Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • : Le royalisme providentialisme a beau tenir une place importante dans ma vie, il ne m'empêche pas de m'interesser à l'histoire connue - et celle plus cachée- de mon pays. L'humour a aussi sa place dans les pages mise en ligne.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

30 décembre 2011 5 30 /12 /décembre /2011 18:37

 " La république française, grande donneuse de leçon, demande à la Turquie de reconnaitre le génocide arménien de 1915. Juste histoire de donner l'exemple, va-t-elle de son côté reconnaître le génocide Vendéen perpétré par ses pères fondateurs en 1793 ? Comment aligner piteusement des repentances orientées et mépriser sur son sol la mémoire des hommes femmes et enfants assassinées par les troupes de Thureau et Carrier.
    Ceci dit sans oublier pour autant les souffrances du peuple d'Arménie pour lequel tout chrétien devrait prier chaque jour de peur que le sort qui fut le sien ne soit bientôt celui des chrétiens d’Égypte et de Syrie "

                                                              Paul T.


Echo mis en ligne sur le forum de discussion royaliste

http://www.vexilla-regis.com/

 

Sur  ce  génocide, voir aussi dans l'encyclopédie du royalisme en ligne Sylmpedia:

http://wiki.sylm.info/index.php/21_f%C3%A9vrier

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans LES OMBRES DE LA REVOLUTION
commenter cet article
26 décembre 2011 1 26 /12 /décembre /2011 12:09

6a00d8341d1d7953ef01538fdd2eeb970b-800wi.jpg

                       Marie-Louise Charlotte de Barentin de Montchal

                        épouse  Quatresolz de la Mothe  de Marolles

                                   Guillotinée en 1793  "pour cause de haine ordinaire"

                                               correspondance  avec  son fils émigré

------

  Le livre de Victor de Marolles "Lettres d'une mère Episode de la terreur 1791 1793" paru en 1901 est difficilement trouvable.
   On pourra consulter et télécharger (*) le texte de ce livre tiré du site annales, libre de droits, sous forme de livre numérique, illustré par les cinq portraits de Caffieri de 1764.
(*) N'hésitez pas à activer le lien ci-dessous  qui vous pemettra notamment  d'admirer un des murs de l'admirable "salon vert" , typique de l'art de  vivre du XVIIIe , où sont  accroché les pastels en question dont  celui ci-dessus représentant la malheureuse  victime du rêgne  des droits de l'homme (?) alors âgée de 24 ans.

 http://issuu.com/annk/docs/lettresdunemere?mode=embed&layout=http%3A%2F%2Fskin.issuu.com%2Fv%2Flight%2Flayout.xml&showFlipBtn=true  

 

   Je suis heureux de diffuser ce document qui est un témoignage émouvant sur les heures noires de la Révolution française, sur une conception de la justice pas spécialement démocratique et qui a laissé des traces.
   Cette publication permet de voir rassemblés la très exceptionnelle série de portraits au pastel et les documents les concernant.

 

Origine.

http://olharfeliz.typepad.com/pastels/2011/07/les-5-portraits-de-caffieri.html

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans LES OMBRES DE LA REVOLUTION
commenter cet article
12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 09:02

   Nous n'aurions sans doute pas mis en ligne  l'appel   ci-dessous, si  bâtifolant  sur le  site du Musée Robespierre à Arras, nous n'avions pas trouvé les lignes suivantes :

 

  Un fait divers banal porte à la connaissance de tous les Français, que la ville de Reims posséde un Boulevard "ROBESPIERRE" , révélation pour bon nombre d'  entre nous!

   La ville emblématique de la couronne de France n'a pas hésité à honorer le citoyen ROBESPIERRE .

 

    Alors en remerciement  pour la référence à :  "La ville emblématique de la couronne de France" , voici le :


Texte fondateur de l’Association ” Pour un musée Robespierre à Arras ”

    Par le rôle éminent qu’il a joué pendant la Révolution Française où se fondait le devenir de la France dans un monde moderne, Robespierre est unanimement reconnu comme un personnage considérable de notre histoire. Bien au-delà de nos frontières, le nom d’Arras est associé à celui de son plus illustre citoyen et il est surprenant qu’aucun véritable lieu de mémoire ne lui soit consacré dans sa ville natale. Acquise en 1990 par la municipalité pour en faire un musée Robespierre, la maison qu’habita celui qui gouverna la France Révolutionnaire entre 1793 et 1794, fut remarquablement    rénovée par les compagnons du Tour de France. Cette demeure est aujourd'hui affectée au musée du compagnonage .
   Les soussignés demandent instamment que la ville d’Arras restitue à la Maison Robespierre sa légitime vocation afin qu’elle devienne un musée qui aide les Arrageois et les innombrables visiteurs du monde entier à mieux connaître l’histoire de la Révolution Française et de celui qui en fut, quelque opinion qu’on puisse en avoir, l’homme clé.  

http://www.opc-moe.com/robespierre/cousin22.php  

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans LES OMBRES DE LA REVOLUTION
commenter cet article
1 décembre 2011 4 01 /12 /décembre /2011 17:40

Art républicain : les tanneries de peau humaine.
    « Une demoiselle jeune, grande et bien faite, s’était refusée aux recherches de Saint-Just ; il la fit conduire à l’échafaud. Après l’exécution il voulut qu’on lui présentât le cadavre et que la peau fût levée. Quand ces odieux outrages furent commis, il la fit préparer (la peau) par un chamoiseur et la porta en culotte. »

    Ci-dessous une petite étude sur les tanneries de peau humaine sous la Révolution française, dont se réclame la totalité de la classe politique et qu’elle a fêtée ces jours-ci.

Préambule

« La Révolution est un bloc » affirmait Georges Clemenceau. Il ne faisait que constater une réalité car il est évident à tout esprit réfléchi et indépendant que la Terreur est sortie tout droit de 1789, de même que la Révolution est le fruit pernicieux du XVIIIe siècle libertin aux mœurs relâchées et au dérèglement de la morale, ce siècle abusivement appelé le “siècle des lumières”.

 

Plus de détails grâce  au lien suivant :

http://www.contre-info.com/art-republicain-les-tanneries-de-peau-humaine

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans LES OMBRES DE LA REVOLUTION
commenter cet article
29 novembre 2011 2 29 /11 /novembre /2011 16:35

   Le président  (socialiste; Jean-Pierre Bel ) du Sénat  a  confirmé que le nombre de sénateurs  necessaires  pour disposer d'un groupe  allait être abaissé  de quinze à dix  afin de permettre aux sénateurs ( amis du PS)  d'Europe écologie les  Verts d'en constituer un.

Origine.

le Figaro. 25 novembre 2011 p. 4

NDLRB . Rappelons  que  le concept de groupe  commence à ... deux !

 

   Le projet de loi organique adopté au printemps 2011 instaure l’éligibilité à 18 ans aux élections législatives, européennes et présidentielles, et à 24 ans aux élections sénatoriales, contre 23 et 30 ans auparavant. Il entrera en application dès 2012.

Origine.

http://candidat18ans.wordpress.com/

NDLRB. On cherchera en vain :

- Le sérieux d'un texte qui permet à un gamin de 18 ans de déclencher le  feu nucléaire  et de  discuter de l'avenir  de la planète avec des  gens nécessairement plus murs et plus formés que lui.

- la logique d'un texte qui permet  d'élire un chef  de l'Etat  plus jeune qu'un sénateur alors que les responsabilités qui lui incombe sont incontestablement plus lourdes.

 

  Le  découpage ( des  circonscriptions des députés représentant les Français de l'étranger) était  conçu  pour que huit circonscriptions reviennent à la droite, et trois à la gauche.

Origine.

Le Figaro . 24 novembre 2011 p. 4

 NDLRB. Surtout ne nous gênons pas et  répartissons nous les "fromages"  que Marianne met  si généreusement à notre disposition.

    Par ailleurs ne manquons pas une occasion  de stigmatiser les privlèges dont l'Ancien régime était  si scandaleusement fourni.


   Hélie Denoix de Saint Marc ou Hélie de Saint Marc1 (né le 11 février 1922 à Bordeaux) est un officier parachutiste de la Légion étrangère et ancien résistant français. Il fut l'un des principaux acteurs du Putsch des Généraux en 1961. Sa motivation est de ne pas abandonner les Harkis qu'il avait recrutés pour ne pas revivre son expérience indochinoise, il l'explique dans sa déclaration devant le Haut Tribunal Militaire le 05 juin 1961.

   En 1978, il est réhabilité dans ses droits civils et militaires.

  Grand-Croix de la Légion d'honneur, en date du 25 novembre 2011.En 1978, il est réhabilité dans ses droits civils et militaires.

Origine.

  http://fr.wikipedia.org/wiki/Hélie_de_Saint_Marc

NDLRB. Les  voix des rapatriés et pieds noirs sont décidement  bonnes à prendre.

 

                                                           Simon de Monfort.

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans LES OMBRES DE LA REVOLUTION
commenter cet article
27 novembre 2011 7 27 /11 /novembre /2011 09:46

 Vendée : mais où est donc passé le devoir de mémoire? - Reynald Secher

Conférence le mardi 29 novembre 2011 à 20H15 au Centre St Paul - L'auteur dédicacera son ouvrage :"Vendée, du génocide au mémoricide"
  Reynald Secher a naguère soutenu une thèse, dont l’intitulé même paraissait insoutenable : Vendée, le génocide franco-français. A l’origine des totalitarismes il faut se résigner à placer Jean-Jacques Rousseau et pas Joseph Staline.

 

Plus de renseignements  grâce au lien suivant

http://ab2t.blogspot.com/2011/11/conf-vendee-mais-ou-est-donc-passe-le.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+blogspot%2FIfvW+%28MetaBlog%29

 

Coordonnées du Centre Culturel Chrétien Saint-Paul 

12 rue Saint-Joseph  75002 PARIS


Téléphone: 01.40.26.41.78

Métro Sentier (ligne 3) ou Grands Boulevards (lignes 8 et 9)



Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans LES OMBRES DE LA REVOLUTION
commenter cet article
11 novembre 2011 5 11 /11 /novembre /2011 22:01

Chers amis,
  Voici la dernière de mes créations, un DVD sur la ou plus exactement les Chouanneries.
   Nous avons réalisé, pour le présenter, un petit "teaser", que voici:


                Bonne lecture:


De la part  de  reynald.secher@laposte.net

 

Pour prendre connaissance de cette vidéo, cliquez sur :

http://www.reynald-secher-editions.com/dvd-videos-c-3.html

puis:

  http://www.reynald-secher-editions.com/dvd-chouanneries-p-100.html?osCsid=f3e800d308a56cc3381d7d230bd95ed3

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans LES OMBRES DE LA REVOLUTION
commenter cet article
31 octobre 2011 1 31 /10 /octobre /2011 11:37

Bonjour,

   Voici une petite information, que j'aurai du vous transmettre plus rapidement, mais mieux vaut tard que jamais.
    Je passe aujourd'hui, Lundi 31 octobre 20111 sur Europe 1 avec Franck Ferrand dans l'émission "Le coeur de l'Histoire" de 13h00 à 14h00.

Vous pourrez aussi retrouver l'émission en podcast si vous n'aviez pas la possibilité de l'entendre autrement.
Je voudrai vous remercier, car grâce à vous, mon livre: Vendée: du génocide au mémoricide se vend bien et est en marche vers un beau succès.
http://www.europe1.fr/MediaCenter/Emissions/Au-coeur-de-l-histoire/


                                                             A très bientôt ....
 

Reynald SECHER
http://www.reynald-secher-editions.com

 

 Voir aussi :

"Vendée, du génocide au mémoricide" : entretien avec Reynald Secher

http://www.youtube.com/watch?v=BHijBvjyY64

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans LES OMBRES DE LA REVOLUTION
commenter cet article
29 octobre 2011 6 29 /10 /octobre /2011 15:30

   L’association Vendée Militaire à organisé , le samedi 22 octobre prochain, une journée à Martigné-Briand, en mémoire de Barthélémy de Cambourg, officier vendéen, et de sa famille qui paya un lourd tribut à la Révolution.


   Parmi les manifestations qui ont émaillé cette journée, mettons  plus particulièrement en exergue celle-ci: 

14h15 : Découverte du château de la Saulaie à Martigné-Briand, ancienne demeure de la famille de Cambourg. Inauguration d’une plaque commémorative à la mémoire de M. et Mme Barthélémy de Cambourg et de leur fils Augustin, tué au combat de Rocheservière, le 21 juin 1815.

300px-Bataille_de_Rocheseviere.jpg  http://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_Rocheservière


   Evocation du petit-fils de ce dernier, Antoine de Cambourg (1847-1902), Zouave pontifical et Volontaire de l’Ouest, et de son cousin Paul, baron de Cambourg, également Zouave pontifical. Présentation du château de la Saulaie par M. Jean Pivert, son propriétaire.

Organisation: 
Vendée Militaire, 2 avenue de la Gare 49123 Ingrandes-sur-Loire
Téléphone : 02 41 39 25 36 ou 06 61 14 09 70
Courriel :  vendee.militaire@wanadoo.fr

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans LES OMBRES DE LA REVOLUTION
commenter cet article
23 octobre 2011 7 23 /10 /octobre /2011 18:16

   Le décret du 17 septembre 1793 relatif aux gens suspects, souvent appelé, à tort « loi des suspects », est un décret adopté le 17 septembre 1793 par la Convention nationale française, en application de la loi du 12 août précédent, qui prescrivait « l'arrestation des suspects ». Il fut publié dans les colonnes du Moniteur le 19 septembre suivant.

 
Article 1er. Immédiatement après la publication du présent décret, tous les gens suspects qui se trouvent dans le territoire de la république, et qui sont encore en liberté, seront mis en état d’arrestation.

Article 2. Sont réputés gens suspects,

ceux qui, soit par leur conduite, soit par leurs relations, soit par leurs propos ou leurs écrits, se sont montrés partisans de la tyrannie ou du fédéralisme, et ennemis de la liberté ;

ceux qui ne pourront pas justifier, de la manière prescrite par le décret du 21 mars dernier, de leurs moyens d’exister et de l’acquit de leurs devoirs civiques ;

3° ceux à qui il a été refusé des certificats de civisme ;

les fonctionnaires publics suspendus ou destitués de leurs fonctions par la convention nationale ou par ses commissaires, et non réintégrés, notamment ceux qui ont été ou doivent être destitués en vertu du décret du 14 août dernier

ceux des ci-devant nobles, ensemble les maris, femmes, pères, mères, fils ou filles, frères ou sœurs, et agents d’émigrés, qui n’ont pas constamment manifesté leur attachement à la révolution ;

ceux qui ont émigré dans l’intervalle du 1er juillet 1789 à la publication du décret du 30 mars-8 avril 1792, quoiqu’ils soient rentrés en France dans le délai fixé par ce décret, ou précédemment.

Article 3. Les comités de surveillance établis d’après le décret du 21 mars dernier, ou ceux qui leur ont été substitués, soit par les arrêtés des représentants du peuple envoyés près les armées et dans les départements, soit en vertu des décrets particuliers de la convention nationale, sont chargés de dresser, chacun dans son arrondissement, la liste des gens suspects, de décerner contre eux les mandats d’arrêt, et de faire apposer les scellés sur leurs papiers. Les commandants de la force publique à qui seront remis ces mandats seront tenus de les mettre à exécution sur-le-champ, sous peine de destitution.

Article 4. Les membres du comité ne pourront ordonner l’arrestation d’aucun individu, sans être au nombre de sept, et qu’à la majorité absolue des voix.

Article 5. Les individus arrêtés comme suspects seront d’abord conduits dans les maisons d’arrêt du lieu de leur détention ; à défaut de maison d’arrêt, ils seront gardés à vue dans leurs demeures respectives.

Article 6. Dans la huitaine suivante, ils seront transférés dans les bâtiments nationaux que les administrations de département seront tenues, aussitôt après la réception du présent décret, de désigner et faire préparer à cet effet.

Article 7. Les détenus pourront faire transporter dans ces bâtiments les meubles qui leur seront d’une absolue nécessité ; ils y resteront gardés jusqu’à la paix.

Article 8. Les frais de garde seront à la charge des détenus, et seront répartis entre eux également : cette garde sera confiée de préférence aux pères de famille et aux pareils des citoyens qui sont ou marcheront aux frontières. Le salaire en est fixé par chaque homme de garde à la valeur d’une journée et demie de travail. .

Article 9. Les comités de surveillance enverront sans délai au comité de sûreté générale de la convention nationale, l’état des personnes qu’ils auront fait arrêter, avec les motifs de leur arrestation, et les papiers qu’ils auront saisis sur elles.

Article 10. Les tribunaux civils et criminels pourront, s’il y a lieu, faire retenir en état d’arrestation comme gens suspects, et envoyer dans les maisons de détention ci-dessus énoncées, les prévenus de délits à l’égard desquels il serait déclaré n’y avoir pas lieu à accusation, ou qui seraient acquittés des accusations portées contre eux.

 

Origine

http://fr.wikisource.org/wiki/Décret_du_17_septembre_1793_relatif_aux_gens_suspects

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans LES OMBRES DE LA REVOLUTION
commenter cet article