Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • : Le royalisme providentialisme a beau tenir une place importante dans ma vie, il ne m'empêche pas de m'interesser à l'histoire connue - et celle plus cachée- de mon pays. L'humour a aussi sa place dans les pages mise en ligne.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

21 avril 2013 7 21 /04 /avril /2013 09:30

 Article de Thierry Desjardins, adjoint du directeur général du Figaro . "Le Concubin ridicule"

 

   On pensait qu’après la fameuse « affaire du tweet » Valérie Trierweiler avait compris qu’il valait mieux qu’elle disparaisse du devant de la scène et qu’elle se contente de son rôle (muet) de potiche installée sur une cheminée au fond du décor.

 

   On avait d’ailleurs voulu croire que le chef de l’Etat, chef des armées et garant de nos institutions, avait su, pour une fois, faire preuve d’un minimum d’autorité en lui rappelant, un peu sèchement, que, de nos jours, les épouses et concubines des empereurs devaient se cloîtrer dans un silence souriant de bon aloi.

 

  Eh bien, on s’était trompé.

 

   La maîtresse officielle de François Hollande vient, coup sur coup, de déclarer publiquement qu’elle se faisait déjà une joie à l’idée d’être le témoin d’un des premiers mariages homosexuels célébrés en France, de recevoir une délégation d’adversaires de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes et d’entamer une procédure judiciaire contre les auteurs d’un livre la concernant.

 

  Cela fait beaucoup.

 

  Le « mariage pour tous » est un problème délicat qui divise les Français, lesquels se demandent, en outre, s’il était vraiment nécessaire et urgent de vouloir ainsi chambouler toute notre société alors que d’autres problèmes semblent infiniment plus importants.

 

   On a d’ailleurs l’impression que François Hollande lui-même, après avoir déjà renvoyé aux calendes grecques le droit de vote des étrangers, a compris qu’il marchait sur des oeufs en voulant ainsi faire un petit plaisir à un lobby typiquement parisien.

 

   Valérie Trierweiler qui, il est vrai, n’incarne évidemment pas l’exemple de la famille modèle, n’avait évidemment pas à faire connaitre publiquement son avis sur cette question.

 

  Georges Brassens avait écrit une jolie chanson sur « Les emmerdantes, les emmerdeuses et les emmerderesses ». La concubine réussit à faire partie des trois catégories.

 

   Et maintenant elle poursuit en justice, devant le Tribunal de Grande Instance de Paris, deux journalistes, Christophe Jakubyszyn, chef du service politique de TF1, et Alix Bouilhaguet, du service politique de France 2, qui ont écrit un livre sur elle, intitulé « La Frondeuse ».

 

 Elle leur demande 80.000 pour « diffamation et atteinte à la vie privée "

 

 Ce procès va, évidemment, relancer les ventes de ce livre mais il va surtout ridiculiser la plaignante qui se prétend journaliste elle-même et qui n’a toujours pas compris que tous ceux qui s’attaquent à des journalistes le payent toujours très cher, même si le tribunal leur donne raison.

 

 Mais là, l’affaire risque fort de basculer dans le scandale d’Etat.

 

  La « garce » (comme on l’appelle désormais, parait-il, à l’Elysée et rue Solferino) a réussi, en effet, à obtenir que son "compagnon" et "un copain" de son compagnon envoient des lettres au président du tribunal pour témoigner en sa faveur et surtout contre les deux auteurs du bouquin.

 

  Or, le "compagnon" en question n‘est autre que le président de la République « garant de l’indépendance de la justice » et le "copain" n’est autre que Manuel Valls, le ministre de l’Intérieur.

 

  Comment l’un et l’autre n’ont-ils pas compris que leurs démarches auprès du président du tribunal ne pouvaient être considérées par l’opinion publique que comme une pression intolérable sur la justice et, de plus totalement ridicule, dans cette affaire dérisoire où, pour l’essentiel, la concubine du chef de l’Etat reproche à deux journalistes, honorablement connus, d’avoir révélé qu’elle avait été, jadis, la maîtresse d’un semi-ténor de la droite, Patrick Devedjian.

 

 Ce qui est grave dans tout cela ce n’est pas que, sous ses allures de fausse grande bourgeoise, Valérie Trierweiler ne soit qu’une petite peste mais que le chef de l’Etat qui est déjà incapable de tenir son gouvernement et sa majorité, se laisse mener par le bout du nez par sa « poule ».

 

   Non seulement il accepte qu’elle mette son grain de sel dans les dossiers de l'État mais il va jusqu’à violer lui-même la sacro-sainte séparation des pouvoirs en intervenant personnellement dans un procès en diffamation.

Le président « normal » devient « le concubin ridicule ».

 

   Montebourg ne trouvait qu’un seul défaut à Ségolène Royal, « son compagnon ».

  Maintenant, on peut se demander si le "compagnon" en question n’a pas, lui aussi, un défaut rédhibitoire sa compagne.

 

Thierry Desjardins

 

http://www.thierry-desjardins.fr/2012/12/le-concubin-ridicule/

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans ACTUALITES
commenter cet article
20 avril 2013 6 20 /04 /avril /2013 08:51

http://www.france24.com/fr/20130419-otages-cameroun-enfants-vont-bien-tanguy-moulin-fournier-boko-haram-nigeria

 

Et pendant  ce temps là:

  Témoignage d'une personne qui a participé à la veillée pacifique et silencieuse hier soir(mercredi 17 avril) sur la pelouse des Invalides :

22h : Nous sommes un peu plus de 800 jeunes, assis par terre dans le calme, sur l'esplanade des Invalides, avec des bougies. Axel, le chef de file du mouvement, explique au porte-voix l'esprit de cette initiative. Il s'agit de résister à ce gouvernement et à ses lois iniques, non par la violence, mais par notre force spirituelle – au sens large, celle qui habite tout homme, ce n'est pas réservé aux croyants. C'est notre vie intérieure, notre paix, notre amour qui constitue la plus grande force de résistance ; à cela le gouvernement ne peut rien opposer. Axel est d'un calme olympien, il parle d'une voix douce, ni coléreux ni revendicatif ; il sait où il va et tient le cap. Il mène cela avec une jeune fille nommée Alix. Peut-être 25 ans, pas plus.

22h30 : Axel nous parle de la paix intérieure, et nous écoutons des textes (Madeleine Daniélou, Victor Hugo...) sur la France, l'intelligence, l'amour, la liberté... Les CRS sont encore partout sur l'esplanade, où des groupes de manifestants, restés après la dispersion, font du bruit et refusent de partir. Très tôt, les CRS prennent position autour de nous. Axel explique calmement qu'à la deuxième sommation, ceux qui voudront partir partiront ; qu'accomplir demain notre devoir d'état est plus important que de rester ; que ceux qui peuvent rester et résister devront, s'ils aterrissent au poste, demander un avocat commis d'office et un médecin : il sera évidemment compliqué de trouver plusieurs centaines d'avocats et de médecins en même temps ! Nous continuons de rester paisibles ; au bout d'un moment, les CRS nous contournent et partent s'occuper d'autres groupes bruyants et violents.

23h : Ce soir, nous ne resterons que jusqu'à 1h du matin, a encore dit Axel. Ensuite, nous irons tranquillement nous coucher. Arrive un commissaire de police, qui parlemente avec Axel quelques instants. Celui-ci nous informe ensuite au micro : « Ce policier nous demande de nous disperser à minuit et demie, pour que nous puissions prendre les derniers métros. Si nous partons à minuit et demie, nous pouvons rester, nous ne serons inquiétés par aucun policier. Je suis très heureux de ce qu'il se passe, notre paix commence à faire son effet. Nous resterons jusqu'à minuit et demie. » Le policier part.

23h30 : Nous écoutons toujours des paroles et des textes, alternés avec des temps de silence. Ailleurs encore, des pétards, des sirènes... Il est difficile de rester tranquilles, ancrés dans sa « paix intérieure » comme le rappelle Axel, quand les camions de CRS passent et repassent dans tous les sens sur l'esplanade. Des jeunes partent, d'autres se dissipent...Certains, au téléphone, tentent de faire venir leurs amis restés avec des groupes plus violents. Axel garde son calme. Mgr Aillet, évêque de Bayonne, nous rejoint un moment, nous bénit et bénit notre « résistance spirituelle » et notre courage.

Xavier Bongibault et un organisateur de la Manif pour tous nous rejoignent aussi. Un garçon récite par cœur un texte de Gramsci sur l'indifférence :« Je hais les indifférents. (…) Ce qui se passe, le mal qui s’abat sur tous, le bien possible qu’un acte héroïque peut provoquer, tout ça revient moins à l’initiative de quelques personnes qui agissent qu’à l’indifférence, à l’absentéisme de la majorité. Ce qui arrive, arrive non pas parce que certains veulent qu’il arrive, mais parce que la majorité abdique sa volonté, laisse faire, laisse se grouper les nœuds qu’ensuite seule l’épée pourra couper, laisse promulguer les lois qu’ensuite seule la révolte fera abroger, laisse aller au pouvoir les hommes qu’ensuite seul une révolution pourra renverser. La fatalité qui semble dominer l’histoire n’est que l’apparence illusoire de cette indifférence, de cet absentéisme. Des faits mûrissent à l’ombre, juste quelques mains, à l’abri de tout contrôle, tissent la toile de la vie collective, et la masse ignore, car elle ne s’en soucie point. Les destins d’une époque sont manipulés selon des vues étriquées, des buts immédiats, des ambitions et des passions personnelles de petits groupes actifs, et la masse ignore, car elle ne s’en soucie point. »Axel nous invite encore à examiner pourquoi nous sommes là, ce que nous voulons défendre. Nous voulons montrer notre détermination, de manière pacifique, en s'appuyant sur notre vie intérieure. Nous préférons ce que nous croyons à notre vie, à notre confort. Toujours dans un grand calme, sans exaltation, sans triomphalisme, humblement.

Minuit : Nous voyons brusquement arriver et se ranger juste devant nous dix cars de CRS, ainsi que le bus bien connu qui sert aux arrestations. Le même policier revient parlementer ; son porte-voix ne fonctionne pas, Axel lui prête le sien. « C'est bien, tout s'est bien passé, maintenant vous allez vous disperser et rentrer calmement, si vous ne voulez pas que cela se passe mal. » Axel rappelle, toujours très calmement, qu'on lui avait assuré que nous pouvions rester jusqu'à minuit et demie, et qu'il n'y aurait pas de policiers autour de nous. Il discute un peu avec le commissaire, puis reprend le micro. «Visiblement les ordres ont changé ; nos amis les policiers nous demandent de partir une demie-heure plus tôt. Là il faut que vous m'aidiez, j'ai une décision à prendre. Peut-être vaut-il mieux rester, parce qu'on nous dit minuit et demie, puis minuit, puis 22h, et demain on n'existe plus ; peut-être vaut-il mieux partir, quelques minutes plus tôt, et éviter des incidents avec les forces de l'ordre. » Sur ce, il demande au policier deux minutes de réflexion et, écartant tous ceux qui veulent le conseiller, prend seulement Alix à part. On les voit discuter quelques minutes, rejoints ensuite par deux ou trois autres.

Minuit quinze : Axel et Alix reviennent : « Chacun est libre, mais nous, nous allons rester. Ce quart d'heure qui reste ne changera rien, nous allons seulement montrer que nous sommes libres et déterminés, nous resterons jusqu'à l'heure qu'on nous a dite, dans le silence absolu. Puis, à minuit et demie, nous nous disperserons calmement et nous irons nous coucher. » Approbation muette de la « foule », par les mains.

Minuit vingt : Les CRS sortent des bus, casqués et bouclier en main, et commencent à nous encercler. Nous avons resserré les rangs, rangés en ligne, alternés garçon et fille, nous tenant par les bras, et essayons de rester dans le calme. Axel et Alix restent devant nous, nous exhortent encore à rester ancrés dans notre paix intérieure.

Minuit vingt-cinq : Nous sommes encerclés, ils sont tous proches de nous. Vont-ils nous attaquer pour quelques minutes qui restent encore ? Ils n'avancent plus. Minutes héroïques : des CRS armés face à quelques centaines de jeunes désarmés, assis par terre en silence, qui ne résistent que par la force de leur détermination. Nous sentons que la force est de notre côté, elle est intérieure, elle est dans notre confiance et dans la communauté que nous formons. Certains CRS semblent un peu interloqués ; si on leur avait donné l'ordre de nous attaquer à ce moment-là, je ne sais pas ce qu'ils auraient fait. Il paraît que la veille, l'un d'eux s'est mis à pleurer, en disant : « C'est trop beau ce que vous faites, on nous fait faire du sale boulot !» Les minutes s'égrènent, une à une ; le moindre cri ou mouvement de panique, et tout peut exploser. Il reste deux minutes. Quelqu'un entonne « l'espérance », et peu à peu le chant se propage, repris par toutes les voix. Il s'enfle, et devient un chant de victoire. Serrés les uns contre les autres, sans bouger, nous chantons.

Minuit trente : Axel donne le signal du départ. Tous ensemble, chantant toujours, nous nous levons et marchons calmement vers la bouche du métro. Extraordinaire moment : notre paix est victorieuse. Les CRS nous encadrent, ils ne savent pas trop quoi faire de leur force. Des ordres imbéciles fusent, certains empêchent ceux qui veulent partir à vélo ou à pied de passer, d'autres rattrapent avec violence deux filles qui partaient à pied. Certains CRS nous laissent passer, l'un d'eux crie : « Laissez tomber vos boucliers, les gars, il ne va rien se passer. » Ils sont tellement habitués aux rapports de force et à la violence, que notre manière d'agir les dépasse complètement. Ils se croient obligés de pousser ceux qui descendent dans le métro, de repousser ceux qui sont à l'extérieur... S'ils avaient eu confiance en nous, en dix minutes nous nous serions dispersés nous-mêmes dans le calme. Heureusement, pas d'incident grave, et à 1h l'esplanade est déserte.

Expérience faite, je crois que cette initiative est belle, et j'encourage ceux qui le peuvent à la rejoindre. Beaucoup de jeunes, et des moins jeunes, légitimement énervés par le déni et l'injustice dont nous sommes l'objet de la part du pouvoir et des médias, basculent dans la violence. Je crois que la vraie résistance est là, dans la force spirituelle de cette jeunesse de Paris, qui est prête à défendre la vérité, qui ne cède ni à l'indifférence ni à des pulsions de violence, qui fonde sa force sur celle de l'intelligence, celle du cœur, celle de la foi. Ce soir encore, et les jours suivants, de plus en plus nombreux sans doute, « les Veilleurs » seront là, sentinelles de l'aurore.

 

 

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans ACTUALITES
commenter cet article
20 avril 2013 6 20 /04 /avril /2013 08:32
  • "Je l'ai retirée de mes amies Facebook", par Pierre-Marie, 49 ans, Boulogne-Billancourt

  "Entretenant jusque là de bonnes relations avec une voisine, je l'avais acceptée comme "amie" sur Facebook en 2010. Depuis fin 2012, elle a enfourché la cause des anti-mariage, mélangeant allègrement ses convictions religieuses et son combat politique  En réaction, trouvant son matraquage insuportable, j'ai accentué mes post "pro", mais sans réaction de sa part. D'autant plus incompréhénsible que quand je la rencontrais - c'est toujours le cas actuellement -, elle continuait ses grands sourires comme si de rien n'était. Fatigué de tant d'hypocrisie, et incapable de faire semblant, je l'ai retirée de mes ami(e)s et ne lui fait plus qu'un "bonjour" froid et distant. Je crois que c'est mieux ainsi, car si elle engageait la discussion, elle passerait un très mauvais moment...

 

  • "Je vis ces débats comme une agression personnelle!", par Paul, Ivry

   "J'ai 28 ans,et je suis homosexuel. Il me semblait que, après  avoir annoncé mon orientation sexuelle il y a quelques années, celle-ci ne posait plus problème et était même bien acceptée au sein de ma famille - même si j'étais assez peu à l'aise pour discuter  dans ce cadre de ma vie sentimentale ou sexuelle. Ce projet de loi, et les débats   qu'il a suscité a été l'occasion de m'apercevoir  à quel point cette acceptation était factice. (...) Aucune de mes soeurs, ou de mes beaux-frères, ni mon père ni ma mère ne sont, par exemple, pour l'adoption par les homosexuels - qui semble les terrifier complètement. Il s'agit d'une acceptation de surface, où l'homosexualité n'est tolérée que quand elle est vécue de manière discrète.

   Je reste aujourd'hui encore en colère contre ma famille - alors que ma soeur m'explique par exemple, qu'elle a le droit d'avoir  un avis divergent du mien, je n'arrive pas à lui  faire comprtendre la rage que j'ai à la voir prétendre statuer  sur mes droits (moi, homosexuel, et donc éternel mineur), alors que je ne me permettrais en aucun cas de prétendre limiter  ses droits d'hétérosexuelle mariée ! Bref, outre que je trouve la situation actuelle injuste et dissymétrique, je vis ces débats comme une agression personnelle !"

 

  • "Il y a vraiment une sale ambiance sur les  réseaux  sociaux en ce moment", par Renaud, consultant, 47 ans, Lyon.

  "Je n'ai qu'un ami proche qui est politiquement à l'opposé de moi, et notamment sur ce sujet. Sur Facebook, deux ou trois personnes sont plutôt opposées, et l'une d'entre elles en était arrivée à un tel niveau de vulgarité que je l'ai dégagée. Mais la très très grande majorité des gens que je connais sont pour. (...) Comme je fréquente peu de "droitistes" invétérés, de traditionalistes, de cathos pratiquants et tutti quanti, je ne croise que peu d'opposants. En revanche, sur Facebook et  Twitte c'est une autre paire de manches. (...)  Il y a vraiment une sale ambiance sur les réseaux sociaux en ce moment (...)."

  L'ensemble  de ces témoignages surréalistes peuvent être retrouvés  grâce au lien suivant:

http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/04/19/mariage-gay-j-ai-coupe-les-ponts-avec-plusieurs-amis-d-enfance_3161849_3224.html

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans ACTUALITES
commenter cet article
18 avril 2013 4 18 /04 /avril /2013 09:18

Lundi 15 avril 2013

Un défenseur du mariage poignardé

Un militant anti mariage pour tous poignardé.

Le 12 avril des pro #mariagepourtous appelaient à tabasser Samuel Lafont.

Le lendemain matin, il est poignardé.

La presse et la police s'empressent de conclure à une "agression crapuleuse

http://christroi.over-blog.com/article-un-defenseur-du-mariage-poignarde-117096181.html

 

Et aussi  pour un rappel complet  des faits, avec pièces justificatives

http://www.dreuz.info/2013/04/silence-assourdissant-de-harlem-desir-apres-quun-participant-a-la-manif-pour-tous-a-ete-poignarde-apres-la-manif/

 

Mercredi 17 avril 2013

Lille : agression homophobe dans un bar gay.

 

, Quatre hommes ont été interpellés et placés en garde à vue ce mercredi soir à Lille après une agression homophobe dans un bar gay de la vieille ville, a déclaré le propriétaire de l'établissement. Trois personnes ont été légèrement blessés.

http://nord-pas-de-calais.france3.fr/2013/04/18/lille-agressio homophobe-dans-un-bar-gay-quatre-hommes-interpelles-236629.html

 

  Jeudi 18 avril 2013

 

  Agression contre un bar gay à Bordeaux : le patron blessé

Le propriétaire du bar gay le Go West a reçu un coup de crosse d'arme de poing et l'établissement déplore des bris de verres et de bouteilles

http://www.sudouest.fr/2013/04/18/violences-a-bordeaux-le-bar-gay-go-west-vise-1028477-2780.php

 

6a00d83451619c69e201901b6289b5970b-400wi

6a00d83451619c69e2017eea5fe6cf970d-400wi.jpg

Origine des infos rapportées ci-dessus :

http://cril17.info/2013/04/19/esquisse-de-resume-de-la-nuit-du-18-au-19-avril-2013-jusqua-cette-heure-ci/

 

    Nuit  du 19 au 20 avril 2013

Cette nuit, les députes ont failli en venir aux mains

http://www.ndf.fr/nos-breves/19-04-2013/video-cette-nuit-les-deputes-ont-failli-en-venir-aux-mains#.UXONvhzDZDQ


Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans ACTUALITES
commenter cet article
17 avril 2013 3 17 /04 /avril /2013 07:59

   Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, a estimé ce mardi que certains "groupuscules" opposés au mariage homosexuel cherchaient par leur "actions violentes" à "déstabiliser la République". 

 

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/mariage-gay-des-groupuscules-cherchent-a-destabiliser-la-republique-selon-valls_1240684.html

 

                Ah bon ?

 

- Le concubinage et les relations charnelles  entre personnes de même sexe   présentées comme image de la France ... Sont-ce les  groupuscules ?

- Un fraudeur  nommé par le président  de la  république  ministre chargé  de lutter  contre  la  fraude  fiscale ... Sont-ce les  groupuscules ?

- Un chef  de l'Etat qui disait ne  rien savoir  des états  de service (!) d'un candidat ministre, incompétence ? mensonge d'état alors que  , de son côté Jérôme  Cahuzac  disait  ignorer quel était « le degré de connaissance de l'affaire  par le Président de la république » lorsque Médiapart la révélait au reste des Français. ? ... Sont-ce les  groupuscules ?

- La taxation à 75 % ... Sont-ce les  groupuscules ?   

- La  gratuité de l'IVG et la pilules pour les mineures... ... Sont-ce les  groupuscules ?

- Des femmes  hystériques- les  seins nus-  qui profanent  la  cathédrale Notre-Dame de Paris  ... Sont-ce les  groupuscules ?

- Les policiers en civil cherchant à pousser les manifestants, contre le mariage abusivement  pour tous, à la faute...  Sont-ce les  groupuscules ?

- Le  gazage d'enfants et  de personnes âgées par les  forces de l'ordre  ... Sont-ce les  groupuscules ?

- Le mépris des droits du Parlement lors de la  discussion du projet de loi sur "le mariage pour tous  sauf  pour le Président" ... Sont-ce les  groupuscules ?

- Les allocations familliales supprimées pour 18% des familles  qui ont emprunté  ou financé les études de leurs enfants en  ccmptant  sur  ces  acquis  et  qui se plagnent ...... Sont-ce les  groupuscules ?
- Huit millionaires se chargent au gouvernement de  faire la chasse aux  riches... Sont-ce les  groupuscules ?

- Un président, coupé  du réeel qui croit - contre toutes  évidences- qu'il suffit  de dire " attendez, celà va  s'arranger" pour  que celà  soit le  cas ...Sont-ce les  groupuscules ?

- Un président  et un gouvernement  pas à la hauteur  de leurs tâches  pour 75 % des Français ... ... Sont-ce les  groupuscules ?

- Un ministre de l'intérieur qui donne l'impression d'être aveugle et  sourd ... Sont-ce les  groupuscules ?

 

                        Alain TEXIER


Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans ACTUALITES
commenter cet article
16 avril 2013 2 16 /04 /avril /2013 19:11

  Tout d’abord, excusez mon audace, car  j’ai beaucoup hésité avant de  vous écrire, pour soulever  le problème de l’Islam et pour répondre aux déclarations que  vous avez faîtes sur la chaîne de télévision   parlementaire.

   En effet, vous avez dit  qu’il y a une grande différence entre votre Islam et celui qui  fait débat actuellement à travers le   monde.

 

  Sachez Madame la Sénatrice, que je ne  partage pas vôtre point de vue.

Je crois savoir, si mes sources sont fiables,  que vous avez les mêmes  origines que moi : berbères. Eh  bien, ouvrons les manuels d’histoire.  

 

  L’Islam s’est propagé en Afrique du  nord par l’épée et il a soumis nos ancêtres communs par la  terreur, en appliquant à la lettre le Djihad.  

  Sinon, comment expliquer que Okba le  conquérant était devenu le  libérateur et Koceyla, le  patriote, était devenu l’ennemi de son  propre pays,  passant aux oubliettes de l’histoire ? Qui se souvient du  prince Koceyla en Algérie ? Personne, parce qu’il était  Chrétien !

Mais une ville du sud algérien porte le nom  d’Okba pour le glorifier.

Qui dit mieux ?

    Ce  "valeureux" chef musulman Okba, pour  mieux humilier et rabaisser plus bas que terre nos ancêtres  amazighs, à son retour dans son pays, emmena dans ses bagages  25.000 adolescentes berbères comme butin de  guerre,  séquestrées au cours de ses razzias qui furent vendues comme  esclaves sexuelles sur les marchés de Damas. Et j’en passe  mais sans  oublier la diabolisation bien orchestrée de la  Reine Kahina, par les envahisseurs de la Numibie qui perdure  jusqu’ à nos jours.

Quant au Coran, c’est l’auberge  espagnole, on peut y faire le marché à  la carte, suivant  le goût et l’odeur du moment. La religion islamique est une  vraie lessiveuse des esprits

    Madame la Sénatrice et avec votre permission, évoquons le  sort  réservé à la femme en Islam et commençons par  Mahomet, lui-même, ne  s’est-il pas marié avec Aïcha, la  gamine de neuf ans, alors qu’il en  avait cinquante deux  ou cinquante trois ? N’avait-il pas pris comme  épouse  Zineb, la femme de son fils adoptif Zaïd, après l’avoir   contraint à se séparer d’elle, par un verset coranique ?         Et  combien d’épouses et de femmes esclaves, avait-il possédé  durant sa vie ?

  C’est une question que je me pose et que je  vous pose et j’attendrai  votre réponse pour aérer mon  esprit embrouillé. Quant au statut de la femme, l’Islam a  scellé son sort depuis 14  siècles.

   Il  n’y a qu’à voir ce que les versets coraniques ordonnent en ce  qui concerne le  témoignage, l’héritage, la polygamie, le  mariage, le divorce à son   sujet

   N’est-il pas écrit dans le Coran  :

«Les hommes sont  supérieurs aux  femmes parce que Allah leur a octroyé la supériorité  sur  elles. Par conséquent, il donne aux hommes le double de ce  qu’il  donne aux femmes. Les maris qui souffriront de la  désobéissance de leurs femmes, peuvent les châtier :  abandonner leur lit et même les  frapper. Il n’a pas été  légué à l’homme pire calamité que la  femme».

   Arrêtons de nous voiler  la face et de radoter que c’est un complot  ourdi par nos  ennemis que nous avons appris à ânonner haut et fort   pour dédouaner l’Islam de la situation d’infériorité qu’il a  infligé à  nos mères, à nos épouses, à nos surs et à nos  filles depuis 14 siècles. mais pour ma part, je crois que nous  parlons de l’ Islam sans  connaître sa matrice, la  bédouinité.  

    Je pourrai soulever d’autres  questions qui fâchent, à l’ exemple de  l’esclavage qui  est codifié par l’ Islam, le sort des juifs et des   chrétiens qui deviennent des dhimmis. Quant au sort du  renégat, il est  vite expédié car il est du devoir de  chaque musulman de lui couper la  tête. On devient  musulman par héritage et pour  l’éternité

   Où sont  passés les  droits de l’homme et où est passée la liberté de conscience,  de  confession en territoires islamiques dont se  gargarisent les  intellectuels musulmans confortablement  installés en Occident, terre  par excellence des  Infidèles, qui squattent à longueur d’année certains plateaux  de chaînes de télévisions avec la complicité des   journalistes en quête d’audimat ?

 

   Mais moi, j’ai des  trous de mémoire, excusez-moi, j’ ai oublié qu’ il y  a  une vraie douceur de vivre en terre Chrétienne mille fois  mieux qu’ à  la Mecque. Alors de grâce, ces censeurs de  conscience qui croient dur  comme fer que l ’Islam est  humaniste, pourquoi s’ accrochent-ils contre vents et marrées  à demeurer en Occident alors qu’ ils seraient mieux   lotis en terre d’ Islam pour adorer Allah en toute quiétude  sans qu’ ils  soient gênés par le comportement immoral  des Occidentaux comme ils ne  cessent de le radoter, aux  pays du porc et du  vin?

    Quant à moi, je les invite à me rejoindre dans l’enfer de l’arabo-catastrophisme,  je les y  attendrai avec du lait et des dattes tout en  leur souhaitant la  bienvenue au club des damnés de la  terre car de Tanger jusqu’ à  Djakarta je n’ aperçois qu’ aliénation culturelle, haine,  sous-développement, misère  et désolation.

 

   J’arrête de divaguer mais pas avant  de vous avoir dit, Madame la Sénatrice, que la femme n’a pas  le droit de fouler le paradis où elle  sera remplacée par  les houris. Heureux le musulman qui accédera au  ferdaous  le jour du jugement dernier car il aura à sa disposition   soixante douze houris et des rivières de vin (verset  coranique).

  Et  je vous défie de m’apporter les arguments  contraires

Arrêtez de faire de la  manipulation car tôt ou tard la vérité éclatera et les   Français de gauche découvriront le vrai visage de cette  religion basée  sur les mensonges, l’exclusion et la  barbarie quand ils seront devenus des dhimmis mais ce jour-là,  il sera trop tard.

 

Veuillez agréer, Madame  la Sénatrice, l’expression de ma haute  considération.

 

              Hamdane Ammar

 

http://ripostelaique.com/lettre-ouverte-a-la-senatrice-socialiste-bariza-khiari-qui-ose-parler-dun-bon-islam.html

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans ACTUALITES
commenter cet article
16 avril 2013 2 16 /04 /avril /2013 09:31

   COMMUNIQUE DE PRESSE
de Jacques MYARD
Député de la Nation
Maire de Maisons-Laffitte
Président du Cercle Nation et République

Le 19 Avril 2013

A/S : " Mariage pour tous " : Un gouvernement aux abois , une majorité acculée !

  La majorité légale socialo-écolo a imposée son diktat au Parlement et voté le texte du "mariage pour tous" en refusant tout débat , affichant son mépris total pour l'opposition mais aussi pour les Français qui en manifestant en masse ont démontré leur détermination pour refuser une loi qui heurte fondamentalement le plus élémentaire bon sens et leur conscience .

  Vouloir marier deux êtres du même sexe est tout simplement une absurdité , qui foule aux pieds l'intérêt de l'enfant et ouvre la porte à toutes les dérives avec la marchandisation du corps humain !

  Mais la volonté du gouvernement comme de sa majorité docile , aux ordres , de passer en force en bousculant l'ordre du jour de l'Assemblée Nationale est en réalité la marque d'un gouvernement aux abois , il est certes encore le gouvernement légal mais il a perdu toute légitimité . Il ose même sur un tel sujet modifier la législation par ordonnance bafouant le Parlement : c'est un coup d'Etat permanent !

   Quant à la majorité parlementaire présidentielle profondément divisée , son unité de façade sur ce texte masque mal son désarroi face aux multiples problèmes et scandales qui l'assaillent d'où son refus de débattre , doublé de l'agressivité désormais légendaire de la Garde des Sceaux !

  Le profond malaise créé par ce projet de loi n'est pas près d'être oublié , il laisse une blessure entre les Français et cette majorité enfermée dans son idéologie de bobos rétrogrades qui est à contre courant de l'opinion publique , il participe à la radicalisation politique du pays .

  La très grande majorité des Français ont compris que face au terrorisme intellectuel de cette gauche écolo-caviar , véritable secte , il n'existe désormais qu'une seule réponse : le droit imprescriptible à la résistance en descendant dans la rue .

   Monsieur le Président de la République ouvrez les yeux , écoutez le peuple qui gronde , retirez ce texte imbécile et dangereux , vous avez beaucoup d'autres problèmes à traiter qui exigent de rassembler les Français et non de les diviser .

 

-------

 

  A l’attention de Mme Natalie NOUGAYREDE, directeur de la rédaction du journal Le Monde et de M. Alexis BREZET, directeur de la rédaction du journal le Figaro

A l’attention de Mme Natalie NOUGAYREDE, directeur de la rédaction du journal Le Monde et de M. Alexis BREZET, directeur de la rédaction du journal le Figaro

Madame le directeur de la rédaction,

Monsieur le directeur de la rédaction,

   Il y a quelques heures que le projet de loi sur le mariage pour tous a été adopté au Sénat, à l’issue d’un débat des plus vicieux, dans lequel la volonté du peuple n’a pas été plus entendue que discutée. Or, rien n’exigeait tant qu’elle le fût, qu’un dessein qui touche ses plus chers intérêts, et l’avenir de ses institutions. Que si les parlementaires, qui en ont reçu de nous la charge, sont restés sourds à nos réclamations, cela ne doit pas nous excuser de les faire, suivant notre devoir. Aussi serions-nous à blâmer de ne pas vous requérir, dans le ministère d’information qui vous est confié, d’un droit de réponse populaire au coup de force dont nous subissons l’effet.

   Nous sommes à ce jour plus de 45 000 Citoyens à nous être portés signataires d’une pétition au parlement pour un recours constitutionnel contre le projet de loi dont s’agit, plus de 45 000 Citoyens, de toutes classes et de toutes origines, à nous être convaincus, par des motifs longuement développés, qui méritent d’être exposés à vos lecteurs dans leur entier, de son caractère intrinsèquement inconstitutionnel, plus de 45 000 Citoyens qui non contents de réclamer hautement un débat public, se sont mis en peine de l’engager eux-mêmes, en des termes les plus propres à faire naître le respect de leurs adversaires.

   Mais comment un tel débat pourrait-il avoir lieu si le peuple n’est reçu nulle part à débattre ? si toutes les portes de l’espace public lui demeurent closes ? C’est à vous donc que nous demandons un espace, non pour mener une propagande, mais pour convier au dialogue, pour développer, dans un échange démocratique, une réflexion salutaire sur l’avenir de la France. Pouvez-vous, en toute conscience, nous refuser ce droit ?

   Ne doutant pas, à la vérité, qu’il ne vous plaise de concourir à l’affermissement de la démocratie, nous vous indiquons l’adresse internet, à laquelle vous pourrez trouver notre pétition  http://www.change.org/fr/petitions/aux-deux-chambres-du-parlement-pour-un-recours-constitutionnel-contre-le-mariage-pour-tous.
....

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans ACTUALITES
commenter cet article
16 avril 2013 2 16 /04 /avril /2013 09:03

   Après leur manifestation, seins nus, à Notre-Dame de Paris, les Femen n'avaient, en février dernier, fait l'objet que d'une simple vérification d'identité. Dans la nuit de dimanche à lundi, les soixante-sept opposants au mariage pour tous interpellés alors qu'ils installaient des tentes près de l'Assemblée nationale ont immédiatement été placés en garde à vue, au commissariat du XVIIIe arrondissement. Ils ont été relâchés, lundi soir, par petits groupes, après un rappel à la loi.

    La semaine dernière, ils avaient organisé un «Camping pour tous» au Luxembourg, histoire de «soutenir nos sénateurs», qui étaient en train d'examiner le projet de loi Taubira. «Après le coup de force du gouvernement, qui a avancé le passage du texte à l'Assemblée, nous avons décidé de déplacer notre camping près du Palais-Bourbon, raconte Thibault, 25 ans. Il faut savoir que sur cette place Édouard Herriot manifestent régulièrement des sans-papiers, par exemple, sans jamais être inquiétés…»

    Consigne a été donnée de ne faire aucun bruit, pour ne pas déranger le voisinage. Vers minuit, les jeunes déploient leurs tentes et disposent des bougies sur le trottoir, en hommage à leur ami Samuel Lafont, l'un des instigateurs du «Camping pour tous», poignardé samedi par des délinquants. «Il y a eu une première sommation, poursuit Thibault, qui s'éloigne à ce moment. Puis les policiers ont encerclé les autres jeunes et les ont embarqués, un à un, dans leur camion.» Un autre témoin, Bernard, 31 ans, raconte sa stupeur d'avoir vu «les jeunes, couchés sur le sol, accrochés les uns aux autres par les coudes, séparés de force par les policiers».

    La Manif pour tous a aussitôt fait part de «toute sa solidarité» à l'égard des jeunes gens. «Ça devient effarant!, fulmine Frigide Barjot. Ces jeunes, c'est pas des séditieux ; en plantant leur tente près de l'Assemblée, ils voulaient juste protester contre le passage en force du texte. Décidément, le pouvoir est complètement déconnecté de la réalité…» Le député UMP Hervé Mariton, l'un des fers de lance de la contestation, est allé, lundi après-midi, au commissariat «saluer ces jeunes, qui prennent ça dignement, et qui sont suffisamment pas agités pour qu'on les laisse baguenauder dans les couloirs». «En plus on leur sort la grande artillerie!, poursuit-il. Ils ont dû se soumettre à des tests ADN et seront inscrits au fichier…»

   Avocat de trois des jeunes filles interpellées, qu'il dit «très impressionnées», Me Stéphane Maître s'offusque: «En vingt ans de métier, je n'ai jamais vu une garde à vue de cette nature pour un simple sit-in pacifique!»;«Certaines devaient passer un examen ce matin, précise l'avocat. Elles sont dans un état de stress qu'elles ne méritent pas, elles qui n'ont commis aucune infraction pénale! Il semble toutefois que leur cas soit une priorité de l'État aujourd'hui…»
....

http://www.lefigaro.fr/mon-figaro/2013/04/15/10001-20130415ARTFIG00644-une-nuit-de-garde-a-vue-pour-67-campeurs-anti-mariage-gay.php

 

   Depuis le week-end dernier, plus de 200 opposants au mariage gay ont été interpellés. Près de 70 ont été placés en garde à vue après avoir tenté de camper pacifiquement devant l'Assemblée nationale, dimanche. «C'était une manifestation non déclarée. Les sommations d'usage ont été faites», rappelle-t-on dans l'entourage du préfet de police, Bernard Boucault.

    Le 15 septembre 2012, une autre manifestation «spontanée» avait eu lieu, à l'appel des salafistes cette fois, devant l'ambassade des États-Unis. Bilan: 152 arrestations et aucune garde à vue immédiate… Y a-t-il une doctrine claire en matière d'ordre public dans la capitale? Le parquet juge en opportunité…

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/04/15/01016-20130415ARTFIG00604-des-forces-de-l-ordre-desorientees-par-la-technique-du-harcelement.php

 


Lettre d'information du Centre royaliste d'Action française - 19 avril 2013

COMMUNIQUÉ DE L’ACTION FRANÇAISE : LA STRATÉGIE DE LA TENSION EST À DOUBLE TRANCHANT
  Hier soir, jeidi 18 avril 2013, à 18h30 nous nous sommes retrouvés à quelques uns à saint Germain l’Auxerrois pour la messe d’anniversaire de la mort d’un de nos amis d’Action française, décédé l’an dernier.

Deux cars de police et quelques policiers en civil se tenaient de chaque côté de la rue pour, « paraît-il », assurer notre sécurité. Cela ne les a pas empêcher de fouiller certains de nos militants à l’entrée de l’église.

Après la messe, certains d’entre nous, dont des cadres de l’AF, se sont rendus au restaurant pour évoquer ensemble et dans la bonne humeur le souvenir de notre ami commun.

Après quoi un petit groupe s’est rendu à l’esplanade des Invalides accompagné par l’un des cadres de notre mouvement pour saluer les « veilleurs ». Un déploiement de force sans précédent encerclait les jeunes gens, sans toutefois interdire qu’on les approche de l’extérieur.

Après avoir serré quelques mains et échangé joyeusement avec les jeunes assis dans la pelouse, vers minuit, le représentant de l’AF s’est soudainement vu ceinturé par quatre CRS et emmené de force dans un fourgon de police. Ce père de famille se trouve à l’heure où j’écris, encore dans les geôles de la République.

Nous avons reçu de nombreux témoignages sur la violence gratuite, la brutalité et l’arbitraire de certains policiers.

Que visent ces brimades, cet acharnement ? A user notre patience pour provoquer un incident ?

Et ainsi pouvoir dénoncer les « extrémismes » et pourquoi pas les interdire par décret ?

Attention Monsieur Valls, la stratégie de la tension est à double tranchant, l’exaspération populaire est à son comble et la partie pourrait bien vous échapper.

Qui sème le vent récolte la tempête.

               Olivier Perceval, secrétaire général de l'Action française

Centre royaliste d'Action française
10 rue Croix-des-Petits-Champs 75001 Paris

communication@actionfrancaise.net
www.actionfrancaise.net

 

Et aussi, nuit du vendredi 19 au samedi 20 avril 2013 :

http://www.ndf.fr/nos-breves/19-04-2013/video-cette-nuit-les-deputes-ont-failli-en-venir-aux-mains#.UXKQyxwv1vg

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans ACTUALITES
commenter cet article
13 avril 2013 6 13 /04 /avril /2013 10:31

                                           6a00d83451619c69e2017c386f4f86970b-800wi.jpg

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans ACTUALITES
commenter cet article
12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 10:16

LEURRE D'ETE

Avec l’Équinoxe du 20 mars, débute un cycle annuel unique, celui des renaissances propres au printemps. 

En mars on commençait, enfin, à se lever avec la lumière du jour. A partir du 31 mars avec nos 2 heures d'avance sur le soleil, il fera à nouveau froid et nuit, le matin. Nous imposer arbitrairement, encore une fois, cette amplitude horaire ne va pas dans le bon sens, notamment pour l'équilibre et les résultats scolaires de nos écoliers (sommeil paradoxal)!

 

Nous réfutons les assertions du gouvernement :  

 

1)"il s'agit de faire correspondre au mieux les heures d'activités humaines avec les heures d'ensoleillement..." Or,l es Études Déchaux  concluent : "En France, l'adoption de l'heure d'été, en déplaçant les périodes de trafic routier et aérien, quand l'ensoleillement est maximal, entraîne un accroissement net de la formation de l'ozone (O3) et des oxydants photochimiques associés. L'heure solaire serait en ce sens très bénéfique,diminuant notamment l'ozone, de 22% par rapport aux valeurs calculées en heure d'hiver (dépassées en 2013).Utiliser l'heure d'été est une véritable pénalité, de l'argent est gaspillé.Il nous paraît inutile et dangereux de vouloir pérenniser cet usage."

   La pollution de l'air, c'est 42.000 morts prématurés, coût sanitaire 20 à 30 milliards d'euros et des astreintes financières, chaque année... En 2013, le non respect des seuils européens risque de nous coûter entre 10 et 15 millions d'euros et 300.000 euros d'amende par jour de retard (source FNE). Car 2013 est l'année de l'air : voir le rapport de l'Agence européenne pour l'Environnement sur la qualité de l'air en Europe du 24/09/12.

 

2) "... afin de limiter l'éclairage artificiel". Or,en 2009 par exemple, les prétendues économies d'énergie auraient été de 440 GWh sur les 513000 GWH consommés, soit 0,1%! L'étude Kotchen/Grant (2008), basée sur les factures d'électricité des familles prouve qu'une seule heure d'avance sur le soleil entraîne une surconsommation d'électricité de 2 à 4%. En France il ne faut pas oublier de doubler, au moins, ces résultats avec notre heure d'avance toute l'année et notre double heure d'été, depuis 1976.

 

3)"C'est l'Europe..." Or, la directive européenne 2000/84/CE harmonise les dates de début et de fin d'une seule heure d'été dans l'Union. Elle n'impose à aucun état de déroger à l'heure normale de son fuseau horaire et surtout pas d'avoir deux heures d'avance. Notre gouvernement a l'exclusive compétence de nous rendre notre heure : voir les exemples du Portugal, du Royaume-Uni, de l'Irlande!

Étude Euclock. Depuis 2006, le professeur allemand Till Roenneberg étudie avec son équipe les rythmes circadiens de dizaines de milliers de citoyens européens. Il confirme : "notre horloge interne, calée sur le rythme veille-sommeil, ne s'adapte même pas à une avance d'une seule heure.Il s'ensuit que la population est fatiguée : d'où une énorme baisse de productivité, de qualité de vie et une sensibilité à la maladie."

 

LA MERIDIENNE vous invite donc à revendiquer comme heure légale celle de notre fuseau horaire d'Europe de l'Ouest .

 

http://lameridienne.over-blog.org/article-communique-du-printemps-2013-leurre-d-ete-116352422.html

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans ACTUALITES
commenter cet article