Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • : Le royalisme providentialisme a beau tenir une place importante dans ma vie, il ne m'empêche pas de m'interesser à l'histoire connue - et celle plus cachée- de mon pays. L'humour a aussi sa place dans les pages mise en ligne.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 22:01

Des images sur lesquelles il ne  faut pas jeter le  voile.

Paris face à l’ambassade américaine .

"Aux Champs-Élysées
Aux Champs-Élysées
Au soleil, sous la pluie
À midi ou à minuit
Il y a tout ce que vous voulez
Aux Champs-Élysées"...etc  

(Chanson de Joe Dassin)


http://www.youtube.com/watch?v=gJZF-Vvv3wg
Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans ACTUALITES
commenter cet article
19 septembre 2012 3 19 /09 /septembre /2012 07:10

HOLLANDE : ENCORE UN MOMENT MONSIEUR LE BOURREAU *
Gare à la colère des « supporters»

* Phrase proncée par Madame du Barry sur l'échafaud le 8 décembre 1793.

 

Raoul Fougax
le 10/09/2012


  Gagner deux ans pour un mandat qui en fait cinq, c’est une démarche astucieuse. C’est ce qu’a tenté le président de la république lors de son intervention télévisée du 9 septembre. Mais bien sûr sans aucune garantie de succès.

   Le « changement maintenant », ce sera concrètement  pour dans deux ans quand le redressement sera accompli. Mais si la rigueur est annoncée et l’effort fiscal décrété, l’amélioration n’est pas assurée. Les « déjà déçus » de l’alternance socialiste  sont-ils prêts à souffrir pour un résultat improbable ? On le saura très vite.


Le changement dans deux ans...

   "J'ai pour mission de redresser notre pays et je vais fixer un agenda du redressement : deux ans", a dit le président. "Deux ans pour à la fois mettre en œuvre une politique pour l'emploi, pour la compétitivité et le redressement des comptes publics", a résumé François Hollande. Détaillant ses mesures pour l'emploi, il a enchaîné : "Vous me dites : il faut accélérer *. J'accélère."

** NDLRB. Et que se serait-il passé  si la journaliste Laurence Ferrari avait  dit au président : "Et maintenant, Monsieur le Président, Il faut  que vous partiez.... "?


     Pour certains c’est une accélération dans la mauvaise direction, droit dans le mur. Ce sont les avis de Jean-Luc Mélenchon à Marine Le Pen en passant par les leaders de l’Ump. Il y a une phrase objectivement inquiétante. "Je ne vais pas faire en quatre mois ce que mes prédécesseurs n'ont pas fait en cinq ans ou en dix ans" ! C’est toujours l’argument de ceux qui, arrivés au pouvoir, savent qu’ils ne vont pas y arriver et baissent  les bras sans le dire.

....

Article complet  grâce au lien ci-dessous:

http://metamag.fr/metamag-948-Hollande---encore-un-moment-monsieur-le-bourreau-Gare-a-la-colere-des-«-supporters».html

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans ACTUALITES
commenter cet article
18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 14:26

  Le 2 septembre 1741, Pauline de Vintimille, assistée par le premier chirurgien du roi, François Gigot de La Peyronie, donne naissance à un garçon. L'enfant, Charles Emmanuel de Vintimille, est robuste et bien portant. En revanche, l'état de santé de la mère, qui a du mal à se remettre de ses couches, inquiète les médecins. Au bout de huit jours, faute de mieux, ils lui prescrivent la panacée qu'est alors la saignée.
  Mais la malade s'affaiblit. Désolé, le roi ordonne d'arrêter les jets d'eau des jardins, dont le ruissellement la gêne. Il va jusqu'à faire tapisser de paille les allées cavalières pour atténuer le bruit des sabots sous ses fenêtres. Rien n'y fait. Pauline, dont la force et l'énergie enchantaient Louis XV, n'est plus qu'une flamme vacillante.

...
 Pauline de Vintimille  mourra le 10 septembre au matin

Origine.

http://chrisagde.free.fr/bourb/l15vie.php3?page=22

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans TRESORS DE LA FRANCE ROYALE
commenter cet article
18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 14:11

Sur le site maurras.net.  

 Vous avez opté pour la liberté. La liberté c’est la concurrence. La concurrence, c’est le plus fort. Le plus fort, c’est le plus riche. Le plus riche, quand la richesse est devenue en partie anonyme, mobilière, c’est le moins responsable, et le moins noble et le moins sûr. C’est souvent le plus grossier, le plus vicieux. Il faut renverser ce maître indigne ou l’accepter avec ses conséquences. Venez vous battre contre lui ou fichez-nous la paix.


Origine

Charles Maurras : "Ploutocratie et liberté"

http://maurras.net/2012/09/17/art-liberte-ploutocracie/

 

Pour replacer  ces lignes dans  leur ensemble : Voir aussi in fine:

  http://maurras.net/textes/219.html

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans ANNUAIRE DES MOUVEMENTS AMIS ET ALLIES
commenter cet article
18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 12:10
Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans BIBLIOGRAPHIE DE L'HONNETE HOMME
commenter cet article
18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 11:52

  L'Alliance royale conteste la capacité du Parlement - même à l'unanimité - de modifier des lois aussi fondamentales que celle qui définit le mariage comme l'union d'un homme et d'une femme en vue de procréer et d'élever des enfants. Devant cette prétention idéologique inscrite dans la "Déclaration des droits de l'homme et du citoyen", nous croyons que la démocratie directe est un des moyens de ramener le bon sens que n'ont plus des assemblées dominées par le système des partis et des oligarchies coupées de la réalité.
   C'est pourquoi l'Alliance royale soutient – en l'état actuel des choses – la proposition d'un référendum sur ce sujet. Il est bien sûr évident que dans un régime monarchique, des mécanismes devront empêcher que les lois sociales fondamentales puissent être remises en cause par des majorités de circonstances, des effets de mode ou une lente dérive sociale due à la perte du sens de ce qu'est l'homme. En particulier, le roi sera le garant en dernier recours de la cohésion et de la stabilité sociales ; il pourra ou non promulguer les lois sur ce critère.
   Enfin, il nous apparaît non seulement normal mais indispensable que l’Église catholique, comme d'autres institutions religieuses ou humaines, puisse s'exprimer sur tous les sujets de société (il faudra d’ailleurs que les prétendus démocrates nous expliquent pourquoi seule l’Église catholique n'aurait pas le droit de s’exprimer). C'est pourquoi nous ne voyons aucune raison de ne pas partir de la position d'un évêque* pour exprimer notre soutien à cette proposition de référendum.

* Le Cardinal Barbarin, Archevêque de Lyon.

Origine

http://www.allianceroyalenievre.com/article-modifier-l-institution-du-mariage-necessite-un-referendum-110194883.html

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans RACINES DE FRANCE
commenter cet article
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 11:11

Né le 23 décembre 1962, Jean-Philippe est professeur d'histoire.

DownloadedFile-copie-1


Passionné de politique, il est entièrement au service du Roi.

Une de ses phrases préférée est "royaliste modéré, mais pas modérément royaliste", et il le prouve tous les jours.

Origine

http://nouvelle-chouannerie.com/index.php?option=com_content&view=article&id=43&Itemid=20

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans ANNUAIRE DES MOUVEMENTS AMIS ET ALLIES
commenter cet article
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 10:05

"La montée de l'islamisme..."
 
Voyons comment nous pouvons, nous humains, envisager la chose :
 
- Pour un musulman c'est la volonté d'Allah qui se manifeste et permet la conversion des "incroyants"...
 
- Pour un croyant d'une autre religion c'est une hérésie qu'il faut empêcher de se manifester...y compris par la guerre, (sauf pour les chrétiens qui la trouvent immorale et contraire à la charité).
 
- Pour un chrétien c'est le résultat d'une société permissible où la famille, la morale, l'altruisme, la charité, l'amour ont été bafoués et ce qui a créé le rejet de la société et l'adhésion à une société virile, morale, responsable dans la charia et la dictature. Jésus-Christ et la charité seront découverts, redécouverts ensuite, comme la seule solution, car c'est le dessein de Dieu pour sauver les hommes.
 
- Pour un athée même analyse que le chrétien. Une société raisonnable est à créer dans la Raison et la Liberté. (Souvenez-vous de la déesse Raison, de la Terreur et de la guillotine Place de la Concorde, la mal nommée).
 
  Certains voient le plan de X ou Y ou Z, avec les juifs, francs-maçons, jésuites etc., derrière.
 
  Je crois que c'est plus simple : c'est la somme des erreurs de chacun de nous et la somme de nos erreurs donne un plan du désastre à venir.
 
  Les religieux judéo-chrétiens parlent "du pêché originel" pour imager l'imperfection de l'homme.
 
  L'homme moderne pense trouver la solution dans la "démocratie". "On" fait même des guerres pour la faire triompher partout. On tue pour elle, on immole. De 1939 à 1945 plus de 40 millions d'humains ont été sacrifiés pour elle.
 
Est-ce que cela va mieux depuis ?
 
Prenez le temps de la réflexion et dites-nous pourquoi c'est un échec ?

 

G.

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans ACTUALITES
commenter cet article
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 09:28
Que s'est-il passé le 17 septembre ?
 

Origine:

http://www.sylmpedia.fr/index.php/Accueil

 

 


Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans ANNUAIRE DES MOUVEMENTS AMIS ET ALLIES
commenter cet article
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 20:57

image2

  Faut-il laisser aux seuls habitants de Verdun le soin de défendre la ville ?

(Conférence du 25 août 2012 Chapitre de la Charte de Fontevrault)

 

“LA FORCE DES MÉCHANTS

SE NOURRIT DE LA LÂCHETÉ DES BONS” (Saint Pie X)

 

QUIS UT REX ?

  Je veux ici m’adresser à tous les royalistes de France, et tout particulièrement aux royalistes « militants », c’est-à-dire ceux qui appartiennent à un quelconque de nos mouvements, qu’ils aient ou non une fonction de membre dirigeant, mais cependant plus spécialement à ces derniers… !

   Je veux m’adresser à eux pour qu’ils me répondent sérieusement, sereinement, objectivement, aux trois questions de base suivantes :

 

. Voulez-vous vraiment, en France, la restauration du Roi ?

. Dans quel laps de temps réaliste est-il possible de la concrétiser ?

. Quels moyens mettez-vous en œuvre actuellement pour la mener à bien ?

 

  Je crains d’obtenir des réponses de la même teneur que celles qui me sont faites habituellement lorsque je pose ces trois questions lors de réunions, de séminaires ou autres commémorations.

Hélas, la tendance générale de ces réponses n’augurent rien de bien solide, ni de la foi, ni de la conviction, ni même du simple désir du retour du roi de nombre des personnes d’abord interloquées par l’audace d’une telle indiscrétion.

 

   Après une rapide réflexion et un inévitable « Oh mais monsieur, n’allons pas si vite !», toutes les réponses à la première question se résument à un « oui, mais… » :

-       Oui, mais ça dépend duquel …

-       Oui, mais pas un roi absolu !

 

  La réponse à la 2ème question est encore plus vague et se traduit par la classique circonlocution : « Les Français, étant restés si longtemps en République ne sont pas prêts pour accepter un roi. SI CELA ARRIVE, Il faudra certainement plusieurs dizaine d’années, peut-être 40, 50 ans voire plus ».

  Bref, n’ayant aucun calendrier, l’échéance est repoussée aux calendes grecques.

 

    S'agissant de la réponse à la troisième question, les moyens annoncés sont toujours partagées entre actions de formation aux principes de base des Lois Fondamentales du Royaume…, à qui veut bien les suivre, ou utilisation des moyens de l’Adversaire c’est-à-dire les outils de la démocratie (élections et accessoires).

  Le choix se réduit donc entre une hypothétique prise du pouvoir par une élite convaincue face à une « Masse introuvable », républicaine ou indifférente, mais bienveillante ou apathique, et une « Chambre introuvable », resucée de 1815 ou de 1871, mais composée des « oui, mais… » de la première question…, autrement dit, choix entre coup d’état opportuniste et démocratie couronnée !

 

  Après 223 ans de vécu sur l’acquis de 1300 ans de la royauté bienfaisante de nos pères, politiquement, la France est actuellement temporellement paralysée, je dirai « curarisée ». Humainement, la politique et son environnement sont pleinement aux mains de l’Adversaire, totalement verrouillés, totalement possédés par son esprit, totalement imprégnés de son « non serviam »

  Ainsi, aujourd’hui, toutes nos actions politiques, purement humaines, purement temporelles, quelque bonnes qu’elles soient, sont vaines parce que « refusées » dans les esprits de nos contemporains.

    Il faut admettre l’évidence : La France s’étant donnée à lui, l’Ennemi est le plus fort !

 

  N’oublions jamais que nous avons à faire en réalité au Prince de ce Monde, donc qu’il est Prince et fait de la politique, comme tous les princes. En fait nous avons la tâche impossible de combattre sa politique sur la France : la politique temporelle d’un Prince angélique…, déchu…, mais qui reste angélique !

 

Il faut changer de dimension !

 

MÉTA POLITIQUE ?

 

   Comme dans le mot métaphysique « l’au-delà de la Physique » d’Aristote, le préfixe « méta » est utilisé pour indiquer un niveau d’abstraction supérieur.

Eh bien pour obtenir le retour du Roi, le temps imparti à la Politique est dépassé. Les temps actuels ne sont plus à la Politique !

 

   Pourquoi voulez-vous que subitement les méthodes qui ont échoué pendant 223 ans réussissent en un temps où la confusion et la perversion se sont largement diffusées au plus profond des esprits ?

   Je le répète nous avons à faire à plus fort que nous !

 

   Aussi, pour combattre la politique temporelle sur la France de l’entité spirituelle qu’est le Prince de ce Monde, notre seule action EFFICACE est de faire de la Méta Politique, c’est-à-dire faire une ACTION politique (temporelle) par des moyens spirituels (surnaturels) ou faire une action spirituelle pour un but politique…

   Quand l’humain s’excuse, le Divin se révèle !

 

LE CHOIX DU TERRAIN

 

    Pour agir concrètement, l’Ennemi agit par les hommes qui mettent en place, volontairement ou à leur insu, les conditions temporelles de SA politique.

   Il fait jouer la France sur SON terrain !

C’est la raison pour laquelle nous sommes toujours vaincus quoi que nous fassions.

   Nous devons donc choisir de combattre sur NOTRE terrain !

Maintenant, ne nous trompons pas de combat, ni surtout du choix des armes pour le mener. Non ! Aujourd’hui, à une stratégie de destruction spirituelle d’envergure du Malin, nous ne pouvons, efficacement, qu’opposer la stratégie de défense spirituelle d’envergure de Marie :

   Notre terrain ? C’est le terrain de Marie… À Pontmain !

Une première remarque d’abord pour illustrer cette vérité : Les voyants de Pontmain ont décrit le costume de la Vierge et, en particulier, ils ont précisé qu’Elle portait des chaussons à boucles d’or. C’est la seule fois où Marie apparaît en chaussons. Or, quand met-on ses chaussons sinon quand on est dans son chez soi, dans sa maison, donc sur son propre terrain !

    Une deuxième remarque pour confirmer le bien fondé de notre action à engager :

   C’est l’annonce prophétique en 1796 de Joseph de Maistre dans Considérations sur la France : « La contre-révolution ne sera point une révolution contraire, mais le contraire de la révolution » ; parole jusqu’à présent toujours mystérieuse et comme voilée… Et puis soudain totalement claire…

    Mais oui, par un moyen politique, la Révolution cherche à détruire la Religion… Par un moyen religieux nous devons non pas détruire la Politique (ce serait une révolution contraire), mais restaurer la Politique, (c’est le contraire de la Révolution) !  N’est-ce pas l’essence même de notre action métapolitique ?

 

LE MOYEN

C’est la Prière du message de Pontmain !

La voilà notre action métapolitique !

 

   Mais elle doit être officielle et publique.

  C’est au nom de la France que nous avons voulu nous faire peuple souverain. Nous le sommes ! Malgré nous pour beaucoup ! Et avec toutes les conséquences ! C’est donc au nom de la France que nous devons réparer ce péché d’usurpation, de vol de légitimité et rendre celle-ci à notre vrai Souverain… Publiquement !

 

   En cette période troublée, beaucoup de français, royalistes ou sympathisants prient pour le retour du Roi. Mais ils restent en petits comités, en petits groupes épars, et souvent en groupes virtuels c’est-à-dire dont chaque membre prie seul, chacun chez soi, au moment de la prière du groupe. C’est très bien, très louable et très utile, et bien mieux que rien du tout. Mais il n’y a pas l’unité requise pour extérioriser la France qui demande son roi au grand jour.

 

   Pour ce qui nous concerne - le retour du roi - prier ainsi n’est pas suffisant sur deux points capitaux : Persévérance et Efficacité.

 

   D’abord, je voudrais répondre par avance à ceux qui contestent que la prière soit une action concrète et aussi, disons-le, matérielle et physique. Pour beaucoup, même parmi les chrétiens, surtout parmi les chrétiens, la prière reste une chose éthérée, impalpable… et même virtuelle.

   À ceux-là, je voudrais leur dire que prier pour une cause importante est une action toujours exaltante et donc facile au tout début. Mais, bien vite, elle se révèle fatigante et même éprouvante pour le corps et pour l’esprit. Elle impose d’y consacrer de son temps pour passer à l’acte, et toujours pour dire et redire. Prier c’est insister ! Insister est toujours une épreuve.

    C’est pour toutes ces raisons que la prière est délaissée comme moyen d’action.

 

   En conséquence, je veux répondre à tous ceux qui considèrent que la prière personnelle pour demander le roi est adaptée et suffisante. Ils oublient que, en priant seul, la persévérance s’amenuise et disparaît. On commence à se dire je vais prier un peu plus tard, puis demain, puis… ?

  Au contraire, la présence du groupe émule tous les membres et dope leur persévérance. De plus, si le groupe est officiel et sa prière publique, elle devient un devoir.

 

     Enfin, l’efficacité de la prière en groupe n’est pas à démontrer. N’oublions pas que notre prière est notre arme. Nous avons à livrer un combat sans merci à l’Adversaire. Avez-vous vu les soldats de Jeanne venir dispersés à la bataille ?  Avez-vous vu les soldats de Jeanne batailler chacun de leur côté, sans se connaître, sans implication commune, sans action concertée ?

   Encore une fois rien n’empêche de prier seul pour le retour du roi. Cela, c’est fourbir ses armes, les entretenir, les préparer. Mais le combat qui donne le résultat attendu (efficace) est toujours œuvre commune. Ici, le nombre amplifie l’action !

 

Parlons du nombre.

 

  J’insiste : rappelons-nous qu’à Pontmain nous avons besoin de « petites mains » pour tisser par la prière la robe de Marie, pour que Son Fils Se laisse toucher. (cf. livret Supplique à Dieu pour le retour du roi – pages 26-/27). Nous avons besoin de monde. Nous embauchons pour le roi !

   Plus nous aurons de tisserands plus le roi viendra vite, c’est évident !

 

   Et puis j’insiste aussi sur le message du Christ à Marcel Van(1928-1959) pour la France :

« Mon enfant, la France est toujours le pays que J’aime et chéris particulièrement… J’y rétablirai Mon Amour… Pour commencer à répandre sur elle Mon Amour, Je n’attends désormais qu’une chose : que l’on m’adresse ASSEZ de prières. Alors, mon enfant, de la France Mon Amour s’étendra dans le monde. Je Me servirai de la France pour étendre partout le Règne de Mon Amour ». 

  Ce message est suffisamment clair : plus nous serons nombreux à Pontmain, plus le roi arrivera vite.

 

   Nous, nous avons un calendrier sûr qui nous est proposé par l’Unique Roi de France !

 

La date du retour du roi dépend donc de nous.

Elle est fonction de notre présence et de notre nombre.

(les personnes handicapées sont dispensés de présence à Pontmain. Elles prient à l’arrière, comme nous avons pu en discuter)

 

PONTMAIN – VERDUN DE LA PRIERE !

 

  Je suis bien conscient que venir à Pontmain pour demander le retour du Roi est difficile pour beaucoup, du fait de la distance et du coût que cela exige.

Voilà ce que nous allons faire :

 

  Nous allons faire de Pontmain le Verdun de la prière pour la France. Nous allons organiser à Pontmain la Voie Sacrée de la prière pour le retour du Roi.

 

  Je rappelle pour les plus jeunes, qu’à Verdun, pendant les combats terribles qui s’y déroulaient, il était physiquement et moralement impossible à nos soldats de rester sur ce front plus de quelques jours. Aussi le général Pétain avait-il organisé une rotation rapide des troupes au combat, une véritable noria, avec apport sur le front des troupes « fraîches » pour quelques jours et retour à l’arrière des troupes « usées ». Tous les régiments de l’armée française sont venus combattre à Verdun. Après la Grande Guerre, la route entre Bar-le-Duc et Verdun, utilisée pour le transport des hommes et des matériels, a été appelée la « Voie Sacrée ».

 

   Je ne demande pas de venir à Pontmain à chaque pèlerinage des 17 du mois. Habitant à proximité, j’y fais la permanence pour vous recevoir avec quelques personnes elles-mêmes pas trop éloignées du site.

Mais ne nous laissez pas seuls pour le combat !

 

  Nous devons organiser cette rotation de la prière, avec des gens différents.

Nous devons faire monter les français en ce lieu pour demander le Roi sans interruption

 

  Aussi, quand quelqu’un aura décidé de venir, qu’il amène avec lui une personne digne de confiance parmi ses connaissances. Celle-ci reviendra en amenant elle-même quelqu'un de nouveau... non pas plusieurs personnes, mais une seule. Et de lui expliquer cette règle,… et ainsi de suite. Peu à peu les royalistes, d'abord, puis les autres français monteront au front de la Supplique à Dieu pour le Retour du Roi... et le nombre nécessaire de prières à Dieu (Cf. message du Christ à Marcel Van) pour sauver la France et donner le Roi s'incrémentera tout seul.

 

 Notre premier objectif est de recevoir au moins 12 personnes différentes par mois.

 

  Et puis si nous nous y mettons TOUS, avant 5 ans le Roi sera là ! 

 

Chouan de Coeur


Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans RACINES DE FRANCE
commenter cet article