Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • : Le royalisme providentialisme a beau tenir une place importante dans ma vie, il ne m'empêche pas de m'interesser à l'histoire connue - et celle plus cachée- de mon pays. L'humour a aussi sa place dans les pages mise en ligne.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

2 juin 2009 2 02 /06 /juin /2009 10:28
    Voilà juste un an que l'archevêque de Cambrai lançait officiellement l'année du Millénaire.
   Depuis, les Visitations dans les paroisses du diocèse se sont déroulées avec enthousiasme. Des foules nombreuses se dont déplacées pour accueillir la statue qui symbolise toute la bienveillance de Dieu auprès de ceux qui souffrent.
     Grâce au travail de précision de la Confrérie des Royés tout s'est parfaitement bien passé. Il faut dire que parfois, si la statue a pu rentrer dans telle ou telle église (comme à Maubeuge), cela ne tenait qu'à quelques centimètres.
 
      La Grande Visitation qui a vu un groupe de plus de 120 personnes partir de Valenciennes pour se rendre à Lourdes en vélo, à pied ou en bus fut une aventure inoubliable pour tous les participants. L'émotion ressentie par tous à l'arrivée dans le grand sanctuaire marial de Lourdes; Un accueil extraordinaire nous fut réservé ; Des visages rencontrés tout au long de la route nous habiteront encore pour longtemps.
 
     Le Tour du Millénaire pour le millième anniversaire du Miracle fut présidé par l'envoyé spécial du Saint-Père, le cardinal Godfried Danneels. La neuvaine a été préché par les membres du Conseil Episcopal.
     L'année du Millénaire se déroule depuis avec des événements nombreux et très divers : Inauguration de la Maison Bertholin; Cycle de conférences sur les pestes d'aujourd'hui; Lecture de la Bible en continu; concerts très nombreux; Noël avec Midi Partage; Expositions diverses à la maison Bertholin ; Conférences pendant le mois marial; temps d'adoration et Festival des Familles (Festi-Vals).
     Nul doute que la procession de clôture de cette année exceptionnelle qui aura lieu le 13 septembre 2009 sur la place Poterne sera comme un cri de joie pour tout ce qui aura été vécu. Une trentaine d'évêques sont attendus dont le Cardinal Jean-Pierre Ricard, Archevêque de Bordeaux qui sera l'envoyé spécial du Saint-Père. Toutes les paroisses sont invitées à rejoindre le Tour du Saint-Cordon 2009.
 
     Il reste encore un effort pour parvenir à la fin de cette année exceptionnelle pour Valenciennes qui restera longtemps dans les mémoires et les archives de Valenciennes.

Origine :
http://www.saint-cordon.com/page-1005.html


RÉCIT DU MIRACLE DU SAINT CORDON

     Au début du XIème siècle, une maladie contagieuse aussi soudaine qu'impitoyable, ravagea la ville de Valenciennes, y faisant en peu de jours plus de huit mille victimes. L'épouvante régnait. Menacés d'une destruction totale tant était violent le fléau de la peste, les valenciennois tournèrent leurs regards vers le ciel, appelant au secours de leur immense détresse la Très Sainte Vierge Marie, dont la dévotion fut toujours en grand honneur dans la cité.
     Un pieux ermite nommé Bertholin vivait près d'un oratoire dédié à Marie, au lieu dit Fontenelles, hameau situé entre Maing et Trith Saint Léger. Compatissant aux maux qui accablaient ses compatriotes, il suppliait la Sainte Mère de Dieu de les secourir. Aux derniers jours d'août, elle apparut à Bertholin: « Va, lui dit-elle, va trouver mon peuple de Valenciennes; annonce-lui que j'ai désarmé le bras de mon fils, la nuit qui précédera la fête de ma Nativité, mon peuple saura que j'ai entendu ses cris de détresse. Que mes serviteurs se rendent sur mes remparts de la ville, ils y verront des merveilles. »
    Réunis sur les murailles, les quinze mille spectateurs virent tout coup les ténèbres se dissiper, la nuit se changer en jour radieux, tandis qu'apparaissait à leurs regards émus une reine majestueuse, ravissante de beauté, entouré d'un nombreux cortège d'anges, semblant venir de la chaumière de l'ermite et stationnant au dessus de la chapelle du Neuf Bourg dédiée à la Mère de Dieu par Charlemagne. Elle tenait en mains une pelote de cordon écarlate. Au signal de leur glorieuse souveraine, un ange saisit respectueusement le bout du «Céleste filet», d'un vol rapide, il entoura la ville et sa banlieue, laissant tomber derrière lui le précieux cordon. Le circuit terminé, la vision s'évanouit ; à l'instant même, la contagion cessa et ceux qui étaient atteints furent guéris.
     Le 8 septembre, à la pointe du jour, Bertholin revint à Valenciennes, porteur d'un nouveau message de la Vierge Marie. Il est aisé d'imaginer avec quels transports de joie il fut accueilli. Il fit connaître au peuple de Valenciennes les volontés de sa divine Libératrice - en reconnaissance pour le bienfait reçu, chaque année, le 8 septembre, suivre en procession le tracé du Saint Cordon.
     Au nom de la population de Valenciennes, le magistrat s'engagea par vœu à satisfaire au désir de Marie, Reine de la cité. Depuis maintenant près de dix siècles, les valenciennois ne manquèrent pas à cet engagement sacré, la confrérie des Royés de Notre Dame du Saint Cordon constituée dès cette époque assure et entoure toujours d'une grande solennité cette manifestation, même dans les circonstances les plus critiques qui ont jalonné notre histoire.
     Nous sommes persuadés que la procession du tour Saint Cordon, année du millénaire, revêtira un caractère exceptionnel. Marie Notre Dame du Saint cordon, plus resplendissante encore, portera son regard bienveillant sur les pèlerins et son rayonnement s'étendra bien au-delà de nos frontières.
   

Origine :
Article écrit par Bruno Feillet publié le Lundi 17 mars 2008 à 18h 50

http://www.saint-cordon.com/page-1005.html
Repost 0
1 juin 2009 1 01 /06 /juin /2009 09:32
Publié le 18/04/2008 18:54 | © 2008 AFP

Echec cuisant du prince Emmanuel-Philibert de Savoie aux législatives italiennes

    Le prince Emmanuel-Philibert de Savoie, descendant de la Maison royale italienne, a recueilli 4.457 voix, soit 0,439% des suffrages, lors des législatives de dimanche et lundi, indique vendredi le site internet du ministère italien de l'Intérieur.

    Emmanuel-Philibert de Savoie, à la tête d'un "mouvement d'opinion" baptisé "Valeurs et Futur", était candidat pour l'un des six sièges à la Chambre des députés ouverts au vote des Italiens résidant en Europe (un peu plus de 2 millions d'électeurs inscrits).
     "L'aventure électorale du prince finit mal, pire que les prévisions les plus pessimistes", a commenté le quotidien de droite Il Giornale
      Selon le journal, la majeure partie des votes est arrivée de Suisse, environ 1.600, où la famille des Savoie est installée. Le prince aurait aussi recueilli quelque 800 voix en Belgique, 400 en Allemagne, 69 en Espagne.

     Emmanuel-Philibert est l'arrière-petit-fils du roi Victor-Emmanuel III, roi d'Italie qui régna de 1900 à 1946.
    Les héritiers mâles de la famille royale italienne furent condamnés à l'exil en 1946 en raison de la collaboration de Victor-Emmanuel III avec le régime fasciste de Benito Mussolini. Le roi avait cosigné et promulgué, en 1938, les lois raciales du régime de Benito Mussolini.

   Emmanuel-Philibert est marié à l'actrice française Clotilde Courau, avec laquelle il a eu deux filles.

Origine.
http://www.ladepeche.fr/article/2008/04/18/449531-Echec-cuisant-du-prince-Emmanuel-Philibert-de-Savoie-aux-legislatives-italiennes.html

Par ailleurs ,
le prince  se présentera aux elections européennes du 7 juin  2009 pour le parti centriste UDC –Union des démocrates chrétiens et du centre -(Circonscription Nord - Ouest)

Origine.


Repost 0
31 mai 2009 7 31 /05 /mai /2009 18:10
    La pièce de Marie Pistekova sera jouée à l'occasion des 100 ans de la béatification de Jeanne d'Arc et des 30 ans de la construction de l'église Jeanne d'Arc, place du Vieux marché à Rouen.

Renseignements :

Paroisse Notre-Dame de Rouen Centre au 02 35 71 85 65
et

Marie PISTEKOVA

     Originaire de Moravie en Tchécoslovaquie, au temps du totalitarisme, Marie PISTEKOWA découvre le personnage de Jeanne d'Arc à l'âge de 13 ans. A travers les malheurs de son peuple asservi, elle y voit une figure symbolique, un exemple offert à tous ceux qui meurent pour la Vérité et la Liberté :
    " J'ai mené des études d'art dramatique avec le projet de faire vivre Jeanne au théâtre et je l'ai jouée clandestinement dans tout le pays. Jeanne d'Arc a redonné espoir et courage aux Tchèques. Elle symbolisait pour eux la liberté et la pureté. "
     Et, tantôt dans un grenier, tantôt dans une cave, tantôt dans une église, partout où elle peut être accueillie et écoutée, elle joue la pièce de sa composition " La dernière nuit de Jeanne d'Arc ". C'est une méditation de Jeanne à la veille de son supplice, durant la nuit du 29 au 30 Mai 1431. Elle n'a que 19 ans ! La première représentation a lieu en 1979.
     Aujourd'hui, c'est en français qu'elle présente le plus souvent ce spectacle. Toujours autant habitée par son personnage, elle interprète seule sur scène Jeanne d'Arc : à la veille de son exécution, le 30 mai 1431, la petite bergère de Domrémy voit défiler toute sa vie. " Ami, je te prie, fais-toi entendre ! ", implore-t-elle le Ciel. A cette bouleversante prestation, il faut ajouter l'énorme travail de bruitage (vent qui hurle dans les arbres, chevaux lancés au galop, chants d'oiseau ou feu du bûcher) ainsi que les musiques de Bach et Carl Orff, qui donnent une amplitude nouvelle au texte et permettent de toucher un plus jeune public :
     " Cette petite Jeanne qui renverse des montagnes au Moyen-Age, qui soulève l'enthousiasme d'un peuple opprimé au XXe siècle, me semble capable de parler encore aux jeunes de ce XXIème siècle naissant ainsi qu'à tous ceux qui refusent la désespérance... " souligne l'artiste.
    Et elle ajoute : " J'aime son fameux bon sens. J'aime sa simplicité, sa proximité avec la nature, son sens de l'amitié, ainsi que l'amour de son pays et sa foi. Aucune trace de haine ni d'agressivité"

ET AUSSI. POUR PLUS DE DETAILS

La dernière nuit de Jeanne d'Arc " de Marie PISTEKOVA
    
 
     Cette oeuvre " La dernière nuit de Jeanne d'Arc ", présente de multiples intérêts (culturel, historique, théâtral, religieux etc...) et Robert HOSSEIN, célèbre metteur en scène de grands spectacles parisiens, souhaite la voir jouer partout en France.
    Venez donc nombreux à cette représentation, vous en reviendrez enthousiastes.

Origine.
 
Repost 0
28 mai 2009 4 28 /05 /mai /2009 09:34
   À l'occasion de la réouverture de la Sainte-Chapelle du château de Vincennes, après deux années de restauration, le Centre des monuments nationaux présente en coproduction avec la Galerie Nationale des Beaux-Arts de Bulgarie une exposition exceptionnelle consacrée aux icônes bulgares.

   Celle-ci rassemble des chefs-d'œuvre de l'art orthodoxe balkanique du IVe au XIXe siècles, dont 80 icônes issues des musées nationaux bulgares et principalement du département d'art médiéval de la Galerie Nationale des Beaux-Arts de Bulgarie. Son directeur, Boris Danaïlov assure le commissariat de l'exposition.
    C'est la première fois qu'un tel ensemble est prêté par les musées bulgares à un établissement étranger.

   Le catalogue de l'exposition « Les Trésors des icônes bulgares » est publié aux Editions du patrimoine.

Informations pratiques

Horaires
Du 12 mai au 30 août 2009 : de 10 h à 18 h
Ouvert tous les jours, sauf le 21 juin 2009 (Fête de la musique)

Droits d'entrée durant la période de l'exposition
Gratuit pour les moins de 18 ans
Gratuit pour les moins de 26 ans ressortissants de l'un des 27 pays membres de l'Union européenne

Billet exposition à la Sainte-Chapelle
Plein tarif : 8 €
Pas de tarif groupe et professionnel
Tarif réduit : 5 €

Billet jumelé exposition à la Sainte-Chapelle et donjon
Plein tarif : 12 €
Tarif groupes et professionnels adultes (à partir de 20 personnes) : 9 € par personne
Tarif réduit : 7 €

Billet donjon
Plein tarif : 8 €
Tarif groupes et professionnels adultes (à partir de 20 personnes) : 6 € par personne
Tarif groupe scolaires (entre 20 et 35 personnes) : 30 € par groupe
Tarif réduit : 5 €

Visite-ateliers tout public
Proposées les jeudis 14, 21 et 28 mai ; 4, 18 et 25 juin ; 2 et 9 juillet 2009.
Visite de l'exposition de 13 h 30 à 14 h 15 puis atelier de 14 h 15 à 16 h 15.
L'atelier, assuré par une personne spécialiste de la peinture d'icônes, portera sur une initiation à cette technique sur feuille ou carton avec des pigments naturels.
Tarif adultes : 11,50 €
Tarif moins de 18 ans : 7,50 €

Source.
http://www.monuments-nationaux.fr/fr/les-actualites/les-evenements/tous/bdd/actu/1766
Repost 0
26 mai 2009 2 26 /05 /mai /2009 09:32
   Tout ne me parait pas être "très catholique" à l'adresse ci-dessous. Mais du moins pouvez  vous"cliquer" pour entrer  dans la chapelle  virtuelle du Sacré-Coeur. Elle  est tellement  reposante et priante  que , rien  que pour cela, le message  que je mets en ce moment en ligne  vaut le  coup.

Source.
Repost 0
24 mai 2009 7 24 /05 /mai /2009 15:29
    Jusqu'en 1954, le Jury du Festival de Cannes décernait un " Grand prix du Festival International du Film " au meilleur réalisateur. Les lauréats de ce Grand Prix se voyaient alors remettre une œuvre d'un artiste contemporain en vogue.
     Fin 1954, à l'initiative de Robert Favre Le Bret, alors Délégué Général, le Conseil d'administration du Festival invite plusieurs joailliers à présenter des projets de palme, en référence aux armoiries de la ville de Cannes.

Source
 
(GLANES HERALDIQUES)

   Les armes de Cannes
" D'azur, à la palme d'argent posée en barre, accompagnée de deux fleurs de lys d'or, l'une en chef, l'autre en pointe".
  La devise de Cannes (devise ancienne)
PRAEMIUM PALMA VICTORI ; La palme est le prix du vainqueur

Source.
Voir aussi :
Repost 0
20 mai 2009 3 20 /05 /mai /2009 11:16
   «  Quand on insulte l’élu ,on insulte le suffrage universel  et  donc le peuple »
Alex Perrin. Procureur de la République

Cas pratique.
   Parmi les trois exclamations rapportées  ci-dessous, deux  ont  donné lieu à condamnations à un mois de prison ferme..                  
    Saurez-vous les  retrouver ?
a) « Casse-toi, pauv’ con ».
     Nicolas  Sarkozy au salon de l’agriculture (2008)
b) « Sarkozy, va n*** ta mère »
      9 février 2004
c) "Retourne en Chine , espèce de Hongrois ».
      2004


Source.
   « Contre Sarkozy, toute  critique est interdite ». Libération 20 & 21 mai 2009 p. 3. 

Repost 0
20 mai 2009 3 20 /05 /mai /2009 07:58

  On a peine à croire qu’il subsiste encore des inégalités en France  tant  sont nombreux les   organismes qui les traitent .  Mais, je  dois avouer  qu’on a encore plus de peine  à croire  que tous les organismes donnés  ci-dessous servent  vraiment  à quelque chose.
 

OBSERVATOIRE DE LA PARITE ENTRE LES HOMMES ET LES FEMMES

     Créé en octobre 1995, l'Observatoire a depuis bénéficié d'un élargissement de ses missions. Elles comprennent désormais : l'identification, l'évaluation et l'analyse des inégalités entre les sexes dans les domaines politique, économique et social ; la production et la diffusion de données sur la situation des femmes aux niveaux national et international ; l'élaboration de propositions, recommandations et avis tendant à promouvoir la mise en oeuvre de la parité entre les femmes et les hommes.

Source.

                    

AGENCE NATIONALE  POUR LA COHESION SOCIALE ET l’EGALITE DES CHANCES

  L’Acsé contribue à des actions en faveur des personnes rencontrant des difficultés d’insertion sociale ou professionnelle. Elle intervient principalement dans les domaines de l’intégration, de la lutte contre les discriminations et de la politique de la ville. 

La tutelle de l'Etat sur l'Agence nationale pour la cohésion sociale et l'égalité des chances est exercée conjointement par le ministère de l’immigration, de l’intégration de l’identité nationale et du codéveloppement et du ministère du logement et de la ville. Un contrat pluriannuel d'objectifs et de moyens est conclu avec l'Etat pour la mise en oeuvre de ses missions. 

Source.

http://www.lacse.fr/dispatch.do?sid=site

 

COMMISSAIRE A LA DIVERSITE ET A l’EGALITE DES CHANCES

Source.

http://www.premier-ministre.gouv.fr/chantiers/solidarite_911/yazid_sabeg_nomme_commissaire_62079.html 

HALDE

   La haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité (HALDE) est une autorité administrative indépendante * créée par la loi du 30 décembre 2004. 

Source.

http://www.halde.fr/Presentation.html
 

* Une des 39 (trente-neuf...) existantes à ce jour selon la Documentation française.

Source.

http://www.ladocumentationfrancaise.fr/dossiers/autorites-administratives-independantes/inventaire-aai.shtml

Repost 0
18 mai 2009 1 18 /05 /mai /2009 09:12
Cécilia Gabizon
24/04/2009

     Dans un rapport remis mardi au ministre de l'Immigration, le Haut conseil à l'intégration suggère plusieurs mesures à destination des étrangers et des jeunes Français qui pourraient se sentir exclus de la communauté nationale.

» Des Marianne sur tous les documents de l'Etat
» La Marseillaise jouée lors de toutes les cérémonies
» Drapeaux : distribués par milliers dans les stades
     C'est un débat qui a mûri lentement : celui des symboles de la République. Captés par l'extrême droite dans les années 1980, La Marseillaise ou encore le drapeau retrouvent leur aura à droite comme à gauche. «Parce qu'ils incarnent un destin glorieux auquel chacun peut s'identifier», a estimé Éric Besson, ministre de l'Immigration, qui recevait hier un rapport du Haut Conseil à l'intégration (HCI) commandé par son prédécesseur Brice Hortefeux, après les sifflets qui avaient couvert l'hymne lors du match France-Tunisie.
     Missionné (NDLRB. Sic) pour éviter que La Marseillaise ne soit à l'avenir outragée, le HCI a souhaité redonner plus largement du sens aux symboles nationaux. Dans le fond, ce manifeste républicain s'adresse à tous. Mais les mesures concrètes concerneront surtout les immigrés. «Beaucoup rejoignent la France pour des raisons économiques mais aussi politiques», affirme le rapport remis hier. Il faut les imprégner de notre histoire de France, exaltée par des symboles. «Un hymne, un drapeau, un symbole, portent en eux le sacrifice de ceux qui ont rêvé la liberté, et qui ont parfois offert leur vie hier pour que nous puissions en jouir pleinement. Chaque enfant de France, quelles que soient ses origines, est l'héritier de philosophes, de héros révolutionnaires, de figures publiques qui ont pensé et bâti la République» , a souligné Éric Besson.
     Le HCI propose que les nouveaux venus soient formés et testés, progressivement, tout au long de leur parcours, «de leur arrivée, au renouvellement de leur titre de séjour ou à la naturalisation». «Il faut qu'ils connaissent les symboles, mais surtout qu'ils les comprennent». Il ne s'agit pas d'un examen où l'on pourrait échouer. Car une mauvaise note ne bloque pas le droit au regroupement familial. Mais bien d'une méthode pour favoriser l'adhésion à nos valeurs.

Consensus politique

     À ce jour, les cours d'éducation civique délivrés aux primo-arrivants restent souvent théoriques. «Il ne faut pas craindre le débat. Les symboles ne posent guère de problèmes. En revanche, il faut provoquer la discussion sur des sujets plus conflictuels, comme l'égalité homme-femme ou la laïcité.» Pour enrichir la discussion, le HCI propose d'exposer des modules, de formaliser des quiz sur un site Internet afin d'aider les candidats. Mais aussi de mieux former les formateurs. Ainsi que les professeurs chargés de l'éducation civique dans les écoles.
     Car le sens des symboles nationaux est parfois brouillé. «Révolutionnaires à l'origine, ils font depuis l'objet d'une dispute» , retrace l'historien Antoine de Baecque. La gauche les défend contre la monarchie et l'Église durant tout le XIXe siècle. Mais le début du XXe voit les ligues nationalistes s'en emparer.
    Cette guerre des symboles se poursuit, tandis que les communistes reviennent à la fin des années 1930 vers le drapeau tricolore. «Il y a une plasticité politique de ces symboles, qui se réinterprètent en fonction du contexte, mais toujours sur fond de nationalisme», estime l'historien.
     Jean-Pierre Chevènement, s'en était emparé à l'aube du bicentenaire. Depuis Ségolène Royal a réhabilité ces emblèmes, que la gauche avait un temps délaissés. Désormais, les symboles font consensus dans la classe politique. Mais pas toujours sens parmi la population, insiste le HCI. Qui propose le retour à une «ostentation nécessaire» des emblèmes de la République. En espérant ainsi rétablir l'esprit de la nation. Sans nationalisme.

Source.
 
Repost 0
15 mai 2009 5 15 /05 /mai /2009 15:54
Lu sur une  liste de diffusion amie.

    "Je pense que les choses évoluent assez rapidement aujourd'hui contre les sionistes, personnellement je n'y peux rien mais j'ai été surpris d'entendre dans le café où je vais manger le midi, des réflexions de bar qui expliquaient qu'ils en avaient plus que marre que l'on parle sans cesse aux infos de la shoah et de l'antisémitisme.

     A la réflexion, ces spécialistes de l'anisette ont situé en 5 secondes exactement le problème.
     Inutile de faire un discours, tout est là.

      C'en est trop. En parler moins, ca ferait des vacances à tout le monde et tous se porteraient mieux."

Source. M.
Repost 0