ? Air  connu!. Ce n'est quand même pas une bonne petite Fatwha  qui vous ferait peur, cher Monsieur Bays. Rassurez nous .

 

   Nicolas-Bays          

http://www.christianophobie.fr/wp-content/uploads/2013/03/Nicolas-Bays.jpg

C) Comment on entre en conclave. Premier vote, mardi 12 mars

ZENIT  , le 9 mars 2013 à 5:08  

Rome, 8 mars 2013 (Zenit.org)

Mardi prochain, 12 mars, les 115 cardinaux électeurs entreront en conclave pour l’élection du Successeur de Pierre. Après les préliminaires ils procèderont à un premier vote. 

Ensuite, chaque jour, 4 scrutins sont prévus : deux le matin et deux l’après midi, ce qui prend du temps, les 115 cardinaux devant déposer à tour de rôle leur bulletin dans l’urne, et attendre ensuite le dépouillement. Et seulemetn deux « fumées », une le matin et une le soir. 

Messe, procession, serment

Ils célébreront la messe pour l’élection du Pontife romain (pro eligendo romano Pontefice) mardi 12 au matin, à Saint-Pierre. 

Ils se réuniront l’après midi dans la chapelle Pauline d’où partira leur procession, au rythme des litanies des saints : on peut y contempler un tableau de la crucifixion de l’apôtre Pierre. 

Les cardinaux doyen – Angelo Sodano -  et vice-doyen – Roger Etchegaray – étant âgés de plus de 80 ans, c’est le cardinal italien Giovanni Battista Re, premier des cardinaux évêques par ordre d’ancienneté, qui guidera la procession et présidera au Conclave « Au Nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit », en prononçant ces paroles : « Que le Seigneur qui guide nos coeurs dans l’amour et dans la patience soit avec vous tous. »

Puis il soulignera que cette action est celle de toute l’Eglise: « Toute l’Eglise, unie à nous dans la prière, invoque instamment la grâce de l’Esprit Saint afin que soit élu parmi nous un Pasteur digne de tout le troupeau du Christ. »

Ce matin, le Père Federico Lombardi a cité le site Internet allemand à l’origine de « l’adoption dans la prière » d’un cardinal (http://www.missionconclave.com), ce qui correspond à cette demande de Jean-Paul II : « L’élection du nouveau Pontife ne sera pas un fait étranger au Peuple de Dieu et réservé au seul Collège des électeurs, mais, dans un sens, elle sera une action de toute l’Église. »

Ils traverseront ensuite la Sala Regia pour arriver dans la Sixtine, en priant les litanies des saints, selon le rituel du Conclave – puisque c’est une assemblée liturgique et les cérémoniaires assistent les cardinaux –. Ils prient ensuite le « Veni Creator ». 

Cette entrée en conclave est suivie de la prestation de serment : le cardinal Re lira le texte du serment, par lequel ils promettent notamment d’observer la Constitution apostolique de Jean-Paul II « Universi Dominici Gregis » du 22 février 1996 et de maintenir le secret avec tous. Chaque cardinal vient ensuite en procession promettre sur l’Evangile : « Je promets, je m’oblige et je jure. Que Dieu m’aide et ces saints évangiles que je touche de ma main. »

Méditation spirituelle et premier scrutin

C’est alors que le maître des célébrations liturgiques pontificales – Mgr Guido Marini – prononcera le « Extra omnes » – « tout le monde dehors » et tous ceux qui ne sont pas électeurs se retirent, sauf deux personnes, Mgr Marini lui-même et le cardinal non-électeur choisi pour donner une méditation aux électeurs. 

Il a été choisi ce vendredi 8 mars par l’assemblée des cardinaux : il s’agit du cardinal Prosper Grech, OSA, patrologue, de Malte. Cette seconde méditation, et celle offerte lundi dernier, au début des congrégations des cardinaux, par le P. Raniero Cantalamessa, capucin, Prédicateur de la Maison pontificale, sont prévues par la Constitution de Jean-Paul II (13d et 52). 

A la fin de la méditation, il se retirera, ainsi que Mgr Marini, pour laisser place au vote : des Gardes sont placés à la porte. 

Un seul scrutin est prévu ce mardi 12 mars au soir, et donc, au terme du scrutin, une première fumée, sortant de la cheminée de la Chapelle Sixtine, et visible de la place Saint-Pierre, vraisemblablement noire. 

Le cardinal Ratzinger a été élu pape rapidement, en 2005, après seulement 4 scrutins, un le soir, deux le matin et un l’après-midi du second jour. 

Chaque jour, les cardinaux prieront ensemble « quelques parties » de la liturgie des heures – faite essentiellement des psaumes et des hymnes – et ils célèbrent la messe ou à Sainte-Marthe ou dans la Sixtine… Ils sont aidés par le Maître des célébrations liturgiques pontificales. 

Les cérémoniaires assistent ensuite les cardinaux en distribuant les bulletins de vote (deux ou trois au moins) où ils doivent inscrire le nom du cardinal qu’ils veulent élire. 

Au moment du vote lui-même, ils se retirent ainsi que le secrétaire du Collège des cardinaux, Mgr Lorenzo Baldisseri, qui aidera ensuite à brûler les bulletins. 

Pour le vote, les cardinaux se lèvent un à un, vont placer leur bulletin sur une sorte de patène avec laquelle il glissent ensuite le bulletin dans l’urne en appelant le Christ à témoin de la rectitude de leur conscience devant Dieu. 

Les cardinaux dits « infirmiers » peuvent éventuellement recueillir le vote de cardinaux malades à Sainte-Marthe, dans une urne cadenassée. 

Les « réviseurs » ayant contrôlé et les « scrutateurs » ayant dépouillé le vote, les bulletins sont brûlés, avec l’aide des cérémoniaires et du secrétaire appelés entre temps par le dernier cardinal diacre. 

Si deux scrutins se suivent, les bulletins ne sont brûlés qu’après le second : donc en cas de 4 scrutins par jours, par conséquent il n’y a que deux fumées. On brûle aussi toutes les autres notes prises par les cardinaux, pour préserver le secret. 

Les cardinaux ne se séparent qu’après avoir invoqué l’intercession de la Vierge Marie. Pour ce qui est de l’acceptation de l’élu, et de la suite du rituel, nous ne reparlerons dans un prochain article. 

Deux absences acceptées

Ce vendredi matin, 8 mars, durant la 7e congrégation générale, les 153 cardinaux présents ont accepté, par un vote, les motifs d’absence des deux électeurs ayant renoncé à venir : l’archevêque émérite de Jakarta, le cardinal Julius Darmaatmadja – pour raisons de santé – et le cardinal archevêque d’Edinbourg, Keith O’Brien, pour « motifs personnels ». Ce dernier a donné de façon anticipée sa démission au pape Benoît XVI qui l’a acceptée, après avoir été mis en cause pour des comportements sexuels « inappropriés », dans les années quatre-vingt. Il a reconnu les faits, en a demandé pardon, et a décidé de se retirer dans une vie cachée, ne voulant pas venir à Rome et attirer ainsi sur lui l’attention des media en un moment aussi important pour « la vie de l’Eglise ». 

Les électeurs de moins de 80 ans sont 117 : 115 entreront donc en conclave. Il faudra les deux tiers des suffrages pour être élu pape, soit 77 voix. 

Le conclave commencera 12 jours après le début de la vacance du Siège apostolique : la Constitution de Jean-Paul II prévoyait 15 jours au moins, 20 au plus. Mais le motu proprio « Normas nonnullas » de Benoît XVI (25 février dernier) prévoit que lorsque tous les électeurs sont arrivés à Rome(ce qui ets le cas depusi jeudi 7 mars), on puisse commencer le conclave avant les 15 jours prévus. 

La liberté des électeurs

Pour préserver le secret des débats, et donc la liberté des cardinaux, des écrans électroniques sont en place autour de la salle du synode où ils se réunissent, a indiqué le P. Lombardi et le même genre de dispositif doit être mis en place autour de la Sixtine, de la résidence des cardinaux à la Maison Sainte-Marthe, et sur leur parcours entre les deux, avec une technologie « d’avant-garde ».




 

Nouveau scandale alimentaire, contient 0% de corps du christ

http://copainsdavant.linternaute.com/question-reponse/313190/nouveau-scandale-alimentaire-contient-0-de-corps-du-christ/

http://www.lysdunord.com/blog/

 

http://www.lysdunord.com/blog/

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans ACTUALITES
commenter cet article
9 mars 2013 6 09 /03 /mars /2013 19:18

   Hollande serait bien inspiré de calmer ses partisans quand ils en rajoutent dans l’arrogance…

   La houle que lève dans les consciences la perspective du mariage homosexuel révèle la persistance d’une fracture profonde au sein du peuple français. Les aléas de l’Histoire l’ont parfois transcendée (Napoléon, de Gaulle), des idées ont pu virer de bord (libéralisme, colonialisme, écologie), mais foncièrement le paysage mental reste traversé par une frontière idéologique.

À gauche, un credo invariable : le “progrès” doit accoucher à terme d’une société où l’“égalité”, confondue avec l’équivalence, aura anéanti l’altérité des racines, des genres, des imaginaires en proscrivant la hiérarchie des affects, des sentiments et des aspirations. À cet égard, la revendication du mariage homosexuel et de la procréation par tierce personne ou par assistanat de la technique rejoint très logiquement le droit de vote aux étrangers : plus de filiation, plus de patrie, rien que des individus passibles des mêmes droits, “citoyens” anonymes d’un espace aléatoire car dépourvu de frontières historiques, culturelles ou mentales.

  Ainsi s’achemine-t-on vers ce “Meilleur des mondes” prophétisé par Huxley, songe fou des Lumières qui inspira à Robespierre ses fantasmes de culte “citoyen”, aux socialistes utopiques (Fourier, Considérant, Saint-Simon, etc.) leurs lubies collectivistes. La gauche “sociétale” contemporaine s’inscrit dans cette vision dénoncée par Régis Debray dans son remarquable Éloge des frontières, qui vise au tarissement des sources de la civilisation occidentale, depuis Œdipe et Moïse jusqu’à Werther. Plus d’intériorité, plus d’Iseult, d’Esméralda ou de môme Piaf : transparence et androgynat. Plus de “discrimination” entre un idéal et une pulsion. Dans “le Meilleur des mondes” gaucho-bobo, nul ne doit se prévaloir avec fierté d’une ascendance, d’un héritage, d’une affinité élective. Cosmopolitisme égalitaire, apologie des marges, récusation des normes : tout se vaut, tout s’équivaut à l’étal d’un amoralisme vaguement compassionnel.

  L’appellation “droite” est si mal contrôlée par des politiciens captifs de cette idéologie qu’on hésite à l’utiliser pour définir le camp du refus. Celui de l’autre France. Elle existe. Elle résiste. Elle est haïe par les intellos et les médias, comme le prouve le débat sur le “mariage pour tous”. Haïe : le mot est faible ; une propagande sans équivalent depuis les années 1950, où régnait par la terreur le stalinisme intellectuel, s’emploie à l’humilier, à la marginaliser, à la démoraliser.

   Elle encaisse. Comme elle n’a pas de relais, on ignore qu’elle est majoritaire dans le secret des consciences. Comme elle tient ses positions dans le peuple et les classes moyennes, la caste dirigeante la décrète “populiste”, avec le mépris du nanti pour les gens de peu. Comme elle a gardé des attaches avec le fond de catholicité sans lequel nous serions totalement orphelins, on la harcèle en sortant des greniers l’arsenal de l’anticléricalisme le plus éculé. La gauche voudrait qu’elle soit ultra pour la commodité de sa diabolisation. Or elle ne l’est pas. Elle s’en tient à quelques évidences dictées par le bon sens et l’instinct de survie : un homme n’est pas une femme, un couple n’est pas une paire, un peuple n’est pas un agrégat, un avenir est cautionné par une mémoire, une tradition n’est pas une entrave, une religion est plus qu’une opinion, une civilisation implique des fondations ainsi qu’une architecture spirituelle, morale et esthétique. Rien de plus.

  Pour cette France invisible, mais ni insensible ni résignée, le projet implicite de la gauche est tout simplement un cauchemar. Elle ne veut à aucun prix devenir ce « chien crevé au fil de l’eau », image par quoi Bernanos définissait la soumission “moderne” aux délires “progressistes”. Elle est patiente, elle a des réserves d’ironie, mais tôt ou tard elle s’insurgera si on continue à l’agresser, et les jacqueries des âmes sont plus dangereuses pour les puissances établies que les admonestations syndicales ou les brames médiatiques. Hollande serait bien inspiré de calmer ses partisans quand ils en rajoutent dans le mépris et l’arrogance, ça pourrait mal se terminer. Les politiciens officiellement de droite seront balayés s’ils continuent leur mi-chèvre mi-chou au lieu de prendre en compte la juste colère de leur électorat naturel. À bons entendeurs… »

                                                                          Denis TILLINIAC

Texte paru initialement  dans "Valeurs actuelles"

http://www.lescrutateur.com/article-gauche-le-temps-du-mepris-par-denis-tillinac-115235602.html

 

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans REVUE DE PRESSE
commenter cet article
9 mars 2013 6 09 /03 /mars /2013 14:53

20 octobre 2009

[Maurrassiana n°12] Charles Maurras, la Contre-Révolution pour héritage

Charles Maurras, la Contre-Révolution pour héritage
Les impasses d’une étude universitaire - par Yves Chiron

Tony Kunter, né en 1983, a soutenu, en 2007, un master en histoire des idées politiques (ce qu’on appelait jadis un mémoire de maîtrise), à l’Université de Toulouse II le Mirail. Ce travail universitaire, consacré à Charles Maurras et à deux illustres représentants de la pensée contre-révolutionnaire au XIXe siècle : Louis de Bonald et Joseph de Maistre, fait l’objet d’un livre édité par une maison qui s’est illustrée par l’édition d’ouvrages de Maurras et d’auteurs maurrassiens et de plusieurs livres consacrés à l’histoire de l’Action Française [1].
Le vrai paradoxe est dans l’intention même du livre. L’auteur se défend d’avoir voulu rédiger un essai de philosophie politique. Il se veut épistémologue, dit vouloir s’être limité à « étudier la manière dont Charles Maurras a interprété les auteurs contre-révolutionnaires, en particulier Bonald et Maistre » (p.18).

Et pourtant, Tony Kunter n’est pas un chercheur éloigné de son objet d’étude. Son travail universitaire est aussi un livre de combat politique. Il collabore depuis plusieurs années à Action Française 2000. Dans son livre, il fait des références, inattendues et saugrenues, à l’actualité politicienne la plus immédiate : l’UMP, Bayrou, Alain Soral, Le Pen  (p. 19, p. 203). Et surtout, il conclut son étude en appelant de ses vœux une nouvelle philosophie politique. On voit mal d’ailleurs la cohérence qu’elle pourrait avoir puisqu’elle rejetterait « le système argumentatif maurrassien », devenu « inopérant », selon l’auteur, tout en initiant « un néomaurrassisme qui, certainement, n’aurait plus grand chose à avoir avec l’Action française historique » (p. 203).

....

http://maurrassiana.blogspot.fr/2009/10/maurrassiana-n12-charles-maurras-la.html

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans ANNUAIRE DES MOUVEMENTS AMIS ET ALLIES
commenter cet article
9 mars 2013 6 09 /03 /mars /2013 14:42

Nouveau pape : la date du Conclave fixée au 12 mars 2013

   Les cardinaux se réuniront à partir du 12 mars pour décider de celui qui remplacera Benoît XVI. Le Conclave peut durer de quelques heures à plusieurs jours, selon le temps que mettront les cardinaux à élire le nouveau pape.

http://www.linternaute.com/actualite/monde/nouveau-pape-la-date-du-conclave-fixee-au-12-mars-0313.shtml

 

Collège des Cardinaux autrefois nommé sacré Collège

http://fr.wikipedia.org/wiki/Coll%C3%A8ge_des_cardinaux

Composition actuelle du Collège cardinalice                                      http://fr.wikipedia.org/wiki/Composition_actuelle_du_Coll%C3%A8ge_cardinalice

Liste des cardinaux électeurs du conclave de 2013                   http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_cardinaux_%C3%A9lecteurs_du_conclave_de_2013

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans ACTUALITES
commenter cet article
8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 22:06

660x819xPoster.jpg.pagespeed.ic.ORpcyBQZn7.jpg 

Qui suis-je?

+JMJ+

Bonjour à tous,

Historien, auteur, enseignant, catholique traditionaliste et père de famille: tout un menu!

Passionné par mes sujets d’étude, je suis présentement à rédiger une synthèse en langue française du message donné au cours des apparitions mariales et des révélations faites aux âmes privilégiées.

De tels ouvrages existent en langue anglaise, mais plusieurs d’entre eux ne font malheureusement pas la part des choses et s’aventurent jusqu’à accréditer le contenu de certaines manifestations plus que douteuses. D’autres, en langue française, ont bien des mérites, mais sont souvent rédigées dans un esprit proche des thèses millénaristes et misent en grande partie sur le phénomène ’2012′ afin de mousser leurs ventes.

Un tel sujet d’étude demande, outre un bonne connaissance de la doctrine traditionnelle de l’Église et des Saintes Écritures, un esprit de discernement aiguisé. Il s’agit d’un travail de longue haleine et je n’entend pas faire de compromis tant au niveau de la doctrine que de l’exégèse. Les apparitions de Quito, La Salette, Fatima et Akita ainsi que les écrits du pseudo Saint Malachie, de Ste Anne Marie Taïgi, de la vénérable Anne Catherine Emmerich, de sœur Elena Aielo, de Marie Julie Jahenny (stigmatisée bretonne), et de Saint padre Pio constituent le cœur de mon corpus.

L’idée de ‘bloguer’ à ce sujet peut sembler à prime abord assez incongrue, mais le but en est évident: confronter l’actualité (officielle ou plus ou moins occultée) aux textes en question. Il se trouve que, les années avançant, bien des points jusqu’ici obscurs semblent se révéler au grand jour à la lumière de tous ces textes prophétique.

Enfin, puisque du choc des idées jaillit la lumière, il est évident que mes interprétations, commentaires et observations provoqueront des réactions qui, à leur tour, entraîneront des débats qui profiteront à plusieurs. Je précise enfin que les suggestion de liens, de documents, d’images et autres, seront les bienvenues! Je serai naturellement heureux de répondre à vos questions s’il m’est possible de le faire.

Précisons pour compléter que j’entends produire quelques documents vidéo (en tant que AMDG productions) sur les sujets ci-dessus mentionnés ainsi que sur certains points précis de la doctrine et la dévotion catholique, le tout en relae passionnante aux Cœurs Unis de Jésus et Marie ainsi qu’à Saint Michel

Au plaisir donc de discuter et d’échanger avec vous toustion avec le message marial.Je consacre cette entreprise aussi ardue qu! AMDG.

Louis

 

http://www.lysdunord.com/blog/

@LouisAMDG

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans ANNUAIRE DES MOUVEMENTS AMIS ET ALLIES
commenter cet article