Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • : Le royalisme providentialisme a beau tenir une place importante dans ma vie, il ne m'empêche pas de m'interesser à l'histoire connue - et celle plus cachée- de mon pays. L'humour a aussi sa place dans les pages mise en ligne.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

25 septembre 2010 6 25 /09 /septembre /2010 13:05

François-Marie Algoud présente en deux tomes

   un hommage à Maurras, son maître , et pourquoi pas le vôtre?

 

                                                                L.B.


- Tome I. (2004) 142 p, 20€. Préface de M° Jacques Trémollet de Villers.

    Un très  grand poète.. La musique des vers  au service de l’ordre, du beau, du vrai. 

- Tome II.  (2005) 201 p. 26€ . Préface de Jean-Marie Keller.

     L’altissime, au service de la France  et de l’Eglise .

 

    La grande notoriété de Maurras en tant que penseur et écrivain politique éclipse généralement le poète remarquable qu'il était également.

    François Marie Algoud, fidèle disciple, popularise l'oeuvre poétique du Maître de Martigues à travers ce recueil, qu'il désigne lui-même comme un acte de piété.

    On découvre un poète alliant rigueur et audace, l'audace faisant partie de la tradition française...

   Les vers sont accompagnés de commentaires explicatifs érudits, qui sont d'autant plus nécessaires que Maurras use de nombreux symboles qui pourraient rendre ses textes imperméables au non initié.

    Le tout est agrémenté d'utiles notes biographiques qui relient la vie de l'auteur à ses oeuvres.

   D'aucuns pensent que Maurras est d'abord un amoureux de la culture et de notre civilisation, et que c'est par souci de les défendre qu'il s'engagea politiquement.

    Quoiqu'il en soit, il a toute sa place au panthéon des grands poètes français comme dans celui des maîtres du nationalisme, comme le prouve ce bel hommage.

                                                                                      Sigdebert

Origine.

http://www.renouveaufrancais.com/index.php?txt=lectures/actualitepresencemaurras#haut

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans BIBLIOGRAPHIE DE L'HONNETE HOMME
commenter cet article
19 septembre 2010 7 19 /09 /septembre /2010 18:50

                        Tableau

Enclavé dans les rails, engraissé de scories,

Leur petit potager plaît à mes rêveries.

Le père est aiguilleur à la gare de Lyon.

Il fait honnêtement et sans rebellion

Son dur métier. Sa femme, hélas ! qui serait blonde,

Sans le sombre glacis du charbon, le seconde.

Leur enfant, ange rose éclos dans cet enfer

Fait des petits châteaux avec du mâchefer.

À quinze ans il vendra des journaux, des cigares :

Peut-être le bonheur n'est-il que dans les gares


                   Charles Cros (1842-1888)

 

Origine

http://moulin.veste.free.fr/parodies.htm

 


Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans BIBLIOGRAPHIE DE L'HONNETE HOMME
commenter cet article
18 septembre 2010 6 18 /09 /septembre /2010 17:23

   L'Abbaye Saint Pierre de Solesmes fut fondée au XIème siècle par les Bénédictins. Le prieuré saccagé à la Révolution, fut reconstruit en 1833 pour ensuite être  élevé au rang d'"Abbaye-chef d'ordre de la congrégation" en 1837. Ensuite, la Communauté féminine de Sainte Cécile incorpore l'abbaye. En même temps, l'église se dote d'un grand choeur couvert de voûtes bombées. Vue de l'extérieur, l'abbaye et ses hautes murailles semblent dominer le région lui donnant ainsi une impression de puissance, de grandeur et de majesté.

    Cette imposante abbaye reflète sa sublime beauté dans les eaux de la Sarthe qui coulent à ses pieds. Connue mondialement pour être un des lieux les plus importants du chant grégorien, l'abbaye fête cette année son millénaire.

 
280px-Solesmes

 

Origine

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Solesmes.jpg

 

   A noter : L'émission "Le Jour du Seigneur" retransmettra demain dimanche 19 septembre, en direct de l'Abbaye de Solesmes, la messe de 10h30 à 12h.

    Le Père Abbé encensera l'autel dès le début de la Célébration. La messe sera chantée en latin et grégorien selon la forme ordinaire avec le Kirie 11 et le Credo 1. Les lectures et lesintentions de la Prière Universelle seront en français. L'homélie sera donnée par le Père Abbé Dupont.

 

                                                                      Claudine VALENTI.

 

Voir aussi.

http://www.abbayedesolesmes.fr/FR/entree.php?js=1

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans BIBLIOGRAPHIE DE L'HONNETE HOMME
commenter cet article
12 septembre 2010 7 12 /09 /septembre /2010 17:55

Historique

       La fête du Saint Nom de Marie, disparue aujourd'hui du calendrier liturgique (NDLRB. réformé), venait de la ville de Cuenca, en Espagne (Nouvelle-Castille), à qui elle fut concédée en 1513, sous le rite double. Un temps abrogée par saint Pie V (1570), la fête du Saint Nom de Marie fut rétablie par Sixte V (1585-1590) et assignée au 17 septembre. Réservée à Cuenca, au diocèse de Tolède, puis à toute l'Espagne, la fête du Saint Nom de Marie fut ensuite permise par Clément X au royaume de Naples (1671) ; le diocèse de Milan la célébra le 11 septembre et d'autres le 22 septembre. La fête du Saint Nom de Marie ne fut instituée à Rome qu'en 1683, par Innocent XI, en action de grâce pour la délivrance de Vienne assiégée par les Turcs (12 septembre 1683).
      Tandis que la Hongrie se révoltait contre les Habsbourgs, les trois cent mille hommes des armées turques conduites par le grand vizir de Mehmed IV, Kara Mustapha Pacha, et guidées par le comte hongrois et protestant Tököly, bloquaient Vienne depuis le 14 juillet 1683. L'empereur Léopold I° (1640-1705) et son beau-frère, Charles de Lorraine, avaient déserté la ville où treize mille hommes attendaient sous le commandement du comte de Sarhenberg. Innocent XI qui eût voulu former une ligue catholique contre les Turcs, ne put compter que sur l'alliance de Jean III Sobieski  (1624-1696), roi de Pologne depuis 1674, que l'on joignit lors d'un pèlerinage à Chestokowa dont il partit le 15 août. Le dimanche 12 septembre 1683, Jean Sobieski servit la messe, communia, arma son fils chevalier et prit le commandement de l'armée catholique où, en plus de ses troupes polonaises, il y avait celles du duc de Lorraine et du prince de Waldeck ; « Aujourd'hui, s'écria-t-il, il y va tout ensemble de la délivrance de Vienne, de la conservation de la Pologne et du salut de la chrétienté entière ! » Puis, il se mit à la tête des coalisés et chargea en criant : « Non nobis, Domine, non nobis, sed nomini tuo da gloriam ! » Les Ottomans furent battus à Kahlenberg et, dans Vienne délivrée, Jean Sobieski vint se prosterner avec ses généraux devant la statue de Notre-Dame de Lorette vénérée dans l'église des Augustins où l'on chanta un Te Deum ; ce jour-là, on avait fait à Rome une grande procession suivie, malgré sa goutte,  par le pape ; le 24 septembre, le cardinal-vicaire prescrit des sonneries de cloches et des prières d'action de grâces et, le 25 novembre, un décret établissait la fête du Saint Nom de Marie et l'assignait au dimanche dans l'octave de la Nativité de la Bienheureuse Vierge.
       Innocent XIII étendit la fête du Saint Nom de Marie à l'Eglise universelle en 1721. La fête du Saint Nom de Marie fut placée au 12 septembre par Pie X lors de la grande réforme du  Bréviaire romain[1].

   La fête du Saint Nom de Marie a disparu lors de la réforme du calendrier par Paul VI (1969), mais lui a laissé une messe votive ce qu'a ratifié Jean-Paul II dans Les messes en l'honneur de la Vierge Marie, publié à Rome le 15 août 1986, où la vingt-et-unième messe est en l'honneur du saint Nom de Marie.

[1] Pie X : constitution apostolique « Divino afflatu », 1° novembre 1911.

 

Origine.

  http://missel.free.fr/Sanctoral/09/12.php

 

Voir aussi .

http://www.zenit.org/article-16151?l=french

http://www.magnificat.ca/cal/fran/09-12.htm

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fête_du_Saint_Nom_de_Marie

http://vallee-aisne60.cef.fr/Le-Saint-Nom-de-Marie.html

 

  Sans oublier  bien entendu le  Bienheureux Marc d’Aviano (Charles Dominique CRISTOFORI)

      Carlo Domenico (Charles dominique) Cristofori naît en 1631 à Aviano (Vénétie, Italie). Il entre chez les Capucins en 1648. L'année suivante, il fait ses vœux et prend le nom de Frère Marco d'Aviano. Ordonné prêtre en 1655, il devient un prédicateur célèbre en Italie et hors frontières. « Ce contemplatif itinérant sur les routes d'Europe – dit Jean-Paul II – fut au centre d'un vaste renouvellement spirituel, grâce à une courageuse prédication accompagnée de nombreux prodiges ».

    Une puissante armée turque assiégeant Vienne, capitale de l'empire autrichien, il s'y rend en tant que légat pontifical et c'est à ses prières qu'on attribue la délivrance de la ville (12 septembre 1683). Il est ami personnel de l'empereur Léopold Ier et son précieux conseiller. Il parcourt l'Europe menacée par l'invasion ottomane prêchant la conversion et invitant à l'unité. Mais, lorsque Belgrade est libérée de l'emprise turque en 1688, il sauve des prisonniers musulmans en déclarant : « Eux aussi sont des fils de Dieu ». Assisté par l'empereur et sa femme, il expire doucement à Vienne en 1699, entouré de la vénération de tout le peuple

http://www.abbaye-saint-benoit.ch/hagiographie/fiches/f0611.htm

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans BIBLIOGRAPHIE DE L'HONNETE HOMME
commenter cet article
8 septembre 2010 3 08 /09 /septembre /2010 17:10

       "En 1282, un notable de Rouen , Eudes Rigault fit à son église  l'offrande d'une cloche  qu l'on baptisa naturellement  'la Rigault'.  Mais cette cloche était silourde , et  donc difficile à mettre en branle,  qu'il fallu donner  double ration de  vin  aux sonneurs chargés  de l'actionner ... d'où l'expression rappelée dans le titre" .

 

Alain  Sanders

Présent .

28 décembre 2006 p. 3

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans BIBLIOGRAPHIE DE L'HONNETE HOMME
commenter cet article
7 septembre 2010 2 07 /09 /septembre /2010 15:52

   Le président de l’Association des Écrivains Catholiques de langue française , Daniel Raffard de Brienne,a réuni ici l’ensemble des informations connues et parfois inédites concernant les principales reliques de la Passion de Notre-Seigneur Jésus-Christ : Linceul de Turin, Lance de saint Longin, Tunique d’Argenteuil, Couronne d’épines, Saints clous... Un index des noms de personnes et de lieux fait de cet ensemble un précieux outil de recherche sous forme alphabétique et encyclopédique.

    Voici donc la synthèse d’une abondante documentation aux interprétations parfois diverses et contradictoires, réalisée dans une double fidélité aux exigences de la science et de la Foi.

 

  Voir aussi:

L'article intitulé "Les reliques de la Passion"

Présent. "Dieu premier servi "29 juillet 2006 p. II

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans BIBLIOGRAPHIE DE L'HONNETE HOMME
commenter cet article
1 septembre 2010 3 01 /09 /septembre /2010 08:17

      25 octobre 1983 . Françoise Rudetzky, à l’époque directrice  d’un magasin de mode  célèbre ses dix ans de mariage  au Grand Véfour, prés du Palais royal. L’explosion qui survient  ce jour là dans la salle la blesse aux jambes. Elle subira  soixante opérations  pour pouvoir marcher  à nouveau. Comble d’infortune, elle sera  infectée  par le virus du Sida lors des transfusions sanguines  réalisées au cours de  ces multiples opérations.

     Elle fondera SOS attentats le 24 jan vier 1986, association  qui défend les droits des victimes  du terrorisme  et lutte  contre cette façon criminellle d’imposer  sa  volonté aux autres.

   Après  vingt deux ans  d’un combat toujours difficile mais hélas rarement  victorieux , même si les Pouvoirs publics avaient accepté d’abriter SOS attentats aux Invalides, la reception à l’Elsée du président Khadafi  de Lybie  suspecté dans l’attentat de Lockerbie (Ecosse)- 270 morts- ne lui a pas laissé d’autre  choix que d’annoncer la dissolution de son association en septembre 2008.

Origine.

Françoise Rudetzky

Triple peine

Calman levy 2004

Ancien site internet del’association.

www.sos-attentats.org

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans BIBLIOGRAPHIE DE L'HONNETE HOMME
commenter cet article
27 août 2010 5 27 /08 /août /2010 09:53

  Saint Louis « ne s’occupait que de justice », c’était là toute sa politique et la raison de la révolution pacifique qu’il accomplit. Les « groupes de pression » de son époque, rebelles à l’unité et à l’intérêt commun, avaient leur propre justice et le roi justicier s’attacha à combattre fermement ce privilège. Les féodaux de notre temps ont retrouvé l’habitude de défier l’Etat, de se faire justice eux-mêmes, de prélever à leur bénéfice la meilleure part des richesses produites par le travail de tous. C’est la tâche des gouvernements modernes d’assurer, avec la « sévère équité » de Saint Louis, une juste répartition des ressources nationales et ensuite de faire respecter par tous l’ordre et les lois. Les mesures sociales, si nombreuses, hardies et ingénieuses soient-elles, ne sont que des palliatifs.

...

 --  ..... Merci d’activer  le lien  suivant pour lire l'article en entier  ....

http://www.la-couronne.org/article-henri-vi-contre-les-feodalites-nouvelles-justice-royale-56025800.html

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans BIBLIOGRAPHIE DE L'HONNETE HOMME
commenter cet article
12 août 2010 4 12 /08 /août /2010 11:00

ATTIFET. nom masculin.

 "Coiffure de femme en usage au XVI e  siècle, formée vd'un petit bonnet  s'avançant  en pointe sur le front et s'échancrant  en deux arcs au  dessus del a région des sourcils".

   L'Attifet etait porté surtout par les veuves . Catherine de Médicis en donna  la mode,  qui se prolongea très longtemps  dans certains costumes provinciaux. la carcasse de cette petite  coiffure était  faite de  fils d'acier  soutenant une construction d'étoffe souvent chargée de  boderies , de perles ; de jais et même souvent d'émaux.

   L'attifet était  dans la règle, accompagné  d'un voile long,presque talaire, (NDLRB. Qui descend  jusqu'aux talons)...  .

 

ATTIFER. verbe.

   de "à" et l'ancien français  : "tiffer"  : parer la tête. Famillièrement,  Parer  avec rechercje, avec affectation.

 

Origine.

Nouveau Laroussse illustré . Dictionnaire  universel en cyclopédique , publié sous la direction de  Claude Augé

Tome  premier . p. 560 C,  avec un croquis de la coiffure.

 

  "Bientôt, la veuve se montre attifée de son bonnet de tulle sous lequel pend un tour de faux cheveux mal mis, et marche en traînassant ses pantoufles grimacées; alors, ce spectacle est complet".

    (Balzac, Le père Goriot)

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans BIBLIOGRAPHIE DE L'HONNETE HOMME
commenter cet article
11 août 2010 3 11 /08 /août /2010 10:28

   Joan Miro' i Ferra' connu sous le nom de Joan MIRO' est né le 20 avril 1893 à Barcelone et décède à Pama de Majorque le 25 décembre 1983.
     C'est après une dépression en 1912 qu'il se consacre à sa passion,l'art. Il découvre la peinture cubique et partage sa vie entre Paris et l'Espagne. Il fréquente Picasso, Pierre Reverdy et Tristan Tzara en participant au mouvement dada. Son exposition à Paris en 1925 fut un événement majeur de ce courant.

   L'oeuvre de Miro' est immense c'est pourquoi l'on parle d'un artiste d'exception. Une de ses citations : "Ce qui est important ce n'est pas de finir uneoeuvre, mais d'entrevoir qu'elle permette un jour de commencer quelque
chose".


A retenir : L'espace Jean-Rebeyrolle d'Eymoutiers en Haute-Vienne, accueille 120 estampes de Joan Miro' (gravures, lithos, dessins) accompagnés de documents divers, de films et d'un catalogue de l'exposition. 

 

                                                                          Claudine Valenti.


 

   Cette exposition organisée sous le commissariat de Jean-Louis Prat, réunit près de 120 estampes (gravures, lithographies, dessins…).

    Elle fera l’objet d’un catalogue édité pour l’occasion et sera accompagnée de documents photographiques, textes et projections de films.

   RDV à l'Espace Paul Rebeyrolle , Route de Nedde , 87120 EYMOUTIERS

tous les jours de 10h à 18h

  Du 30 mai 2010 au 07 novembre 2010.

4€ /pers., gratuit - de 10 ans.

Rens. : 05 55 69 58 88

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans BIBLIOGRAPHIE DE L'HONNETE HOMME
commenter cet article