Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Présentation

  • : charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • : Le royalisme providentialisme a beau tenir une place importante dans ma vie, il ne m'empêche pas de m'interesser à l'histoire connue - et celle plus cachée- de mon pays. L'humour a aussi sa place dans les pages mise en ligne.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

/ / /
1 juillet

A.D. 1961

     Décès de Louis-Ferdinant Destouches dit Céline (1894-1961) ,romancier (Voyage au bout de la nuit, Mort à crédit, D'un château l'autre, Rigodon) et médecin des pauvres. Engagé à 18 ans dans le 12 éme régiment  des cuirassiers, le Maréchal des logis Destouches est blessé en 1914 par un éclat d’obus ce qui lui vaudra la médaille militaire.

2 juillet

 

   Fête de  Saint Martinien (celui-là fut geôlier de Saint Pierre, patron des gardiens de prison) martyrisé au I er siècle. Ses cendres sont inhumées dans la  basilique Saint-Pierre-de-Rome.

3 juillet

 

A.D. 987

  Hugues Capet, roy de France depuis deux jours est sacré à Reims. Il est le premier de la dynastie des Capétiens qui succède aux Mérovingiens et aux Carolingiens.

4 juillet

 

A.D . 1189

   Signature de la paix d'Azay-le-Rideau : le roi Henri II d'Angleterre désigne son fils Richard Coeur-de-Lion comme nouveau roi d’Angleterre et abandonne au roi de  France Philippe-Auguste l'Auvergne, Issoudun et Châteauroux.

5 juillet

 

A.D. 1830

  Prise d'Alger, le 5 juillet 1830, par les troupes françaises, commandées par Louis Auguste Victor de Ghaisne, comte de Bourmont, Maréchal de France (né et mort à Freigné, Maine-et-Loire, 1773 = 1846). Bourmont portait : “ Ecartelé aux 1 et 4 vairé d’or et d’azur, au franc -quartier de sable, chargé  d’un chef d’argent, aux 2 et 3 fascé de vair  et de gueules de six pièces”.


6 juillet  

 

 A.D. 1880

    Adoption par la III éme  république  de la sinistre  date du 14 juillet comme jour de fête nationale  la chambre des députés n’exclut  pas nécessairement  le 14 juillet 1790 “Le 14 juillet 1790 est le plus beau jour de l’histoire de France, et peut-être de toute l’histoire. C’est en ce jour qu’a été enfin accomplie l’unité nationale... “. Pour autant  toutes les commémorations ultérieures de la  fête nationale, et  ce jusqu’à nos jours, ont  bien démontré  qu’un seul 14 juillet comptait pour le législateur ; celui de 1789. Cette connotation sanglante  a été  acceptée, pire  elle a été  voulue dès l’origine. “ll  y eut du sang versé le 14 juillet : les grandes transformations des sociétés humaines, - et celle-ci a été la plus grande de toutes, - ont toujours jusqu’ici coûté bien des douleurs et bien du sang”.

7 juillet

 

A.D. 1815

   Les Alliés entrent à Paris à la suite de l'abdication de Napoléon. le roi Louis XVIII (1755R1795=1824) va pouvoir remonter sur le trône de ses pères après l’intermède des  “Cent jours” - 1er mars -18 juin 1815-.

AD 2006.

   Décès  de Juan de Avalos, sculpteur de la Basilique  Santa Cruz del Valle de los Caidos - ceux  qui sont tombés -,  nécropole nationale  espagnole où sont enterrés 35 000 victimes de cette guerre  civile  dont  José Antonio Primo de Riveira  auteur des paroles de l'hymne de la Phalange, parti national-syndicaliste, Cara al sol.. Le  “Caudillo” Francisco Franco y repose également.

AD 2007

Communiqué de Renaissance Catholique  du 9 juillet 2007       

      Renaissance Catholique s'associe à la douleur de la famille de son Président d'honneur, Daniel  Raffard de Brienne, à l'occasion de son rappel à Dieu le samedi 7 juillet 2007. Avant de quitter ce monde, Daniel Raffard de Brienne a connu la joie d’apprendre la parution du Motu Proprio Summorum  Pontificum libéralisant la célébration de la messe romaine traditionnelle pour laquelle il s’était tant  battu. 

       Auteur de plus de 20 livres, Daniel Raffard de Brienne fut avec érudition et humour, dans une langue  très agréable, un défenseur actif et efficace de la Tradition de l’Eglise ainsi que de l’historicité du  linceul de Turin et un apologète de grand talent. Militant actif, il fut successivement ou simultanément président de différentes associations : CIELT  (Centre International d’Etudes sur le Linceul de Turin) ; Ecole Notre-Dame de Fatima à La Chapelle  d’Armentières (59) ; Renaissance Catholique (1995-1998) ; Association des écrivains catholiques de  langue française.  Nous lui devons une excellente synthèse sur la question de la Nouvelle Messe (Lex Orandi en 1983),  ainsi qu’un ouvrage d’apologétique sans équivalent, préfacé par le cardinal Stickler Il n’y a qu’un seul  Dieu. Il avait mis tout son cœur dans un ouvrage de souvenirs, préfacé par Vladimir Volkoff, Droit vers l’azur et notre dernière publication Le christianisme va-t-il disparaître ? s’honore d’une contribution de  sa plume sous le titre : "Crise de la transmission de la foi".        Renaissance Catholique assure ....la famille de sa reconnaissance et de son admiration  pour les qualités morales et intellectuelles exceptionnelles du défunt.

8 juillet

 

A.D. 1815

   Retour du roi Louis XVIII au château des Tuileries, château que les communards incendieront le 23 mai 1871 et  que les républicains détruiront  ensuite méthodiquement . Et pourtant.... 

       “La restauration des ruines était parfaitement possible puisque les murs étaient en bon état et quelques parties du Palais furent de plus épargnées par le feu comme le Grand Escalier. En fait, ces murs avaient peu souffert de l’incendie car rien n'avait été fait pour l'éteindre et ainsi il n'y eut aucun choc thermique qui aurait irrémédiablement détruit la pierre”.

Source:http://www.tuileries.org/page.php?id=incendie.et.amputation

9 juillet

 

    Fête de Ste Véronique Giuliani (1660†1727) , abbesse du monastère de Clarisses de Cita del Castello  près de Pérouse (Ombrie-Italie) . Stigmatisée à partir du Vendredi Saint 1697. Canonisée en 1839 par le pape Grégoire XVI.

10 juillet

 

A.D. 1559

     Henri II  Roi de France (1519-1547†1552). Mort  au château des Tournelles  (Paris )suite à une blessure à l'œil contractée le 30 juin lors d'un tournoi. Son fils aîné, François II, âgé de 15 ans  lui succède  (1544 -1559 † 1560 ) Epoux de Marie Stuart (1542 † 1587) et par suite  roi d’Ecosse, malade, il mourra  le 5 décembre 1560,

11 juillet

 

A.D. 911

    La signature du "Traité de St-Clair-sur-Epte" (95770), entre Rollon le chef normand et le roi  carolingien Charles III  le Simple - l’honnête- (879 - 893 † 929) est à l'origine de la fondation de la Normandie, partie de l’ancienne Neustrie..

       Alors que depuis un siècle les Normands allaient de victoire en victoire et occupaient une partie de la Neustrie, ils subissent une défaite près de Chartres face à Charles le Simple. Cette nouvelle situation permet à ce dernier d’affirmer son pouvoir mais aussi d’ouvrir des négociations avec les « envahisseurs ». Il en résulte la création d’un nouveau duché : la Normandie. Le normand Rollon obtient le pouvoir sur cette région en échange de la reconnaissance du roi de France dont il dépend. Il promet aussi de se convertir au catholicisme. Dotés d’un territoire qui recouvre approximativement l’actuelle Haute-Normandie, les Normands se franciseront et étendront leurs frontières rapidement.

12 juillet

 

A.D.  1957

    Le 12 juillet 1957, tombant à Tamagoucht en Grande Kabylie,en protégeant  de  son corps un sous officier , le capitaine Gérard  de Cathelineau , né le 23 janvier 1921, laissait une veuve de 36 ans et 4 petites filles dont l’aînée avait 10 ans.

       Gérard de Cathelineau était un descendant direct de Cathelineau, (le « saint de l’Anjou » blessé mortellement au siège de Nantes. Anobli par Louis XVIII) le  15 novembre 1817. La famille porte désormais  : “d'azur à l'étendard d'argent chargé d'un cœur de gueules sommé d'une croix du mesme”.

   Parrain des promotions 1962 des officiers de réserve de l'École Militaire de Cherchell, 1965-1967 de la Corniche Brutionne du Prytanée militaire, etde la promotion n° 163 (1976-1978)  de l'École spéciale militaire de Saint-Cyr.

Source :http://www.lesmanantsduroi.com/articles/article27340.php


13 juillet

 

A.D. 1793

    Assassinat de Marat , conventionnel régicide, (1743†1793) par Charlotte Corday d’Armont guillotinée pour ce  “forfait”  (1768 †1793). Le poète André Chênier guillotiné lui- même l’année suivante (1762†1794) a  immortalisé  dans une  « ode » le courage de l’héroîne.

A Marie-Anne Charlotte Corday

  Quoi! tandis que partout, ou sincères ou feintes,

  Des lâches, des pervers, les larmes et les plaintes

  Consacrent leur Marat parmi les immortels,

  Et que, prêtre orgueilleux de cette idole vile,

  Des fanges du Parnasse un impudent reptile                       

  Vomit un hymne infâme au pied de ses autels.

 

  La vérité se tait! dans sa bouche glacée,

  Des liens de la peur sa langue embarrassée  
   Dérobe un juste hommage aux exploits glorieux!

  Vivre est-il donc si doux? De quel prix est la vie,               

  Quand, sous un joug honteux, la pensée asservie,

  Tremblante, au fond du coeur, se cache à tous les yeux?

 

  Non, non, je ne veux point t'honorer en silence,

  Toi qui crus par ta mort ressusciter la France

  Et dévouas tes jours à punir des forfaits.                       

  Le glaive arma ton bras, fille grande et sublime,

  Pour faire honte aux dieux, pour réparer leur crime,

  Quand d'un homme à ce monstre ils donnèrent les traits.

...

  La Grèce, ô fille illustre! admirant ton courage,

  Épuiserait Paros pour placer ton image

  Auprès d'Harmodius, auprès de son ami;

  Et des choeurs sur ta tombe, en une sainte ivresse,

  Chanteraient Némésis, la tardive déesse,                         

  Qui frappe le méchant sur son trône endormi.

 

  Mais la France à la hache abandonne ta tête.

  C'est au monstre égorgé qu'on prépare une fête

  Parmi ses compagnons, tous dignes de son sort.

  Oh! quel noble dédain fit sourire ta bouche,                     

  Quand un brigand, vengeur de ce brigand farouche,

  Crut te faire pâlir aux menaces de mort!

 

  C'est lui qui dut pâlir, et tes juges sinistres,

  Et notre affreux sénat et ses affreux ministres,

  Quand, à leur tribunal, sans crainte et sans appui,               

  Ta douceur, ton langage et simple et magnanime

  Leur apprit qu'en effet, tout puissant qu'est le crime,

  Qui renonce à la vie est plus puissant que lui.
... 

  Belle, jeune, brillante, aux bourreaux amenée,                   

  Tu semblais t'avancer sur le char d'hyménée;

  Ton front resta paisible et ton regard serein.

  Calme sur l'échafaud, tu méprisas la rage

  D'un peuple abject, servile, et fécond en outrage,

  Et qui se croit alors et libre et souverain.                     

 

  La vertu seule est libre. Honneur de notre histoire,

  Notre immortel opprobre y vit avec ta gloire;

  Seule, tu fus un homme, et vengeas les humains!

  Et nous, eunuques vils, troupeau lâche et sans âme,

  Nous savons répéter quelques plaintes de femme;                   

  Mais le fer pèserait à nos débiles mains.

 

  Non, tu ne pensais pas qu'aux mânes de la France

  Un seul traître immolé suffît à sa vengeance,

  Ou tirât du chaos ses débris dispersés.

  Tu voulais, enflammant les courages timides,                     

  Réveiller les poignards sur tous ces parricides,

  De rapine, de sang, d'infamie engraissés.

 

  Un scélérat de moins rampe dans cette fange.

  La Vertu t'applaudit; de sa mâle louange

  Entends, belle héroïne, entends l'auguste voix.                   

  O Vertu, le poignard, seul espoir de la terre,

  Est ton arme sacrée, alors que le tonnerre

  Laisse régner le crime et te vend à ses lois.


A.D. 1936

José Calvo Sotelo (Tuy, Pontevedra, 6 mai 1893; R.I.P. Madrid, 13 juillet 1936) était un homme politique espagnol monarchiste de premier plan. Son assassinat par des militants républicains ralliera de nombreux espagnols au putsch des généraux Emilio Mola et Francisco Franco en 1936.

14 juillet

 

A.D. 1223

  Le roi de France Philippe II Auguste (1165. R1180. R.I.P. 1223) (le vainqueur de « Bouvines »-27 juillet 1714- s'éteint à Mantes à l'âge de 58 ans. Son fils Louis VIII, 1182. R 1223 .R.I.P.1226, dit « Le Lion », lui succède.

A. D. 1456

  Galvanisés par  les cris de Saint Jean de Capristan :” Jésus ! Jésus! jésus!” (1386 = 1456), les Croisés parviennent à desserrer l'étau turc autour de Belgrade, obligeant le sultan Mehmed II, blessé d'une flèche, à fuir.

A.D. 1570 

  le Pape Pie V, par la bulle « Quo Primum » instaure le rite tridentin dans la liturgie catholique. Le 7 juillet 2008 , le pape Benoit XVI  publiait  le “ Motu Proprio "Summorum Pontificum "  réaffirmant l’impossibilité  d’en modifier les  conditions d’application

A.D. 1602

 Naissance du cardinal Jules Mazarin, prélat et homme d'Etat français (nommé Premier Ministre par la régente Anne d’Autriche) d'origine italienne - R.I.P 1661).

A.D. 1655 

    L'armée royale (Louis XIV (1638- R1643- R.I.P. 1715) commandée par Turenne et Henri (II) de La Ferté-Seneterre prend Landrecies (59) aux Espagnols. En 1659, le Traité des Pyrénées reconnaît officiellement la souveraineté française sur la ville. Landrecies avait   subi 7 sièges et 2 destructions en moins de 200 ans !

A.D. 1793.

   Rappel à Dieu  à Saint-Florent-le -Vieil (Anjou) de Jacques Cathelineau, (1759. R.I.P. 1793) “ Le Saint de l’Anjou" , I er Généralissime de l'Armée Catholique et Royale, des suites d'une blessure reçue lors de l'attaque de Nantes le 29 Juin précédent..

A.D. 1801

    Signature du Concordat entre le premier consul Napoléon,  et le pape Pie VII. Ce  concordat fut abrogé  hors les départements d'Alsace (Haut-Rhin et Bas-Rhin) et en Moselle. par la loi de séparation des Eglises et de l'Etat du 9 décembre 1905
25  Août
Dicton. "Beau temps de la saint louis, plusieurs jours sans pluie".

Partager cette page

Repost 0
Published by