Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • : Le royalisme providentialisme a beau tenir une place importante dans ma vie, il ne m'empêche pas de m'interesser à l'histoire connue - et celle plus cachée- de mon pays. L'humour a aussi sa place dans les pages mise en ligne.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

6 mars 2009 5 06 /03 /mars /2009 13:41
Seigneur,

   Apprenez -moi à être comme mon chat.
   A tout esperer de vous
   A ronronner  sous votre main
   Et à accepter même quant  je ne comprends pas.

Repost 0
6 mars 2009 5 06 /03 /mars /2009 08:26
La désintégration européenne

     "Je pense que ce serait une immense tragédie si l'Europe était à nouveau divisée en deux» .
     Ce constat du président de la Banque mondiale, Robert Zoellick, résume à lui seul ce qui se joue sur le Vieux Continent. La crise financière et économique menace toute une zone sortie du bloc communiste il y a tout juste vingt ans. La faillite du système soviétique et l'ouverture à l'Ouest des pays d'Europe de l'Est symbolisée par la chute du mur de Berlin avait pourtant consacré la réconciliation d'une Europe réunie. Une réunification qui a eu son point d'orgue lorsque l'Union européenne (UE) a accueilli en son sein 12 pays de l'Est en 2004 et 2007. L'intégration à la zone euro n'était plus alors qu'une question d'années. Las, la crise actuelle affecte durement ces nouveaux champions du capitalisme libéral. Elle pourrait conduire à une aggravation de la récession à l'Ouest, Autriche et Allemagne en tête. Si aucun plan d'aide n'est mis en oeuvre, l'Europe pourrait même renouer avec les vieux démons de la division. L'opinion publique et dans son sillage les leaders politiques des pays de l'Est ne comprendraient pas que les membres historiques de l'UE, voire la Commission européenne, ne viennent pas à leur secours. Un rejet des valeurs de l'Union pourrait s'ensuivre, sans compter une possible résurgence des extrémismes dans ces pays acquis à la cause de l'Ouest depuis deux décennies.

      Et pour cause, banques et entreprises de l'Ouest ont largement profité de la croissance de ces vingt dernières années dans ces pays. On ne compte plus les implantations d'usines en République tchèque, en Pologne, en Slovaquie ou en Roumanie pour profiter des bas salaires des ouvriers locaux. Les banques occidentales ont participé au jeu, jusqu'ici gagnant, des crédits accordés à ces économies. Les chiffres parlent d'eux-mêmes. Selon le rapport de février de l'Institute of International Finance (IIF), les flux nets bancaires vers les pays émergents d'Europe de l'Est ont culminé à 217 milliards de dollars en 2007. En prenant en compte la totalité des flux financiers, ce sont pas moins de 392,8 milliards de dollars qui se sont dirigés vers cette zone. En 2008, les chiffres se sont encore inscrits respectivement à 123 et 254 milliards de dollars. Mais, pour l'année en cours, les prévisions de l'IIF sont catastrophiques : seulement 30,2 milliards de dollars de flux financiers sont attendus dans la zone. Selon la Banque des règlements internationaux, les prêts accordés par les banques étrangères - majoritairement d'Europe de l'Ouest - dans les pays de l'Est se chiffraient à 1.656 milliards d'euros en septembre dernier. De l'avis des économistes, tout est en place pour qu'une crise majeure intervienne à l'Est. La croissance économique chute, les déficits publics dérapent, les monnaies locales s'affaiblissent et la balance des comptes courants se creuse. De plus, la libéralisation des marchés financiers locaux a conduit à un boom de la croissance de crédits. Les crédits domestiques au secteur privé atteignaient ainsi 46 % du PIB en Pologne, 65 % du PIB en Hongrie et 73 % du PIB en Bulgarie.
     Pour ne rien arranger, les ménages d'Europe de l'Est, en particulier en Hongrie et en Roumanie, plutôt que de s'endetter en devise locale, ont contracté des crédits libellés en euros. Ce jeu dangereux a été d'autant plus suivi que les entrées de capitaux étrangers ont contribué à alimenter la hausse de certaines devises locales - notamment en Pologne et en Hongrie -, diminuant d'autant le coût de remboursement de ces emprunts en euros. Mais, avec la crise, le système est rapidement devenu instable. En outre, les banques occidentales risquent de délaisser cette partie du monde pour se recentrer en priorité sur leur marché domestique, provoquant de ce fait un sévère assèchement du crédit en Europe de l'Est. Un assèchement d'autant plus sévère que la majeure partie du système bancaire et financier des pays de l'Est est détenue par l'Occident. Selon la Banque européenne de reconstruction et de développement, le système bancaire est-européen a besoin de 200 milliards de dollars de refinancement cette année. L'annonce vendredi d'un plan de soutien de 24,5 milliards d'euros au système bancaire de l'Est par la Banque mondiale, la BEI et la BERD vient à point nommé. Mais il ne saurait constituer qu'un premier pas. L'Autriche, dont les banques ont les plus importants engagements étrangers dans la région, milite depuis fin janvier pour un plan d'aide de l'ordre de 100 milliards d'euros pour la consolidation du secteur financier à l'Est. Pour Robert Zoellick, pas moins de 120 milliards d'euros pour recapitaliser leurs banques seraient nécessaires. L'enjeu est énorme. Sans quoi les élargissements de 2004 et 2007 qui ont mis fin à la division de l'Europe, contribué à consolider la démocratie et offert des avantages économiques à tous les pays de l'Est pourraient être sérieusement remis en question. De ce fait, l'échec à mettre en place un plan de sauvetage global, le week-end dernier à Bruxelles par les Vingt-Sept n'est pas une bonne nouvelle.

                                                         Richard Hiault

Source. Les Echos 3 mars 2009.
 est chef du service International des « Echos ».

Repost 0
5 mars 2009 4 05 /03 /mars /2009 15:17
   Le terme "marigot" est parfois employé métaphoriquement pour suggérer des activités plus ou moins occultes, en eaux troubles.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Marigot_(géographie)

Attribution d'un couperet d'horreur:
 * A la mairie de Rilhac-Rancon
    Nous avons déjà évoqué dans nos colonnes le  cas cocasse de la mairie de Saint-Léonard-de-Noblat  qui,   bien que disposant d’armoiries  remontant à Louis XIII ,
Source.
ECHOS DU MARIGOT REPUBLICAIN ! (2)
http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-27165294.html
  n’en a pas moins financé  les études préalables  à l’adoption d’un  côuteux  logo.

    Manifestement  , perseverare diabolicum est ,  car c’est maintenant au tour de la commune de Rihac-Rancon de passer  à l’acte  en voulant relooker  son logo  qui ne date pourtant  que de 1989.
    La présentation qu’en donne le site de la mairie
Source.
 http://www.ville-rilhac-rancon2.fr/index2?act=actu&id=157
     est de nature  à maintenir de  façon durable notre  bonne humeur.

     Nous avons gardé le style natif héxagonal de la production municipale nous  contentant   de mettre en gras  ce  qui nous a «parlé » ,nous  volons dire « interpellé » le plus.

    Le logo actuel, créé en 1989, met bien en valeur la tradition meunière de notre commune que symbolisent les trois meules, et souligne avec force notre attachement à la nature grâce au vert qui domine l’ensemble.
Le Conseil Municipal souhaite aujourd’hui une évolution de ce logo qui, tout en restant fidèle à nos racines, traduise la dynamique d’une commune
     Quel contenu ? Le nouveau logo, loin d’être transposable à n’importe quelle commune comme cela arrive souvent, devra « parler » des racines
      Comme l’ancien, le nouveau logo mettra en valeur le mot « Rilhac », aux douces sonorités, par rapport à « Rancon », car la liaison malheureuse s’avère cacophonique à souhait et source de plaisanteries de mauvais goût. La Municipalité sera sensible également à la présence du vert dans des lignes dynamiques et aussi épurées que possible.
     Qui peut participer ? Tous ceux qui le souhaitent, amateurs ou professionnels, peuvent proposer leurs créations avant le premier juin 2009. L’auteur du logo qui sera retenu recevra la Médaille d’honneur de la ville, mais ne pourra prétendre à aucune rémunération et cédera ses droits à la Commune de Rilhac Rancon.
      Comment le choix sera-t-il fait ? Les logos seront exposés jusqu’à la mi -septembre dans l’espace d’accueil de la Mairie et les visiteurs pourront déposer leur « tiercé » gagnant dans une urne prévue à cet effet. Après dépouillement, la commission Communication en retiendra deux qu’elle proposera au vote du Conseil Municipal. Alors, artistes, à vos pinceaux !
*   A Luis Sepuldeva, décidemment  très mal informé, et dénué d'autant   de culture que d’esprit  critique  auteur de cette immortelle saillie : «  « En tant  que  Latino-Américain, je suis fils de la révolution française  et  tout  ce qui sent la monarchie , les privilèges  basés sur de vieilles légendes , me rendent  d’humeur maussade  car je suis  furieusement (sic) républicain ».
Source : Luis Sepuldeva . Chronique du temps présent . l’heure du choix . Le Populaire du centre –15 février 2009 p. 34.
* A jean-Michel Maire , chroniqueur télé  qui s’étonne  s’agiisant  du télé film sur louis XVI arrêté  à Varennes : «   Mais les quelques anachronismes ne retirent rien  à la qualité de l’ensemble , même si certains  pourront le trouver pour le moins  contre –révolutionnaire tant il met en valeur  les qualités du roi, minimises ses erreurs  et présente le  bon peuple  sous des dehors  pas franchement  sympathique ».
Source. Le Figaro . 24 février 2009 p. 37.

 Attribution d'une charretée de bravos confraternels:
* A Denis Tilliniac « bien évidemment l’indépendance  dont ils se font les héraults avec un mélange  d’in conséquence  et de cynisme tournerait  au désastre pour les populations concernées . Auncun néo-calédonien raisonnable  ne souhaite être citoyen du Vanuatu, aucun guyanais , du Surinam ;  aucun  réunionnais, des Comores".
Source : Denis Tilliniac. Chronique du temps présent . l’heure du choix . Le Populaire du centre  -22 février 2009 p. 34.
* A André Chandernagor , socialiste émérite et  ancien premier Président  de la Cour des Comptes .
    «  Je me dis parfois  que la France ne s’est jamais remise  de n’avoir pas  gardé sa première  Constitution et que, depuis , les autres valsent  à chaque crise ».
Source : Chander… Vie et mort de la V éme .  Le Populaire du centre –15 février 2009 p. 11.

 NDA. Rappelons  que la Constitution de la monarchie constitutionnelle  de 1791 prit  fin dés le … 10 août 1792 et  qu’auparavant la France avait  gardé le même système institutionnel depuis … 496.

Dans  le même marigot, je veux dire  dans  la même  collection:

(1) http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-26676925.html
(2) http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-27165294.html
(3) http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-27453468.html

Repost 0
5 mars 2009 4 05 /03 /mars /2009 09:42

    Nos amis du Forum Louis XVII , dont  on  ne s’étonnera pas  de l’intérêt  - de la dévotion, peut-être -  qu’ils portent au Sacré-Cœur ,nous ont  fait parvenir l’information suivante  à la  suite de l'écho  publié par le  blog de la Charte de Fontevrault sur Claire Ferchaud.

« Objets inanimés, avez-vous donc une âme
Qui s’attache à notre âme et la force d’aimer ? »

     Une rapide visite  avec nos amis, en juin dernier, dans la maison vers Morestel qu’ils sont en train de restaurer ; m’a fait toucher du doigt la justesse de ce vers si connu du poète Lamartine.
     Les héritiers de la précédente propriétaire, une dame décédée très âgée, ont laissé à l’abandon tous les souvenirs de sa vie ! Vie certainement bien remplie où la culture tenait une large place : meubles, bibelots, partitions de musique, livres, écrits, ...tout est encore là !
      Un fanion tricolore, sale et froissé sous une pile de vieilles revues des années trente, attire mon attention.
     D’objet inutile abandonné, il devient une fois nettoyé l’objet de nombreuses interrogations : de quand date-t’il, pourquoi est il ici, quel a pu être son usage... ?
        Cet article n’est qu’une partie de la réponse.


« Cœur adorable de notre Dieu, la nation française vous implore »
Le 30 octobre 1918, Louis Joseph GUIRONNET, Chasseur Alpin au 62E B.C.A, est blessé au combat, à Etreux dans l’Aisne. Evacué, il meurt pour la France le jour même. _Il n’avait que 23 ans.  Louis avait « le Petit Paroissien du Soldat » dans son portefeuille. La balle l’a transpercé …

        A l’écart dans la tranchée, avant de monter à l’assaut des lignes adverses, le Poilu GUIRONNET a-t-il invoqué Notre Dame du Bon Secours ou récité, une fois encore, la prière « Vœu national au Sacré Cœur de Jésus » ? :
     « Nous venons à vous, Cœur Sacré de Jésus, dans nos angoisses ; ouvrez pour nous les trésors de votre charité infinie. Le sang qui a coulé de votre blessure a racheté le monde ; qu’une goutte de ce sang divin, par sa toute puissance expiatrice, rachète encore une fois cette France que vous avez aimée et qui ne veut pas renier sa vocation chrétienne...Que le temple élevé par nos mains en votre honneur devienne pour nous comme une citadelle inexpugnable qui protégera Paris et notre Patrie...Ainsi soit-il »          
      Avec la guerre qui dure et la brutalité des combats, « inlassablement, les évêques appellent à prier, à communier, car la décision dépend de Dieu seul, « allié plus puissant que la Russie et l’Amérique » ...C’est alors sans doute que la dévotion au Sacré-cœur atteint son apogée ; des diocèses, comme Besançon, lui ont été consacrés dès 1914, puis c’est la France tout entière, le 11 juin 1915. _Du coup certains ultras veulent réactualiser la prophétie de Marie Alacoque à Paray-Ie-Monial, enjoignant à Louis XIV de faire graver le Sacré-cœur sur ses étendards. Des images en ce sens sont saisies par la police à Lyon en 1915. De nombreux sermons exaltent les fidèles.... Si les autorités interdisent le drapeau surchargé sur la voie publique, elles sont relativement tolérantes à ce qui se passe dans les églises, et c’est plutôt de Rome, par Benoît XV et le cardinal Billot, que vient la suspicion pour une dévotion à la fois ultra-nationaliste et souvent superstitieuse ; le Sacré-cœur, sur la poitrine d’un soldat ou sur un fanion, est une véritable amulette »

….
      Le remarquable site Internet consacré à l’histoire de la dévotion au Sacré-cœur
http://spiritualite-chretienne.com/s_coeur/chrono.html
      nous renseigne de façon plus complète :

      Dès 1915, L’Œuvre des Insignes du Sacré-cœur (19 quai de Tilsitt à Lyon) distribue pour la population et les soldats du front insignes et drapeaux. Pour la totalité du conflit, ces distributions représenteront douze millions d’insignes, plus d’un million cinq cent mille fanions, trois cent soixante quinze mille scapulaires et plus de trente deux mille drapeaux.
     Le 16 janvier (1917), une lettre de Claire Ferchaud est remise à Raymond Poincaré, président de la République. Elle lui fait part d’un message qu’elle dit avoir reçu du Christ, qui contient une double demande : sa conversion, et l’apposition du Sacré-cœur sur le drapeau national. Malgré leur rencontre du 21 mars, et un nouveau courrier envoyé le 1° mai, ses démarches resteront sans effet :
    " ... Jésus veut sauver la France et les Alliés, et c’est par vous, Monsieur le Président, que le Ciel veut agir, si vous êtes docile à la voix divine.
Il y a des siècles déjà, le Sacré-cœur avait dit à la B. Marguerite-Marie : « Je désire que mon Cœur soit peint sur le drapeau national, et je les rendrai victorieux de tous leurs ennemis ». Dieu semble avoir dit ces paroles pour nos temps actuels...
     Monsieur, voici les paroles sacrées que j’ai entendues de la bouche même de Notre Seigneur : « Va dire au chef qui gouverne la France de se rendre à la Basilique du Sacré-cœur de Montmartre avec les rois des nations alliées. Là, solennellement, les drapeaux de chaque nation seront bénis, puis le Président devra épingler l’image de mon Cœur sur chacun des étendards présents. Ensuite, M. Poincaré et tous les rois alliés à la tête de leur pays, ordonneront officiellement que le Sacré-cœur soit peint sur tous les drapeaux de chaque régiment français et allié. Tous les soldats devront être recouvert de cet insigne de salut. »
        Début mai (1917), Mlle de Béarn ouvre un Secrétariat du Sacré-cœur à Paris, destiné à recueillir les signatures de la profession de foi intitulée « La France au Sacré-cœur », diffusée dans une cinquantaine de diocèses et au plan national par l’intermédiaire du journal La Croix, appelant à l’apposition de l’emblème du Sacré-cœur sur le drapeau national. _Mgr Amette (le 9 mai) puis Mgr Odelin, son vicaire général (le 24 mai) désapprouvent l’entreprise, qui disparaît rapidement.
        Le 1° juin (1917) les préfets interdisent l’apposition de tout emblème sur le drapeau national...Les 18 et 29 juillet, au nom de la liberté de conscience et de la neutralité religieuse de l’Etat français, le gouvernement interdit la consécration des soldats au Sacré-cœur et le port, aux armées, de fanions et étendards du Sacré-Cœur.
         Le 6 août, pour couper court à la lettre envoyée par Claire Ferchaud aux généraux français, Philippe Pétain, alors Général en chef des armées, rédige une Note aux Armées et conclut :
       « Les militaires (officiers et hommes de troupes) qui recevront d’œuvres quelconques des fanions ou étendards revêtus d’emblèmes religieux les remettront immédiatement à leur chef de corps qui en assurera la réexpédition à l’Œuvre expéditrice.
    Les généraux commandants les armées rappelleront aux officiers sous leurs ordres qu’ils doivent dans le service s’abstenir de tout acte à caractère confessionnel constituant une violation flagrante de la liberté de conscience de leurs hommes et de la neutralité de l’Etat français »



Source.
lundi 1er novembre 2004, par Michel Guironnet
http://www.histoire-genealogie.com/spip.php?article232
Repost 0
4 mars 2009 3 04 /03 /mars /2009 09:56
Claire Ferchaud.
Source.

http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-28582840.html

     Il ne nous a pas  échappé  que le texte auquel conduit  le  lien ci-dessus était  d’une lecture très difficile et  ce malgré  tous nos efforts . Nous l’avons quand même  mis en ligne parce que – en l’attente d’une  nouvelle saisie  complête à laquelle nous n'avons pas le temps de procéder en ce moment  -  nous  considérons  que  cela valait mieux  que  rien .
    Mais  il a été très peu lu et  c’est  bien dommage parce  que nous pensons que l’action de Claire Ferchaud n’est pas si éloignée  que  cela de la triple donation du Royaume de France effectuée par Jeanne d’Arc  le 21 juin 1429, à 16 heures à Saint-Benoît-sur- Loire.

    Accessoirement (?) il n'est pas interdit  de s'interroger sur les difficultés  que nous rencontrons  lorsque nous  voulons porter  à votre connaissance  le recit  de la  vie et de l'oeuvre d'une de celles mise à plaisir sous longtemps  sous le  boisseau.
Repost 0
4 mars 2009 3 04 /03 /mars /2009 09:36
 IMPORTANT. 
    Les  Premières Assises du Royalisme Français se tiendront le 8 et 9 mai 2009 à Paris.

    Nous  vous rappelons  que la Charte de Fontevrault a reçu  le  lundi 9 février 2009 à 18H24 le questionnaire  ci-dessous.  Elle  y a répondu en joignant à sa réponse  les documents demandés ( vignette de présentation et  adresse de son blog)  .   
      Elle  a  fait  savoir  aux organisateurs  qu’elle  entendait  participer à ses Assises et elle a pris ces  dispositions pour ce  faire .

   Elle  souhaite  que ne soit pas oublié au cours de ces Assises :

LE CHARISME PROVIDENTIALISTE ? Faire du puzzle en cours de la restauration monarchique une mosaïque achevée.
   Lire sur  ce  blog même :
http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-28467260.html


***
Bonjour,

     Le questionnaire préparatoire aux Assises du royalisme est désormais accessible et opérationnel:

http://assises.monarchiste.com/

    Les mouvements et groupes souhaitant s'associer à ce questionnaire 
sont priés de nous communiquer leur logo, 150x50 pixels, le nom de l'organisme et le lien vers lequel renvoyer.

Merci et Cordialement,

SOURCE.
Sylvain ROUSSILLON.
Courriel. sylvain@monarchiste.com
- Secrétaire Général de la CMI (Conférence Monarchiste Internationale)
- Co-fondateur de SYLM  ( SYLM signifie Support Your Local Monarch ou soutenez votre Monarque de proximité...)
- Commissaire des Assises

NB. La Charte de Fontevrault  a, comme elle le devait, déjà publié  plusieurs messages (et  commentaires) dont les liens  sont  rappelés- ci-dessous . Leur actualité  croit de  bas en haut  de la liste .
http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-27758720.html
http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-28113238.html
http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-27888689.html
http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-27346162.html
http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-27335799.html
http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-27229067.htm
l

                               
                 Pour le Gouverneur de la Charte de Fontevrault,
                                       Irène Pincemaille

                                                                   et P/O  Alain TEXIER

Repost 0
4 mars 2009 3 04 /03 /mars /2009 08:47
   Les  aventures  que vit la France  depuis  plus de deux siècles  vous paraissent relever d’un roman-feuilleton pas très  bon, alors  changez-vous la vie  en suivant Charlotte pas à pas; jour après  jour...

Retrouvez les  épisodes précédents  sur ce  blog même :

32- http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-28559567.html
31-http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-28445105.html
30- http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-28402057.html
29-http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-28369243.html
28-http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-28331619.html
27-http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-28290922.html
26-http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-28212968.html
25- http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-28212968.html
24-http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-28179376.html
23.http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-28140298.html
23.http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-28140298.html
22-http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-28100595.html
21-http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-28061538.html
20-http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-28016957.html
19-http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-27980981.html
18-http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-27907872.html
17-http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-27869880.html
16-http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-27826369.html

Liens permettant de lire.. et relire sur ce  blog, les épisodes 1 à 15.
http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-27942688.html

Acte III. Que faire de  sa mort ?

   Arrivée à la sinistre machine, Charlotte  montra un calme parfait. Rien ne semblait pouvoir l’atteindre  ni les cris de la foule, ni les hurlements de malédiction  car personne ne se hasardait à l’applaudir …
   L’orage de juillet et la pluie abondante qui l ‘avait accompagnée depuis sa  sortie de prison  avaient enfin cessé. Elle avait  fait le plus dur . maintenant  , il ne lui restait plus qu’à mourir. Elle le ferait  comme  elle avait  toujours tout  fait jusque-là. À vrai dire, tout  ce  qu’elle avait  fait   c’était justement pour en arriver là ; L’éternité l’attendait.
   Par décence , plus que dans le désir d’en avoir fini au plus tôt,  Charlotte se plaqua  elle –même sur la planche à bascule. Le reste est  dans  toutes les mémoires, y compris  le  sang  de Charlotte mélangé  avec  la  tiède pluie d’été  qui avait repris ; y compris  les trois gifles  données par un valet  du bourreau Legros ; à la pale tête  coupée, y compris  l’atroce illusion d’optique (?) qui fit  croire aux  spectateurs  que les joues de Charlotte  avaient  rougi sous  l’outrage.
      L’histoire  raconte  que parmi les spectateurs de la mort de la belle  héroïne exaltée il y avait  un homme jeune – il n’avait pas trente ans- qui n’avait pas  quitté  Charlotte des yeux  lors de son chemin de croix. Rentré  chez lui, il fit savoir que Charlotte  venait de se montrer  plus  grande que Brutus. Brutus est connu dans l’histoire  pour avoir donné le  coup de poignard fatal à Jules césar le 15 mars J.-C. . Si Adam Lux Justifiait ainsi l’injustifiable, on ne pouvait  faire autrement  que  de lui accorder la même mort  qu’à elle. On n’y manqua pas.
                                                                                                                                                  A.T.

                                            ------- FIN -------
Repost 0
3 mars 2009 2 03 /03 /mars /2009 13:51
   AVIS IMPORTANT. La charte de Fontevrault ne  fait pas siennes toutes les analyses  critiques  contenues dans cet  article ; Il convient de prendre ce qui est exposé  ci-dessous comme un point  de vue  même  si la publication en est opérée dans la catégorie d'articles de ce  blog  "L'étendard  blanc";
    Un complément d'informations , plus  conforme, à ce  que nous pensons  de Claire, sera mis en ligne dès demain.
                                                                                A.T.

 G u i d é e   p a r   J é s u s   q u i   l u i   é t a i t   a p p a r u ,   l a   b e r g é r e   C l a i r e   F e r c h a u d   v o u l u t   a r r ê t e r   l a   b o u c h e r i e   d e   l a   G r a n d e   G u e r r e .

 L e s   p é r i o d e s   t r o u b l é e s   s u s c i t e n t   s o u v e n t   d e s   b o u f f È e s   d e   p r o p h È t i s m e   e t   d e   m y s t i c i s m e .   L a   G u e r r e   d e   1 4 - 1 8   n ' a   p a s   È c h a p p é à  l a   r é g l e .   B r o c h u r e s   d e   p r éd i c t i o n s ,   r é i n t e r p r é t a t i o n s   d e s   È c r i t s   d e   N o s t r a d a m u s ,   d i f f u s i o n   d e   " p o r t e - b o n h e u r "   d e s t i n ées   à   p r o t È g e r   l e s   c o m b a t t a n t s ,   r e c o u r s   à  d e s   v o y a n t e s   :   l e   s u r n a t u r e l   f u t   a u s s i   a u x   a v a n t - p o s t e s .
     L ' h i s t o i r e   d e   C l a i r e   F e r c h a u d   s e   s i t u e   d a n s   c e   c o n t e x t e   l i è à    l ' a n g o i s s e   d e s   p o p u l a t i o n s   e t   à  l ' i n c e r t i t u d e   s u r  l ' i s s u e  d e   l a   g u e r r e .
     C l a i r e ,   p e t i t e   p a y s a n n e ,   e s t   n é e   d a n s   l a   b o u r g a d e   d e   L o u b l a n d e ,   a u x   c o n f i n s   d u   b o c a g e   v e n d é e n .   E l l e   a   f r é q u e n t é   l 'éc o l e   d e s   s o e u r s   d u   S a c r é - C o e u r   e t   d e p u i s   s a   p l u s   t e n d r e   e n f a n c e ,   e l l e   e s t   s u j e t t e   à   d e s   a p p a r i t i o n s .   L e   C h r i s t ,   l a   v i e r g e   M a r i e   e t   J e a n n e   d ' A r c   v i e n n e n t   ‡   s a   r e n c o n t r e   e t   l u i   d é l i v r e n t   d e s   m e s s a g e s .
     D a n s   l e s   a n n é e s   1 9 1 4 - 1 9 1 6 , t o u t e   l a   F r a n c e   s e m b l e   e n   a t t e n t e   d e   s i g n e s   q u i   p e r m e t t r a i e n t   d e   c r o i r e   e n f i n   à   l a   v i c t o i r e .  N ' e s t - e l l e   p a s   " l a   f i l l e   aî  n é e "   d e   l 'E g l i s e   ?   D e s   r u m e u r s   s u r   u n e   i n t e r v e n t i o n   d i v i n e   c o u r e n t   d a n s   l e s   l e t t r e s   a u x   p o i l u s   :   " L a   S a i n t e   V i e r g e   e s t   a p p a r u e   à   B o r d e a u x .   E l l e   d i t   q u e   l a   g u e r r e   s e r a   f i n i e   r a p i d e m e n t   s i   t o u t   l e   m o n d e   s e   m e t   à   p r i e r   l e   S a c r é - C o e u r   a v e c   g r a n d e   c o n f i a n c e " ,   a s s u r e   u n e   j e u n e   v o s g i e n n e   d a n s   u n   c o u r r i e r   à    s o n   m a r i   q u i   c r o u p i t   d a n s   s a   t r a n c h é e .  
    F i n   1 9 1 6 ,   J é s u s   a p p a r a ù t   à  L o u b l a n d e .   I l   m o n t r e   à   C l a i r e   F e r c h a u d   s o n   c o e u r   " l a c é r é   p a r   l e s   p é c h é s   d e   l ' h u m a n i t è "   e t   t r a v e r s é   p a r   u n e   p l a i e   p l u s   p r o f o n d e   e n c o r e   :   l ' a t h é i s m e .   P o u r   l a   g u è r i r   e t   p o u r   c o n t e n t e r   J é s u s ,   i l   f a u t   a p p o s e r   l ' e m b l ê m e   d u   Sa c r é - C o e u r   s u r   l e   d r a p e a u   n a t i o n a l .   A   s a   s e u l e   v u e ,   " l ' e n n e m i   r e c u l e r a ,   p a r t o u t   où   i l   e s t   e n t r é " ,   éc r i t   C l a i r e   d a n s   u n e   l e t t r e   a d r e s s è e   l e   2 7   f év r i e r   1 9 1 7   a u   P r é s i d e n t   d e   l a ré p u b l i q u e ,   R a y m o n d   P o i n c a r é.   L e   f l o t   d e s   p èl e r i n s   e n f l e   s u r   l e s   l i e u x   d e s   a p p a r i t i o n s   d e   C l a i r e ,   l a   p r e s s e   e t   l ' E g l i s e   s e   d i v i s e n t .  
     L ' a f f a i r e   d e   L o u b l a n d e   p r e n d   u n e   t o u r n u r e   p o l i t i q u e .   G r â c e   à    l ' i n t e r v e n t i o n   i n s i s t a n t e   d ' u n   d é p u t é   r o y a l i s t e ,   l a   p e t i t e   b e r g è r e   e s t   r e ç u e   l e  2 1   m a r s  à   l ' E l y s è e  ,  e l l e   v i e n t   d é l i v r e r   s o n   m e s s a g e   :   l a   F r a n c e   d o i t   m o n t r e r   q u e   l a   r e l i g i o n   n ' y   e s t   p l u s   p e r s é c u t é e   e n   a c c e p t a n t   d e   p e i n d r e   l e   S a c r é - C o e u r   s u r   s o n   d r a p e a u .

     M a i s   l e   M e u s i e n   R a y m o n d   P o i n c a r é   s e   r e t r a n c h e   d e r r i è r e   l e s   l o i s   l a ï q u e s .   L a   j e u n e   f e m m e   s ' e x c l a m e   :   " D i e u   n ' a   p l u s   s a   p l a c e   e n   F r a n c e .   O n   n e   v e u t   p l u s   d ' e m b l ê m e   r e l i g i e u x " .   L e   P r és i d e n t   d e   l a   R é p u b l i q u e   r é p l i q u e   :   " M a i s   s i   !   V o u s   p o r t e z   b i e n   l a   c r o i x ,   p e r s o n n e   n e   v o u s   e n   e m p ê c h e " .   L ' e n t r e v u e   e s t   u n   é c h e c .   C l a i r e   n ' e s t   p a s   J e a n n e   d ' A r c .   A   d é f a u t   d e   s o u t i e n   d u   p o u v o i r ,   e l l e   s ' a d r e s s e   a u x   g é n é r a u x   e n   l e u r   d e m a n d a n t   d e   l a i s s e r   f l o t t e r   s o u s   l a   m i t r a i l l e   l e   d r a p e a u   d u   S a c r é - C o e u r .   M a i s   l e   d i s c o u r s   d e   l a   j e u n e   m y s t i q u e   e s t   n e t t e m e n t   p l u s   v i f   :   e l l e   d é n o n c e   " u n   g o u v e r n e m e n t   i m p i e "   e t   " l a   f r a n c - m a ç o n n e r i e   q u i   c o n d u i t   l a   F r a n c e   à   s a   p e r t e " .  
    S a   d é m a r c h e   n ' a u r a   g u é r e   d ' é c h o .   C l a i r e   s e   r e p l i e r a   d o n c   s u r   s o n   v i l l a g e   p o u r   a c c o m p l i r   l ' a u t r e   m i s s i o n   q u e   D i e u   l u i   a   i n s p i r é  :   f o n d e r   u n e   c o n g r é g a t i o n .   A u   c o u r s   d e   l ' a n n é e   1 9 1 8 ,   c e   s o n t   d e s   m i l l i e r s   d e   c r o y a n t s   q u i   e n v a h i s s e n t   l e   b o u r g .   L e   c u r é   e s t   d é b o r d é  p a r   c e t t e   f e r v e u r   e n v a h i s s a n t e .   L ' a p o g È e   i n t e r v i e n t   l e   7   j u i n   a v e c   u n e   p r o c e s s i o n   e t   u n e   r e t r a i t e   a u x   f l a m b e a u x   a u x q u e l l e s   p a r t i c i p e n t   1 0 . 0 0 0   p e r s o n n e s .

     U n e   s e m a i n e   a p r è s ,   l e   S a i n t - O f f i c e   ( C o n g r è g a t i o n   p o u r   l a   d o c t r i n e   d e   l a   F o i )   s e   s a i s i t   d e   c e t t e   a f f a i r e   b i e n   e m b a r r a s s a n t e   p o u r   l '  Eg l i s e   c a r   " S o e u r   C l a i r e "   a   d é s o r m a i s   d e s   c o m p a g n e s   d a n s   s o n   o u v r o i r .   L ' a r m i s t i c e   d u   1 1   n o v e m b r e   v a   p o r t e r   u n   p r e m i e r   c o u p   ‡   c e t t e   a v e n t u r e .   L a   g u e r r e   s ' a c h èv e   e t   l a   f i év r e   m y s t i q u e   r e t o m b e .   L e   2 0   m a r s   1 9 2 0 ,   l e   V a t i c a n   d o n n e   l ' e s t o c a d e   :   " L e s   p r ét e n d u e s   v i s i o n s ,   r év él a t i o n s ,   p r o p h ét i e s ,   v u l g a i r e m e n t   c o m p r i s e s   s o u s   l e   n o m   d e   " f a i t s   d e   L o u b l a n d e "   a i n s i   q u e   l e s   é c r i t s   q u i   s ' y   r a p p o r t e n t ,   n e   p e u v e n t   ê t r e   a p p r o u v é s " .
     B i e n   q u e   c o n d a m n é e ,   C l a i r e   F e r c h a u d ,   j u s q u ' à   s a   m o r t   e n   1 9 7 2 ,   c o n t i n u e r a   à  d i r i g e r   s o n   o e u v r e ,   p r o c h e   d e s   c o u r a n t s   i n t é g r i s t e s .   " I l   e x i s t e   t o u j o u r s   u n e   m a i s o n   d u   S a c r é - C o e u r   à  L o u b l a n d e   o ù   v i v e n t   q u e l q u e s   d i s c i p l e s   d e   C l a i r e   F e r c h a u d ,   a u j o u r d ' h u i   a s s e z   âg é e s " ,   i n d i q u e   u n   j o u r n a l i s t e   d u   C o u r r i e r   d e   l ' O u e s t .   U n e   g r a n d e   c r o i x   a   é t é   ér i g é e   e n   1 9 4 8   à   p r o x i m i t é  d e   l a   f e r m e   o ù   h a b i t a i t   C l a i r e .   S o n  n e v e u   f a i t   v i s i t e r   l e s   l i e u x . L e  15  a o ût , s ' y   d é r o u l e   u n   p é l e r i n a g e   e t   l ' o n   p e u t  s e   p r o c u r e r   s u r   p l a c e   d e   p e t i t s   f a n i o n s   f r a p p è s   d u   S a c r e - C o e u r . C o u s u s   m a i n .
 
 S o u r c e   :   F r a n ç o i s   M o u l i n   ;   e s t   m a g a z i n e   d u   d i m a n c h e   2 4   j u i n   2 0 0 7 .
http://www.michel1948pierre27.blogspot.com/2007_06_01_archive.html

Repost 0
3 mars 2009 2 03 /03 /mars /2009 09:27
    L’on sait  quel non-sens  coûteux et sans  racine  représente le logo. A lire l’article  ci-dessous, Il apparaît pourtant  qu’il pourrait être parfois utile.
   Une précision doit  au préalable être apporté, ce que  l’article nomme  logo doit être  requalifié en « badge » .
   « Les badges (devises en ancien  français) sont des emblèmes, individuels ou familiaux (NDA.  ou encore industriels comme  ici), différents des armoiries, employés librement  comme motifs décoratifs, et  constitués par une figure (souvent un animal) à laquelle  on joint parfois une légende " .
Source . Michel Pastoureau. Traité d’héraldique. Grands manuels Picard. 1993 p.62 note 21.

ATTENTION, LOGO ANIMALIER EN DANGER

26/02/2009 | Mise à jour : 15:08 |
INTERVIEW - En s'engageant à investir une partie de son budget pour la protection des crocodiles, Lacoste devient la première entreprise à soutenir le projet «Save your logo», lancé en octobre dernier par plusieurs instances internationales. Une initiative originale qui incite les marques à défendre les animaux dont elles ornent leur blason. Monique Barbut, présidente du Fonds pour l'environnement mondial, en explique la singularité.
    La coquille de Shell, le lion de Peugeot, le puma de la marque éponyme ou l'éléphant du producteur de thé... Nombreux sont ces animaux dont le capital sympathie a contribué à bâtir l'image de grands groupes. Mais s'ils habitent de façon harmonieuse le paysage publicitaire, ils se trouvent parfois menacés dans leur environnement réel, sans que les groupes qui les utilisent n'en aient conscience ou s'en soucient. C'est pourquoi le Fonds pour l'Environnement mondial, la Banque Mondiale et l'Union internationale pour la protection de la nature (UICN) ont conjointement lancé en octobre 2008 l'initiative «Save your logo», visant à mobiliser des entreprises contre la disparition des espèces. L'idée est d'inciter une entreprise dont la mascotte est menacée, à investir une partie de son budget communication dans sa protection. Monique Barbut, présidente du Fonds pour l'environnement mondial, explique l'intérêt de l'opération.
     Le Figaro.fr - «Save your logo» repose sur une idée originale. En quoi consiste-t-elle ?
    Monique Barbut - Le Fonds pour l'environnement mondial était désireux de travailler davantage avec le secteur privé. L'idée de «Save Your Logo » nous est apparue comme un bon outil, et ce pour deux raisons. D'abord, c'est une idée très simple. Alors que les problématiques liées à la protection des espèces, aux écosystèmes, sont assez complexes, cette opération est compréhensible de tous, immédiatement. L'autre point innovant du projet est que nous ne sollicitons pas les entreprises en tant que philanthropes. A ces groupes qui investissent chaque année des millions pour promouvoir leur marque, il s'agit de dire : «travaillons ensemble à une communication intelligente». Les montants levés ne sont de ce fait pas du même ordre de grandeur.
     A quel montant se situe la participation de Lacoste ?
      Lacoste s'est engagé à verser pour la protection des animaux 500 000 euros par an sur trois ans minimum. Une telle somme est loin de couvrir l'intégralité d'une opération de sauvegarde sur le terrain - le moindre projet monté coûte au minimum 5 millions de dollars. Mais il ne s'agit pas seulement de participation financière, et là réside encore une fois l'originalité de l'opération : Lacoste est désormais un partenaire à part entière, qui participe aux décisions que nous prenons en tant que membre du conseil d'administration. De notre côté, nous acceptons que 20% de la somme donnée soit consacrés à améliorer l'image de l'entreprise. Tout est conçu ensemble, les projets de conservation comme ceux de communication. C'est un réel partenariat, et non un simple don.
     Ne craignez-vous pas de permettre à certaines entreprises, par ailleurs irrespectueuses de l'environnement, de redorer artificiellement leur blason ? (NDA. sic)
     Ce n'est pas une opération où les entreprises s'achètent une bonne conscience : elles sont contraintes de travailler avec nous, dans la logique de la conservation de tout un écosystème. Si dans une zone donnée, d'autres espèces que le crocodile sont par exemple menacées, Lacoste devra s'impliquer pour la protection de celles-là aussi. Il me semble par ailleurs hypocrite de refuser les contributions de certaines entreprises polluantes. Je pense aux compagnies pétrolières : nous sommes tout autant responsables de leur pollution lorsque nous prenons le volant.
     Comment envisagez-vous l'avenir de cette opération ?
     Nous sommes en train de conclure des partenariats avec sept autres multinationales. Et j'ai également en tête un projet intitulé les «orphelins de Noé», qui comblera une lacune de «Save my logo» : la protection, via un système de parrainage, des espèces animales dont aucune entreprise ne se sert pour son image.

http://www.lefigaro.fr/vert/2009/02/26/01023-20090226ARTFIG00567-attention-logo-animalier-en-danger-.php


Repost 0
2 mars 2009 1 02 /03 /mars /2009 21:00
   Les  aventures  que vit la France  depuis  plus de deux siècles  vous paraissent relever d’un roman-feuilleton pas très  bon, alors  changez-vous la vie  en suivant Charlotte pas à pas; jour après  jour...

Retrouvez les  épisodes précédents  sur ce  blog même :
31-http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-28445105.html
30- http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-28402057.html
29-http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-28369243.html
28-http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-28331619.html
27-http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-28290922.html
26-http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-28212968.html
25- http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-28212968.html
24-http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-28179376.html
23.http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-28140298.html
23.http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-28140298.html
22-http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-28100595.html
21-http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-28061538.html
20-http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-28016957.html
19-http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-27980981.html
18-http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-27907872.html
17-http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-27869880.html
16-http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-27826369.html

Liens permettant de lire.. et relire sur ce  blog, les épisodes 1 à 15.
http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-27942688.html

Acte III. Que faire de  sa mort ?

    En continuant   sa route vers l’échafaud et revêtue  de la  chemise rouge des parricides  - Marat ayan été considéré  comme un des … pères du  peuple (sic) -, Charlotte  n’ayant pu réprimer un soupir, à l’exécuteur  qui s’enquerrait  doucement : « vous trouvez  que c’est  bien long  n’est-ce pas ? »,Charlotte avait  répondu, presque enjouée) risquons le mot- : « Bah ! nous sommes  toujours  sûr d’arriver ».

Ernest Daudet. « Les femmes de France  sous la Révolution", Le Figaro illustré, septembre 1910 p. 17.

    Même étrange détachement  quelques minutes plus tard alors que ses mains liées aux barreaux de la charrette l’empêchant  de  voir assez  bien l’échafaud  et que le  bourreau , soucieux  de lui épargner un instant  de  faiblesse, elle qui avait  été  si courageuse jusque-là, lui cachait  du mieux qu’il pouvait la machine « Laissez moi voir, j’ai bien le droit  d’être curieuse, je n’en avais jamais vu ».

Ibidem.

                                                                         A.T.

Repost 0