Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • charte.de.fontevrault.over-blog.com
  • : Le royalisme providentialisme a beau tenir une place importante dans ma vie, il ne m'empêche pas de m'interesser à l'histoire connue - et celle plus cachée- de mon pays. L'humour a aussi sa place dans les pages mise en ligne.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

5 juin 2012 2 05 /06 /juin /2012 09:08

 En 1 000 ans, Louis XVI est le 32ème souverain sacré à Reims. La cérémonie religieuse – qui élève le roi au rang de personne sacrée – a lieu le 11 juin 1775. Pour l'entrée solennelle dans la ville jusqu'à la cathédrale, un nouveau carrosse du corps est commandé. Il est dessiné par Bélanger, architecte et décorateur des Menus Plaisirs.

  Tout enrichie de sculptures, de dorures et de broderies, et tirée par huit magnifiques chevaux empanachés, cette berline est en effet superbe. Singulière, elle l'est par son type – celui d'une berline et non d'un carrosse – et par la profusion de son décor sculpté : sur le toit, Minerve entourée de putti jouant avec les attributs des vertus souveraines ; aux angles (pieds corniers), les caryatides figurant les vertus ; au bas de la caisse, encore, des putti soutenant les armes royales… C’est grâce à la gravure de Jean-Louis Prieur que l’on conserve aujourd’hui le souvenir de ce trône ambulant, surchargée d'emblèmes de la royauté, qui n’échappe pas à la vindicte révolutionnaire. La voiture est détruite en 1794.

                    louisxvi-sacre-1.jpg

.
Décret de la Convention nationale, Séance du 2 floréal an III (1794)
  « Cette voiture, monstrueux assemblage de l’or du peuple et de l’excès de la flatterie, est invendable, soit par sa forme colossale, soit par l’énorme réunion de tous les attributs de la féodalité et de la bassesse que des hommes libres doivent se hâter d’anéantir. En l’exposant à la vente, la vue de cet indigne monument insulterait à la majesté du peuple en lui rappelant les triomphes impies des oppresseurs que sa justice vengeresse a frappés, et il serait possible que des aristocrates vinssent y mettre un prix excessif dans l’intention perfide de conserver quelques débris de la royauté (…). La voiture dite du sacre sera dépecée… »

Panneau de la portière gauche de la voiture du sacre de Louis XVI : la redécouverte d’un vestige.
   Le panneau de la portière gauche – réapparu en 1946 au musée de Delémont (Jura suisse) et identifié en 1992 – aurait été volé lors de la destruction du carrosse. La caisse, à fond d’or et vernis martin*, était ornée sur chaque face d’une scène allégorique unique couvrant tous les panneaux, et représentant les populations de France, l’Agriculture, le Commerce, les Arts et les Sciences, rendant hommage au roi. Ici, Louis XVI, figuré en empereur romain, accueille la France reconnaissable à son manteau fleurdelisé ; ils sont entourés des Vertus liées à l’exercice du pouvoir : l’Abondance, la Justice et la Vigilance. Ce panneau a permis de restituer les dimensions imposantes de la voiture

origine.                      

 http://www.versaillesarras.com/index.php/fr/oeuvres-salles/mur-d-images?option=com_content&view=article&id=61

  * Une branche spéciale de l'art a pris naissance en France pendant le XVIIIe siècle et ne lui a pas survécu. C'est le vernis Martin, dont la découverte affranchit la France du tribut qu'il payait à l'Orient pour ses laques. Les frères Martin, qui se proposaient simplement d'imiter les ouvrages chinois, furent amenés à trouver une manière nouvelle, mieux appropriée aux goûts et aux usages européens. Ils détachaient leur ornements et leurs peintures représentant des pastorales, ou des allégories mythologiques, sur un champ semé de poudre d'or, dont la nuance d'aventurine, de bleu lapis ou de vert émeraude, adoucissait la crudité des tons. La vogue du vernis Martin fut inouïe, et elle s'appliqua à toutes les branches du mobilier. C'est surtout sur les panneaux des carrosses et des chaises à porteurs que cet art brille de tout son éclat. Le vernis français fut promptement imité à l'étranger. Mais aucun des ateliers qui y furent ouverts ne put lutter sérieusement avec la manufacture établie par les frères Martin.

Origine                                                  http://www.cosmovisions.com/meuble18Chrono.htm

Et aussi :

http://www.cosmovisions.com/meuble18Chrono.htm

http://www.rts.ch/la-1ere/programmes/le-12h30/3796409-le-carrosse-du-couronnement-de-louis-xvi-quitte-delemont-pour-versailles-27-02-2012.html?f=player/popup

Partager cet article

Repost 0
Published by Charte de Fontevrault - dans TRESORS DE LA FRANCE ROYALE
commenter cet article

commentaires