Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • : Le royalisme providentialisme a beau tenir une place importante dans ma vie, il ne m'empêche pas de m'interesser à l'histoire connue - et celle plus cachée- de mon pays. L'humour a aussi sa place dans les pages mise en ligne.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 11:08

   À la fin du XIIIe siècle, le lieu fut désigné comme Funtanas. En 1255, le village appartint au chevalier Thomas le Cornu, qui fut donc le seigneur Cornu de Fontaines. Vers  1380  l'on parlait du village comme Fontaines les Cornus.

Ce nom muta ensuite en Fontaine les Corps Nudz, attesté en  1634 : la sémantique du toponyme a dû être oubliée pour arriver à une telle orthographe. En 1780 au plus tard, l'on s'en souvint de nouveau, car l'on se remit à écrire Fontaine le Cornu.

    Lors de l'érection de la commune, en 1793 , la référence à un ancien seigneur devait disparaître selon la doctrine  révolutionnaire : La commune s’appelait donc Fontaines.

   En  1801, avec l'annulation de nombreuses modifications apportées aux toponymes à la Révolution, l'on revint au nom que le village avait porté sans doute pendant la plus longue période de son existence : Fontaine-les-Corps-Nu(d)s.

  Finalement, au bout de quatre années d'interventions auprès de l'administration, ce nom fut enfin changé en Fontaine-Chaalis en 1921 , moins irrévérencieux pour les habitants, devant jusque là subir les plaisanteries de leurs voisins.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fontaine-Chaalishttp://fr.wikipedia.org/wiki/Fontaine-Chaalis

 

Et pour en savoir (beaucoup) plus sur  l'Abbaye de Chaalis sise sur le territoire communal:                    http://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2013/01/30/chaalis-labbaye-royale-et-sa-chapelle-60300-la-fontaine-chaalis/

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans TRESORS DE LA FRANCE ROYALE
commenter cet article

commentaires