Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • : Le royalisme providentialisme a beau tenir une place importante dans ma vie, il ne m'empêche pas de m'interesser à l'histoire connue - et celle plus cachée- de mon pays. L'humour a aussi sa place dans les pages mise en ligne.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

10 novembre 2013 7 10 /11 /novembre /2013 08:57
Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans LES OMBRES DE LA REVOLUTION
commenter cet article
16 octobre 2013 3 16 /10 /octobre /2013 09:24

Découvrez en ce jour l'analyse mise en ligne sur le  second blog de la Charte de Fontevrault, celui de la Charte et du Providentialisme réunis.

http://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/2013/10/16/220-ans-de-fidelite-1793-2013-assassinat-de-marie-antoinette-acte-fondateur-des-totalitarismes-modernes/

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans LES OMBRES DE LA REVOLUTION
commenter cet article
29 avril 2013 1 29 /04 /avril /2013 21:36

 « Dieu se rit des hommes qui chérissent les causes dont ils déplorent les effets. "


Jacques-Bénigne BOSSUET (1627-1704)

 

République / Révolution / Irréalisme des révolutionnaires

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans LES OMBRES DE LA REVOLUTION
commenter cet article
23 avril 2013 2 23 /04 /avril /2013 08:52

Les éditions Godefroy de Bouillon vous présentent leur dernière nouveauté:
"Droit de l'hommisme : une névrose religieuse" d'Aymeric Taillefer

Le Droit-de-l’hommisme est l’islamisme du Christianisme, en ce sens qu’héritier de ce dernier, par le truchement des Droits de l’Homme, il en expose la caricature sans la profondeur, la religiosité dénuée de toute spiritualité, dans une sorte de névrose religieuse.


  Le Droit-de-l’hommisme trahit à chaque mot, à chaque acte, sa volonté d’instaurer progressivement un totalitarisme à prétention crypto-religieuse, d’une veine similaire à celle de l’islamisme dans les pays musulmans ; et ce avec une inconscience telle, une conscience en apparence si pure, qu’elles déguisèrent longtemps sa véritable nature. Appuyé sur ses « valeurs atemporelles et cosmopolites », sur des termes grandioses et vagues jusqu’au ridicule, le Droit-de-l’hommisme se prend littéralement pour le Parti de Dieu.
Or, une religion structure les mentalités à chaque niveau de la société.
     Cet essai traitera donc du Droit-de-l’hommisme dans sa « personnalité » : ses origines historiques et philosophiques, ses actes sociopolitiques, ses conséquences ultimes. Apparaît alors un nouveau nationalisme, théocratique, « christianiste » (comme on dit islamiste) sous le nom fallacieux de « républicain ». Le « républicanisme » droit-de-l’hommiste est la plus pure expression christianiste. Le Droit-de-l’hommisme est l’islamisme du Christianisme.

322 pages - format 24/16 cm - 29 euros

  Vous pouvez dès à présent commander ce livre dans notre catalogue en ligne, pour cela cliquez sur le lien suivant :

http://www.godefroydebouillon.fr

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans LES OMBRES DE LA REVOLUTION
commenter cet article
20 avril 2013 6 20 /04 /avril /2013 19:16

Lech Walesa ou le « révolutionnaire pacifique »

vendredi 19 avril 2013

On l'annonçait fatigué, Lech Walesa est apparu souriant, en pleine forme. Le « révolutionnaire pacifique », comme il se surnomme avec humour, a présidé, hier, à l'Historial des Lucs-sur-Boulogne, les cérémonies commémoratives de l'insurrection vendéenne de 1793.

Une journée au pas de charge, ponctuée de moments émouvants, comme ce dialogue à bâtons rompus avec des collégiens du département : « Vous êtes l'avenir. Votre génération doit consolider l'Europe. La réformer. Il n'y a pas d'autres solutions. Sinon, les guerres, les égoïsmes, les populismes réapparaîtront. »

« Ces souffrances doivent être reconnues »

   Il y eut aussi ce discours improvisé, devant plus de 1 500 personnes enthousiastes, sur un coteau surplombant le musée : « Merci pour votre aide, leur a-t-il lancé. La victoire contre le pouvoir communiste n'aurait pas été possible sans une France solidaire. » Ou encore la très belle interprétation du Dona nobis pacem de Mozart et du chant de Solidarnösc, par les chanteurs de l'Institut musical de Vendée.

   Acceptant une photo ou un autographe par-ci, une bise par-là, l'ancien prix Nobel de la paix s'est frayé ensuite un chemin vers l'intérieur de l'Historial, pour les discours officiels. Bruno Retailleau fut le premier à prendre la parole : « Les paysans vendéens de 1793 sont les frères des ouvriers polonais de 1980, a-t-il affirmé. Ils sont frères, aussi, de tous ceux qui furent pris dans l'effroyable étau des deux totalitarismes du XXe siècle. »

    Pour le président du conseil général de Vendée, « pas question de gratter nos plaies en gémissant. La Vendée d'hier a trouvé la force de ne pas se replier sur sa douleur, comment la Vendée d'aujourd'hui pourrait-elle se recroqueviller sur la rancoeur ? » Mais pas question, non plus, pour Bruno Retailleau, de « transiger sur la vérité. Nous voulons qu'enfin les souffrances de la Vendée soient reconnues. Ce qui s'est passé ici, en Vendée, il y a deux siècles, ne devrait plus être le secret honteux de notre histoire nationale. »

   Dans sa réponse totalement improvisée, Lech Walesa s'est adressé à la jeunesse, évoquant l'Europe, « barrière contre toutes les barbaries ». Un discours d'espoir : « Combien de révolutions ? Combien de guerres ? Combien de sang a coulé pour que nous puissions vivre librement dans l'Europe actuelle ? [...] Elle est encore imparfaite. C'est aux générations futures de poursuivre et d'améliorer ce que nous avons commencé. Inventer une nouvelle Europe en évitant l'égoïsme, le populisme. »

  Lech Walesa consacre sa seconde journée vendéenne, aujourd'hui, à l'économie. L'ancien président polonais visitera notamment deux entreprises témoignant du dynamisme de la région.

                           Joël BIGORGNE.

http://www.ouest-france.fr/region/paysdelaloire_detail_-Lech-Walesa-ou-le-revolutionnaire-pacifique-_8620-2185010_actu.Htm

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans LES OMBRES DE LA REVOLUTION
commenter cet article
14 avril 2013 7 14 /04 /avril /2013 09:41

Chanoine Contrasty. Les splendeurs religieuses  de Toulouse évanouies pendant la Révolution 

 

-(p.145-164)Tableau de Toulouse catholique  au moment de la révolution. : archevêque, Mgr de Fontanges, chapîtres de saint-Etienne et de Saint-Sernin, églises paroissiales, oratoires, nombreuses  communautés religieuses d’hommes et  de femmes .

 

-(p.165-185). Les foyers toulousains  d’enseignement et  de  bienfaisance  détruits par la Révolution. C’est-à-dire l’université, la plus ancienne  après celle de Paris, cinq séminaires, un petit séminaire, le collège royal et le collège  del ’Esquille, neuf petits collèges  de  boursiers, nombreux pensionnats de jeunes filles. L’esprit  religieux caractérisait  l’enseignement , Bibliothêques, beaux-arts, etc. Quant à la  bienfaisance, deux grands hopitaux et les maisons de charité proissiale  en assuraient les services.

 

Revue d’histoire de l’Eglise de France ; Chronique d’histoire régionale. Haute-Garonne . Revue historique de Toulouse ; Tome XXI ; Toulouse 1934. p. 605.

http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rhef_0300-9505_1935_num_21_93_2713

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans LES OMBRES DE LA REVOLUTION
commenter cet article
13 avril 2013 6 13 /04 /avril /2013 10:34

   Je ne boude jamais mon plaisir lorsqu’un membre de la gauche se fait épingler. Juste retour de bâton lorsqu’on a le front de se poser en « père la vertu » et d’en imposer à tous. Cependant, je ne voudrais accabler plus que de raison Jérôme Cahuzac. Dans le fond, il ne fait que suivre une longue tradition républicaine faite d’affaires où droite et gauche ne sont pas épargnées.

...
 Cette énumération est loin, très loin d’être exhaustive, loin s’en faut. Comment s’étonner que dans un régime politique qui pratique la vertu à ce point, certains ne soient pas tentés de suivre l’exemple de leurs aînés ?

 

 De la  dynamite grâce à l'article complet.

 

http://koltchak91120.wordpress.com/2013/04/04/les-affaires-une-tradition-republicaine/

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans LES OMBRES DE LA REVOLUTION
commenter cet article
12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 10:10
Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans LES OMBRES DE LA REVOLUTION
commenter cet article
11 avril 2013 4 11 /04 /avril /2013 10:16

   Pierre-André dit Jean-Baptiste Coffinhal, né à Vic-sur-Cère, en Auvergne, le 7 novembre 1762, guillotiné à Paris le 18 thermidor an II (6 août 1794), est un révolutionnaire français.

  Clerc de procureur, il devient juge, puis vice-président au Tribunal révolutionnaire où il se fit remarquer par son humour glacial et ses réparties, comme celle faite à propos de Lavoisier: «La République n’a pas besoin de savants !».

   Par ailleurs, il fut élu et siégea au Conseil général de la Commune de Paris.

....

   Sa carrière de juge prit de l’importance lors du procès de Jacques-René Hébert et des Hébertistes. Il fut chargé avec d’autres juges de l’instruction du procès et de rédiger un journal du procès. En collaboration avec trois autres collègues, son travail ne reflète guère la réalité des débats. En 1795, sous la Convention thermidorienne, la découverte des documents concernant l’instruction des divers procès qu’il eût à charge d’instruire révèle maintes suppressions et des « rectifications » faites par Jean-Baptiste Coffinhal. Lors du procès des parlementaires, il se fit également remarquer par sa sévérité et sa malhonnêteté.

   Remplaçant René-François Dumas, il présida les audiences du procès des fermiers généraux parmi lesquels se trouvait Antoine Lavoisier. Il y eut beaucoup de discussions sur la réalité de la célèbre phrase «La République n’a pas besoin de savants ni de chimistes» que Jean-Baptiste Coffinhal aurait adressée à Lavoisier.  (Mais selon une autre source Quand Lavoisier lui demande un sursit pour achever ses travaux de recherche, Cofinhal lui répond « La République n’a pas besoin de savants« ). Selon les témoignages de son époque, Jean-Baptiste Coffinhal apparaissait comme un homme impitoyable dans l’exercice de ses fonctions, pratiquant un humour macabre et cynique. Le 10 juin 1794, on élimine les mauvais éléments du tribunal révolutionnaire, à cette occasion Jean-Baptiste Coffinhal est nommé premier des trois vice-présidents.

....

Mais , HEUREUSEMENT, la  guillotine  allait  finir par le rattraper... Pour plus de détails voir le lien ci-dessous

http://penserrendlibre.wordpress.com/2010/01/29/jean-baptiste-coffinhal-un-gauchiste-avant-lheure/

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans LES OMBRES DE LA REVOLUTION
commenter cet article
12 mars 2013 2 12 /03 /mars /2013 18:18

La malédiction de la République

La Première République finit lamentablement dans la corruption et l’incompétence. Elle est soldée par le coup d’État du 18 brumaire et l’aventure napoléonienne.

La Seconde République, c’est encore une aventure, toujours sanglante mais totalement anarchique et ridicule celle-là. Elle se termine une fois de plus en guerre civile avec le coup d’État du Prince- Président, Louis-Napoléon Bonaparte. Elle ne dure que deux ans.

La Troisième République naît de la défaite et meurt dans la défaite. ...

La Quatrième République est un avatar de la Troisième. Connue pour son instabilité et son impuissance politique (toujours le régime des partis…). Elle s’enlise dans des guerres coloniales interminables. Elle prend fin par un nouveau coup d’État, celui du Général de Gaulle.

La Cinquième République fait illusion au départ, car elle est marquée par la forte personnalité de De Gaulle, vieux monarchiste au fond de lui et brillant homme politique.                                                          ....                                                                                                                                                                                Hélas, quelques années après sa disparition, la logique implacable et démoniaque du régime des partis reprend le dessus et la descente aux Enfers recommence : Giscard, Mitterrand, Chirac, Sarkozy, Hollande, des dirigeants toujours plus démagogues, toujours plus impuissants, toujours plus médiocres, dans lesquels les Français ne peuvent se reconnaître                                           La France décline régulièrement et sur tous les plans : économique, social, juridique, linguistique, militaire, diplomatique    

 …

http://www.vexilla-galliae.fr/points-de-vue/tribunes/115-la-malediction-de-la-republique

 

                                        Professeur Olivier TOURNAFOND

.


 

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans LES OMBRES DE LA REVOLUTION
commenter cet article