Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • : Le royalisme providentialisme a beau tenir une place importante dans ma vie, il ne m'empêche pas de m'interesser à l'histoire connue - et celle plus cachée- de mon pays. L'humour a aussi sa place dans les pages mise en ligne.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

23 août 2009 7 23 /08 /août /2009 16:08
Mercredi 2 août 2006
Les blogs royalistes

      Dans un pays aussi républicain que le nôtre, les royalistes, certes très peu nombreux, ont toujours fière allure. Ils n’en démordent toujours pas : pour eux la monarchie est la seule voie possible pour le redressement de la France. Parce que la royauté serai (NDLRB. Sic)  moderne, il était donc nécessaire que les royalistes, comme les autres, se mettent à Internet et en particulier aux blogs. La blogosphère royaliste ne semble pas imposante  (NDLRB;
cf pourtant  infra : "Il est impossible de dresser une liste exhaustive de tous les blogs royalistes )   mais elle recèle bien des surprises : en effet, vous pourrez y croiser le squelette toujours vivant de l’Action Française (à travers l’Action Française Etudiante : http://afe.new.fr/) mouvement nationaliste, traditionaliste, xénophobe, catholique, antisémite et bien sûr royaliste créée par Maurras il y a plus d’un siècle. Officiellement l’Action Française a renoncée (NDLRB. Sic) à ses principes haineux mais a toujours comme ennemi la République, qui serai responsable de la décadence de la nation française. La rhétorique de « la France est décadente depuis 1789 » est toujours bien présente.
 
     Il est impossible de dresser une liste exhaustive de tous les blogs royalistes  (NDLRB . Je croyais qu'ils étaient  "
certes très peu nombreux") , (à ne pas confondre avec les blogs « royalistes » adepte de la Ségolomania), mais au vue (NDLRB. Sic) des blogs visités, on admet que l’essentiel de ces royalistes sont tournés vers Front National, ce qui logique pour des contre-révolutionnaires. Des blogs royalistes se cachent d’ailleurs derrière des blogs frontistes (comme celui-ci :  http://thibaultfn.over-blog.com). Curieusement (?), on ne trouve aucun blog royaliste de soutien au « vicomte » de Villiers, pourtant volontiers monarchiste. Peu semble avoir un faible pour l’Alliance Royale, mouvement créé récemment dans le but de réconcilier les français avec la monarchie( NDLRB; http://www.ar-blog.org/; http://allianceroyale.skyrock.com/ http://www.allianceroyalenievre.com/ allianceroyale-leforum.xooit.com/t607-le-blog-de-l-Alliance-Royale.htm ( apparement inactif)  -On ne trouve enfin aucun blog se référençant à la Nouvelle Action Royaliste, ( NDLRB. Voir maintenant :  http://www.bertrand-renouvin.fr/) un mouvement royaliste de gauche, qui soutenu jadis aux élections présidentielles Mitterrand et Chevènement, membre alors du Pôle… Républicain !
 
    Ces blogs, qu’ils soient modérés ou extrémistes, trouvent tous les maux de la terre en la République. La République (assimilée à la démocratie) est le règne de la division, de l’opinion, de l’individualisme, de l’anarchie, de l’affairisme, de l’électoralisme et j’en passe… La France a donc besoin de plus d’autorité et de cohésion nationale et d’après eux seule la Royauté peut le permettre. Le « Royalisme doit apparaître comme un mot qui fédère » cite d’ailleurs en première page le blog de l’Union Royaliste Bretagne Vendée Militaire
  ( http://33.royaliste.com.over-blog.com/) .
 
   Pour ce qui est de l’identité du Roi à faire monter sur le trône, les blogs sont assez timides (NDLRB. Ah bon?) Jamais de parti pris argumenté pour un prétendant, au mieux une photo en bas de page, ce qui est encore rare. Pour des gens qui vante la Royauté comme un système de rassemblant et d’unité nationale, il ne serait pas bon en effet de créer un débat sur la dynastie qui serait amené à monter sur le trône, tout comme rappeler les guerres de successions qui ont quand même fait couler plus de sang que des élections ! On connaît aussi combien les divisions des royalistes ont causé leur perte dans les années 1870 !
 
     Redorer le blason des rois de France est récurrent chez ces blogs royalistes. Dans un de ces  blogs (
http://arlv.over-blog.com/) un article tient à signaler tous les bienfaits du règne de Louis XVI, ce Louis XVI qui reste un roi martyr, un roi injustement condamné à la guillotine ! Ces blogs mélangent avec plus ou moins de virtuosité les bienfaits de la royauté à travers des articles historiques (comme celui-ci :  http://rdv-royalistes.skyblog.com/)  mais aussi d’actualité. La plupart de ces blogs évoque également et inlassablement le « génocide » oublié de Vendée de 1793-1794 (comme celui-ci : 

 http://unionroyalistebvm.over-blog.com/) dont est seule responsa -ble la République, mais ils  ne parleront jamais des crimes de la royauté, oh non jamais ! Un blog royaliste se veut un blog comme les autres et n’hésite donc pas, à travers la crise du CPE, de Clearstream ou autres faits de ce genre, de mettre en évidence les vices intrinsèques de la République, d’où la nécessité de l’abolir. Le blog royaliste est aussi un blog ultra-catholique. Il exalte la religion, Dieu, le pape et toutes les pratiques ancestrales.  Un de ces blogs 

(http://tratratra.skyblog.com/) résume assez bien le sentiment que l’on a après avoir visité ce genre de blogs : on veut faire passer des idées vieillottes au travers de la modernité, mais tous les déchets ne sont pas recyclables… et heureusement !


Origine .
http://action-republicaine.over-blog.com/article-4797704.html
Repost 0
12 août 2009 3 12 /08 /août /2009 12:06
Association : CERCLE ROYALISTE DES TROIS LYS.
No de parution : 20050025
Département (Région) : Aveyron (Midi Pyrénées)

Lieu parution : Déclaration à la préfecture de l'Aveyron.
Type d'annonce : ASSOCIATION/DISSOLUTION

Déclaration à la préfecture de l’Aveyron. CERCLE ROYALISTE DES TROIS LYS.

Siège social : le Bosc-Camjac, 12800 Naucelle. Date de la déclaration : 9 mai 2005.

L'adrese actuelle du Cercle est chez:

Monsieur de Saint Martin
31 rue Chanoine  Galabert
82300 CAUSSADE
Repost 0
11 août 2009 2 11 /08 /août /2009 15:06
http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-33924496.html

Avant-propos.

  La charte de Fontevrault rappelle  que la publication de l’article  dont les  cordonnées sont rappelées  ci-dessus- et  qui a été trouvé  sur le Web -  a été effectuée à la seule initiative de la Charte  de Fontevrault sans aucune demande  du  webmestre du site.

http://louisxviiroimartyr.free.fr/

   Il en a été pour  cet article comme pour les  682 analyses en rapport avec la Monarchie, le royalisme,  l'Ancien régime  ou des sujets connexes  que le  blog  de la Charte de Fontevrault  a publiées depuis le 3 décembre 2008  jusqu'à ce jour et  dont nous avons pensé qu'elles pourraient interesser nos lecteurs tant  ce  genre d'analyses est mise sous le  boisseau par les tenants du "politiquement  correct".

    S'il se trouve  que ces analyses suscitent  quelques commentaires  nous les publions au nom du principe de la libre expression.

     Voir  pour plus de détails sur ce point au mot "Objectivité" in :

http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/pages/34DICTIONNAIRE_DE_LA_CHARTE_DE_FONTEVRAULT-998835.html

 -------------------

              Evidemment, il n'est pas, ici, dans mon intention de retracer l'histoire de Louis XVII - Naundorff, ma ferme conviction sur ce sujet résultant d'une étude remontant, pour moi, à 20 ans et dans laquelle je démarrais "ex nihilo", cette conviction ne s'étant donc étayée que sur des faits  .

     Les survivantistes  prient  donc les lecteurs du blog de la Charte de Fontevrault  de trouver  ci-après  ces précisions , compléments et  rectificatifs. Ainsi  la Charte de Fontevrault aura t'elle permis  la  cause de Louis XVII aura t'elle fait l'objet d'un présentation plus équilibrée. 

 

              Mais, tout d'abord, une question toute simple : 

      Comment un coeur (dont il n'est, ici, curieusement pas question) ôté (?) par le docteur Pelletan, lors de l'autopsie d'un enfant qui ne pouvait être Louis XVII (description d'Harmand de la Meuse, examens ostéologiques, etc ...) peut-il présenter un A.D.N. Habsbourg ??? (On attend la réponse ...!!!).

 

         Pages 1 et 2 du texte de la contribution imprimée

         Le juge Albouys n'a jamais demandé à Naundorff de venir à Paris, c'est celui-ci qui s'y est décidé. Il a logé, étant sans le sou, dans une auberge à Ménilmontant, à l'hôtel d'Orléans et, enfin, chez le frère de Mr. Albouys. Son arrivée date 28 Mai 1833 et non du 1er Août.

          Mme Albouys, belle-soeur du magistrat n'a rien ramené de Crossen, et surtout pas le récit de Brandebourg, en fait, lors d'un étrange détour par la Suisse, elle s'est fait piéger par un certain O'Mahoni, à qui, lors de son retour, elle adressa une virulente lettre de protestation.

           En fait, Louis XVII a celé beaucoup de faits très importants qu'il se réservait de dévoiler lors du procès qu'il attendit toute sa vie et qu'on se garda bien de lui faire !

          Les protecteurs de Naundorff étaient "des courtisans et des valets", sic !!! ( quel mépris se cache derrière ces termes !) : ils n'étaient ni l'un ni l'autre, ce personnel, souvent de noble origine, était entièrement dévoué à la famille royale, d'une honnêteté scrupuleuse et donc bien le contraire des courtisans enfuis dès le début de la révolution ("les rats quittaient le navire"), eux, par contre, sont restés fidèlement !

        Naundorff portait tous les signes particuliers de Louis XVII : témoignages de Mme de Rambaud, de l'abbé Laprade, du docteur de Carro, etc...

         La duchesse d'Angoulème a dit qu'"elle ne faisait jamais rien sans en parler à son mari et à ses oncles" !!! Point-Barre ! Tout est dit ! et cela explique tout !

Mais en privé, elle l'a avoué plusieurs fois : témoignages de Mmes de Girardin et Lechauff de la Blanchetière, d'Auguste de La Rochejaquelin, de l'abbé Bossuet, de Mr. Maistre, etc...

       A sa naissance, il fut baptisé Charles-Louis puisque cadet, mais, à la mort de son frère, Louis XVI intervertit l'ordre des prénoms pour que son successeur continue la dynastie des "Louis". Il avait donc, tout jeune, enregistré le prénom de Charles et Mme Simon elle-même ne parlait toujours que de son "petit Charles".

 

       P. 3 et 4

       Récit de Brandebourg : Louis XVII a été sorti du Temple par des républicains. Il fut toute sa vie un OTAGE : un ouvrage fut très justement intitulé "Tuer le Roi Louis XVII, sauver l'homme" (M.M de Rasky) : ce titre résume, à lui seul, toute l'affaire : le véritable but était d'obscurcir définitivement la légitimité ! Il fut donc confié à des inconnus sous influence qui ne lui ont jamais dit où il se trouvait. Il y eut, au Temple même, un chassé-croisé de substitués (quid du squelette retrouvé au pied de la tour en 1801 par le général d'Andigné ?) - il y eut, en fait, deux enterrements (voir travaux de Jean-Pascal Romain) : un en mars 95 qui permit l'évasion, l'autre en Juin. 

        Les souvenirs personnels de Naundorff étaient exacts, mais ses amis ont voulu les faire "coller" à ce qu'on supposait alors (évasion dans le cercueil du décédé du 8 Juin), d'où des imbroglios invraisemblables causés par ces maladresses.

        Passons sur la "vieille" femme s'en occupant : non, c'était l'épouse d'un garde suisse assassiné le 10 Août. - sur la prétendue garde-malade, certes demandée, mais jamais venue (ajout de certains "amis"). Louis XVII n'a jamais été "tailladé" (un simple couteau aurait suffi), par contre, il y eut bien tentative de défiguration car il ressemblait trop à la reine : témoignage du docteur Comeau qui prit ces marques pour des traces de vérole.

          Si les Albouys l'abandonnèrent un moment, ils lui redevinrent vite fidèles.

        Jean Eckart fut récompensé pour son ouvrage, d'une pension de 2400 Frs versée par Louis XVIII ... !!!

         L'ancien personnel a acquis la certitude de son identité au récit de faits infimes qui, bien évidemment, n'avaient  jamais été écrits nulle part. Il a aussi persuadé des adversaires farouches : témoignages de Mrs de Joly, Bulot, Fougère, etc... par de tels récits connus d'eux seuls. Et que dire de Mr. J.B. Brémond, si hautement qualifié !

 

             P. 5

            Il parlait mal le français : enlevé à 10 ans de France et ayant passé plus de 20 ans en Allemagne : dans ce cas, qui n'aurait, en partie, oublié sa langue maternelle et ne l'aurait parlée qu'avec un accent allemand ?    

           Enfant, il fut inoculé aux deux bras : Mme de Rambaud a vu ces marques. A sa mort, une seule restait visible : il est mort au mois d'Août et son corps était gonflé au moment de l'examen (côtes invisibles). De plus, une nouvelle vaccination avait été obligatoire en Prusse en 1810 (travaux d'Alain Decaux), cette dernière, plus récente, était sans doute plus visible.

           En 1836, il ne s'installa pas à Londres, on l'y envoya "manu militari".

          Religion : un imposteur aurait-il eu la maladresse de s'aliéner ses partisans par une hérésie ? ç'eût été parfaitement stupide et cela est un gage de plus de sincérité. Condamnation papale : l'original de cette lettre n'a jamais été rétrouvé ni à Rome, ni à Bayeux; le mot "falso" y figurait-il vraiment ? Nous ne connaissons ce texte que par l'intermédiaire de Mr. Veuillot et de la Sicotière, anti-naundorffistes notoires.Quoiqu'il en soit, les papes suivants l'ont bel et bien reconnu et là, on a les preuves.

              Hollande : il voulait vendre ses armes à la Suisse, mais, ne pouvant traverser la France, il voulait la contourner par la Hollande qui l'arrêta et il y resta (il ne l'a nullement choisie).

 

 

         P. 6

        Imagine-t'on un chef d'Etat cautionnant une fausse déclaration d'une telle importance, simplement pour en ennuyer un autre ? - c'est enfantin et stupide ! La Hollande n'avait pas signé, en 1815, les textes ordonnant la mise entre parenthèses de Louis XVII. Quand Louis-Philippe demanda de changer l'inscription sur la tombe, les hollandais demandèrent quel nom ils devaient mettre à la place : la lettre resta, bien sûr, sans réponse ...

  En 1824, lors du procès l'accusant de faux monnayage, il se déclara "prince natif" : point - barre ! et c'est le juge Schultz qui le condamna en disant qu'il s'était prévalu d'une parenté avec "l'auguste famille des Bourbon" - nom qu'il n'avait jamais prononcé !

     Nul n'a jamais pu lui trouver une autre identité et pourtant, les tentatives n'ont pas manqué (faux Dejean, Karl Werg, etc ...)

     L'os analysé en 1998 a passé 46 ans dans un bocal non scellé : son A.D.N. mitochondrial diffère de celui de Marie-Antoinette, soit, l'ennui est que que cet A.D.N. (nucléaire cette fois) diffère aussi de celui des princes Charles-Edmond et Charles-Louis (voir travaux de Mr. Boiry), alors ...!!!

 

              P. 7

              "Cerise sur le gâteau" : Louis XVII enfant naturel !!!

              Non ! Louis XVII, comme ses frère et soeurs, était bien le fils de Louis XVI !

              Toujours les calomnies atroces du comte de Provence § co ! Dès le début de leur mariage, "on" voulut s'arranger pour que Louis XVI n'ait pas d'enfants (cf. travaux d'Otto Friedrich et de William Playrfair) - Louis XVIII attendait la place, mais bien d'autres que lui étaient aussi coupables. La tuberculose atteignit le premier Dauphin par  l'intermédiaire d'une nourrice souffrant de cette maladie et si l'on ajoute la tentative d'assassinat de Louis XVII enfant avec du verre pilé trouvé dans sa nourriture ...!!! L'intérêt de ces gens-là était de voir s'éteindre la race royale, ou, tout au moins, d'en mettre en doute la légitimité : "Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose" disait cette  personne peur   recommandable  de Voltaire ! A tout cela s'ajoute le témoignage du dernier confesseur de la reine s'apprêtant à mourir, là où on ment pas, au moment de paraître devant Dieu. Il se trouve que Louis XVII ressemblait aussi à Louis XVI (témoignage, entre bien d'autres de Mr. Marco de St. Hilaire) - et que dire de la ressemblance de sa descendance avec les Bourbon ??? (pour un imposteur, il était vraiment très fort, n'est-pas ...!!!)

 

      Voici donc  exposées les  précisions  et  compléments  que  nous paraissait  mériter le texte dont le blog dela  Charte de Fontevrault  s'est  fait l'écho et  que nous remercions d'avoir publié dans ses colonnes comme , il est  vrai, nous semblait  le  commander  son option qui consiste à donner la parole à tous .

                   I. Pincemaille     

   qui écrit ici  à titre privé et personnel sans prétendre engager personne.

 

 

Repost 0
29 juillet 2009 3 29 /07 /juillet /2009 12:00
  Un ami royaliste orléaniste  co-modérateur d'un forum royaliste a  posé à la charte de Fontevrault  la question rappelée en titre . J'ai consulté les archives de l'AROM (Annuaire Royaliste des Organisations et Mouvements) et je n'ai pas trouvé de réponse... et pourtant AROM en sait des  choses !

   Alors à votre  bon coeur, si vous avez  une  réponse , faites la moi parvenir en commentaire  sous cet article .

  Merci.


A.T.
Repost 0
26 juillet 2009 7 26 /07 /juillet /2009 09:45
Mercredi 29 octobre 2008
Royalisme d'extrême-droite: une incompatibilité!!!


     J'ai découvert avec horreur le site d'un soit-disant royaliste belge et dont le moins qu'on puisse dire est qu'il donnait plus de place à la démagogie d'extrême-droite qu'au Royalisme et à l'intérêt des nations royalistes à travers la planète.

    Je répète ici que tout comme l'extrême-gauche, l'extrême-droite est incompatible avec le Royalisme. Pourquoi? Car toutes les Familles Royales du monde, y compris les prétendants français, font preuve d'un grand esprit d'ouverture vis-à-vis des autres cultures. Pour la Belgique en particulier, comment se dire royaliste si on critique l'option d'ouverture civilisationnelle prise par les différents Rois de Belgique?

    On nous répondra qu'un Roi n'est pas infaillible et qu'on doit le conseiller. Les Rois sont très bien conseillés par des gens qui connaissent bien leurs métiers: des spécialistes de terrains (et pas de bobards du web ou de bibliothèques roses ou bleues); des économistes, des militaires géo-stratèges, des diplomates, etc.

      Ce n'est pas parce qu'on soutient le Roi qu'on a le droit de lui imposer son avis comme voudraient le faire pas mal de fachos. Comme s'intitule mon blog: nous sommes tous vis-à-vis du Roi des Gueux et jamais on ne vit un Gueux pêter plus haut que son cul et aller donner des leçons de bonne gouvernance au Roy. Il y eut dans l'histoire des gueux qui le voulurent: ce furent les républicains de la Révolution Française.

   Donc ou soit on est Royaliste et on laisse la Maison du Roi (les conseillers spécialisés et de terrain je le répète) en paix; ou soit on est républicain et on veut donner au Roi son avis sur ce qu'on connaît à peine.

    Par ailleurs, historiquement, les Roys prirent systématiquement des décisions à l'encontre de ce que prône l'extrême-droite. Egalité de traitement entre "noirs" et blancs, fin de l'esclavage dans les colonies, jusqu'enfin aux Droits de l'Homme qui furent l'oeuvre du Parti Royaliste Monarchien lors de la 1ère Constituante de la révolution française et fut signé en haut de page par un noble!

   Enfin il n'existe aucun Parti d'extrême-droite qui veuille d'un Roi Libre au Pouvoir; ils prônent tous l'accession certes souvent par les urnes, mais d'un Président (le président du parti), souvent ancien militaire.

  Il y a donc totale incompatibilité entre Royalisme et extrême-droite!
Par Philippe J-A Le Bihan     - Publié dans :     Royalisme, Arts, Culture
 
*********

   Je dédie cet article à ma "cellule familiale". Je suis breton avec un fils turc et une fiancée brésilienne...
Commentaire n° 1     posté par     Philippe Le Bihan     le 30/10/2008 à 01h37

   Après examen, il s'agirait en fait plus d'un blog français, bien qu'il ait des partisans belges. Que des "royalistes" belges aient ce genre d'inclination me laisse ahuri!!!
 Réponse de  Philippe J-A Le Bihan le 30/10/2008 à 08h23

   "Par ailleurs, historiquement, les Roys prirent systématiquement des décisions à l'encontre de ce que prône l'extrême-droite. Egalité de traitement entre "noirs" et blancs, fin de l'esclavage dans les colonies, jusqu'enfin aux Droits de l'Homme qui furent l'oeuvre du Parti Royaliste Monarchien lors de la 1ère Constituante de la révolution française et fut signé en haut de page par un noble!" Allez dire ca aux congolais de ce généreux Léopold 1er.. Il aurait pu refuser ce domaine royal, il l'a bien exploité. Votre tirade détruit votre article, dommage.
Commentaire n° 2 posté par N.L. le 11/11/2008 à 22h34

    Je le dis bien volontier aux congolais qui commémorèrent avec émotion le Roi Baudoin Ier, Roi des Belges qui redonna son indépendance au Congo-Kinshasa et qui est très aimé par les congolais.

       Notons que contrairement aux Républiques européennes, on ne dû point attendre dans le Royaume Belge un soulèvement armé de la part des congo-kinois. Ils avaient bien des "leaders" intellectuels, plus Pan-Africains qu'indépendantistes d'ailleurs mais que je sache Lumumba n'était pas à la tête d'une rébellion armée et Kabila qui disposait d'un dispositif armé espérait encore son heure, préférant se heurter au pouvoir stable de Mobutu qu'au pouvoir instable pourtant du colonisateur.

    Opposer deux peuples ou deux pôles: d'une part le nord, de l'autre le Sud est typique de l'extrême-gauche mais ne correspond nullement à la réalité.
Réponse de Philippe J-A Le Bihan le 12/11/2008 à 01h04

     Moi aussi, le Royalisme d'extrême droite me répugne... Et puis, si on regarde l'histoire, on se rend compte que lorsque l'extrême droite est arrivée, sa première décision fut d'abolir la Monarchie en place... (pensons à l'Espagne de Franco par exemple ou bien à l'Italie de Mussolini qui a muselé le Roi... VIVE LA DEMOCRATIE... VIVE LA MONARCHIE... VIVE LE ROI !
Commentaire n° 3 posté parJean-Marie WANTE le 19/11/2008 à 16h34

     Je crois que c'est mon site qui est cité ici, alors je vous répondrai : Avant tout chose, il s'agit de mon blog, donc d'un blog belge. Deuxièmement, si il m'arrive d'évoquer l'idée monarchique, mon blog parle surtout d'article intéressant trouvé ici et là. C'est un peu mon fourre tout d'articles divers. Mes opinions politiques et mes idées sur la société sont deux choses différentes. J'espère que si un roi arrive en France (ou que nous ayons une monarchie plus forte en Belgique), il en viendra à une politique chrétienne et conservatrice, et combattre l'islamisation de notre société de toute ses forces. Sinon, autant rester dans ce régime. A votre place je ne demanderai pas un roi mais que Elio di Rupo devienne président à vie de Belgique, ça vous conviendra mieux. Sachez d'ailleurs, petit inculte, qu'en France, le royalisme est un mouvement d'extrême droite, car l'anti républicanisme est le seul "vrai" mouvement d'extrême droite depuis 1789. C'est pour ça que le FN ne sera jamais d'extrême droite. Si il existe des militants de gauche royaliste (la NAR, qui a appelé à voter Mitterand, mais qui est souverainiste), la majorité sont des conservateurs de droite (que ce soit par déception, histoire de France ou autre), ne vous en déplaise. Ce sont également très souvent des catholiques traditionalistes, et donc pas des couilles molles. Vous êtes difficile à situer, vous donnez les grandes lignes du mouvement royaliste mais apparaissez quand même comme un démocrasseux tout en vous opposant à cette idée. Je suis de tendance Maurrassienne : "liberté en bas, roi en haut", c'est-à-dire en faveur de la démocratie locale. Alors oui, on peut être royaliste et avoir des idées conservatrices, il n'y a là aucune incompatibilité. Les royalistes prônent généralement le rassemblement à ce niveau là, et vous osez dire qu'il y a des incompatibilités... La seule que je vois, c'est entre extrême gauche et royalisme, mais pas extrême droite. Quel intérêt d'avoir un Roy si il fait la même chose que nos démocraties, c'est à dire détruire notre civilisation petit à petit ? Je veux un roi anti-avortement, chrétien et anti-immigrationniste, car c'est le seul bon choix à faire. Que l'Europe renoue avec ses vieilles traditions et sortent de sa torpeur. Votre monarchie de salon ne m'intéresse pas en tout cas. On dirait du PS sauce monarchie.
Commentaire n° 4 posté parChouan Bourguignon  le 21/11/2008 à 20h37

    Pour remettre les choses au point, c'est lorsque le royalisme devint un mouvement de l'ultra puis de l'extrême-droite qu'il perdit d'abord toute possibilité de se faire écouter à la Constituante (ou Etats-Généraux), ensuite qu'il perdit l'appui des princes prétendants français.
Vous vous demandez quel intérêt d'avoir un Roy s'il fait la même chose qu'en démocratie? Je vois d'abord que vous opposez démocratie et royalisme ce qui est une vision justement issue de nos critiques républicains. Je vous répondrai pourquoi avoir remis en place le Roi d'Espagne si c'était pour rêver qu'il fasse la même chose que Franco?
     Enfin le Roy que vous décrivez est tout le contraire de la Famille Royale Belge, en ce sens vous êtes donc plus d'extrême-droite que royaliste belge et même que royaliste anglais ou espagnol: les seules monarchies millénaires de tradition existant encore en Europe.
S'il fallait une démonstration entre incompatibilité du Royalisme Humaniste (tel celui de François Ier, Roy de France) et de l'extrême-droite, vous en êtes la démonstration.
     Enfin ce n'est sûrement pas grâce à des gens comme vous que le Roy reviendra un jour en France. Notez bien que les deux Familles Prétendantes Françaises préfèrent nouer des liens avec la NAR ou tous les nombreux mouvements démocrasses (comme vous dites) royalistes qu'avec Action Française et autres. Vous réussissez le tour de force d'être à vous tout seul la carricature républicaine même du royaliste moyen-âgeux de base.

   Mon site n'a d'autre ambition par ailleurs que de promouvoir tous les royalismes, un sorte d'Internationale Royaliste donc, et particulièrement en tant que franco-belge les royalismes belges et français. Personnellement je veux un Roy et pas, comme vous mon cher gueux, un Roy comme ceci plutôt que comme cela. Si vous voulez élire le programme de votre roi, adressez-vous à la République.
    Il se fait que pour le plus grand malheur de l'extrême-droite (soit-elle royaliste), les Orléans tant que les Bourbons se montrent assez peu xénophobes (et quand je dis assez peu, c'est pour ne pas devoir vous rappeler que en fait ils ne le sont pas du tout).
Réponse de Philippe J-A Le Bihan le 22/11/2008 à 10h21

       François Ier, très humaniste. Je le voudrais bien comme roi : il ferait aux musulmans ce qu'il a fait aux protestants : tenter de les bouter. Si aimer sa patrie et la défendre est d'extrême droite, alors oui, je suis fier d'en être. Quand vous vous convertirez à l'Islam et qu'un Cheikh remplacera le Roy, vous serez très heureux aussi. Ce qui vous intéresse, c'est une monarchie sans pouvoir avec une démocratie républicaine, ça n'a donc que très peu d'intérêt. Aucun intérêt de militer, vu que la Belgique correspond à votre modèle. A la différence de la NAR, que je respecte, l'Action Française a été proche de remettre le roi sur le trône. Encore une fois, vous avez une forte vision de royalisme de salon, et si vous voulez une société multiculturelle, partez dans le paradis Brésilien... Si il faut être plus royaliste que le roi, ça ne me dérange pas non plus. Que ferez vous si vous tombez sur un roi d'extrême droite, pauvre couillon ? J'ai l'impression que votre critique peut très bien s'appliquer à votre personne.
Commentaire n° 5     posté par     Chouan Bourguignon     le 23/11/2008 à 19h39

  Si je n'avais pas l'intime conviction que l'Histoire des Roys de France depuis la Tradition Capétienne d'ouverture culturelle était tout à fait compatible avec la démocratie et les Droits de l'Homme, oui clairement, je serais en faveur d'une République Laïque.
 
     Si je trouve le modèle républicain français non-légitime c'est car il s'installa dans le mensonge, la privation de libertés (censure etc.) et le sang et ce durant un siècle entier. Que des professeurs en fassent les louanges me laisse stupéfait. Que les mêmes professeurs présentent le Royalisme comme une période obscurantiste me laissse également stupéfait mais alors que des étudiants desdits professeurs les prennent au mot pour souhaiter un retour à un "obscurantisme" qui jamais n'exista me laisse encore plus stupéfait!
 
     Mais comme nous le montre l'Histoire, notamment le fait que les droits de l'homme furent écris par le parti monarchien (dont se revendique la NAR), cela n'est pas une incompatibilité. Les tenants "socialistes" comme vous les qualifiez du Royalisme, auraient tout intérêt à mener de front une lutte contre la tendance extrême-droitière du "royalisme", tant cette tendance tout au long de l'histoire fît perdre de l'influence aux Orléans et aux Bourbons. Ils désservirent plus la cause Restaurationnelle qu'autre chose. Des minoritaires (si on pense que les démocrates sont minoritaires dans le royalisme, ce qui est totalement méconnaître ce mouvement) qui mirent des majoritaires en échec on l'a déjà vu dans l'Histoire du monde, ce ne serait pas une première.
 
    Enfin l'Action Française commit de nombreuses agitations et même meurtres, mais jamais elle ne fut en position de permettre à un Roy de remonter sur le Trône car la Maison de France condamna, en privé dès 1924, puis publiquement dès la moitié du XXè Siècle, ce mouvement. Il n'a donc aucune légitimité.
    Je suppose que vous faites référence à la tentative de coups d'Etat avortée de l'Action Française, mais celle-ci avait plus pour but de mettre l'AF aux affaires du pays et le prétendant Bourbon sous coupole réglée (suite aux intimidations de l'AF à son encontre, alors que d'Orléans lui était resté inflexible). C'est suite d'ailleurs à ce coup de force que la Maison de France commença clairement à désavouer l'extrême-droite Royaliste.
        Si vous voulez prouver le contraire, citez vos sources; je cite les miennes: "Le Royalisme, histoire et actualité" par Bertrand Renouvin. Ce fut plutôt la NAR qui en 1974 faillit remettre un Roy en son pays et par des moyens démocratiques, si seulement les fascistes que vous représentez ainsi que les légitimistes bornés n'avaient pas été aussi frileux à soutenir le candidat royaliste. Mais sans doute le trouvaient-ils trop "démocrate" (il l'était autant que le Comte de Paris ni plus ni moins).
 
     Vous parlez de défense du Territoire. Dois-je vous rappeler que la tendance d'extrême-droite des royalistes, Action Française donc, fut pro-vichyste et pro-maréchal Pétain. Si la défense du territoire, selon eux, c'est permettre l'occupation allemande dudit territoire alors je n'ai aucune honte à avouer que pour moi la Défense du Territoire n'est pas incompatible avec une certaine dose, certes contrôlée mais néanmoins existante, d'immigration.
Réponse de Philippe J-A Le Bihan le 24/11/2008 à 00h59

Origine.
http://gueux-royalistes.over-blog.org/article-24233412-6.html
 
Repost 0
25 juillet 2009 6 25 /07 /juillet /2009 09:52
  Présentation du Mouvement
     Le site Lorraine-Royaliste.fr se veut ouvert à tous les mouvements royalistes éventuellement présents dans la région. Il n’est en aucun cas question de contribuer à la division des royalistes, mais de les rassembler.

     Bien que nous nous efforcions d’établir une coopération avec ce mouvement, nous vous rappelons que ce site est indépendant de l’association La Lorraine Royaliste (liée à la Restauration Nationale), qui publie un journal depuis 1980.

    Par des actions simples (autocollants, tracts…), nous faisons de notre mieux pour diffuser le royalisme et faire tomber les préjugés dont sont victimes les royalistes.

Origine.
http://www.lorraine-royaliste.fr/presentation-du-mouvement/
Repost 0
22 juillet 2009 3 22 /07 /juillet /2009 14:10
Qui sommes-nous?

          La Lorraine Royaliste est une association éditant le mensuel du même nom. Elle  travaille en étroite liaison avec l'Union des Sections Royalistes Lorraines (U.S.R.L.) qui est la fédération Lorraine de la Restauration Nationale,  mouvement politique de caractère associatif et non partisan, héritier de l'Action Française.
          Nous avons conscience qu'en France se pose d'abord et fondamentalement une question politique : nous avons choisi pour l’avenir la solution royale. Nous sommes convaincu que la monarchie en France est le seul régime capable de sortir le pays du chaos politique intérieur et de lui redonner son rayonnement international.
 
          La civilisation est une œuvre d'amour et de vérité, non une opération commerciale. La Restauration Nationale œuvre pour confier le destin de la France au Prince national qui saura l'aimer et la servir en vérité.

                            Philippe Schneider

Origine.
http://la-lorraine-royaliste.over-blog.com/130-index.html  

Repost 0
21 juillet 2009 2 21 /07 /juillet /2009 13:52
Accueil du site > Métapolitique > Réplique courtoise à André Waroch

samedi 16 février 2008, par Georges Feltin-Tracol

Cher André Waroch,

     Vous êtes un des rédacteurs les plus talentueux d’Europe Maxima. Vous y exprimez de réels talents pour la polémique, la controverse et l’imprécation. Votre article mis en ligne le 20 janvier dernier, consacré aux « Contradictions de la droite subversive » le démontre largement. Les considérations diverses que vous nous assénez avec une impétuosité incroyable m’amènent à sortir de ma réserve éditoriale et à vous répondre - à titre personnel - sur certains points d’achoppement, quitte à susciter une disputatio avec vous.
Quelle « droite subversive » ?

   Le terme de « droite subversive » qui rassemblerait sous une même appellation toute l’« extrême droite » confinée dans un ghetto, voire une impasse, a une origine douteuse. Créée dans la décennie 1990 par quelques journalistes bien-pensants qui officiaient au Monde diplomatique et au Canard enchaîné, l’expression désignait alors dans le but de les dénigrer, les courants traditionalistes guénonien et évolien qui émergeaient alors en Europe centrale et orientale et, surtout, en Russie.

    On assistait à un renversement totale de perspective puisque des pisse-copie ignares accusaient les disciples de la Tradition de vouloir subvertir les jeunes sociétés démocratiques post-communistes alors que les « traditionalistes » estiment au contraire que ce sont les valeurs démocratiques, libérales et communistes qui sont subversives.

     Que les médias dominants et très politiquement corrects assimilent le « catholique du futur » néo-canadien Maurice G. Dantec au national-marxiste Alain Soral et à l’archéofuturiste néo-gaulois Guillaume Faye dénotent d’une prodigieuse ignorance des clivages, tensions et conflits qui traversent cet « ensemble ». Est-il possible de réunir sous le même « label » des royalistes, eux-mêmes divisés entre les légitimistes, les maurrassiens, les parmistes, les survivantistes, et j’en passe, des bonapartistes, des républicains, des nationalistes « hexagonaux », des régionalistes, des « européistes », des étatistes, des subsidiaristes, des « conservateurs », des « progressistes », des révolutionnaires, des jacobins, des fédéralistes, des démocrates, des catholiques, des païens, des agnostiques, etc. ? Ces courants ne présentent pas la moindre unité, car les valeurs diffèrent souvent radicalement. Leur seul et unique point de divergence est négatif et porte sur une indéniable et très profonde hostilité à la figure du Bourgeois.

Sont-ils pour autant de « droite » ? Dans un article sur Europe Maxima et traitant d’« Esquisses pour une typologie des droites françaises », je tente de démontrer l’inanité, voire la vacuité, du concept de « droite ». On place ces courants intellectuels à droite, faute de mieux, et parce qu’ils s’opposent à la présente marche du temps. En quoi seraient-ils subversifs ? Peut-être parce qu’ils rejettent le matérialisme, l’individualisme, l’égalitarisme, l’actuelle décadence française et/ou européenne… Notons seulement que l’expression de « droite subversive », outre son imprécision, sert surtout à inquiéter les « bo-bo » des beaux quartiers. C’est la raison pour laquelle je dénie toute pertinence à cette désignation journalistique fallacieuse.



  Il n’empêche ! Comme les premiers chrétiens, nous sommes à l’ère des catacombes. Attendons les événements tragiques de l’histoire qui, gageons-le, s’abattront tôt ou tard sur nos pauvres patries charnelles, historiques et idéale. Quand surgiront les temps crépusculaires, tumultueux et violents, j’espère seulement que vous et moi lutterons côte-à-côte contre tous les ennemis de nos peuples enracinées.

   Recevez, Cher André Waroch, mon cordial salut européen !

Origine.
http://www.europemaxima.com/spip.php?article318


Repost 0
20 juillet 2009 1 20 /07 /juillet /2009 16:53
Sortie du livre "Personne" de Gwenaëlle Aubry le 27/08/09

La tendance de Jérôme Garcin
Soyez là le 27 août 2009  : pour un grand livre
Par Jérôme Garcin

       Il avait enseigné le droit public à la Sorbonne, donné des conférences à l'ENA, consacré, en 1998, un essai à la décentralisation et travaillé à l'aménagement du territoire. François-Xavier Aubry était un spécialiste des principes qui font autorité et régissent notre société. Il est mort récemment. Mais, écrit sa fille, il avait disparu depuis longtemps. Il s'était absenté au monde et à lui-même. Il était déjà passé de l'autre côté.
  Né mélancolique, fils et petit-fils de médecins, il fut terrassé par la psychose maniaco-dépressive et interné dans plusieurs cliniques psychiatriques. Lorsqu'il en sortait, il errait pieds nus dans la ville, prétendait descendre du comte de Chambord, regrettait qu'il n'y eût pas de SPA «pour les chiens-hommes perdus sans collier», balayait les marches du Palais de Justice, lisait le traité de Plotin sur l'âme et le corps traduit par sa fille.

Origine
http://www.xooit.com/fr/annuaire/Sciences-Savoirs-8/Forme-Médecine-Santé-138/forum-100332.html



Repost 0
20 juillet 2009 1 20 /07 /juillet /2009 10:56
      Ce groupe a vocation à faire connaître cet excellent bimestriel qu'est le Lien légitimiste, dédié au Roi de France de jure qu'est Louis XX, Duc d'Anjou, Aîné des Capétiens, descendant par primogéniture mâle de Louis XIV par son petit-fils Philippe d'Anjou, et de réunir autour de lui nos compatriotes. "La seule ligne de conduite possible, pour les légitimistes que nous sommes, est la fidélité absolue et la poursuite de toutes les batailles, pacifiques mais essentielles, que nous aurons à mener, pour Dieu et pour le Roi ! Le maintien de liens entre nous est une nécessité vitale." écrivait le fondateur du "Lien légitimiste", Jacques Rolain, dans le premier numéro.

     Uniquement par abonnement, "Le Lien légitimiste" coûte 20 euros par an. Un abonnement spécial de 10 euros est prévu pour les ecclésiastiques, les étudiants, ou sur demande. Le règlement se fait par chèque libellé à l'ordre du Lien légitimiste, et s'envoie à l'adresse suivante :

LE LIEN LEGITIMISTE
10, place Foire-le-Roi
37000 TOURS

Tél. : 02 47 66 70 01

Courriel gerard@villele.com

    Il est possible de recevoir le Lien sous forme de fichier pdf. L'abonnement est alors de 10 euros.

Bienvenue à tous ceux qui rejoindront ce groupe.

(Groupe créé le mercredi 1er avril 2009)

Origine
http://eu-es.facebook.com/group.php?gid=68278918667

Repost 0